michel06330

Member
  • Content count

    843
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by michel06330

  1. vais sur le meade LB 16 pouces

    Bonjour,J'ai acheté de même tube il y a peu de temps. Vérifié au star test et au Ronchi, pas de problème sauf une très légère souscorrection (pas assez parabolisé) qui ne se sent pas à l'oculaire. Je l'ai équipé d'un Paracorr qui rend le champ du Nagler 26 parfaitement propre (plus de coma). J'ai aussi dû clipser 2 poids JMI sur le barillet pour équilibrer le tube qui avait tendance à plonger lors des observations d'objets près de l'horizon.A l'usage, c'est le grand bonheur: déplacements doux et précis, aucune flexion entre le secondaire et le primaire. Il faut juste prendre garde à garder le lamifié au sec, quoique j'ai eu un 10" SW pendant 2 ans dont la monture identique n'a jamais bougé.J'ai vu ta modification du rocker; c'est sympa mais si on transporte, comme c'est l'usage, l'élément du primaire sur son support, ça occupe à peu près la même place non ?Michel
  2. Motorisation pour dobson ORION OPTICS

    Bonjour,Aucun problème, il suffit de lui construire une table équatoriale. J'en ai fabriqué une pour mon LB16", qui suit très bienpour le visuel.Michel
  3. Le meilleur instrument astronomique !!!!

    Le meilleur instrument, c'est celui des copains .Heureusement qu'il y a des astrams qui montent leur 600 d'enfer et qui le laissent aux amis pour aller tchatcher au coin du feu. David, c'est promis, c'est toujours près de toi que je m'installerai .Michel
  4. Aide choix cameras couleurs

    Bonjour,Je lis les messages de ce fil, mais j'avoue que je suis largué .Je fais du visuel assisté avec une DSI III monochrome et un Intes M703 + réducteur 0.63; l'image s'affiche sur un PC portable. J'image uniquement du ciel profond, principalement en binning 2x2 et pour des temps de pose jusqu'à 2 minutes, je n'utilise pas d'autoguidage. Je suis très satisfait du setup mais bien évidemment je rêverais d'avoir la couleur.Il s'agit pour moi de voir depuis ma terrasse des objets masqués dans la pollution lumineuse que même mon dobson 16" ne peut pas atteindre et ça marche .Je cherche toujours la solution: faire défiltrer mon 350D, acheter une DSI III couleur ? Plus de binning évidemment pour garder la couleur, mais j'aimerais ne pas autoguider bien que je sois équipé pour le faire: c'est une contrainte importante quand il ne s'agit que d'afficher un objet avant de passer à un autre et non de faire des heures de pose. D'accord avec MS, les darks, flats, offsets et autres manipulations informatiques me rebutent et il me faut donc un capteur peu bruité.Je suis avide de tous conseils.Michel
  5. GSO400 vs Lightbridge400

    pour zorro > Je peux te passer en privé les photos et les calculs faits pour ma table équatoriale. Contacte-moi: moebius9 arobase wanadoo point fr.C'est fait pour une latitude théorique de 45° (chez moi, c'est 43° 40'); ce n'est pas l'idéal, mais avec une cale, on peut incliner l'axe polaire pour s'approcher de la latitude réelle. En tous cas, pour du visuel, ça fonctionne plutôt bien pour un coût d'environ 200 euros. Il suffit d'une bonne boussole et d'un petit niveau pour faire une mise en station tout à fait acceptable. Il faut en revanche récupérer un presse-papier d'imprimante en diamètre 8mm, muni de 2 rouleaux en néoprène.Toujours satisfait du télescope lui-même; je m'habitue même peu à peu au crayford assez rustique comparé au MoonLite de mon 300. J'ai tenté de mettre une camera PL1-M au foyer, mais la mise au point est impossible en l'état.Michel
  6. GSO400 vs Lightbridge400

    rien compris...Michel
  7. oculaires nagler et 300

    Albireo > Un Nagler 20 m'intéresserait pour aller entre mon 13 et mon 26Michel moebius9 arobase wanadoo point fr.
  8. guidage avec un mak703

    Bonsoir,La focale du chercheur semble un peu courte pour guider ce mak.Je pense effectivement que si le poids n'est pas un problème, les deux solutions proposées sont excellentes.Pour ma part, j'utilise la petite queue d'aronde prévue pour mettre un APN en parallèle. J'y monte une lunette 70/400 de 700g avec la vis Kodak fournie. Ca fonctionne assez bien en autoguidage avec une PL1-M au foyer; il faut bien serrer pour éviter les flexions. Je précise néanmoins que je ne fais pas de photo, juste du visuel assisté par ordinateur pour atteindre des cibles difficiles sous ciel pollué.Michel
  9. lambda/8 ou lambda/10?

