Ce site a été mis à jour le 10 septembre 2019.

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).



La SAML organise, l’été à l’Observatoire Marc Bianchi, à l’attention exclusive de ses membres, des «journées Soleil» consacrées à l’observation du Soleil (chromosphère et photosphère : donc protubérances, filaments et spicules, ainsi que taches, granulation, facules, ...) au moyen d’instruments spécialement adaptés à l’observation solaire.

Ces journées sont aussi l’occasion de partager un pique-nique et quelquefois un barbecue.

Une telle journée Soleil a eu lieu samedi 24 août 2019 à proximité immédiate de l’Observatoire Marc Bianchi.

  


Le Soleil n’est pas très actif ces temps derniers et les observateurs du Soleil non plus, visiblement, puisque cette journée n’a pas « brillé » du point de vue de sa fréquentation.

À peu près au même moment, plus exactement le 23 août puis le 24 août, Gilbert Sigoillot, depuis sa maison à Saint-Michel-l’Observatoire, a photographié le Soleil avec sa lunette de 80 mm de diamètre, un filtre H-alpha Quark et une caméra vidéo ZWO ASI.  Voici ci-dessous deux de ses photos, issues des vidéos qu’il a prises.

  



La soirée d’observation publique du 24 août 2019 à la Montagne de Lure a connu un grand succès, avec plus de 50 participants (en plus des 7 animateurs de la SAML) répartis en 5 groupes. Les planètes Jupiter et Saturne ont pu être observées dans de très bonnes conditions, de même que de très nombreux objets du ciel profond.


 

  JOURNÉE SOLEIL PUIS SOIRÉE PUBLIQUE LE 24 AOÛT



La prochaine soirée publique à l’observatoire, ouverte aux membres de l’association et à tout public, est programmée
samedi soir 21 septembre 2019 à partir de 20 heures.

La participation est gratuite pour les membres de la SAML ainsi que pour les enfants de moins de 8 ans (accompagnés d’un adulte, dans la limite de trois enfants par adulte), de 10 € sinon (tarif réduit 5 € pour les non-membres de moins de 18 ans, étudiant(e)s et personnes au chômage).

Cette soirée d’observation doit être consacrée à l’observation des planètes gazeuses géantes Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, ainsi qu’aux objets du ciel profond d’automne (ci-contre une image de la nébuleuse planétaire M76, dans la constellation de Persée).

Les personnes souhaitant participer à cette soirée d’observation sont invitées à annoncer leur venue, de préférence par courriel, ou à défaut par SMS au 06-20-12-41-82.


Attention : la soirée peut être annulée en cas de mauvais temps. Dans le doute, téléphoner à l’observatoire (04-92-73-17-98) ou au 06-20-12-41-82, à partir de 19 heures environ, pour vérifier si la soirée a bien lieu.


Les participants doivent se munir d'une lampe de poche et s’équiper de vêtements très chauds car le froid peut être marqué, au mois de septembre, la nuit, à l’altitude de 1600 mètres.


 

  PROCHAINE SOIRÉE PUBLIQUE



Au petit matin du 25 août 2019 à la Montagne de Lure, à l’issue d’une longue soirée publique d’observation, François a photographié la Lune environ 1 jour et demi après le dernier quartier.

Il a utilisé sa caméra vidéo noir-et-blanc ZWO ASI 120MM et sa lunette apochromatique Explore Scientific de 102 mm de diamètre et de 714 mm de focale, équipée d’une lentille de Barlow.

L’image ci-dessous nous montre une région du sud-ouest de la face visible de la Lune, avec en particulier les grands cratères Schickard, Hainzel (en forme de cacahuète) et Schiller (très allongé).




François nous a plus récemment adressé une autre photo de la Lune, prise en phase de premier quartier le 7 août 2019 à Banon avec le même matériel. Cette belle image spectaculaire nous montre, cette fois, une grande partie du nord-est de la face visible de la Lune, avec notamment les montagnes Apennins, la Mer de la Sérénité, la Mer de la Tranquilité et la Mer des Crises.


 

  LA LUNE VUE DE LURE ET DE... BANON


Située dans la constellation du Petit Renard, dans une région très riche d’étoiles dans les bras de notre galaxie la Voie lactée, la nébuleuse M27 (alias Messier 27 ou « Nébuleuse Dumbell ») est l’un des plus beaux objets du ciel d’été pour les astronomes amateurs et pour les astrophotographes en particulier.

