Ce site a été mis à jour le 14 juin 2021.  

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).



Les restrictions mises en place début avril 2021 dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19 ont été sensiblement allégées début mai, avec la fin de la limitation géographique des déplacements à l’intérieur du pays. Cependant, un couvre-feu nocturne demeure, ce qui continue de restreindre fortement les activités de la SAML a priori jusqu’au 30 juin.

Ainsi :

  1. Puceles soirées publiques prévues en mai et juin sont annulées,

  2. Puceles ateliers d’astronomie ne peuvent avoir lieu que par téléconférence
    (contacter
    Pierre pour le mode opératoire).

En revanche, nos observateurs et astrophotographes peuvent à nouveau se rendre sur leur site favori de notre belle Montagne de Lure, en respectant le couvre-feu s’ils séjournent à la Maison du berger ou à l'observatoire.



Nos activités estivales 2021, notamment nos
conférences et soirées d’observation publiques en juillet et août, devraient pouvoir avoir lieu (dans le respect, évidemment, des mesures sanitaires applicables à ce moment-là).

 

  ACTIVITÉS DE LA SAML



Les membres 2020 de la SAML qui ne l’ont pas encore fait sont invités à renouveler leur adhésion au titre de l’année 2021 (ceci ne concerne pas les membres d’honneur ni les membres ayant adhéré à la SAML après le 31 août 2020, dont l’adhésion 2020 vaut aussi pour 2021).

Pour des raisons de couverture d’assurance notamment, il est nécessaire d’avoir (re)pris son adhésion pour pouvoir entrer à l’Observatoire Marc Bianchi aussi bien qu’à la Maison du berger. La qualité d’adhérent conditionne également l’accès au forum de la SAML et la possibilité de participer aux ateliers de la SAML.

Il est recommandé de régler le renouvellement d’adhésion par virement bancaire (ou, à défaut, par chèque bancaire), en adressant à la SAML le formulaire téléchargeable ici : Bulletin_adhesion.pdf.



 

  ADHÉSION 2021



Sous réserve d’une stabilisation ou de la poursuite, constatée en mai 2021, de l’amélioration de la situation sanitaire, les activités estivales 2021 de la SAML, notamment les conférences et
soirées d’observation publiques, devraient pouvoir avoir lieu à Lure en juillet et en août (dans le respect, évidemment, des mesures-barrières sanitaires applicables à ce moment-là).

Quatre conférences publiques sont prévues au bar-restaurant La Sauvagine du Refuge de la Montagne de Lure, durant cet été 2021, deux en juillet et deux en août :

  1. Pucesamedi 17 juillet à 20h30 : « Les astéroïdes », par Jacques Vallée,

  2. Pucesamedi 24 juillet à 20h30 : « Les météorites et la planète manquante », par Jean-Louis Henry,

  3. Pucesamedi 7 août à 20h30 : « Autour de l’atome », par Gino Ciligot-Travain,

  4. Pucesamedi 14 août à 20h30 : « L’Univers vide de De Sitter », par Patrick Lagrange.



À condition bien sûr que la situation sanitaire le permette, il sera possible de prendre son repas au bar-restaurant La Sauvagine avant la conférence, à 19 heures, après avoir réservé individuellement ou bien via la SAML.

Si les conditions météo sont favorables ces soirs-là, les conférences des 17 juillet, 7 août et 14 août (mais pas celle du 24 juillet, pour cause de pleine Lune) seront suivies d’une observation publique à l’observatoire et/ou à proximité de l’observatoire.

Le dépliant 2021 complet des activités de la SAML est disponible en téléchargement en cliquant sur l’image ci-dessus ou bien ici : Depliant_SAML_2021.pdf.


 

  CONFÉRENCES ESTIVALES 2021



De Benjamin Rodriguez, notre membre néo-zélandais (et ancien secrétaire de la SAML, il y a une quinzaine d’années), nous avons reçu une série de photos de l’éclipse totale de Lune qui a eu lieu dans la nuit du 26 au 27 mai (journée du 26 mai en Europe) et qui était visible depuis la majeure partie de l'océan Pacifique et des pays alentour.




