Club d'Astronomie de la Presqu'île
Accueil
Association
Nos activités
Calendriers
Observations
Photos
Liens
Revivez nos précédentes éditions de la Nuit des Étoiles
2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 20112012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017

Une Nuit des Étoiles 2017 post 15 août
Le club avait pris le choix cette année de décaler la Nuit des Étoiles au 19 août en raison de son positionnement national à fin juillet présentant une nuit qui tombe très tardivement sous nos latitudes. Bien lui en a pris car si le  temps n'a pas été au rendez-vous fin juillet avec une météo nuageuse voire pluvieuse, nous avons bénéficié en ce 19 août d'un ciel fort propice à l'observation, d'ailleurs le public ne s'y est pas trompé en venant nombreux à notre manifestation.
Près d'une cinquantaine de visiteurs, la plupart en famille ou en groupes de 4 enfants, se sont retrouvés autour de la douzaine d'instruments installés à cette occasion par les membres du club, ainsi que 2 collègues astronomes de Grain de ciel, club voisin.
Bien évidemment Jupiter et Saturne ont été les rois de ce début de soirée avec la plupart des instruments braqués vers eux. Ensuite les objets "classiques" de ces soirs de juillet-août ont fait l'objet d'une chasse méthodique afin d'en montrer la diversité et la splendeur à notre public, dont certains étaient déjà venus à la Nuit des Étoiles.
Nous donnons rendez-vous à l'année prochaine pour l'édition 2018 de la Nuit des Étoiles. Toutefois le public peut continuer de venir à l'observation mensuelle publique que nous organisons (voir le calendrier).
 
Nuit des étoiles 2016  Nuit des étoiles 2016
Deux photos prises par Christophe illustrant cette Nuit des Étoiles 2017
Retour haut de page
La Nuit des Étoiles 2016 : une excellente année
Le public :
La soirée comme le début de nuit présentait les conditions idéales pour une obervation du ciel, à commencer par les étoiles filantes qui sans être nombreuses restent un attrait pour le public. Les planètes et autres objets du ciel sont apparus les uns après les autres, nous laissant le temps de les présenter aux nombreux visiteurs à l'œil nu,directement pour les planètes ou leur localisation dans le ciel pour les amas et nébuleuses, puis dans les différents instruments.
Difficile de compter exactement c
ombien de personnes sont venues nous rejoindre près du tumulus, mais un flux constant de personnes de tout âge, le plus souvent en famille ou en groupe d'amis, dès 20h30 et diminuant progressivement après 23h30. En s'appuyant sur le nombre de cartes du ciel qui ont été distribuées, nous pouvons retenir une estimation de 150 à 200 personnes, toutes aussi curieuses et intéressées. L'utilisation du logiciel "carte du ciel " à l'aide d'un téléphone portable, permettant en temps réel de repérer les objets du ciel a conquis nos visiteurs.

Les instruments :
Plus d'une dizaine d'instruments appartenant au club ou aux membres du club étaient disponibles : de la simple paire de jumelles au télescope de 200 mm en passant par la lunette et les télescopes de 150 mm.
A noter que 2 astronomes amateurs habitués de la Nuit des Étoiles nous ont rejoints comme chaque année : d'une part Adam (désormais 16 ans) pour la 5ème année consécutive avec son 114, accompagné de son papa, et d'autre part Armel, l'artisan de Besné, venu aussi pour la 5ème année avec son 200 mm.

L'observation planétaire :
Cette Nuit des Étoiles était placée sous le signe planétaire. En effet après plusieurs années avec peu de planètes, 2016 s'annoncait fructueuse avec Mercure, Vénus, Jupiter, Mars et Saturne, sans oublier la Lune.
La Lune quelques jours après la Nouvelle Lune offrait un croissant qui laissait entrevoir les cratères et son relief à un public toujours aussi enthousiaste de l'observer.
Pour la première fois nos visiteurs purent découvrir Mercure. Jupiter avec ses 4 satellites visibles et les bandes qui la caractérisent a très vite attiré nos visiteurs, sans savoir que Saturne avec ses anneaux allait les émerveiller encore davantage. Notre public "a vu rouge" en découvrant Mars dans les oculaires de nos télescopes.  Un seul regret Vénus qui s'est couchée très tôt après le coucher du Soleil.

