Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

  2. Bonjour à tous,

     

    J'avais prévu de faire une image le 25 mai mais cela ne s'est pas fait du fait d'une arrivée trop tardive au domicile, après une journée de photographie d'oiseaux  et d'insectes avec mon épouse. Donc, je me suis lancé aujourd'hui avec 2 jours de retard.

    La procédure est toujours la même: Montage de la lunette et de la monture CGE pro, puis mise en station rapide sur le soleil. Il n'est pas inutile d'avoir les accessoires solaires pour des observations aussi près du soleil. Ensuite le goto est lancé sur Vénus qui est dans le champ de mon oculaire 30mm/84°  wide scan. Il ne reste plus qu'à centrer avec un oculaire réticulé ortho 12.5mm et mettre la caméra. J'ai réalisé trois films, un de 5000 images sans filtre, les deux autres avec les filtres IRcut et baader continum. Après comparaison, l'image issue du premier film est la meilleure.

    2000 images sur 5000 traitées avec astrosurface H64, et Registax 6. Le recadrage à 33%, et le post-traitement est fait avec FastStone viewer.

    Il n'y a aucune performance à faire ce type d'image sans détail. Il suffit d'une bonne monture goto. La mise au point à juste besoin d'être correcte, car il n'y a aucun détail à enregistrer. Cela simplifie la tache car la turbulence est très forte avec l'instrument en plein soleil. Par sécurité, j'aurai pu m'interdire la visée du soleil sur la raquette après avoir mis Vénus dans le champ pour éviter tout incident.

     

    L'image a été réalisée à partir d'un film pris en plein jour vers 15h00 local.

     

    2020-05-27-1345_8-CapObj__100r_T48_2000_regter.jpg.1eb19b0674309f1ae754fc6769288337.jpg

     

    Ici l'image de winJUPOS au 27 mars 2020 à 15h00:

    5ecede08b7d61_2020-05-27-1500.0-Vnus-NR.png.8216c306b003b38caa62dba432c421b0.png

     

    Ici une autre image obtenue avec l'un des deux films de 10 000 images avec filtres sur la caméra: 1 000 images retenues

    2020-05-27-1401_6-CapObj__100r_T48_1000_regbis.jpg.257ab38ac76385452282db6bbc9cd2e1.jpg

     

    Quelques informations:

     

    Diamètre de vénus: 56.3" d'arc

    Phase éclairée: 1.9%

     

    Je ne réaliserai pas d'images plus fines pour ne pas me mettre en danger inutilement, même si la monture est très fiable.Mais je crois ne pas la maitriser suffisamment bien pour aller plus loin dans ce type de manip.

     

    Merci pour la lecture.

     

    Claude Schuhmacher

     

    PS: Début de soirée: Essai de ma nouvelle tête bino ZEISS grossfield Baader, avec les glasspath 1.25X, 1.7X et 2X sur la Lune. Je vais pouvoir enfin utiliser mes oculaires Wide scan 21mm/84° et 13mm/84°. Mes deux bertele 14X/16mm/60° marchent très bien aussi.

    Toutes les configurations glasspath fonctionnement aussi. Ce n'était pas le cas avec ma bino baader maxbright 1 (aucun glasspath) du fait d'un manque de back focus.

     

    La lune en bino, c'est magique...

     

    Ici la discussion surVénus:

     

     

  3. vous voila donc prêt avec votre nouveau PC  pour partir sur le terrain.

    un PC  fixe tant qu'il est relié au secteur ne pose pas de soucis mais des qu'il est installé sur une batterie avec un convertisseur 12V=/220V~ cela devient vite un enfer.

     

    - la batterie se vide à une vitesse grand V vu la consommation de votre PC qui frôle les 400 Watts.

    - il est imposant

    - et il est lourd

     

    pourtant il existe des moyens très simple pour réduire la charge et la consommation de votre PC fixe

    dans le monde des cartes mères vous disposez de différents formats qui vous permette de faire (à peu prêt) la même chose

     

    119456980.jpg.463959960c9a91fc23efbb1b44d0b7e5.jpg

     

    quand je dis à peu prêt c'est tout simplement qu'en fonction du format certaines options seront retirées ou certains ports n'existeront pas .

    cela ne vous empêche pas de l'utiliser de la même manière qu'un PC normal.

     

    vous l'avez donc compris ,plus je réduis la dimension de la carte mère plus je réduis sa consommation et au final le poids du PC et de la batterie.

