Ce site a été mis à jour le 11 janvier 2021.  

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).



Le 15 décembre 2020, le confinement mis en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19 a laissé place à un couvre-feu de 20 heures à 6 heures. En conséquence, les activités de la SAML sont toujours fortement réduites :

  1. Puceles soirées publiques sont annulées jusqu’à nouvel ordre,

  2. Puceles ateliers d’astronomie ne pourront avoir lieu que par téléconférence
    (contacter
    Pierre pour le mode opératoire).

Il sera néanmoins possible à nos observateurs et astrophographes, à titre individuel, de profiter un peu des étoiles de Lure en demeurant pendant le couvre-feu à l’Observatoire Marc Bianchi ou à la Maison du berger, sous réserve de disponibilité. Par ailleurs, certains de nos membres peuvent continuer à faire de l’astronomie depuis leur jardin ou leur balcon, il reste également quelques images en attente dans nos disques durs, alors visitez tout de même régulièrement notre site Web et notre forum !

  ACTIVITÉS DE LA SAML



À l’heure des rétrospectives concernant l’année 2020
, voici quelques photos astro supplémentaires qui vous auront peut-être échappé si vous n’êtes pas membre de la SAML ou bien si, tout en étant membre, vous ne fréquentez pas assidûment le FORUM DE LA SAML (<https://forum.saml.ovh>). Les quelques images ci-dessous sont aussi l’occasion d’un clin d’œil à l’un de nos astrophotographes de la SAML, Laurent Pierson, qui affectionne les photos grand champ et les photos d’ambiance de nos soirées d’observation.

La première photo a été prise à la Montagne de Lure, plus précisément au Pas de la Graille, au petit matin du 10 juillet. Elle nous montre la superbe et mémorable comète Neowise, alors visible avant le lever du Soleil, ici au-dessus de Sisteron (horizon nord-est). L’image met aussi en exergue la belle constellation du Cocher, au centre de l’image et, à droite, les Hyades, les Pléiades et la planète Vénus qui se trouvait à ce moment-là dans la constellation du Taureau.




La deuxième photo, prise durant la soirée du 18 juillet 2020 à l’Observatoire Marc Bianchi, est typique de l’ambiance de nos soirées d’observation estivales sous la Voie lactée.



La troisième photo, elle aussi assez caractéristique de l’ambiance des soirées astro à Lure, a été prise à proximité de notre observatoire durant la « Nuit des étoiles » le 8 août 2020.




Plusieurs photos de Laurent ont eu les honneurs d’une publication dans la rubrique Portraits célestes du magazine L’ASTRONOMIE : celle d’un très jeune croissant de Lune, dans le numéro d’avril 2020, et une autre de ses photos de la comète Neowise faites en juillet depuis la Montagne de Lure, cette fois dans le numéro de novembre 2020 de cette même revue L’ASTRONOMIE.


 

  2020 DANS LE RÉTROVISEUR



À l’issue d’une opposition martienne 2020 qui aura apporté d’immenses satisfactions aux astronomes amateurs, grâce à un diamètre apparent martien très « confortable », grâce aussi à une déclinaison légèrement positive de la Planète rouge limitant l’impact de la turbulence atmosphérique terrestre, grâce enfin à une météorologie terrestre automnale dans l’ensemble très favorable en octobre et novembre, le plus motivé et le plus investi de nos membres pour l’astrophotographie martienne,
Philippe, a constitué une planche récapitulative de ses images qui nous offre un beau souvenir de cette splendide et mémorable opposition 2020 de Mars.

Philippe a fait appel une seule fois au télescope Schmidt-Cassegrain de la coupole de l’observatoire, dans tous les autres cas il a utilisé son propre télescope, un Schmidt-Cassegrain Celestron C9.25 Edge HD, la plupart du temps depuis notre site de l’Observatoire Marc Bianchi à la Montagne de Lure. L’échelle est bien sûr la même pour toutes les images.




Cette image est accessible en plus haute définition en cliquant sur l’image elle-même.