L'observation des objets :
La variété des objets observés provoque toujours un grand étonnement pour notre public : amas, nébuleuses et galaxies. Pour ne citer que les plus habituels : M13, M92, M57, M31, M71, M27, M16, M17, M7, M8, M81, M82, M52, évidemment le nommage avec au début le M interpelle les visiteurs, c'est l'occasion ainsi d'expliquer la vie de Charles Messier et les différents catalogues astronomiques.
Toutefois n'oublions pas l'observation des étoiles doubles dont Albiréo intéressante à double titre : étoile double et couleur différente pour chacune.
Les étoiles carbonées qui sont des étoiles géantes froides et très rouges sont parfois oubliées, cette année Benoit avec braquer son télescope vers celle présente dans la Lyre.
Enfin comme lors de toutes nos observations, un aperçu de H & Khi, ainsi que de Mizar et Alkor, reste un incontournable.

Le passage des satellites :
L
'attente du passage des Iridiums ou de l'ISS reste toujours un grand moment de suspens : regardons nous la bonne zone du ciel ? N'avons nous pas laissé passer l'heure?
Mais à chaque fois les spectateurs sont extrêmement surpris par le phénomène. Pour cette Nuit des Étoiles nos visiteurs purent suivre le passage de l'ISS un peu avant 23h, et de 2 Iridiums, l'un avant 22h30 et le second juste pars minuit. Ces 3 passages ont comme d'habitude provoqué les mêmes interrogations auprès de notre public, auxquelles nous apportons les réponses.
N'oublions pas la traversée du ciel par les nombreux autres satellites en orbite autour de la Terre dont le nombre surprend le public.


La Nuit des Étoiles, c'est aussi l'après-midi :
La Nuit des Étoiles débute l'après-midi avec l'observation du Soleil. L'occasion de montrer les taches solaires et protubérances à nos visiteurs venus spécialement pour cela et aux nombreux cyclistes qui marquent alors une pause. Environ plus d'une vingtaine de personnes ont pu profiter de la Lunt, du télescope de 200 mm ou de la paire de jumelles (ces 2 derniers instruments équipés de l'indispensable filtre solaire).
Texte : Hubert
Retour haut de page
2015 : 25 ème Nuit des Étoiles
Pour répondre à l’objectif de cet évènement national destiné aux estivants et vacanciers mais pas seulement, nous proposons chaque année deux soirées en misant sur une météo à 50% favorable. Cette année nous avons eu des chanceux et des déçus.

Vendredi 7 août le ciel était avec nous, plus d'une centaine de visiteurs ont répondu à notre invitation annuelle. Il y eut foule autour de nos appareils, il y avait la queue au pied de notre Dobson de 400 mm fait maison. Si Saturne en reine de la soirée fit l’admiration de tous, nos montreurs d’étoiles ont su captiver leurs auditeurs en leur faisant découvrir les différents constellations, les étoiles doubles et autres objets du ciel profond(*). Le passage de l'ISS ainsi que le flash Iridium sont deux évènements qui surprennent notre public. La petite Marine, qui minuit passé avait envie d'aller se coucher, n'hésita pas à patienter pour revoir le deuxième passage de l'ISS. Pardon aux esprits du Tumulus que notre joyeuse ambiance a troublés jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Samedi après-midi, le soleil a bien voulu montrer quelques taches et protubérances et récompenser ainsi nos visiteurs de jour qui s’étaient déplacés tout exprès ou que nous avons interceptés sur leur chemin de promenade autour du Tumulus. Comme quoi tous les détournements ne sont pas répréhensibles !
Hélas, samedi soir, à l’heure où l’obscurité progressait, les nuages ont envahi notre ciel et la grosse cinquantaine de personnes venues nous rejoindre a dû se satisfaire des explications données par Benoît sur les nombreuses photos astronomiques dont regorge son PC, et des commentaires et explications donnés par nos adhérents tant sur les différents appareils et techniques d’observation que sur la mécanique du ciel et autres aspects de notre passe-temps.
A tous nous avons rappelé que nous proposons des soirées d’observation publiques mensuelles et gratuites. Nous avons bien noté l’intention de quelques personnes enclines à nous rejoindre et espérons que nos descriptions de la vie dans notre association les conforteront dans leur projet. Nous leur disons donc à très  bientôt.
(*) par exemple Albiréo, Mizar et Alkor, M54 l'anneau de la Lyre, M13 l'amas d'Hercule, H et Khi de Persée

Les 2 photos ci-dessous illustrent cette soirée. :

Nuit des étoiles 2015 le vendredi soir
En début de soirée pendant que certains donnent les premières explications Vincent
 s'applique aux derniers réglages du Dobson 400 mm pour être prêt à observer Saturne.
Nuit des étoiles 2015 le samedi soir
Le public s'affaire autour des appareils ou admire les photos prises par Benoit.
Texte : Pierre R.
Retour haut de page
2014 : 24 ème Nuit des Étoiles
 Avant tout nos remerciements vont vers les presque 200 personnes qui nous ont rendu visite au Tumulus de Dissignac pour les 3 rendez-vous donnés à l'occasion de cette 24ème Nuit des Étoiles : le vendredi soir 1er août, le samedi 2 août après-midi et le samedi soir 3 août. Un merci particulier au public du vendredi soir qui est venu malgré le temps couvert, toutefois avec l'observation du soleil l'après-midi et le ciel nocturne le samedi soir, en grande partie notre objectif a été ainsi atteint.

