Parce que je suis très contente d'avoir compulsé un peu partout et d'avoir abouti à la même méthode et aux mêmes critères.   Voici deux interventions de Roland Christen, la première sur son fournisseur actuel, la dernière sur des tests effectués sur des lunettes ESPRIT 100/550 et ensuite sa méthode de fabrication et de contrôle applicable aux Stowaway   En gras : à prendre comme citation   Ses critères principaux pour les triplets : vérifier ce qui est mesuré (certains petits malin ne prennent que 95% de la surface : polémique en cours) comme c'est du grand champ : lambda/10 au maximum pour l'astigmatisme et la coma. lambda/20 préféré. Le ratio de strehl (mesuré à 532nm) à atteindre est de .98 en pic, il considère innaceptable <.90. C'est une plage "précontrôle" L'aberration sphérique est à contraindre sous lambda/8 PtV et le mieux est de réaliser lambda/40 RMS (strehl .976)   Roland Christen utilise des "tests plates" et valide à 1/5 frange (difficile de faire mieux à l'oeil...) chacun des éléments : ça donne du lambda/10 minimum par rapport au désiré. Il ne réajuste pas un quelconque élément de triplet mais permute un jeu de lentilles. Takahashi fait pareil. Faire des réajustements locaux sur chaque lentille est suicidaire en temps. Assembler 3 lentilles à lambda /10 abouti statistiquement à bien en dessous mais en production de masse, c'est plus simple d'appairer sur des séries.       ------------------   Pour la Stowaway, la peinture blanche est celle de la lunette Zeiss APQ, que A.Karnapp avait mise au point.    
    • Love
    1