D’autres photos de la planète Mars prises par Philippe durant l’automne 2020, dont certaines annotées, sont disponibles sur ce site Internet, dans la rubrique PLANÈTES du chapitre ASTROPHOTOGRAPHIE, ainsi que sur le site Internet personnel de Philippe.



 

  MARS 2020



La  conjonction "historique" du 21 décembre 2020 entre Jupiter et Saturne, qui montrait Saturne à seulement 6 minutes d’arc de Jupiter comme cela n’arrive que de très rares fois chaque millénaire, a été très peu photographiée en France en raison d’une météo défavorable sur l’ensemble du pays ce jour-là.

Stéphane a tenté de la photographier à Aix-en-Provence, mais en vain car le ciel était couvert tout comme à la Montagne de Lure. Il a refait une tentative le lendemain mardi 22 décembre, depuis la terrasse de son appartement à Aix-en-Provence, alors que la distance apparente entre les deux planètes n'était encore que de 9 minutes d'arc environ. En fin d'après-midi, vers 17 heures, il était fin prêt et le ciel s'était un peu dégagé, entretenant l'espoir... cependant il restait du brouillard, de densité variable selon les moments. Stéphane a heureusement bénéficié d'environ 1 minute de "brouillard seulement léger", à 17h41, après quoi tout est redevenu très opaque. Pendant la minute la plus "claire", à 17h41, alors qu'il filmait avec sa caméra vidéo couleurs, il a aperçu Jupiter à l'œil nu au travers de la brume... mais faiblement et il n'a pu à aucun moment voir Saturne.

Stéphane a utilisé sa lunette Astro-Physics AP 130 à f/6, dont il avait porté la focale à environ 1,40 mètre, et sa caméra vidéo ZWO ASI 174 MC. L'image ci-après résulte du compositage des 600 images les plus nettes de la vidéo. La turbulence était heureusement très modérée (ce qui est souvent le cas par temps de brouillard).

Le reste relève de la presque "magie" du traitement d'image. À part Titan qui est quasiment noyé dans le bruit d'image (à cause du brouillard) et non visible sur l'image, tout le monde est là y compris, de gauche à droite, Callisto (à la limite du bruit et donc de la visibilité), Europe, Jupiter, Io, Ganymède et bien sûr Saturne. Sans oublier la Grande Tache Rouge de Jupiter, magnifiquement placée (elle avait à peine passé le méridien) et très bien visible.

Malgré la déception ressentie de n'avoir rien pu faire "le jour J" puis de ne pas avoir eu de bonnes conditions météo le lendemain (sinon une turbulence très modérée), Stéphane a été fort heureux de parvenir à conserver un souvenir de cet événement exceptionnel.



Cette image est accessible en plus haute définition en cliquant sur l’image elle-même.


Darryl Robertson, membre de la SAML qui habite au Canada, en Nouvelle-Écosse, a également photographié cette conjonction, mais quelques jours plus tôt. La maison de Darryl se situe près du rivage de l’océan Atlantique. Passionné d’astronomie et de photographie, notamment de photographie de paysages, Darryl a réalisé la magnifique image ci-dessous le mercredi 16 décembre 2020 en toute fin d’après-midi.

La photo a été prise au bord de l'océan, sur le littoral de Peggy's Cove. Ce lieu se situe à environ une heure, en voiture, de la capitale de la Nouvelle-Écosse, Halifax. C'était la première nuit sans nuages depuis longtemps, une nuit claire et glacée qui a précédé une forte tempête de neige.

La température ambiante était en fin d'après-midi d'environ -10° C, mais le vent soufflait à 40 ou 50 km/h et conduisait à une température ressentie d'à peu près -20° C. Pour manipuler son appareil photo, Darryl a dû retirer ses gants : en moins de deux minutes, il n'a plus senti ses doigts gelés et a été contraint d’interrompre la séance photo. Il n'a pu prendre que quelques clichés avant de devoir abandonner et rentrer se mettre au chaud.

Darryl a utilisé son nouveau boîtier EOS R5, équipé pour l'occasion d'un zoom-téléobjectif RF 70-200mm série L à f/2,8, réglé sur une focale de 89 mm et utilisé à pleine ouverture, à la sensibilité ISO 800.




