lyl

Member
  • Content count

    6011
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

lyl last won the day on November 10 2018

lyl had the most liked content!

Community Reputation

3036 Excellent

About lyl

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    observation du ciel
  • Adress
    France
  1. Couleur de tube pour SC ?

    Tube de la 80/1200mm refait avec ça Effet gloss/vernis dur et lisse comme la peinture Vixen : les anneaux à attache rapide tapissé de feutre peuvent tourner en desserrant un peu => transmet la chaleur, le tube devient froid rapidement la nuit. Ne fait pas le 1.2m2 indiqué mais environ la moitié si on veut la couche couvrante d'épaisseur complète façon Vixen. C'est un coup de main à prendre pour que l'épaisseur soit bonne : couvrir puis saturer la surface. Faire un premier passage comme recommandé, deuxième passe en croisé à 90° et, au lieu de laisser sécher : insister jusqu'à apparition d'une impression visuelle de liquide, juste avant que ça coule. Avec le pare-buée, j'ai dépassé la quantité d'une bombe Tube 1m long diam 86ext + pare-buée 15cm ~100mm diam ext : Total ~ 0.32m2 et deux couches Attention : le logo "maison + intérieur" est trompeur... Les qualités intrinsèques de la peinture nécessite un gaz porteur lourd. Des précautions d'emploi sont nécessaires (lire les petites lignes), j'ai eu des maux de tête et les poils de nez blanchis en utilisant ça à la cave (qui pourtant est bien aérée). Utiliser dans un lieu bien ventilé et surtout que le gaz de propulsion (butane <=> plus lourd que l'air) puisse se disperser. L'odeur caractéristique d'hydrocarbure aromatique (type benzène) indique ! danger ! J'ai utilisé un masque type Covid pour la deuxième bombe : ça colle partout quand on passe dans le nuage de l'aérosol.
  2. Oculaire grand champ 15mm

    Bonjour, il fait doublon pour moi oculaire russe TAL UWA 15mm ~80° , verres lanthane, multi-coated (440-680nm). Tube plastique. version eyecup en biseau. Nettoyé, réencré. http://www.talteleoptics.com/images/TAL SWA-UWA Review.pdf fdp compris
  3. Carte de la lune

    J'avoue que sur une enfilade comme celle là (image ci-dessous), j'apprécie beaucoup le format type carte pliable genre Michelin avec la grande longueur des morceaux orientés façon terminateur. Après tout, c'est comme ça qu'on s'oriente avec ce que montre Séléné. Ex. , à partir de "Walter et les Nonius" (centre droit puis vers la gauche de l'image) ça devient difficile de se repérer si on a pas d'expérience. Et ce n'est qu'une image d'instrument de 80mm. Il y a besoin de plusieurs types de cartes, une générale indiquant les zones et points d'intérêts avant observation. Comme celle de Villedieu qui contient des informations historiques appréciables. Et ensuite des cartes d'exploitation. reliées façon "routière" ou en planche avec recouvrement façon atlas. Faut reconnaitre que retrouver le" trio avec la ligne ou la tête de Mickey à l'envers" -> Cuvier-Licetus-Heraclitus dont les passants m'ont systématiquement demandé si ça avait un nom cette formation si caractéristique, c'est pas intuitif. En cela je rejoins @Villedieu dans la démarche naïve "Papa, c'est quoi ça ?" Il n'y a pas meilleure façon de mémoriser.
  4. Appel à observation test f/d

    Pour ma part, j'utilise un peu de tout, les f/D long c'est pour utiliser des oculaires simples. J'ai pas la place pour des gros diamètres pour le moment mais je ne rechigne pas à en profiter. Sinon oui, je teste toujours à des f/D plus long quand je peux diaphragmer, mais sur des instruments pros, ça sert pas à grand chose : si ça merdouille c'est plutôt que les optiques supplémentaires ne suivent pas. Tu peux tester pour évaluer ton bafflage sur du Do it Yourself
  5. En dehors des champs étoilés (étoiles en croix), ça se traduit par un flou progressif non uniforme entre les directions perpendiculaires. L'astigmatisme est normal sur un instrument grand champ : piqué au centre et flou en allant vers le bord. C'est quand il n'est pas équilibré ou excessif que c'est un défaut. --------------------- Sur une planète, vu l'angle apparent, c'est censé être négligeable au centre champ et uniforme hors d'axe.
  6. Là, c'est sûr, je vois l'astigmatisme et ça vient du C11.
  7. Renvoi coudé baader (prisme)

    C'est limite, pancho m'avait montré son exemplaire en redresseur terrestre à miroir mais tu as sans doute raison, Carton a optimisé l'objectif (sous-correction -> calé vert) ---------------------- Je rajoute, qu'après guerre WWII, Zeiss s'était limité à 80-500 (f6.25) et 110/750 (f6.8) pour ses Kometensucher grand champ (ils utilisaient des renvois coudés) Alors que précédemment, seul l'objectif de chercheur, le 60mm était à f/5 les autres plus gros (80) ou plus petits (25-30-45) étaient plutôt à f/8.
  8. Renvoi coudé baader (prisme)