Le vendredi soir, un voile nuageux a envahi notre ciel après 20h. Néanmoins, une cinquantaine de visiteurs dont plusieurs enfants nous ont rejoints sur notre site d’observation. Faute de voir de visu ce que nous avions proposé pour la soirée, ils ont pu apprécier les œuvres photographiques de Benoît et les explications de nos commentateurs menés par Hubert le long du sentier avec les fiches sur les planètes. Ils sont nombreux à être revenus samedi, tant l’après midi que le soir, confiants en nos prévisions météorologiques. Dès 15h, notre soleil nous a gratifiés d’une somptueuse protubérance en forme de champignon atomique et de plusieurs groupes de taches noires à sa surface, ce qui a surpris nos visiteurs qui pour la première fois voyaient notre étoile dans des lunettes dédiées à l'observation du Soleil (Lunt, PST) ou télescope équipé d'un filtre solaire. Dame Lune était aussi de la partie et nous a permis de patienter jusqu’à l’heure de la parution de Saturne et Mars. Gérard grâce à sa tablette indiquait aux visiteurs le positionnement de Saturne et Mars par rapport à la Lune avant qu'ils n'apparaissent dans le ciel. Ensuite c'est toute l'escorte d'objets célestes que nous avons pu alors faire découvrir à nos invités, nombreux, curieux et attentifs. Parmi eux certains nous ont dit leur envie de venir rejoindre notre association dès la rentrée. Nous ne pouvons que les encourager à le faire en leur rappelant que nous leur offrons de venir gratuitement, à titre d’essai, pendant 3 ou 4 séances hebdomadaires.

A noter parmi nos visiteurs, le petit Kilian, 6 ans, qui est venu avec son papy le samedi après-midi et le samedi soir, ainsi qu'Anaelle en vacances dans le région avec sa famille, dont la question pour une petite de 9 ans à la vue des anneaux de Saturne a supris plus d'un : "Les anneaux sont-ils attachés à Saturne ?" et vous qu'auriez-vous répondu ?

Des passionnés d'astronomie, possesseurs d'instruments profitent de la Nuit des Étoiles pour nous accompagner à faire découvrir le ciel à nos visiteurs. Par exemple Adam pour la 3ème année consécutive est venu nous rejoindre avec son 114, accompagné de son papa. Adam dès l'âge requis sera-t-il prochainement le nouveau jeune à adhérer au club, Citons aussi Armel, l'artisan de Besné, venu aussi pour la 3ème année avec son 200 mm, son emploi du temps lui permettra-t-il de rejoindre le club ? Un nouveau cette année en la personne de Walid venu spécialement de Nantes avec son C8 à l'invitation d'une amie nazairienne, venue quant à elle le vendredi soir, samedi après-midi et samedi soir pour tenter la photo astronomique.

N'oublions pas un mot sur notre Dobson 400 mm, sans aucun doute la star de la soirée à en juger par la queue du public souhaitant profiter des merveilles accessibles dans ce type d'appareil. Vincent aidé de Damien ont su dompter ce télescope en l'absence de Ludo parti au Japon pour une conférence astronomique portant sur la Terre profonde et intérieurs des planètes.

Pour terminer un mot sur le passage des 2 satellites Iridium à quelques minutes d'intervalle dont les flashs ont étonné les visiteurs présents qui ne s'attendaient pas à un tel phénomène, avec en prime le premier flash Iridium suivi d'une magnifique étoile filante. Un grand merci à Jean-Pierre qui demeure notre veilleur d'Iridium en donnant pour chaque observation les horaires de passage et la constellation dans laquelle se produira le flash, ainsi qu'à Gérard avec 
"ISS Détector" un petit logiciel pour tablette.

Si la Nuit des Étoiles est le grand rendez-vous de l'année, nous organisons mensuellement des observations gratuites et ouvertes au public, espérons que le public majoritairement nazairien revienne découvrir le ciel à cette occasion, ciel qui change à chaque saison avec le mouvement des planètes et la présence différente d'amas d'étoiles et de galaxies.