Stéphane a photographié cette nébuleuse très colorée à la Montagne de Lure durant la nuit du 29 au 30 juillet 2019, depuis la coupole de l'Observatoire Marc Bianchi. Pour cela, il a utilisé le télescope Newton 400 à f/4,6 de la SAML ainsi que son boîtier photo personnel Canon EOS 6D « défiltré », réglé sur une sensibilité de 5000 ISO. Le compositage totalise 150 poses et près de 4 heures d’exposition (90 poses de 60 secondes et 72 poses de 120 secondes).






Cette image est accessible en pleine définition en cliquant
ici ou sur l’image elle-même.


 

  DUMBELL



La SAML propose en septembre 2019, à l’intention de ses membres uniquement, une
formation à l'astrophotographie organisée ainsi :

- une partie "théorique" répartie sur deux journées et traitant 9 thèmes fondamentaux, d'abord dans le cadre d'un atelier du vendredi soir en salle Convivialité de la Médiathèque, le vendredi soir 13 septembre à 20h30, puis d'un second atelier dès le lendemain après-midi (samedi après-midi 14 septembre à 14h30) au même endroit,

- ensuite une partie "travaux pratiques" qui aura lieu à la Montagne de Lure, dans la coupole et en dehors de la coupole de l'observatoire, selon le bon vouloir des conditions météo :

  1. Pucele samedi soir 14 septembre,

  2. Puceet/ou le vendredi soir 20 septembre,

  3. Puceet/ou le samedi soir 21 septembre.

Le programme général de cette formation est le suivant :

I - Atelier du vendredi 13 septembre à 20h30 à la Médiathèque, durée de 2 heures

  1. 1) Principes du capteur numérique, avantages et défauts

  2. 2) Les divers types de prises de vue

  3. 3) Différents types d'imageurs utilisés en astrophoto

  4. 4) La préparation d’une séance d'astrophoto

  5. 5) Questions mécaniques et optiques

II - Atelier du samedi 14 septembre à 14h30 à la Médiathèque, durée de 2 heures

  1. 6) Le réglage du matériel

  2. 7) La prise de vue proprement dite

  3. 8) Les grandes étapes du traitement d’image à la maison

  4. 9) L'impression sur papier des images astrophoto

III - Sur le terrain à la Montagne de Lure, selon conditions météo, samedi 14 septembre à partir de 19h30 et/ou vendredi 20 septembre à partir de 19h30 et/ou samedi 21 septembre à partir de 19h30

Mise en application pratique sur le terrain, avec matériel de la coupole + un ou plusieurs instruments à l'extérieur de l'OMB (selon le nombre de participants et d'animateurs disponibles) :

  1. Puceréglages du matériel,

  2. Puceacquisition d'images, dans diverses configurations matérielles (caméra vidéo, APN, caméra CCD) et si possible sur divers types d'objets (planète, Lune, ciel profond).



  1. Les membres ont reçu un courriel, le 30 août 2019, leur détaillant ce programme
    (avec le qui-fait-quoi et le minutage dévolu à chacun des thèmes traités).

  2. Pour participer à cette formation, les membres intéressés doivent s’inscrire préalablement
    via le doodle qui leur a été transmis par courriel.


  FORMATION À L’ASTROPHOTO



Cette année encore, la SAML a participé avec grand plaisir au Forum des associations de Saint-Étienne-les-Orgues, qui a eu lieu dans la grande salle (auditorium) de la Médiathèque le dimanche 1er septembre de 9 heures 30 à 12 heures puis de 13 heures 30 à 16 heures.

Comme les années précédentes, la SAML y a présenté ses activités, sur son stand dédié, autour d’un diaporama d’astrophotos complété de divers tirages photo, dépliants et autres documents. Deux instruments d’observation ont par ailleurs été exposés : le petit télescope Dobson d’Alain et la lunette solaire Coronado PST de Stéphane.



Pendant qu’une foule assez dense, sur tous les stands, assurait le succès de cette édition 2019 du Forum des associations, la lunette solaire a pu être utilisée à tour de rôle par Alain, Patrick et Stéphane, à l’extérieur de la Médiathèque (à proximité immédiate du stand de la SAML), pour montrer aux visiteurs intéressés plusieurs protubérances solaires assez spectaculaires.

  


Notre stand de la SAML a eu l’honneur de la visite du maire, M. Khaled Benferhat, et de plusieurs de ses conseillers municipaux. Il faut aussi noter le très sympathique accueil café-thé-gâteaux réservé dès 9 heures aux animateurs des associations par l’équipe municipale, ainsi que le repas partagé sur l’heure du déjeuner dans la salle Convivialité... qui n’avait jamais si bien porté son nom.