    Oui faut lire, mais 7 pages tout de même . J'ai décroché rapidement c'est vrai.Dès le début il m'a semblé... qu'entre JL et David... on se tirait très légèrement la bourre.... bon enfin, c'est juste pour dire et que la question initiale n'était plus qu'un prétexte.Ah bon, fallait pas le dire ?Bon, ça va je sors.Michel
  10. oculaires nagler et 300

    Nagler 13 et puis.... soyons fous Nagler 26.Je suis fou Michel
  11. lambda/8 ou lambda/10?

    Effectivement, 7 pages d'invectives entre spécialistes pour ne pas répondre à la question si simple qui était posée !!! Selon John lui-même, un lambda/8 (PTV) est bien suffisant pour du visuel. J'ai un 300mm OOUK lambda/8 (PTV) hilux de chez eux sur mon dobson et c'est très bon.Tiens, je viens de comprendre pourquoi, selon quelques mots échangés il y a peu lors d'une soirée aux étoiles, les amateurs ne se pressent guère pour faire vérifier leurs optiques après achat. S'ils sont satisfaits de ce qu'ils voient, pourquoi iraient-ils se faire casser la baraque ? Michel
  12. GSO400 vs Lightbridge400

    Bonjour Fred-burgeot,Je suis toujours surpris de lire qu'en matière d'optiques industrielles, "c'est la loterie". Il n'y a pourtant rien de plus répétitif en terme de précision que le travail d'une machine numérique: y aurait-il, comme chez OOUK une partie de finition manuelle qui pourrait être bâclée ? Ou est-ce encore une fois une simple rumeur ?Ce que j'écris n'est que le reflet de ma propre conviction, pas une vérité objective; néanmoins, voilà deux marques mondialement connues, Meade et Obsession, qui se placent sur des créneaux bien différents et qui pourtant limitent la qualité de leurs optiques à gosso modo L/4 PTV. Autant on peut le comprendre pour les LB qui sont tout en bas de l'échelle de prix, autant c'est surprenant pour les Obsession qui se veulent plutôt dans le haut de gamme.Ce n'est pas par économie que j'ai choisi ce LB 16"; si un Obsession 15" voire 18" avait été disponible rapidement, c'est lui que j'aurais acquis. Sans autre critère de choix que sa réputation, j'aurais opté pour un Obsession... dont finalement l'optique aurait été de qualité comparable.Michel
  13. GSO400 vs Lightbridge400

    Bonjour,Il serait intéressant qu'un possesseur de LB16" insatisfait poste ici les raisons de son mécontentement; j'ai tout de même peine à croire que la mauvaise réputation n'a pas de fondement.Ce que vient de confirmer Yohan me renforce dans l'idée que l'oeil de l'astram moyen ne peut guère, en visuel pur, apprécier la qualité d'un miroir au-delà de lambda/12 RMS soit environ lambda/4 PTV.Passé au Foucault, un miroir industriel montrerait probablement toutes sortes de défaults inacceptables pour un professionnel mais finalement imperceptibles pour un amateur, à l'oculaire d'un dobson.Je pense que nous venons de démontrer ce dont les industriels, voir les fameux "Obsession", ont pris conscience depuis bien longtemps .Michel
  14. GSO400 vs Lightbridge400

    Bonjour,Dernière nouvelle concernant ce LB 16".Geoptik s'étant révélé incapable de me livrer la table commandée, j'ai résilié et fabriqué une table équatoriale calculée spécialement pour ce dobson. Elle est similaire à celle que j'ai construite pour mon 300, en plus résistant.Principe: la table décrite sur le site Magnitude 78. - secteur sud circulaire à 45° porté par roulements à bille - secteurs nord paraboliques verticaux portés par 2 axes de 8mm sur roulements à billes - galet moteur actionné par un moteur courant continu 9 volts pour EQ1. - réinitialisation manuelle en soulevant d'une main la table au niveau du galet moteur (testé, sans problème)Tous les chants des secteurs sont imprégnés de mastic polyester et polis à l'abrasif 600. Les axes portant les secteurs sud sont des presse-papier d'imprimante, garnis de néoprène au contact des secteurs; le grip est parfait.J'étais un peu inquiet sur la capacité de ce petit moteur à pousser une pareille charge; ça fonctionne à merveille. Test hier soir pour régler le potentiomètre du moteur. J'ai pointé Altaïr au Nagler 13 (162x avec le Paracorr) et après 15 minutes, l'étoile était toujours au centre de l'oculaire.Coût total de la table: 200 euros (75 euros de CTBX, 55 euros pour le moteur, 50 euros pour les roulements et 20 euros de boulons et divers).Michel
  15. projet dobson UC,choix du chercheur...

