Vénus

Voici une planète très comparable à la Terre : taille équivalente, présence d’atmosphère... Cependant la comparaison s’arrête là et la déesse de l’amour a un tempérament de feu...

[ Retour ]

Structure interne

Vénus posséderait un noyau de 2900 km de rayon, constitué probablement de fer à l’état solide, puis un manteau entouré de silicates de 10 à 30 km d’épaisseur, une lithosphère3 de 35 km. Un tel modèle laisse envisager une activité volcanique.

Surface

A cause de son épaisse atmosphère il est difficile d’avoir des images de la surface ; on a recours aux sondes et aux radars. La surface de Vénus est relativement plate. Elle possède quelques reliefs : un point à 11,5 km du niveau de référence situé dans l’hémisphère nord de la planète, et une fosse à -2 km en dessous de ce même niveau.
On peut distinguer trois types de "terres" :
    - les " ondulées " dont l’altitude varie entre 0 et 2 km représentent 65% de la surface totale de la planète,
    - les " hautes " dont l’altitude est supérieure à 2 km. Ces terres de la taille de continents terrestres, sont entourées de chaînes de montagnes. Elles ne constituent que 8% de la surface,
    - les " basses " dont l’altitude est en général inférieure à 0 km, couvrent 27% de la surface.
Le sol a des aspects très différents, lisse ou fragmenté, saupoudré de débris de différents tailles.

Atmosphère

L’atmosphère de Vénus est très massive ; elle exerce une pression au sol cent fois supérieure à celle qu’exerce l’atmosphère terrestre. Son constituant principal est le dioxyde de carbone (CO2 ) : 96,5% puis vient le diazote (N2 ) pour 3,5%. D’autres éléments bien qu’à l’état de traces jouent des rôles plus ou moins importants dans la chimie de l’atmosphère.
Le tempérament de feu de cette planète se manifeste par sa température au sol : 460°C ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire ce n’est pas le fait que Vénus soit plus proche du Soleil que la Terre qui est responsable de cette température élevée, mais la présence d’eau et de SO2 qui, jouant le rôle d’écran retiennent le rayonnement infrarouge de la surface. Le CO2 joue aussi un grand rôle dans cet " effet de serre " mais sa présence seule ne suffit pas à expliquer des températures de surface aussi élevées.
Vénus possède aussi une importante couche nuageuse séparée en trois couches ; une dont l’altitude est supérieure à 70 km essentiellement composée de gouttelettes de taille inférieure au micromètre, une couche principale s’étendant à partir de 47 km constituée d’acide sulfurique, et enfin à partir de 30 km une brume très ténue.
La dynamique de l’atmosphère de Vénus est très surprenante ; tout d’abord de nombreuses interactions entre les divers constituants de celle-ci se produisent faisant d’elle un vrai réacteur chimique, hélas les conditions de température et de pression empêchent de reproduire ces réactions en laboratoire nous privant ainsi de continuer l’étude.
Une couche de l’atmosphère située entre 50 et 70 km d’altitude est douée d’une superrotation dans le même sens que celui de la planète c’est à dire le sens rétrograde. Des sondes ont mesuré les vitesse des vents dans cette couche : ils varient de 10 à 540 km/h . Ce phénomène est dû à l’existence de forces diverses tant gravitationnelles que thermodynamiques.

Mouvement

Vénus se caractérise par un mouvement assez particulier en effet sa rotation sur elle même est rétrograde, dans le sens inverse des autres planètes. Elle gravite sur une orbite circulaire à 108 millions de kilomètres du Soleil, en 224,7 jours terrestres, par contre elle tourne sur elle même en un temps très long ; 243 jours terrestres. Ce fait est plutôt curieux : on se dit plus souvent bonne année que bonjour ! L’inclinaison de Vénus sur le plan orbital est de seulement 2° ce qui n’entraîne quasiment pas d’effets saisonniers.

VénusVénus en chiffres

Rayon : 6051,92 km (soit 0,95 rayon terrestre)
Masse : 48,70*1023 kg (soit 0,81 masse terrestre)
Distance moyenne au Soleil : 0,72 ua
Année vénusienne : 224,7 jours
Jour vénusien : 243 jours
Satellites : 0

Gilles PERROUIN

[ Retour ]