Ce site a été mis à jour le 18 septembre 2021.  

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).



Cette année encore, la SAML a participé au Forum des associations de Saint-Étienne-les-Orgues, qui a eu lieu le dimanche 5 septembre.

Comme les années précédentes, la SAML y a présenté ses activités, sur un stand dédié, avec cette fois une nouveauté : un magnifique « barnum » de couleur jaune (l’une des deux couleurs de la SAML). Ce « barnum » a d’ailleurs été bien utile, dans l’après-midi, pour protéger nos animateurs d’une belle averse pluvio-orageuse.



       



Cette présence de la SAML au Forum des associations 2021, autour de
Pierre et François le matin, de Philippe et Guillaume l’après-midi, avec aussi le renfort d’Alain (Gau), a été l’occasion d’offrir une observation publique et gratuite du Soleil et de distribuer des dépliants faisant mieux connaître notre association. Elle a aussi permis d’enregistrer une adhésion.


 

  FORUM DES ASSOCIATIONS 2021



Vous pouvez retrouver
ici un compte rendu de nos activités estivales 2021 de conférences et de soirées publiques associées.



 

  ACTIVITÉS ESTIVALES



La prochaine soirée publique d’observation à la Montagne de Lure est programmée samedi 18 septembre 2021 à partir de 20 heures 30, à proximité immédiate de l’Observatoire Marc Bianchi et/ou au pied des pistes de la station de ski (selon les conditions de vent). Elle sera consacrée à l’observation des planètes Jupiter, Saturne et Neptune ainsi qu’à l’observation de la Lune (2 jours avant la pleine Lune).



Le tarif de la participation à l’observation est de 10 €, avec tarif réduit de 5€ (moins de 18 ans, étudiants, personnes sans emploi) et gratuité pour les membres de la SAML ainsi que pour les enfants de moins de 8 ans (accompagnés d’un adulte, dans la limite de trois enfants par adulte).


  1. En raison du contexte sanitaire COVID-19, l’inscription préalable des personnes souhaitant participer à cette soirée d’observation est nécessaire. Cette réservation peut être faite en contactant Pierre par SMS ou par appel sur son téléphone portable au 06-61-93-82-25.
    En outre,
    le passe sanitaire sera demandé et vérifié et les mesures-barrière seront mises en œuvre, conformément à l’exigence légale en vigueur.


La soirée d’observation peut être annulée en cas de mauvais temps. Dans le doute, les participants préalablement inscrits pourront téléphoner à Pierre, le jour même, pour vérifier si la soirée a bien lieu.

Les participants doivent se munir d'une lampe de poche (si possible éclairant en rouge) et doivent absolument s’équiper de vêtements bien chauds (y compris bonnet de laine, gants, grosses chaussures, etc.), car le froid peut déjà être marqué en cette saison, en pleine nuit, à l’altitude de 1600 mètres.




  1. DERNIÈRE MINUTE ce samedi matin : en raison de prévisions météorologiques défavorables
    (ciel très nuageux et risque d’averses), la soirée d’observation publique prévue est annulée.



 

  PROCHAINE SOIRÉE PUBLIQUE



À la Montagne de Lure le 14 août 2021, vers 13h05,
Stéphane a photographié la chromosphère du Soleil et il a, par ailleurs, réalisé un zoom sur une belle "petite forêt" de protubérances solaires le même jour vers 13h17.

Stéphane a utilisé les matériels suivants : sa lunette Astro-Professional de 80 mm à f/7 dotée d’un filtre H-alpha Daystar Quark et sa caméra vidéo monochrome ZWO ASI 1600 MM.




 

  SOLEIL EN H-ALPHA



La nébuleuse du Cocon, IC 5146, est située à environ 4000 années-lumière de notre Système solaire, dans la constellation du Cygne. Ce bel objet du ciel profond d’été nous montre très bien les 3 constituants fondamentaux de ce type de nébuleuse : non seulement le gaz et les étoiles mais aussi les poussières (ici sous forme de zones plus sombres voire obscures).

IC 4146 a beaucoup inspiré les astrophotographes de la SAML durant l’été 2021 : Pierre, Antoine (Pavlin) et Stéphane s’y sont intéressés. Tous les trois l’ont photographiée depuis la Montagne de Lure, dans la nuit du 6 au 7 août (Pierre) ou du 8 au 9 août (Antoine et Stéphane).

Pierre a photographié cette nébuleuse au moyen de sa lunette astronomique 115 / 800 et son boîtier photo plein format (24 mm x 36 mm) Canon EOS RP « refiltré Astrodon », à proximité de la coupole de l’observatoire. Pierre a accumulé 48 poses de chacune 2 minutes.



Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.


Deux nuits plus tard, également à proximité immédiate de l’Observatoire Marc Bianchi, Antoine Pavlin a utilisé sa lunette apochromatique APM de 107 mm de diamètre et 700 mm de focale, installée sur sa monture Astro-Physics Mach1, et sa caméra CCD SBIG STT-8300. Le nord se trouve en direction de la droite de l’image. L’image totalise 12 x 5 mn de pose pour chacun des filtres couleurs R, V et B ainsi que 25 x 5 mn pour la luminance, soit un total de 5 heures et 5 minutes de pose. Le champ mesure 1°29’ x 1°07’.



Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.

Sur l’image en plus haute définition, on remarque à 120° du nord, en partant du centre de IC5146 et à une distance de 15’, près d’une grosse étoile orangée, trois petites galaxies spirales vues par la tranche, l’une en position horizontale (PGC 167593 de magnitude 18,2), la seconde en position verticale (PGC 167590 de magnitude 18,5), et une galaxie en position oblique (PGC 167597, magnitude inconnue).


Enfin, durant la même nuit du 8 au 9 août 2021, depuis la coupole de l’observatoire, Stéphane a lui aussi photographié IC 5146. Comme pour la photo de Pierre, le nord se trouve vers le haut mais le cadrage est différent et le champ plus petit, en raison d’une focale beaucoup plus grande (1840 mm environ). Stéphane a en effet utilisé le télescope Newton 400 de la SAML, ainsi que son boîtier photo plein format Canon EOS Ra. L’image  résulte du compositage de 160 clichés bruts de chacun 90 secondes de pose, soit au total exactement 4 heures de pose, à f/4,6 et à la sensibilité de 5000 ISO.



Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.


Il est intéressant de noter que les trois cadrages sont très différents, de même que les teintes : pour le rendu de l’émission de gaz hydrogène alpha de la nébuleuse, on va d’un rouge-vermillon, tendant vers l’orange, à une couleur « saumon fumé » puis à un rouge-carmin tirant sur le grenat.


 

  NÉBULEUSE DU COCON