    Ben moi sur mon 300 à monture Kentaro, j'ai conservé le telrad. Si on l'utilise vraiment avec les cercles concentriques comme repères pris sur le Pocket Sky Atlas, il n'y a pas mieux AMHA.Michel
  16. GSO400 vs Lightbridge400

    Ah bon il y a un âge limite pour avoir un 16" ? .Michel
  17. GSO400 vs Lightbridge400

    Je viens rajouter un élément qui concerne la mauvaise tenue de la collimation dont certains ont fait état.Les tubes alu sont très massifs et comme ce matériau a un très fort coefficient de dilatation, je pense qu'il faut leur laisser aussi le temps de se mettre en température. A défaut, leur rétractation différentielle pourrait avoir un effet sur l'alignement du secondaire.En ce qui me concerne, même sur mon autre dobson, il m'arrive de vérifier et reprendre la collimation au cours de la nuit.Michel
  18. Mak150 vs mak180

    Bonsoir,Je n'ai pas trop suivi la discussion, mais j'ai un Intes M703 (180/1800) et 2 dobsons (12" et 16"). Comparé aux dobsons, l'Intes ne fait pas le poids en visuel pur, et c'est valable même pour un 10" (j'en avais un auparavant). Le planétaire... oui sans doute mais c'est tout de même très réducteur de ne pas s'intéresser au ciel profond à mon avis, surtout qu'un dobson sait aussi faire du planétaire .En revanche, même dans un ciel pollué, si on met une caméra au foyer du mak, on peut voir pas mal de choses sans aucun autoguidage et après des poses de 15 à 120 secondes. Je ne fais que du visuel et l'Intes me sert à cet usage.Michel
  19. GSO400 vs Lightbridge400

    Bonjour,Moi j'ai acheté un LB 16" pour usage domestique alors que j'ai un dobson 300mm à miroirs Orion Optics UK pour mes déplacements. Il est en service depuis le mois de juin dernier.A mon avis, la monture du LB est irréprochable; les glissements sont très doux et progressifs sur les 2 axes. Le montage est simple et il n'y a auncun jeu une fois tout bien serré. Reste le problème de l'équilibrage du tube sur l'axe horizontal: j'ai acheté un kit de contrepoids JMI qui se clipsent sur le barillet et ça équilibre à peu près le PO équipé d'un Paracorr et d'un Nagler 26 (1kg au total). Le rocker et la base sont en lamifié; je pense que c'est un point faible à ménager au plan humidité. Toutefois, j'ai possédé un dobson SW 10" avec ce type de monture et après 2 ans, la monture n'avait pas gonflé.Sur le plan optique, j'ai fait un star test et un passage au Ronchi. Le star test à 350x montre une légère sous correction du primaire (pas assez parabolisé); au Ronchi, les barres sont bien droites. Pratiquement, je ne suis pas capable de distinguer une différence de qualité entre mon 300 hilux garanti L/8 PTV et ce 400 réputé L/12 RMS.Ce 16" est ouvert à 4,5 et j'ai été assez déçu lors de la première lumière: avec un Nagler 26, la coma pourrissait vraiment le champ. Equipé d'un Paracorr, l'instrument est transformé, le champ est totalement net.Je ne me préoccupe pas du problème de mise en température du primaire puisque cet instrument reste à demeure en station sur ma terrasse, mais il y a un ventilateur fourni et je suppose que ça doit bien accélérer les choses. Les ressorts du barillet semblent avoir été changés et je n'ai rien à leur reprocher. Il faut s'équiper d'un petit cruciforme pour aligner le secondaire lors de la collimation; le primaire est équipé de grosses rondelles bois solidaires des vis, qui se tournent donc à la main.Je n'ai pas opté pour le système "collapsable" à 3 coulisses, j'ai préféré le Serrurier classique.En conclusion, et je n'exprime que mon propre sentiment sur cet instrument, je reste très satisfait de cet achat tant sur le plan mécanique que sur le plan optique. J'utilise ce tube quasi quotidiennement et sous mon ciel pollué par la riviera, je suis parvenu à atteindre des objets jusqu'alors très difficilement accessibles au 300; c'était le but.Je termine actuellement une table équatoriale maison motorisée car la Geoptik que j'avais commandée n'est jamais arrivée. Elle me permettra de rester assis en haut de mon escabeau quand j'observe à fort grossissement des objets près du zénith. J'en ai fabriqué une pour le 300 et quand on est habitué à un certain confort, on souffre d'en être privé .Michel
  20. meade lightbridge 16"

