lyl

Member
  • Content count

    5208
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

lyl last won the day on November 10 2018

lyl had the most liked content!

Community Reputation

2271 Excellent

About lyl

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    observation du ciel
  • Adress
    AUDE (permanente), Grenoble(travail)
  • Instruments
    Intes Maksutov Newton "deluxe" 6" f8, lunette 49mm semi-apo destinée au guidage, trois caméras ASI185MC + ASI071MC refroidie + Basler ac640aca-100gm. Monture Losmandy GM8
  1. Taille de miroirs plans

    Rha, je suis démasquée. Je savais pas que tu connaissais Permuy.
  2. Merci de cette information Oliver De mon côté, j'ai nettoyé tout le matériel qui a été couvert de buée hier. J'ai démonté les plössls. Confirmation : le 32mm est de formule différente, c'est un flat/flat et il est bien multi-couche. violet (Hy je pense), cyan (Oiii je pense), jaune et orange. -> centrage anti-reflet très orienté grand champ Connaissant les verres, le fait que ce soit plan sur les faces externes et le calage, je pense pouvoir déterminer avec plus de précision la formule. Le 32mm a des doublets qui font 28mm de diamètre et 12 d'épaisseur. La partie entérrée est très courbe. Le spacer fait 5mm Le 10mm est le classique indiqué, avec un traitement antireflet planétaire. (bleu, vert, jaune-orange, rouge). 4,5mm d'épais, courbure enterrée plus faible que extérieure, 10mm de diamètre extérieur. Le spacer fait un peu plus de 2mm (2.2 je pense)
  3. Oui, c'est étrange qu'ils ne soient pas plus connus, probablement un effet de mode. En dessous de 82°, pas grand monde ne s'y intéresse et après ça ronchonne 2 ans après quand l’œil est éduqué. Pour ma part, j'avais envie d'une valeur sûre pour le planétaire mais quand tu vois qu'ils ont des erflés avec du verre optique de cette qualité, ça donne à réfléchir à 10-15° de plus pour les nébuleuses et les amas qui ont des exigences moindre en contraste et plus en transparence. Quand je vois déjà la différence sur la traitement AR du 32 face au 10mm, je me dis que les russes font du sur-mesure, pas du démultiplié de la même formule. Reste à comprendre quand même qu'ils le font en fonction des instruments qu'ils commercialisent à côté.
  4. Pas si la barlow est mobile. Pour faire une analogie : la modification de PO sur les SCT. On fige le train optique et on peut ainsi bénéficier de cette avantage de précision plus facile de la map.
  5. Testé cette nuit En lunaire. Les conditions d'humidité forte ont gêné pendant la nuit (orage en soirée) mais j'ai pu faire de bons tests après désembuage. Le 32mm et le 10mm montre un piqué/contraste exceptionnel. Ils n'ont pas échappé à la formation de buée, le 10mm en particulier mais c'est du à la proximité des lentilles par rapport à l’œil. Pratiquement simultanément dans le champ j'ai pu observer Copernic, le Sinus iridium, Gassendi avec un rendu des textures du sol lunaire sans égal par rapport à d'autres oculaires que j'ai. En barlow x2 / x2.5 (Dakin), c'est à dire à x200 x250, tout le champ visible offre un niveau de contraste élevé, quasiment pas de dégradation hors d'axe. Planétaire. Jupiter : j'ai attendu 1h15 que la dispersion atmosphérique diminue mais un halo de diffusion du à l'humidité a gâché le rendu des couleurs lessivant les oranges et rouges. Néanmoins, j'ai pu assister au passage d'un satellite près du disque de Jupiter sans perte par la diffusion. Saturne plus tolérante, s'affichait un jaune clair avec quelques bandes indistinctes. Les planètes restent basses et encore peu éloignées des pics montagneux pour moi. Le piqué était là mais pas le rendu couleur. Couleurs du 32mm, belle saturation mais pareil, l'humidité gâche un peu les jaunes-oranges sur Albiréo. Le bleu acier sortait bien. Bref conforme au ressenti en lumière du jour : les meilleurs plössls tout confondu dans lesquels j'ai pu observer. Pas de surprise par rapport à la dégradation hors d'axe sur la Scopetech f/12.5 (avant de mettre en barlow l'un et l'autre). Utilisable à f/5 sur un champ central.