    102 f11 classique + prisme APM : pas de soucis en solaire. ------------ et note finale : sur la Starbase 80-800 (f/10) rebadgée Takahashi, le prisme de 34mm ajoute 10nm au calage chromatique : de 547 à 557nm et le piqué passe probablement du jaune 568 à jaune-orange 583, c'est ajusté finement au oculaires qui vont avec. Ca devient acrobatique en dessous de f/10 avec les calages, il faut que l'instrument soit bien calculé. On voit certains instruments comme la vieille Mini6 de Carton (60f6) qui sont vendues avec un RC à miroir. Je suppose qu'en dehors de la limite de vignettage ça pose soucis.
  9. Renvoi coudé baader (prisme)

    Comme je l'ai dit plus haut, vignettage au centre : Et pour poursuivre le raisonnement, voici les modifications de calage d'abérration sphérique (à gauche), de forme de spot sur la plage Oiii-H-alpha et de calage chromatique avec des prismes Natif : approximation de la TS102 f11 si on la règle Oiii-H-alpha. (superposition spot cyan-rouge) => c'est équivalent à l'ancien calage au pied FC classique à f/15 Note : j'ai mis arbitrairement la sur-correction de l'aberration sphérique vers l'orange mais possible que TS l'ai fait caler dans le jaune-vert ou dans le jaune. C'est pas grave, c'est la quantité de décalage qui compte. Ce que je veux montrer c'est le faible impact couleur à f/11 par rapport à plus court. Prisme japonais haut de gamme BAK4 (Vixen/Takahashi de 34mm de côté). L'aberration sphérique glisse de +8nm (raie He 588nm à 596nm), le réglage chromatique glisse de +4.5nm à 555.5nm Prisme APM en verre léger chinois de qualité (version L du H-K9). L'aberration sphérique glisse de +13nm (à 601nm), le réglage chromatique glisse de +6nm à 557nm (Pour comparaison, la Telementor est calée à 561nm sans pour autant afficher du bleu excessif, c'est une bonne limite de multi-usage comme l'écrivait Danjon & Couder, idem pour la plus grande lunette visuelle/spectro au monde : l'objectif Clark 1020/19300 de la grande lunette de Yerkes) -------------------------------------- Baader + Zeiss Prism T2 (35mm clear) : sphérique +9nm, chromatique +5nm Baader 2" 47.5 clear : sphérique +12nm, chromatique +6nm A f/8, TAK FS102 par exemple (avec prisme std 34mm, image de gauche), l'aberration sphérique bouge de +15nm à 603nm, le chromatisme file et un léger liseret bleu et/ou violet peu apparaître en lunaire. Par contre c'est idéal sur Mars. Sur les apochromats moyen f/D calés à 555nm pour l'aberration sphérique (convention Thomas Back), un prisme est favorable à f/8 en visuel. Celà ramène le piqué dans le jaune (~570-575nm). En association avec des oculaires modernes corrigés pour l'aberration sphérique. Sur les astrographes plus courts (triplet 80 f/6 par exemple, je doute que celà fonctionne correctement. Celà correspond aux conseils et au catalogue d'astrophysics qui a fait développer des renvois diélectriques haute qualité pour les AP 130EDF.
  10. Inside Celestron, Torrance near Los Angeles en 2018, décorticage de la dernière vidéo. Stocks, atelier d'optique Polissage des lames en dépression contrôlée : C11 et C14. Test des miroirs sur banc. Test après assemblage, on notera à droit la table anti-vibration haut de gamme ($$$ https://www.thorlabs.com/newgrouppage9.cfm?objectgroup_id=9229) Une vidéo ancienne : avec le PDG Corey Lee et Alan Hale (co-fondateur) ------------------ C edge and non-edge : un correcteur supplémentaire dans le tube avant le porte oculaire. C'est une décision de Célestron de complémenter le tube : c'est de meilleure qualité. Le correcteur-réducteur à 4 lentilles x0.63 toujours en vente n'est pas parfait. En remontant plus loin du point focal, la correction est meilleure mais le placement doit être contrôlé finement, étape qu'ils peuvent faire. Ils ont ainsi maintenu certaines étapes sous contrôle à Torrance, en particulier pour les modèles les plus couteux de la marque. Ce n'est pas qu'un question de savoir-faire mais aussi de coût très élevé du matériel de mesure.
  11. Renvoi coudé baader (prisme)

    http://www.retrotechnology.com/glass/edmund.html 1960-1968 : Edmund Optics utilisait un prisme et du papier bakélisé
  12. 2021-06-18_T_22-58-53-bw2.png

    Soirée de déconfinement avec les passants dans la rue. 80/1200 maison, filtre Baader jaune, ASI185MC, AS!3 + astrosurface Formations caractéristiques sur la partie Sud :
  13. 2021-06-18_T_22-59-57-Apennins.jpg

    Soirée de déconfinement avec les passants dans la rue. 80/1200 maison, filtre Baader jaune, ASI185MC, AS!3 + astrosurface

    © lyl