Vu qu'un grand constructeur se relance là-dedans, j'en profite pour parler des combinaisons anciennes.   La compensation du chromatisme des objectifs avant les années 1980 (la microscopie a fait durer plus longtemps le principe)   Testé récemment par un astram du forum qui se citera, un oculaire de microscopie de type long 1 // 2 - 1 : le P25x-(8) : 10mm 43° et 13 mm de relief. C'est un truc bizarre : un singlet bi-concave éloigné d'un doublet puis singlet type plan convexe. Ca ressemble à un TMB simplifié. Il amène un anneau de feu et une teinte jaune sur une apo. Par contre sur un achromat f/10, il terrasse un Baader classic 10mm. 70/700 et P25 à gauche, 70/700 et Baader classic ortho à droite. (lessivage de l'image au bleu, le jaune ressort mais ça floute un peu, les reflets spéculaires sur le métal sont étallés)   C'est le CVD de nos chers allemands de CZJ, Leitz etc d'avant les années 80, année pendant laquelle Nikon a mis fin à la compensation des instruments (objectifs+oculaires) en sortant les objectifs apochromatiques pas trop chers et les oculaires "CF" color free   Mon manuel de contrôle des optiques en microscopie : http://atom.lylver.org/AstroSurf/PDF/Zeiss/n-18-F-Controler-l-obj.pdf Vous y trouverez des images parlantes sur le CVD : Chromatische Vergrosserung Differenz qui signifie différence chromatique d'agrandissement et se voit sous la forme de la "couleur latérale" Ca vous rapellera le principe du Chromacorr d'Aries. A noter, qu'il faut au moins du f/10 et un objectif pas trop gros pour qu'on voit l'effet, par exemple un achromat classique qui se range entre le critère de Sidgwick et Conrady, un semi-apo (limite) en profite encore correctement. Typiquement, la formule Kellner (ou RKE) est la formule qui applique ce type de correction. Egalement la partie d'oeil 1-2-1 du könig (Meade RG) qui est utilisée dans les Pentax et les BST Starguider et autres clones l'utilise partiellement, moins de dé-correction chromatique mais elle est présente.   Exemples : sous-correction/sur-correction   Bonne correction.   L'oculaire type pour ces corrections : à ne pas utiliser à f/5 (image du centre) : le kellner. L'ortho Abbe est à droite à f/5, il tient mieux le choc mais il est à la limite de l'orthoscopie (10% distorsion), un tout petit peu moins plan (=>fatigue oculaire de mise au point, risque d'amblyopie de distorsion sur zones du bord à la bino) et les couleurs sont corrigées pour aller avec un objectif type apochromatique. Le décalage vers l'intérieur du bleu et avec une taille de spot similaire sur la plage colorée compense bien un achromat, disons de f/10 à f/16 mais il faut plutôt considérer le critère de correction chromatique de Sidgwick comme étant le plus grand décalage compensable. C'est très bon en moyenne-longue focale pour laquelle le chromatisme sera plus important que le fait de contenir dans le disque d'Airy, la distorsion très faible du Kellner est également remarquable. (le rêve en optique de mesure ou de comparaison)   TAKAHASHI qui se relance dans les Kellner pour son achromat Starbase avec un 20mm en face d'un ortho 20mm de la même série huhu..  ça demande des explications et des tests. Et l'ortho 25 est absent laissant champ libre à ce vilain ? kellner.
    • Like
    • Love
    • Sad
    4