  6. J'ai reçu les oculaires. C'est du stock qui date un peu. Mais pas de surprise. Test rapide, l’œil à l'oculaire sur un chercheur 50f/5. Jupiter et son manège, anneau de Saturne. Les couleurs sont pétantes. La double Albiréo saturée. Des étoiles de couleur dans le champ comme avec mes jumelles Leitz. ponctuelles jusqu'au bord, pas de mouettes Construction optique A f/5 sur le 32, avec la courte focale, le relief monte haut et le champ n'a pas de problème de courbure. Il faut toutefois se mettre à la bonne distance, sinon kidney bean, j'aurai aimé une bonnette plus longue, Je vais regarder ce que j'ai d'autre. Dans le 32mm la Lune de côté se reflète dans l’œil et le reflet rebondit en étant dispersé. On se peut s'en prémunir pas de soucis autre. Le 10mm est confortable et la bonnette couvre bien : là c'est inattendu. Peut-être que le 7.5 vaut le coup, pas comme le TV plössl 11 et 8 qui me laisse avec l'impression de ventouse et de difficulté pour le 8. Et la Lune à x25 qui explose la rétine. pfiou... A compléter avec un plus gros instrument mais le ciel ne veut pas ce soir. Question mécanique, un peu de d'inspection par démontage de la jupe. Ben là c'est bien fini. C'est de l'alu anodisé satiné, le grip caoutchouc semi-dur. L'intérieur de la jupe est précis, l'intérieur semble couvert d'une doublure noire granuleuse (alu sablé ou autre sensation douce comme du plastique : je verrai demain) Bafflage impeccable donc, filetage 5 tours pour les filtres, creux derrière, field stop dans la masse, filetage pile à longueur 5 tours pour attache la cellule. Qualité appareil photo. --------------------------------- Rustique mais. Lentille côté œil du 10mm : 8mm de diam., environ 1mm d'épaisseur pour le haut de la cellule. Field stop, ~8.5mm -> ~49° Cellule chromée, droite, anodisé/peint, cavité en retrait derrière le filetage filtre. Le field stop est poli et anodisé. Pour le 32mm, la lentille côté œil est dimensionnée à 25mm, pas de soucis d'accès au champ, il y a de la marge, côté champ, field stop de 27.5 et idem cavité dans la jupe. Soit 49°. La cellule est striée et de plus grand diamètre que le field stop :cavité avant et après le field stop comme sur les ZAO : vrai bafflage. La lentille d’œil du 32mm semble plate et le traitement fait apparaître un reflet violet, il est différent du 10mm qui lui tire vert le vert-bleu. Donc confirmation que la formule est différente, l'appellation sur le corps est également différente. plossl/super-plossl. Observation de jour, je reste à f/5, histoire de torturer un peu cette optique simple qui est censée fonctionner correct vers f8.5 sur le TAL 250K. Le rendu coloré du 32mm est très neutre, c'est un régal à 6,4mm de pupille de sortie sur le 50f/5, tout ressort vif et saturé. Je vois les défauts de couleur latérale de l'achromat au bord. (bleu pacifique). L'oculaire 32 a une légère distorsion coussinet au bord, il faut chercher. Côté netteté, j'ai cherché, il y a une petite zone autour du field stop qui ressemble a du vignettage : le champ est un peu plus grand à f/5 du à ça. Le 10mm est également neutre, à l’œil nu les fleurs de courgettes sortent toutes les nuances du vert-jaune au jaune d'or. Les tomates qui murissent donnent toutes les nuances orange-rouge. Détails sur les nuages avec le 32mm, moins avec le 10. En comparaison avec le Brandon 12 et l'ortho 9 Scopetech, c'est surprenant, le 10mm est plus confortable, moins tunnel (le risque à f/5 et achromat court) et c'est le voile chromatique du Brandon devient prédominant. La correction couleur est plus pure sur le TAL. Je n'ai jamais trouvé mieux, c'est devant le TV plössl et même un Clavé. C'est curieux car même avec la couleur latérale, ça sort mieux qu'avec le Scopetech. Dur de prendre en défaut sauf le 32 qui a une bonnette un peu courte à mon avis. Je verrai sur la 80/1000 (le relief va baisser de qq mm)
  7. 2eme et dernier passage aujourd'hui, avec le filtre et 1/60s
  8. Revoilà un meilleur empilement 1/4 soit 42images, la texture sort mieux et mes yeux sont moins fatigués que cette nuit. Pour Loup : c'est la Scopetech 80/1000 avec un focuser Baader réajusté après cette photo. Mais fait moche ce soir tant pis. Merci à tous ceux qui ont trituré l'image, j'en ai pris des conseils.
  9. Exclue le centre, il est dans l'ombre du secondaire. https://www.webastro.net/forums/topic/9106-les-principes-de-l39optique/?do=findComment&comment=2770746 et https://www.webastro.net/forums/topic/183434-rétrospective-commision-des-instruments-saf-les-miroirs-newton-et-cassegrain/
  10. Dsl, j'étais en train de regarder les exifs : ASI 071MC, barlow Zeiss pour 2m de focale, 33ms C'est au-dessus de Grenoble, je voulais attendre que ça passe par le Vercors et la Chartreuse mais les nuages s'y sont invités. Non filtré, j'ai oublié. C'est avec le nouveau porte-oculaire, j'ai une map plus précise mais ça turbule un peu. Hier c'était mieux mais la brume pompait trop la lumière. Une bonne vérification pour voir si j'ai tout dans l'axe optique. Je vais devoir ajuster un peu probablement. Merci pour ton avis. ------------ Trouvé en rentrant la lunette : les 3 vis de la baïonette du PO rotatif pas assez serrée, c'était un peu tilté. Je vais fignoler ça avec du frein filet et état de surface de la nouvelle bague. Trop pressée à essayer c'est tout moi ça.
  11. Achromat de 80mm. Nuageux. Empilement de 85 images / 170
  12. De 400 a 500 ou 600 ?