Accès au reportage photos
Texte : Pierre/Hubert/Gérard N.
Retour haut de page
2013 : 23 ème Nuit des Étoiles
Une très belle météo a favorisé la 23e édition de ce rendez-vous national auquel a répondu un très nombreux public ravi de ce que nous leur avons proposé à voir et à entendre au cours des soirées du 9 et du 10 août. Regrettons tout de même la pollution lumineuse apportée par le violent éclairage d’un panneau publicitaire installé tout au haut d’une grue à tour sur un chantier proche du Tumulus. Ci-après, les impressions de nos adhérents :

"Lors de nos deux journées, nous avons rencontré des personnes :
 - hésitantes ou curieuses qui venaient découvrir le ciel étoilé
 - impatientes ou timides devant les télescopes pour observer une étoile, une galaxie ou une planète
 - ébahies au passage d'une étoile filante ou de la station spatiale internationale
 - interrogatives face à la multitude d'objets observables, aux caractéristiques des constellations
Merci à tous nos visiteurs (teuses) de ces deux Nuits des Étoiles 2013.
Revenez nous voir tout au long de l'année ! Nous vous accueillerons toujours avec la même simplicité pour partager cet intérêt commun pour le ciel qui nous recouvre chaque nuit."
Emmanuel N.
"Je dirai pour ma part 2 belles journées avec un public content des explications lors des observations, sans baratin lors des réponses aux questions posées. Certains reviendront lors des soirées public. Le nombre de visiteurs est peut-être inférieur aux autres années ou même vis à vis des autres clubs, pour moi ils étaient assez nombreux vu la place de parking. Même une marque de sympathie de la part d'un ancien du club "Content de vous avoir revu. Une balade très sympa ! Les marques pages ont été appréciés (à renouveler)."
Gérard N.
"Les objets observés: la Lune, Saturne, M13, M92, M27, M57, M81 et M82 ( les 2 en même temps), M31, et Neptune en plus de l'ISS et de l'iridium
Beaucoup de monde (!) presque trop par moment, du début jusqu'à la fin (1h30), de tout âge, de toutes nations ( russes, mexicains, anglais). Plein de questions (comment se forme les étoiles, qu'y a-t-il entre les galaxies, à quelle distance se trouve M31, etc ...), tous impressionnés par Saturne ( l'image dans mon télescope était de très bonne qualité), bluffés par M31 et j'ai eu des cris de joie lors de l'observation de Neptune (l'émotion sûrement). En clair, globalement les gens étaient très étonnés ( très enjoués !) de ce qu'on pouvait voir à partir d'un télescope de 200 mm, ils ont tous adorés.
J'en garde un très bon souvenir, on a bien rempli notre rôle de découverte et les gens sont repartis vraiment content. Aucun incident à noter et les diodes clignotantes installées sur les pieds de mon télescope  ont parfaitement rempli leur rôle de signalisation ( aucun coup dans les pieds du télescope) .
Ma fille Marianne avec son  Newton 114/900 a eu beaucoup de succès également lors de l'observation de Saturne et de la Lune. A 9 ans elle a même eu des échanges avec des adultes où elle leur a expliqué l'ordre des planètes nominativement en fonction de leur taille ( surprenant).
Ma femme et ma fille n'ont vu qu'une seule étoile filante ( plein est), moi aucune.
Oculaires utilisés : 26 mm pour Saturne et tout le reste au 40 mm (télescope de 200 mm avec focale de 2000)
Franchement pour moi c'est un succès.
L'après-midi le soleil nous a montré de belles protubérances."
Jacques C.
"Samedi soir, beaucoup de questions sur les méthodes de reconnaissance des objets dans le ciel.
Mes jumelles ont été appréciées pour observer la Lune, Vénus et Saturne..
Le public a aimé aussi les satellites artificiels et les météores...."
"Samedi après midi, nombreux passages pour voir le soleil dans les instruments.
José
"Quelques chiffres : 1 Nuit de Étoiles, 2 belles soirées d'observation, 2 satellites  de taille respectable (la Lune et Titan), 3 Iridiums (2 le premier soir et 1 le second), 3 couples d'étoiles doubles (Mizar et Alkor, Albireo, Epsilon de la Lyre, ...), 4 planètes observables (Vénus, Saturne, Neptune, Uranus), 5 passages de l'ISS (3 le premier soir et 2 le second), 10 à 15 étoiles filantes par soirée, des dizaines d'amas ou de galaxies observables (dont M13, M31, M57, M92, H et Khi de Persée...), ...
                         ... et des centaines et des centaines de lumière provenant des points sur la voûte céleste que Vladimir Maïakovski le célèbre poète russe avait pris de soin d'allumer à la tombée de la nuit.

