Ce site a été mis à jour le 21 juin 2022.     

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).




Les deux prochaines soirées publiques d’observation à la Montagne de Lure sont programmées
samedi 18 juin 2022 et samedi 25 juin 2022, dans chaque cas à partir de 22 heures 30, à l’Observatoire Marc Bianchi, ou éventuellement à proximité immédiate de l’observatoire ou encore au pied des pistes de la station de ski voisine (selon les conditions de vent).

Elles doivent être consacrées à l’observation des objets du ciel profond de printemps et d’été (ci-contre : photo de l’amas globulaire Messier 13, situé dans la constellation d’Hercule, photographié en 2012 par Philippe).

Le tarif de la participation à l’observation est de 10 €, avec tarif réduit de 5€ (moins de 18 ans, étudiants, personnes sans emploi) et gratuité pour les membres de la SAML ainsi que pour les enfants de moins de 8 ans (accompagnés d’un adulte, dans la limite de trois enfants par adulte).


  1. L’inscription préalable des personnes souhaitant participer à cette soirée d’observation est nécessaire. Cette réservation peut être faite en contactant Pierre par SMS ou par appel sur son téléphone portable au 06-61-93-82-25.


Une soirée d’observation peut être annulée en cas de mauvais temps. Dans le doute, les participants préalablement inscrits pourront téléphoner à Pierre, le jour même, pour vérifier si la soirée a bien lieu.

ATTENTION : Les participants doivent absolument s’équiper de vêtements très chauds, car le froid peut encore être marqué en cette saison, la nuit, à l’altitude de 1600 mètres.


 

  PROCHAINES SOIRÉES PUBLIQUES



L’éclipse totale de Lune du 16 mai 2022 n’était pas visible dans de très bonnes conditions dans le sud-est de la France, non seulement parce que la Lune était basse à ce moment-là au-dessus de l’horizon, dans la constellation de la Balance, mais surtout parce que la phase de totalité (centralité) commençait au lever du jour avec, de surcroît, la Lune déjà proche de son coucher sur l’horizon.

Malgré ces conditions pas du tout idéales, elle a pu être observée et photographiée par plusieurs de nos membres, notamment par François et par Stéphane.

Depuis son petit observatoire personnel à Banon, François l’a photographiée, avec beaucoup de détails, au moyen de sa lunette apochromatique de 102 mm (focale de 713 mm) et sa nouvelle caméra CMOS monochrome QHY 174.


  

  


Depuis le centre-ville hélas très éclairé d’Aix-en-Provence, sur la terrasse de son appartement, Stéphane a utilisé du matériel léger : son boîtier photo Canon EOS R6 et un téléobjectif-zoom 100 mm - 500 mm dont il avait porté la focale à 700 mm via un multiplicateur 1,4, le tout étant installé sur une petite monture Sky-Watcher Star Adventurer.

Voici ci-dessous une sélection de 4 de ses photos, prises entre 04h35 et 05h22. La dernière a été acquise alors que la Lune devenait enfin orangée mais se couchait derrière les arbres, en même temps que le jour commençait à poindre.


  

  
  


Toutes ces images de François et de Stéphane sont accessibles en plus haute définition, en cliquant ci-dessus sur chaque image.


 

  ÉCLIPSE DE LUNE



On l’attendait avec impatience, la voici : c’est la première image lunaire prise par
François, dans la nuit du 10 au 11 mai 2022, avec sa toute nouvelle caméra CMOS monochrome QHY 174, bien adaptée non seulement à l’autoguidage mais aussi à l’imagerie solaire et lunaire.

Cette photo, centrée sur le fantomatique et très ancien cratère circulaire Stadius d’un diamètre d’environ 70 km, nous montre aussi, avec un luxe de détails malgré des conditions aérologiques pas extraordinaires cette nuit-là, les grands cratères Copernic, Reinhold et Fauth à l’ouest (partie gauche de l’image), Eratosthène à l’extrémité sud-ouest de la grande chaîne montagneuse des Apennins (partie supérieure droite de l’image) et le Golfe torride (Sinus Aestuum) à l’est, avec aussi les cratères Bode, Pallas et Murchison dans le coin inférieur droit.




Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.



 
  STADIUS



François, notre astrophotographe de Banon, vient de faire l’acquisition d’une petite lunette solaire Lunt de 50  mm de diamètre à f/7 (longueur focale de 350 mm, donc).

Voici ci-dessous l’une des premières images de la chromosphère solaire captée le 13 juin 2022, vers midi, au moyen de cette nouvelle lunette et en utilisant ici sa caméra vidéo ZWO ASI 120 MC. L’image résulte du compositage d’environ 20% des quelque 1100 images enregistrées lors d’une séquence vidéo d’une soixantaine de secondes avec un temps de pose unitaire de 5 millisecondes.




 

  CHROMOSPHÈRE



Une institutrice décidée, des parents très motivés, des enfants fort divers... le microcosme complet de l'école primaire de Salignac était vendredi 10 juin à Lure, en partance pour les confins de notre Système solaire et de ses planètes.

Armés de quiz non dénués de difficultés, les enfants ont planché sérieusement et les plus savants répondront à presque toutes les questions. Guidés par Patrick, son mini-système solaire au bras et avec le renfort de Dominique, bénéficiant par ailleurs d’une météo de rêve, les écoliers ont parcouru le trajet du Soleil à Neptune en à peu près 3 heures, pour presque 4,5 milliards de kilomètres (à l'échelle, un peu plus de 5 km) : plus véloces que la lumière !





La découverte du site magnifique de Lure et de ses belvédères grandioses a impressionné nos visiteurs, sans compter la stèle dédiée à l'un des tout premiers astronomes de Lure, Godefroy Wendelin (fondateur du premier observatoire météorologique et astronomique à Lure en 1604).

Nous espérons que nos petits astronomes en herbe reviendront à Lure, pour cette fois découvrir l'Observatoire Marc Bianchi.


 

  BALADE ACCOMPAGNÉE SUR LE SENTIER DES PLANÈTES



Notre astrophotographe isèrois Marc Khatchadourian ne se lasse pas des passages devant le Soleil de la Station spatiale internationale (International Sopace Station)... comme on le comprend !

Il a pu, le vendredi 10 juin 2022, à très précisément 12h11mn10s, photographier à nouveau cet événement en bénéficiant cette fois de conditions aérologiques très favorables. En effet, là où il se trouvait, à proximité de Grenoble et non loin de son lieu d’habitation (8 km), la masse d’air était particulièrement transparente et calme ce matin-là.

Marc a utilisé à nouveau sa lunette Takahashi FC 100 DF, installée sur sa monture Takahashi EM-200, avec filtre solaire pour la photographie de la photosphère, et son boîtier Canon EOS 6D II réglé sur 400 ISO en mode rafale (1/1600e de seconde). Ce transit de l’ISS devant le Soleil a duré 0,59 seconde.




Cette image est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.

 

  PASSAGE DE L’ISS DEVANT LE SOLEIL