    Qui peut le plus peu le moins, des optiques de 1m n'était pas dans les objectifs de Televue en 2011, le concepteur d'ASA l'a fait. Ça c'est vraiment une question sans fondement. Televue ne fabrique pas aux US. Sinon oui, c'est contrôlé en Allemagne. Cette pièce est une demande expresse d'utilisateur pour éviter d'avoir à jongler avec les barlow et les correcteurs. --------------------- Pour le prêt : faut demander à APM.
  13. De 400 a 500 ou 600 ?

    Ou est le sarcasme la dedant ?? Je trouve la 1.5 interesante personnellement mais si elle est limite a F4, (pour des dob gros diametre entre Fd 3 et 3.6) une powermate sera plus adapter. DVernet dit les utiliser j'usqua F3 avec de bon resultas. D'apres le site du chilescope ils utilisent un Wynne pas la barlow APM mais bon un Wynne c'est mieux pour la photos. La x1,5 passe à f/3, direct sans powermate, c'était bien le but de cette conception d'offrir la solution simplifiée qui va amener les dobsons récents à un f/D pour lequel les oculaires commencent à être performant. Le sujet n'est pas sur le Wynne, il faut prévoir le backfocus nécessaire à la conception du dobson. Ne détourne pas le sujet, on parle de visuel et de paracorr, pas de photo ni de Wynne. Je parle de talent reconnu du concepteur et de solution récente pour le besoin des astronomes. Le paracorr Televue date un peu maintenant, il y a de nouveaux verres optiques qui sont sortis depuis 2011 Si tu veux dire le contraire : tu le prouves. A ma question Markus a répondu en tout honnêteté car c'était destiné à une question d'utilisateurs potentientiels sur Cloudy Nights alors que j'y étais encore modo. J'ai fini par lui poser en direct parce qu'on me l'a demandé pour un f/3 (en France cette fois). J'ai pas eu le culot de lui en demander plus genre les specs de conception mais je pense qu'il aurait laché quelques bricoles si il le pensait nécessaire.
  14. De 400 a 500 ou 600 ?

    Tiens une pointe de sarcasme de quelqu'un qui ne connait pas. Il n'y a pas que des américains sur la Terre. APM x2.7 : Pr. Gerd Düring, digne élève de Püdenz (APQ et la série des ZAO et la barlow) et prof. maintenant à Jena APM 2" x1.5 : Dr. Philipp Keller. concepteur du Chilescope 20 ans de coopération chez ASA Facebook
  15. Aigrettes et diffraction

    En y repensant, je n'avais pas d'aigrettes phénoménales sur le TAL-2, ça faisait un peu ressort courbe, c'est juste de l'acier bleui, pas de l'alu anodisé. Photos lors du centrage (avec un laser, ça rentrait pile), support enlevé.