Enfin, cette édition 2019 a permis d’enregistrer un renouvellement d’adhésion et deux nouvelles adhésions, ce qui a porté le nombre d’adhérents 2019 de la SAML à exactement 100 personnes à la date du 1er septembre.

 

  FORUM DES ASSOCIATIONS 2019



Voici une nouvelle mosaïque de la surface lunaire proposée par
Stéphane, saisissante de détails, produite à partir de vidéos qu’il a prises au petit matin du 23 août 2019 vers 4h30 depuis la coupole de l’observatoire.

Il s’agit cette fois d’une région située dans la partie centrale méridionale de la face visible de la Lune. Du nord (haut de l’image) vers le sud (bas de l’image), on découvre la mer des Nuées (Mare Nubium) avec les cratères König et Kies (bordé à gauche par le fameux dôme volcanique Kies Pi), dans le coin supérieur gauche de l’image le bord oriental du vaste système de rainures concentriques Rimae Hippalus, les cratères «frères» Campanus et Mercator, le cratère Ramsden et les petites rainures croisées Rimae Ramsden, la large et très longue rainure Rima Hesiodus au milieu du marais des Épidémies (Palus Epidemiarum), plus au sud le lac de l’Effroi (Lacus Timoris) et le double cratère Hainzel (en forme de cacahuète), vers le centre de l’image, près du terminateur, le cratère Wilhelm qui mesure 107 km de diamètre, sous Wilhelm le cratère effondré Montanari puis la grande plaine murée Logomontanus (145 km de diamètre), vers le coin inférieur gauche de l’image le cratère incroyablement allongé Schiller (179 km x 71 km). Enfin, tout au sud, on découvre les cratères Scheiner et Blancanus qui bordent la grande plaine murée Clavius déjà entrée dans la nuit lunaire.

Stéphane a réalisé cette mosaïque en 4 tesselles à partir de 4 séquences vidéo de chacune 2000 clichés bruts, au moyen de sa caméra vidéo monochrome ZWO ASI 1600 MM placée au foyer du télescope C14 de la SAML dont la focale avait été portée à une quinzaine de mètres.




Cette image est accessible en plus haute définition en cliquant ici ou sur l’image elle-même.

 

  WILHELM ET LOGOMONTANUS



Lors d’une semaine de vacances à la Montagne de Lure, fin juillet - début août 2019, Antoine Pavlin et Stéphane ont pu faire de multiples images du ciel profond d’été.

Voici ci-dessous une magnifique image de la célèbre nébuleuse du Pélican, dans la constellation du Cygne, faite par Antoine dans la nuit du 30 au 31 juillet 2019 au moyen de sa lunette apochromatique APM de 107 mm de diamètre et 700 mm de focale, installée sur sa monture Astro-Physics Mach 1.

Antoine a utilisé sa caméra CCD SBIG STT-8300. L’image a nécessité, au total, exactement 4 heures de pose (12 x 10 minutes en luminance, 10 x 4 minutes en rouge, 10 x 4 minutes en vert et 10 x 4 minutes en bleu).




Cette image est accessible en plus haute définition en cliquant ici ou sur l’image elle-même.

 

  PÉLICAN



Après une
première phase de mesures et d’analyse du problème, qui avait eu lieu samedi 29 juin et avait mis en évidence des disparités de hauteur de la jupe métallique et de sa distance radiale au mur la coupole, le long de son pourtour, une seconde phase consistant en une «rectification» de la jupe métallique de la coupole a eu lieu samedi 7 septembre 2019.

Il s’est agi de contraindre la jupe métallique en l'écartant du mur, par augmentation de sa courbure, tout en la relevant quelque peu. Cette opération a été réalisée par Patrick, Philippe et Stéphane.


  


L'opération a duré plusieurs heures. Il a fallu dévisser et démonter une partie de la jupe métallique, dont l'intérieur montrait nettement des traces de frottement récurrent, la percer à d'autres endroits afin d'augmenter la courbure, puis la remettre en place en perçant et en vissant dans la coupole elle-même.

Cela ne s'est pas fait sans difficulté, car il a fallu contraindre le métal et la fibre de verre. ll a été nécessaire d’improviser aussi, par moments.

L’opération, conduite de main de maître par Patrick, s’est très bien passée et la coupole semble dorénavant pivoter sans jamais patiner.


 

  COUPOLE DE L’OBSERVATOIRE