    Bonjour,Voilà, hier soir les nuages se sont sufisamment espacés pour me permettre des observations plus longues avec ce nouvel instrument. Une petite averse avait bien lavé le ciel mais on est quand même à 3 jours de la pleine lune et ce n'est pas l'idéal pour les nébuleuses et galaxies.Je passe tout de suite à la conclusion: les images que donne ce tube me comblent de bonheur: le piqué des étoiles est parfait dans tout le champ des Naglers. J'avais lu des témoignages d'images pâteuses et j'étais un peu inquiet; c'était effectivement le cas sans correcteur de champ. Avec une ouverture de 4.5, le Paracorr est indispensable et l'instrument est alors totalement transformé.Pas de problème non plus de mise en température puisque ce LB16" est à demeure sur une terrasse, bâché sous un parasol.Reste le PO d'origine qui a toujours du jeu; le poids combiné du Nagler 26 et du Paracorr n'arrange pas les choses, un MoonLite CR1 le rempacera bientôt.Les vis de collimation du secondaire donnent des mouvements parfois inattendus, mais on y arrive. Le problème est qu'avec le jeu du PO, rien n'est jamais acquis; il reste à espérer qu'avec l'oculaire, le crayford se calera comme avec le laser ou le cheshire. J'attends toujours la table équatoriale commandée chez Geoptik. Celle que j'ai construite pour mon 300 ne porterait pas les 60kg du 400. De plus, la Geoptik se réinitialise automatiquement et ça, j'en avais vraiment envie .Je ne suis qu'un amateur de visuel en ciel profond et ma perception des images est purement subjective: ou c'est propre ou ça ne l'est pas. Je le dis tout net, en ce qui me concerne, ce miroir chinois sans certificat de qualité n'a rien à envier à mon 300 Orion Optics Hilux garanti L/8.On le sait, la qualité finale d'une image dépend de tous les éléments de la chaîne optique. Dire qu'un miroir est pourri parce qu'on n'a pas mis le correcteur de champ qu'il faut, dire que la collimation ne tient pas parce que le PO a du jeu, sont de fausses conclusions. Malgré tout, mon témoignage ne peut que s'insérer dans une statistique. Je suis peut-être tombé sur un bon numéro, je suis peut-être spécialement tolérant, je ne suis pas à l'abri non plus d'ennuis ultérieurs.On verra .Michel
  21. Je viendrai comme l'année dernière et je me suis inscrit auprès de Serge.Michel
  22. meade lightbridge 16"

    Thierry24 > Dès que le ciel sera plus sombre, je te donnerai mon sentiment après avoir observé le même objet dans mes deux instruments placés en station côte à côte.Maintenant, j'ai eu l'occasion plusieurs fois de regarder dans un 400 lors d'observations avec des amis, notamment au Restefond; il y a plus de lumière, c'est évident et très net sur les bras des galaxies. Je dirais que moins l'objet est brillant et plus la différence se fait sentir: on voit alors des détails invisibles dans un diamètre inférieur.C'est ce qui justifie, je pense, que les amateurs de visuel s'équipent de diamètres de plus en plus grands. Et c'est bien entendu ce qui m'a motivé.Michel
  23. meade lightbridge 16"

    Je ne suis pas certain que ce débat purement théorique intéresse beaucoup de monde.Le système Serrurier a beaucoup de recul et donne satisfaction même après de longs usages; je l'ai préféré pour cette raison.Le système à glissières est nouveau; on verra bien si les encastrements des glissières prennent ou pas du jeu avec le temps.Michel
  24. meade lightbridge 16"

    Houdini > On ne doit pas parler de la même chose. Une poutre articulée à ses 2 extrémités est isostatique: tubes du Serrurier. Une poutre encastrée à ses 2 extrémités est hyperstatique: glissières du Kepler.Michel
  25. meade lightbridge 16"

    Houdini > Je ne vais pas discuter ici de statique théorique mais j'ai effectivement employé une sémantique d'ingénieur propre au métier que j'ai exercé bien des années et qui peut être mal comprise.J'exprime simplement les raisons qui m'ont fait préférer un type de montage à un autre. Choisir le système coulissant à 3 tubes est tout aussi respectable.Michel