Sur terre, une quinzaine de passionnés avec leurs télescopes, lunetttes et jumelles, et des centaines de visiteurs émerveillés en collant leur oeil aux oculaires et très attentifs aux explications apportées."
Hubert F.
Retour haut de page
2012 : 22 ème Nuit des Étoiles :  Un public nombreux et enthousiaste
Vendredi 10 Août, la température proprement estivale nous a vus rejoints par plus de 230 personnes, (adultes et enfants tous confondus) : les parents ou grands-parents avec leurs enfants, les amis en groupe, etc …, néophytes ou éclairés. Les premiers visiteurs étaient sur le site dès 20h30, les arrivées se sont ensuite échelonnées jusqu'à plus de minuit.
 Un papa et son jeune garçon profitèrent de l'occasion pour être aidés dans le montage et l'utilisation de leur télescope personnel, un 114/900 dans lequel ils purent observer leurs premiers objets.
Dès la tombée de la nuit, la centaine de personnes déjà présentes purent s'émerveiller à la vue des anneaux de Saturne, celle-ci ouvrant le bal de l'observation nocturne classique.
 Le jeu de la recherche des premiers points lumineux, apparaissant dans le ciel avant que la nuit ne soit totalement tombée, attira et captiva la plupart des visiteurs : il est vrai qu'en ce début août la configuration entre Saturne, Mars et Spica se prêtait agréablement à ce type d'exercice : premier test trouver Saturne, le second voir Mars, le troisième reconnaître le triangle formé par les 3 points lumineux.
En passant d'un télescope à un autre, chacun put observer les nombreux objets observables en cette période de l'année : M13, M92, Anneau de la Lyre, Albireo, Mizar et Alkor, K et Khi, M81, M31, M27 Dumbell, M29, la galaxie d'Andromède, les Dentelles du Cygne, etc…
La soirée d'observation fut pimentée par le passage des satellites  " humains " divers, de l'ISS par 2 fois, d'un Iridium, sans oublier bien évidemment les quelques étoiles filantes, attendues avec impatience par nos visiteurs.
 
Samedi 11, ce sont 166 personnes qui furent comptées à l'accueil.
Si la météo de la journée en avait inquiété plus d'un, nous remercions ceux et celles qui ont fait appel à nos pronostics et nous ont fait confiance en nous rejoignant.
Notre après-midi consacrée au Soleil ne fut pas aussi fréquentée qu'espéré : le Tumulus, cette année, était fermé le samedi ! Mais notre astre du jour put être observé par une bonne vingtaine de passants, randonneurs, cyclistes…grâce à nos diverses acquisitions de matériels appropriés.
Commencée sous les nuages avec les premiers arrivants, la soirée bénéficia d'un ciel dégagé  dans le secteur de Saturne qui reçut le même succès que la veille avec ses 2 voisins Mars et Spica. Le passage de l'ISS comme la veille reste un évènement qui surprend toujours nos visiteurs et qui entraîne les mêmes interrogations.
-------------------------------------------------------------------------------------------

Durant nos deux soirées, simplement mais précisément, nos adhérents, guides astronomes d'un soir, ont répondu aux questions, tout en promenant nos visiteurs parmi les constellations, allant d'un objet à l'autre. D'aucuns ont pu apprécier les diverses réalisations photographiques de nos " costauds " en la matière. Notre Dobson 400 mm a permis à tous de s'élever au propre et au figuré, l'utilisation d'un escabeau étant souvent nécessaire pour approcher visuellement galaxies et nébuleuses.
L'implication de nos membres fut récompensée par les remerciements enthousiastes des visiteurs regagnant leurs pénates.
Certains et certaines ont exprimé leur envie de rejoindre prochainement notre association.
Nous les encourageons amicalement à concrétiser.
A noter l'amélioration de la visibilité à partir de 1h du matin, après l'extinction d'éclairages environnants. Rêvons d'un même résultat, plus tôt en soirée, une fois l'an, en automne ou au printemps !
Et souhaitons que les abords du Tumulus, où nous sommes aimablement accueillis par notre municipalité, restent longtemps propices à de si belles soirées.

Voir l'affiche 2012
Texte : Pierre R. / Hubert F.
Retour haut de page
2011 : 21 ème Nuit des Étoiles :  Un cru tout particulier à mémoriser
Si la pluie nous a chassés du Tumulus le vendredi soir, peu après l'ouverture de notre soirée prévue à 21h, elle nous a tenus en haleine samedi jusqu'à la toute fin de l'après-midi. Les yeux rivés sur les cartes météo et les photos satellites, nous avons vécu une journée " Hitchcockienne " en raison de la pluie incessante qui tombait sur la région, pour finalement maintenir notre rendez-vous.