    Attention : ces cartes mères  sont assez chères  sauf si vous achetez des PC du type NUC ou le système eagle de primaluce.

    c'est un bon début mais ce n'est pas tout.

     

    le chipset qui permet d'organiser les échanges entre les différents composants est un des plus gros consommateur d'énergie de la CM (en plus de représenter 50% du prix d'achat de cette carte )

     

    actuellement vous avez trois chipsets AMD : le X570 très énergivore (14-15Watts ) , le X470 (6-8Watts) et  le B450 qui ne consomme moins qu'un X470.

    un nouveau chipset le B550 devrait sortir dans les mois à venir et devrait avoir une consommation très réduite par rapport au X570 et devrait supporter les nouveaux processeurs Ryzen 4000.

     

    nous arrivons donc aux Processeurs et aux cartes graphiques qui sont des gouffres en énergies. on peut aller de 15Watts à plus 250Watts TDP.

    le but ici sera de prendre celui dont le rapport consommation/puissance soit le plus approprié.

    pour obtenir ce rapport on doit se tourner vers les APU qui allie le processeur avec la carte graphique (GPU) sur la même puce

    la gravure du die est un indicateur et dans ce domaine AMD à pris de l'avance (c'est très rare ).

    dans le monde des carte graphique associé au die , Intel était le vainqueur mais avec la sortie des nouveaux APU Ryzen 4000 d'AMD cela ne va pas arranger ces affaires

     

     

    vous trouverez ci joint la liste de ces nouveaux processeurs ainsi que les anciens  (3xxx et 2xxx) déjà supportés

     

    5eccf046d6113_Annotation2020-05-26123202.png.8123f3ce1332c0819379130d2dc73fab.png

     

    comme vous pouvez le constater le Ryzen 7 4800U allie la puissance processeur , une Carte Graphique de bonne facture et une consommation très réduite.

    il ne sera bien sur pas donné mais c'est vers ce processeur qu'il faudra se tourner.

     

    mais on peut aller encore plus loin pour réduire la consommation  : aller dans le BIOS afin de baisser les Fréquences , les tensions d'alimentations !

    on appelle cela de l'Underclocking ( l'inverse de l' Overclocking )

    A partir du BIOS on peut modifier bien des paramètres qui vous feront économiser autant de Watts que nécessaire

     

    20200524_091614.jpg.4b78f93c5218decb7cf13e5fccbc3b11.jpg20200524_091835.jpg.64db1071bbc834da664d314d7c2b2292.jpg

     

    - Le FSB : Le FSB (appelé aussi bus interne, en anglais internal bus ou front-side bus) est le bus système permettant au processeur de communiquer avec le reste des composants

    Son débit dépend de la vitesse d'horloge, exprimé en MHz.

    - le CPU Clock ratio (coeff) : c'est le coefficient multiplicateur qui permet d'obtenir la fréquence de fonctionnement du processeur .

                       

                          la Freq proc=  Coeff x la fréquence du bus

     

    - mais on peut aussi baisser la tension d'alimentation du processeur et de la mémoire : le Vcore  du processeur et le DRAM Voltage des mémoires

    Plus la fréquence augmente dans une technologie plus les parasites prennent de l'importance et pour lire le signal on doit augmenter la tension .

    Donc si l'on baisse la fréquence du bus , de la mémoire et du processeur on peut aussi baisser la tension.

    C'est assez sensible et plutôt réserver à des utilisateurs assez à l'aise dans ce domaine

     

    ensuite n'oubliez pas  que si vous consommer 400 Watts ,votre alimentation qui est "certifiée 80 plus" en consomme 20% inutilement en chaleur (soit 80 Watts)

    ainsi si vous réduisez votre consommation à 100 Watts , vous n'économisez pas 300 Watts mais 360 Watts. ce qui est toujours ça de gagné.

     

     

    Des logiciels permettent aussi de réaliser les même fonctions sous Windows sans avoir à rebooter le PC et aller dans le BIOS.

    c'est très pratique et vous pouvez même  vous faire des modèles de configurations suivant le fonctionnement désiré.

     

    vous aller sur le terrain , vous choisissez la conf que vous avez préparer pour consommer le moins possible et voila le tour est joué.

    vous revenez chez vous et vous remettez la configuration par défaut.

     

    depuis Windows , vous pouvez aussi accéder  au BIOS des portables  

    voici le modèle à suivre que j'ai mis à jour pour accéder au bios :

     

    Étape 1

    Appuyez sur la touche Démarrer en bas à gauche de votre écran.