Cette image peut être vue en plus grande définition en cliquant ici ou bien sur l’image elle-même, ce qui permet notamment d’apercevoir deux satellites de Jupiter, Ganymède et Callisto, tandis que Io, proche du disque de Jupiter, était à ce moment-là perdu dans la lueur éblouissante de sa planète.


 

  CONJONCTION JUPITER-SATURNE



Chers amis de la SAML,

Au nom du bureau de la Société Astronomique de la Montagne de Lure, je vous souhaite à vous ainsi qu’à vos proches une belle et heureuse année 2021.

Notre activité en 2020 a bien sûr pâti de la pandémie, notamment pendant les périodes de confinement et de couvre-feu. Néanmoins, le nombre de nos adhérents reste à un haut niveau, proche de la centaine ; le public est venu nombreux cet été lors des conférences, soirées publiques d’observation et réceptions de groupe, dans le respect des consignes sanitaires ; une nouvelle saison d’ateliers d’astronomie a été lancée en visioconférence ; nos astrophotographes enrichissent continuellement notre site web ainsi que le forum ; nos mesures à visée scientifiques se sont poursuivies, bénéficiant de la qualité exceptionnelle de notre site. En outre, l’année 2020 s’est montrée généreuse en spectacles astronomiques : deux belles élongations de Vénus en soirée puis à l’aube, une conjonction historique entre Jupiter et Saturne, une inoubliable opposition de Mars ayant de surcroît bénéficié de conditions d’observation excellentes ; surtout, événement d’autant plus remarquable qu’inattendu, le passage au coeur de l’été de la comète Neowise, la plus splendide depuis vingt ans.

L’année 2021 verra la poursuite de nos activités, que nous espérons évidemment moins contraintes. Si le spectacle planétaire s'annonce moins riche qu'en 2020, de récentes photographies de nos membres montrent que le Soleil se réveille et promet d’être actif ces prochains mois : de belles observations en perspective !

A très bientôt en 2021 sous les belles étoiles de notre Montagne de Lure !

Philippe Filliatre
Président de la SAML


 

  2021



Le groupe de galaxies NGC 80, dans la constellation d'Andromède, est situé à environ 260 millions d'années-lumière, dans une zone très riche en objets lointains. Ce groupe comprend de nombreux numéros du New General Catalogue : NGC 70, 80, 82, 83, 86, 90, 93, 94, 96. La zone la plus intéressante est formée par le couple formé par NGC 90 (ou PGC 1405) et NGC 93, figurant dans le catalogue d'Halton Arp sous le numéro 65 : les formes des deux galaxies sont altérées par les interactions gravitationnelles. On notera aussi les petites galaxies autour de NGC 85 et les détails dans IC 1542.



L'image a été réalisée par
Philippe le 16 octobre 2020 à la Montagne de Lure, avec le télescope Newton 400 de la SAML. Elle résulte d'un compostage de 120 minutes de poses en luminance et 130 minutes en chrominance.

Cette image est accessible en plus haute définition sur le site Internet personnel de Philippe.

Une version annotée du même champ est également disponible, ici : elle permet de se repérer et donne l'emplacement de plusieurs quasars, pour la plupart détectés sur l'image de Philippe.

 

  GROUPE NGC 90



Les membres 2020 de la SAML sont invités à renouveler leur adhésion au titre de l’année 2021 (ceci ne concerne pas les membres d’honneur ni les membres ayant adhéré à la SAML après le 31 août 2020, dont l’adhésion 2020 vaut aussi pour 2021).

Pour des raisons de couverture d’assurance notamment, il est nécessaire d’avoir (re)pris son adhésion pour pouvoir entrer à l’Observatoire Marc Bianchi aussi bien qu’à la Maison du berger. La qualité d’adhérent conditionne également l’accès au forum de la SAML et la possibilité de participer aux ateliers de la SAML.

Il est recommandé de régler le renouvellement d’adhésion par chèque bancaire accompagné du formulaire ad hoc téléchargeable ici : Bulletin_adhesion.pdf.

  ADHÉSION 2021