Benjamin a utilisé son boîtier Nikon D810A équipé d'un objectif Nikkor 600 mm f/4, installé sur monture Sky-Watcher NEQ6. Les temps d’exposition varient selon la pose ; la photo de la totalité a été prise à 1/5e de seconde et f/4,5, à la sensibilité de 400 ISO.

Benjamin s'était installé près de Windwhistle, au pied des Southern Alps, par vent de force 0 (« All whistle, no wind ! »), et sous une température tropicale de... -10°C. L’éclipse s’est déroulée de 21h44 à 00h48, sans prendre en compte la phase de pénombre.

Le ciel était très beau, avec une Voie Lactée se révélant de plus en plus à mesure que la Lune s’assombrissait.


 

  ÉCLIPSE TOTALE DE LUNE



Messier 94 est une splendide galaxie, que l'on trouve dans la constellation des Chiens de Chasse à 14 millions d'années-lumière, une relative proximité qui permet de bien en détailler la structure. Celle-ci est inhabituelle, avec une partie centrale brillante, entourée d'une première ceinture de bras spiraux riches en nébulosités (rouges) et en amas stellaires (bleus), et la présence de bras externes beaucoup plus diffus et pâles.

L'image suivante a été prise par Philippe le 8 mai 2021 depuis la coupole de l’Observatoire Marc Bianchi, avec le Newton 400 de la SAML, dans de bonnes conditions de stabilité (FWHM = 1,8'') et de transparence. Elle intègre 2 heures de pose en luminance et 2 heures de pose en chrominance. Philippe a utilisé sa caméra CCD habituelle, une SBIG ST-10XME.

Le traitement s'est attaché à montrer les détails de cet objet dont l'éclat présente une grande dynamique, en gardant autant que possible un aspect naturel.




Cette image est accessible en plus haute définition sur le site Internet personnel de Philippe.


 

  M94



Le jeudi 10 juin 2021, la Lune a partiellement caché le Soleil : l’éclipse de Soleil a été annulaire sous les hautes latitudes polaires de l’hémisphère nord, du Canada à la Sibérie en passant par le Groenland, tandis qu’elle a été seulement très partielle sur notre Hexagone.

C’est notre membre canadien Darryl Robertson qui a pu l’admirer et la photographier en premier, à Prospect dans l’est du Canada, en Nouvelle-Écosse. Darryl nous a adressé deux images prises avec son boîtier Canon EOS R5 et son téléobjectif RF 100-500 mm, en utilisant un filtre solaire en Mylar. La première a été prise peu après le lever du Soleil, tandis que la seconde a été prise vers le milieu du phénomène.




Grâce à une météo plutôt clémente ce jour-là sur une bonne partie de la France métropolitaine, l’éclipse a pu y être observée ou photographiée par plusieurs des membres de notre association.


Ainsi, dans l’Isère, Marc Khatchadourian a photographié l’éclipse en lumière blanche (photosphère), entre 11h34 et 12h13, au moyen de sa lunette Takahashi FC100DF et de son boîtier Canon EOS 6D II.



Plus au sud, où l’éclipse était un peu moins marquée, Patrick l’a observée, par projection avec un système Solarscope, depuis son lieu de résidence à Banon.

  


Encore un peu plus au sud, dans les Bouches-du-Rhône, Stéphane l’a photographiée en lumière H-alpha, vers 12h20, avec sa petite lunette solaire PST Coronado, depuis le balcon de son appartement à Aix-en-Provence. La première image ci-dessous montre les quelques très jolies protubérances visibles durant l’éclipse, la seconde montre la chromosphèe qui présentait ce jour-là plusieurs facules (zones plus claires) et un beau filament sombre assez étroit.




 

  ÉCLIPSE DE SOLEIL DU 10 JUIN 2021