Et c'est avec bonheur que nous avons accueilli une trentaine de visiteurs, très motivés, certains étant des revenants très satisfaits de leurs Nuits des Etoiles passées. Un grand merci à tous de nous avoir rejoints car cet évènement annuel reste un point fort dans notre désir de partager notre passion pour le monde des étoiles.
Au soleil couchant, sept télescopes mis en batterie ont permis de faire un petit tour sur notre Lune, puis à certains de " découvrir " Saturne. Les derniers nuages ont ensuite laissé la place aux premières étoiles visibles, la nuit tombée les diverses constellations sont apparues. Nos partenaires d'un soir ont pu se promener parmi celles-ci tout en écoutant attentivement nos explications astronomiques, historiques et pratiques. Ils se sont  vus présenter divers objets Messiers. Quelques étoiles filantes ont aussi répondu présentes au programme annoncé, bien plus fugitives que les satellites artificiels qui nous ont survolés de temps en temps.

Plus tard, la Lune presque couchée, le ciel exempt de tout nuage au-dessus de nos têtes, la Voie Lactée s'est dévoilée à ceux qui s'en étaient enquis. Elle donnait à tous l'envie de profiter un soir, ici ou ailleurs, d'une soirée sans Lune et surtout sans pollution lumineuse.
Un peu avant 1h du matin, le repli général a sonné pour nos onze adhérents, disponibles lors de cette soirée, après le départ des derniers apprentis astronomes dont certains ont exprimé le souhait de nous rejoindre à l'occasion de nos soirées publiques, mais aussi en adhérant à notre association. Que tous soient assurés d'un accueil aussi convivial que celui qu'ils ont connu hier.
Avec eux, nous souhaitons que le terrain d'observation, au pied du Tumulus, reste encore longtemps (toujours) propice à nos rencontres sous les étoiles. Merci à la mairie de Saint-Nazaire pour l'autorisation qu'elle nous donne d'y réaliser nos soirées.

Trois photos reflètent bien la soirée de cette 21ème Nuit des Étoiles :

Nuit des Étoiles 2011 Nuit des Étoiles 2011 Nuit des Étoiles 2011
En attendant que l'obscurité  recouvre le Tumulus, nos premiers visiteurs découvrent les photos prises par Benoit Les télescopes sont installés et nos visiteurs peuvent découvrir la Lune et Saturne Jade (8 ans) la petite "parisienne" en vacances à La Baule découvrant les couleurs du couple d'étoiles doubles Albiréo
Pour visualisez les photos en taille normale, cliquez sur celles-ci
 

PS : à l'occasion de cette 21 ème Nuit des Étoiles, un marque-page représentant les photos de nos photographes-astronomes a été offert à chaque visiteur.
Voir l'affiche 2011

Texte : Pierre R.
Retour haut de page
2010 : 20ème Nuit des Étoiles : la découverte de notre Dobson 400 mmm
La 20ème Nuit des Étoiles a rencontré un très vif succès, le public fut nombreux à nous rejoindre les 3 soirs, atteignant plus de 200 personnes le vendredi, ainsi que le samedi, quant au dimanche soir certes moins nombreux (une soixantaine environ) mais tout aussi attentifs et curieux.
Nous avons été heureux que non seulement des  touristes, mais aussi beaucoup de nazairiens, soient venus au Tumulus de Dissignac où se déroulait la manifestation. Certains sont venus en curieux pour découvrir le nouveau télescope "maison" du club, un Dobson de 400 mm construit par ses membres. En cette période de vacances, plusieurs sont venus en famille avec enfants et petits-enfants.
Lors des 3 soirs, la météo et la température étaient propices aux observations, le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé en restant largement au delà de minuit, même avec les enfants.

Le programme proposé a ravi nos visiteurs. Il est vrai que la prestation de nos amis de la troupe d'Astrolabe, en ouverture de soirée le vendredi et le samedi, a été très appréciée : sous forme de lecture, 2 extraits de "La vie de Galilée" de Brecht furent donnés.

Puis le public s'est dirigé vers les nombreux instruments installés à leur intention : ces Nuits des Étoiles 2010 étaient placés sous le signe d'un rapprochement planétaire avec Vénus, Saturne et Mars dessinant un magnifique triangle. Quelques uns ont tenté d'apercevoir Mercure très basse à l'horizon en s'appuyant sur l'alignement Mars-Vénus, mais en vain.

Vénus présentant une configuration identique à un quartier de Lune a provoqué les premières questions de nos visteurs. Dès Vénus disparue derrière le Tumulus, les instruments se sont dirigés vers Saturne, alors les mots ont jailli à la vue des anneaux, tant des enfants que des adultes, par exemple : "génial", "hallucinant", "comme dans le monde de Goldorak".

