c) Les trous noirs supermassifs :  
     
 
Pendant longtemps, les scientifiques ont réduit l’appellation de Trous noirs à ceux de type stellaire. Cependant, des trous noirs « super massifs » de plusieurs millions de masses solaires (certains pèseraient jusqu’à un milliard de fois la masse du Soleil !) auraient été découverts dans plusieurs galaxies. L'un d'eux aurait même été localisé au centre de notre Voie Lactée.
 
     
 
Bien différents des « simples » cadavres d'étoiles, leur horizon vaudrait des illions de km.. L' existence de tels objets n'a toutefois pas encore été admise par l' ensemble de la communauté scientifique. Même si de nombreux indices corroborent cette théorie ( disparition spontanée de matière proche d' un noyau de galaxie, fortes sources de rayon X, accumulation de gaz et de poussières autour de plusieurs centres galactiques .),de nombreuses interrogations demeurent. Leur origine reste par exemple problématique : certains astrophysiciens pensent qu'il s'agit de trous noirs stellaires ayant progressivement accumulé de la matière, d'autres qu' ils résultent de l' effondrement d'un amas d 'étoiles ou d’un regroupement de trous noirs stellaires.
 
     
 
Quoi qu'il en soit, leur histoire est si ancienne qu' elle reste intimement liée à celle des galaxies.
 
  Un trou noir supermassif.