    Cliquez ensuite sur Paramètres reconnaissable à sa roue dentée.

    Cliquez sur Mise à jour et sécurité.

    Cliquez sur Récupération dans le menu de gauche.

    Cliquez sur démarrage avancé, cliquez sur le bouton Redémarrer maintenant.

     

    Étape 2

    Windows redémarre dans un écran bleu.Choisir une option.

    Cliquez sur Dépannage.

    Cliquez sur Options avancées.

    Cliquez sur Paramètres du microprogramme UEFI.

    *Cliquez sur Redémarrer.

    Windows redémarre. Cette fois-ci, vous vous retrouvez dans le BIOS de votre ordinateur portable ou PC.

     

    il n'y peu de chance que vous puissiez modifier ces paramètres. le mien est bridé. ;)

     

  4. Bonjour,

     

    Je suis allé observer et faire de l’imagerie hier soir au refuge des conques avec Mickael.

     

    Le SQM était compris entre 21.55 et 21.62. La turbulence en direction du nord était très forte, elle était moindre au zénith et en direction du sud.

     

    Il s’agissait du premier soir au j’ai sorti et utilisé simultanément le C9 pour faire de l’imagerie, mon Dobson SKYVISION pour faire du visuel et mon 6D pour faire des paysages nocturnes.
    L’objectif de la soirée était de :
    • Continuer à progresser en imagerie à poses courtes en vue de maitriser des techniques proches de celles requises pour faire de l’imagerie planétaire. Techniques dont j’aurais besoin lors de l’opposition martienne qui aura lieu en septembre et en octobre prochain ;
    • Tester la faisabilité d’une soirée où l’on mixe observation visuelle et astro-photo et photo de paysages nocturnes.


    Je suis arrivé bien avant la tombée de la nuit (vers 19h pour un coucher de soleil à 21h06) ce qui m’a permis de monter tranquillement tout mon matériel et de faire un repérage pour trouver un joli paysage accessible à pied pour pouvoir réaliser une photo de l’arche galactique.

     

    J’ai ensuite mangé, ce qui m’a permis d’avoir de l’énergie pour toute la soirée. Mickael est arrivé vers 20h/20h30.


    Nous avons commencé à faire la mise en station de nos instruments vers 21h30. J’ai pour ma part effectué cette opération avec mon POLEMASTER.

     

    Durant cette soirée et tout comme lors de la précédente, j’ai renoncé à l’utilisation du câble EQMOD que je juge désormais peu pratique. J’ai utilisé à sa place la raquette de la monture que j’ai piloté à l’aide d’un adaptateur série/usb et du pilote ASCOM SKYWATCHER.

     

    Cela m’a permis de bénéficier de toutes les fonctions de la raquette (pilotage facile des axes d’ascension droite et de déclinaison, choix des vitesses, etc etc, sans prise de tête avec une fenêtre ouverte de plus sur mon pc), tout en bénéficiant du pointage par visée astrométrique dans APT.

     

    Ce nouveau mode opératoire me permet par ailleurs de ne pas interrompre le suivi sidéral lorsque je ferme APT et que je lance SHARCAP. Je peux ainsi passer d’un de ces logiciels à l’autre sans que l’objet soit décentré.

    Contrairement à la fois précédente j’ai calibré la monture avec un pointage sur une étoile, la visée astrométrique a parfaitement fonctionné et s’est avérée nettement plus efficace (j’avais utilisé une calibration sur deux étoiles et la monture faisait d’elle-même certaines corrections qui perturbaient le pointage des objets).

     

    J’ai fait la collimation de mon C9 vers 22h00. Du fait que mon nouveau réducteur s’insère dans le porte-oculaire click lock, j’ai réalisé cette opération à l’oculaire, tout d’abord avec un 30mm, puis avec un 5mm.

    Une fois cette dernière réalisée, j’ai pu monter ma caméra pour imager ainsi que ma caméra d’autoguidage.

     

    J’ai réalisé la mise au point à l’aide d’un masque de BATHINOV, cette opération est grandement facilitée grâce à l’utilisation d’un moteur de mise au point (dans mon cas, un SCT FOCUS de chez PIERRO-ASTRO) et d’un boitier de pilotage USB FOCUS (du même fournisseur).