Mars disparaissant derrière le Tumulus signifiait que la nuit était totalement tombée, alors nos visiteurs, munis de la carte du ciel distribuée à l'entrée du site, se regroupèrent autour de Pierre notre montreur d'étoiles. Equipé de sa puissante torche, ce dernier expliqua comment lire les constellations et reconnaître les étoiles caractéristiques du ciel d'été.

Fort de ces explications, notre public revint de nouveau vers les instruments 
(télescopes et lunettes) pour  découvrir entre autres l'anneau de la Lyre, les 2 amas d'Hercule M13 et M92, H et Khi de Persée, les étoiles doubles Mizar et Alkor, ainsi que la double Albiréo avec ses 2 composantes aux couleurs différentes.

Un peu avant minuit, Jupiter, tel un phare qui s'allume sur la voûte céleste, est apparu pour le plus grand bonheur du public qui attendait patiemment qu'elle se lève. Son cortège des 4 satellites alignés avec la planète entraîna un nouveau flot de questions.

Lors de cette soirée, notre nouveau télescope Dobson, revêtu pour l'occasion d'une splendide parure noire, a délivré pour sa première sortie publique des images inédites qui ont enthousiasmé nos visiteurs, mais aussi les membres du club à la vue des Dentelles du Cygne, de la nébuleuse Oméga M17, de la nébuleuse Triphyde (Trifide) M20, de la nébuleuse de l'Aigle M16. Ludo en a maintenant la totale maîtrise pour se lancer dans de nouvelles recherches d'objets célestes.

Enfin, nous vous donnons ci-dessous l'ambiance des 3 soirées à travers un petit texte rédigé par une de nos visiteuses qui a eu la gentillesse de nous l'adresser :

"La nuit des étoiles ?… Imaginez ce moment de la journée où le crépuscule nous enveloppe et, là, des acteurs nous rappellent que la connaissance du ciel et de l’espace a été jalonnée d’embûches.
Puis c’est la nuit et tout le monde devient anonyme. L’ambiance est secrète. Blotti dans le noir, on admire ces petites lumières qui s’allument et nous apparaissent à mesure que nos yeux s’habituent à l’obscurité.
Enfants ou adultes, on ose tous poser ses questions et partager ses émotions, pas de timidité dans la nuit protectrice.
Le montreur d’étoiles et son faisceau lumineux vous font découvrir le ciel comme s’il était une grande image sur tableau noir et répond inlassablement à toutes vos interrogations. Ensuite, vous pouvez obtenir une image plus nette de ces belles étoiles en les regardant à travers les lentilles des télescopes semés aux 4 coins du terrain. Vénus, Jupiter et ses satellites, M13, Alkor et Mizar vous dévoilent leurs visages. Et si papa est piégé par une question difficile comme « comment apparaissent les étoiles ? », il pourra se faire aider par les animateurs qui lui souffleront, comme l'a si bien écrit le poète russe Vladimir Maïakovski, que si les étoiles brillent là-haut c’est que quelqu’un les allume." (par Laetitia C.)


Voir l'affiche 2010
Texte : Hubert F.
Retour haut de page
2009 : la 19ème Nuit des Étoiles sous la protection de Galilée
Dans le cadre de l'Année de l'Astronomie 2009 (quadri centenaire de Galilée), l'AFA avait avancé la Nuit des Etoiles en juillet au lieu d'août. Nous avions retenu les soirées du 24 et 25 juillet. Le public a été très nombreux (plus de 300 personnes) à venir nous rejoindre.
Ces visiteurs, après avoir visité notre site qui donnait le programme, lu la Presse qui relayait l'information ou parcouru les affiches annonçant l'évènement, sont venus très tôt en soirée. Il est vrai que la Lune se couchant rapidement ces 2 jours là, ils ont eu raison pour ainsi admirer les cratères avec la luminosité propre à ce début de phase de Lune positionnée entre la Nouvelle Lune et le Premier quartier. Comme l'an passé, les enfants étaient invités à prendre une photo de la Lune, le cliché sauvegardé sur l'ordinateur leur est ensuite envoyé à l'adresse du courriel qu'ils ont donnée.
 L'observation de Saturne au coucher du Soleil fut très appréciée malgré les anneaux qui ne voulaient pas être vus; beaucoup ont ensuite patienté tard dans la nuit pour admirer le lever de Jupiter à l'est. Entre ces 2 observations planétaires,  chacun pouvait aller d'un instrument à un autre (télescope et lunettes) et découvrir par exemple l'anneau de la Lyre, les 2 amas d'Hercule, H et Khi de Persée, les étoiles doubles du moment dont Mizar et Alkor, ainsi qu'Albiréo.
Le chemin planétaire illustré par les différents panneaux fut abondamment parcouru. Quant à l'exposé, les  intervenants de chaque soirée furent très écoutés, le public n'hésita pas à les applaudir longuement.
Lors des 2 soirées la troupe théâtrale amateur d'Astrolabe 44 a apporté un plus à cette manifestation en effectuant la lecture de la vie de Galilée.
Les visiteurs du samedi après-midi, outre l'observation traditionellle du Soleil (dont l'activité demeure faible), ont pu apercevoir au télescope Vénus en plein jour, spectacle surprenant et inattendu pour nos visiteurs.
Rendez-vous désormais est donné pour la 20ème Nuit des étoiles en 2010

Voir l'affiche 2009
Texte : Hubert F.
Retour haut de page
La Nuit des Étoiles 2008
La 18ème Nuit des Étoiles était programmé le 9 et 10 août et le Club avait, comme chaque année depuis sa création, répondu présent pour cette manisfestation d'ampleur nationale. Les visiteurs ont été nombreux à se présenter au Tumulus de Dissignac : non seulement des nazairiens, mais aussi des touristes qui venaient des Alpes, de la région parisienne, ainsi que celle de Blois.
Après avoir été hésitant en début de soirée le vendredi, le ciel s'est dégagé vers 22h45 laissant apparaître les étoiles qui s'allumaient les unes après les autres comme l'a si bien écrit Vladimir Maïakovski (*). Les télescopes se sont alors tournés vers les différents objets du moment pour le plus grand bonheur de nos visiteurs.
Le ciel du samedi, plus couvert, n'a laissé place qu'à l'observation de Jupiter et de la Lune.
Lors des 2 journées, l'observation était complétée par une visite des planètes à travers un sentier planétaire, ainsi qu'un exposé qui fut très apprécié du public. Nos visiteurs étaient accueillis et conseillés dans leur visite par un membre du club.
Une innovation, à noter cette année et à mettre au crédit de Pascal R. : les enfants pouvaient cadrer la Lune au télescope, puis en prendre une photo que Pascal se chargeait ensuite d'adresser par courriel.

Visualisez le reportage photos de ces 2 journées.

(*) Vladimir Maïakovski, poète russe, à découvrir dans son recueil de poésie "Écoutez si on allume les étoiles..."
Retour haut de page
La Nuit des Étoiles 2007
Notre club, comme chaque été, a répondu présent pour le grand rendez-vous de l'été de tous les astronomes amateurs et professionnels. Cette manifestation, qui se déroulait partout en France, s'est tenue à Saint-Nazaire au Tumulus de Dissignac; d'ailleurs c'est depuis ce lieu, hautement historique, que nous effectuons durant toute l'année les observations proposées au grand public.
La Nuit des Étoiles avait été, cette année, planifiée en 3 temps :
  • le vendredi 10 août, observation du ciel nocturne à partir de 20h30
  • le samedi 11 août de 14h00 à 18h30 observation du Soleil (taches et protubérances) 
  • le samedi 11 août à partir de 20h30 nouvelle observation nocturne
Programme inscrit au menu :
  • l'observation des planètes, Saturne et Vénus à la tombée de la nuit, puis Jupiter qui au sud brilla toute la soirée accompagné de ses satellites bien alignés,
  • l'observation des galaxies et des nébuleuses: leur première découverte visuelle est toujours un moment fort pour le néophyte,
  • la recherche des étoiles doubles, voire triple (il s'agit d'étoiles qui appartiennent au même système stellaire, généralement l'une des étoiles tourne autour de l'autre)
  • la reconnaissance des constellations, mais aussi des couleurs des étoiles (blanches, jaunes, rouges oranges, ...)
  • au sol un sentier planétaire pour revisiter le système solaire et les planètes
  • des exposés et des animations diverses ont complété les observations
et sans oublier
  • les étoiles filantes qui demeurent un attrait important pour nos visiteurs
  • la station spatiale internationale qui à 2 reprises nous a survolés
Nous avions installé de nombreux instruments, dédiés à l'observation, en particulier ceux du club :
  • un tube optique Schmidt-Cassegrain Celestron, diamètre 200, monté sur monture Meade LXD55 GoTo
  • un télescope 150/750 Deepsky motorisé
  • un télescope 114/1000 Astrovision motorisé
  • une lunette PST Coronado 40 mm (dédiée uniquement à l'observation du Soleil)
Retour haut de page
Tout savoir sur notre projet Dobson
Projet Dobson
Les évènements marquants de la vie du club
Evénements
Comment nous rejoindre ? Comment adhérer ?
Comment adhérer 
Contact : Club d’Astronomie de la Presqu’île; 41 bis rue Mansard, 44600 Saint-Nazaire Ecrivez-nous : Ecrivez-nous