     

    Je m’explique : bien que la position précise de la mise au point varie légèrement d’une soirée à l’autre (voire même en cours de soirée), le boitier permet de retrouver facilement la mise au point approximative correspondant à tel ou tel accessoire (une fois que celle-ci a été déterminé une première fois et noté).

     

    Cela se fait simplement en demandant au boitier de piloter le moteur pour qu’il aille à tel ou tel position correspondant à l’accessoire se trouvant à la sortie du télescope. Cela me permettra à termes d’automatiser cette étape.

     

    Une fois le pointage de ma première cible réalisé, j’ai lancé l’autoguidage de sorte que je n’ai pas à m’occuper du centrage de l’objet en cours de session. Plus tard dans la soirée j’ai pointé ma deuxième cible en suivant le même mode opératoire, et le suivi c’est fait également sans que j’aie besoin d’intervenir ne serait-ce qu’une seule fois.

     

    Cela m’a permis de faire du visuel avec mon DOBSON. Tout d’abord, je l’ai collimaté avec le NAGLER de 16mm, puis avec une combinaison POWERMATE 2,5x + NAGLER de 5mm pour avoir un grossissement de 2D.

    Mickael et moi avons pu ainsi admirer les bras spiraux de M51, M101, M81, et M63. Voir la forme en cigare et les nodosités de M82. Voir l’annulaire de la Lyre (M57) et la couleur bleue de l’œil-de-chat et plonger dans le cœur de M13 et de M92.

     

    Malheureusement, n’étant pas très en forme, je n’ai pu en profiter autant que je l’aurais souhaité. Mais je me suis dit qu’il me serait désormais possible de faire, de bonnes conditions, du visuel en même temps que de l’imagerie lors de soirées qui seront suivie de journées ou je pourrais me reposer.

     

    Dans le cas de soirées sans journée de repos le lendemain, je tacherai de dormir pendant la session.

     

    Vers 3h du matin, j’ai fait 3 panoramas pour prendre en photo l’arche galactique. Deux d’entre eux ont été fait à proximité immédiate des instruments et l’un d’eux a été réalisé sur le terrain que j’avais repéré et qui se trouve juste au-dessus du refuge des conques

     

    Ces panoramas ont été réalisés avec l’objectif SAMYANG de 14mm ouvert à 2.8. Le 6D était réglé sur 3200 ISO et à 8 secondes de poses. J’ai placé le boitier en position verticale pour éviter de faire deux rangées de photos. Je l’ai incliné à 45 degrés.

     

    Il était placé sur ma rotule lourde TS OPTICS et sur mon trépied MANFROTTO. J’ai fait particulièrement attention au niveau du trépied et à celui de l’appareil photo. La mise au point a été faite manuellement, pour cela, je me suis servi de Jupiter.

     

    Le traitement et l’assemblage des 6 photos du panorama que je vous présente ont été réalisé sous LIGHTROOM et PHOTOSHOP. Je tacherai de revoir et améliorer le traitement prochainement.

     

    Il me tarde de refaire une soirée de ce type en espérant être plus en forme.

     

    PS : je traiterai mes deux images faites au C9 un peu plus tard.

     

    Lien vers la full : ici

     

    Vincent

    arche-galactique_conques_pyrenees-orientales_6d_6x8sec_3200iso_14mm_1080p.png

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 393
      views

    Recent Entries

    MF_Erwan
    Latest Entry

    Lieux de prise de vue:

    • Saint-Pierre de Chartreuse (45°18'41"N 5°45'18"E 1639m)
    • Col de Rousset (44°50'33"N 5°25'23"E 1394m)
    • Albiez-Montrond (45°10'37"N 6°19'56"E 1905m)
    • Col du Glandon (45°14'22"N 6°10'31"E 1925m)
    • Col de l'Iseran (45°25'21"N 7°2'24"E 2741m)

     

    Monture: SkyWatcher EQ6 Goto

     

    Instruments: Samyang 135mm f/2.0 ED UMC

     

    Imageur: Sony A7s ASTRODON

     

    Logiciels:

    • Siril 0.9.10 Windows 64 bits
    • Photoshop CS6 13.0 Windows 64 bits
    • Iris 5.59 Windows
    • DeepSkyStacker 4.1.1 Windows 64 bits
    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 4038
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

  5. SAPC

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 4303
      views

    No blog entries yet

  6. FloEd

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 3539
      views

    No blog entries yet

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 3329
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 4916
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1684
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 1570
      views

    No blog entries yet

    • 0
      entries
    • 0
      comments
    • 146
      views

    No blog entries yet