AstroSylv1

Member
  • Content count

    306
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

78 Neutral

1 Follower

About AstroSylv1

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Voyages, aviation, astro...
  • Adress
    Lorraine

Recent Profile Visitors

2515 profile views
  1. TAKAHASHI: des nouvelles avec la FC-100D..Z !

    Sauf qu’il ne reste peu ou pas de DL en vente, neuve...
  2. Renvoi Coudé Takahashi

    Bonjour, Passant à un système Baader T2 pour accommoder lunette et bino, je vends mon RC à prisme Takahashi, au coulant 31,75mm, avec boîte d'origine. En très bon état, quelques marques sur la jupe et jamais démonté lors de nettoyage (just au pinceau et à la micro fibre). Port compris dans le prix. Merci Sylvain
  3. Tourelle à prisme 4 oculaires Zeiss

    Bonjour, Je vends ma tourelle à oculaires Zeiss au pas M44 pour Telementor ou autres lunettes (Baader a des adaptateurs M44 pour coulant 50,8mm), à prisme, pouvant accepter 3 oculaires au coulant 24,5mm et un au pas M44, ou 4 oculaires au coulant 31,75mm avec adaptateurs fournis . En très bon état. Prévoir frais de port en plus. Bon ciel Sylvain
  4. Astro-Physics AP SPL 12mm - vendu

    Bonjour, Parce que je l’utilise trop peu, je vends un oculaire AP SPL 12mm en excellent état avec boîte et bouchons d’origine, photos par e-mail parce que là le site ne les charge pas depuis ma tablette :-/ frais de port en plus
  5. L’AP140 de chez Ovision est partie on dirait :-), un forumer heureux d’ici j’espère !
  6. Optique et Vision ont une AP140 en occasion en vente en ce moment...
  7. Nouvelle Astro-Physics 92mm Stowaway

    Les lunettes du second batch seront livrées jusqu’en septembre apparemment. Source : CN.
  8. On fait des soirées d’observation avec les copains du club, aux écoles et au public, 3 ou 4 fois par an. Clair que ça attire les familles et les intits sont demandeurs : ça ne leur coûte rien sauf café et gâteaux, c’est nous qui nous déplaçons dans les cours de récré’ et on amène le matériel : soirée au top pour elles/eux. Et les parents adorent autant que les enfants
  9. Ma Tak FC 100 DL est de loin l’instrument que je sors et utilise le plus ! Mardi dernier encore à une soirée d’observation de la Lune avec des scolaires !
  10. Les 30 ans de MAGNITUDE 78

    Bon anniversaire les jeunes :-)
  11. Nouvelle Astro-Physics 92mm Stowaway

    Pour comparer des pommes avec des pommes, il faudrait d’abord que les deux lunettes aient eu la même exposition de jour, rigoureusement (même orientation par rapport au soleil, temps d’expos, etc...) et y poser au préalable du scotch plastic d’electricien sur les deux tubes (shaterton, sorry pour l’orthographe), juste une petite bande, bien collée sur chaque tube. Par conduction, le scotch ou shaterton aurait donc la même température que le tube sur lequel il est posé. L’émissivité de cette matière (scotch) étant alors la même, voire connue (généralement autour de 0,95 ou plus), on peut prendre des photos avec une caméra infrarouge à intervalles réguliers sur la baisse de la température et voir quel tube est le plus vite en température. Par expérience, si la matière utilisée dans la peinture, et si la rugosité de surface est la même sur les deux tubes, le refroidissement aura à peu près la même vitesse sur les deux tubes, mais si le tube noir part d’une température plus haute au début de l’expérience, logiquement il sera un peu en retard par rapport au tube blanc pour atteindre l’équilibre. L’essentiel du transfert de chaleur (Soleil) se fait par rayonnement dans l’infrarouge, un peu dans le visible et nul ou quasi nul dans les UV. Le faible delta de chaleur véhiculé dans le visible va justifier du delta de chaleur en plus du tube noir par rapport au blanc, mais ça reste marginal sur ce qui est véhiculé dans l’infrarouge, et là il n’est plus question de couleur, mais de matière, d’état de surface et d’angle d’incidence principalement. Un tube en alu ou en inox bien poli miroir aurait un fort taux de reflectivité et une très faible émissivité : ils auraient beaucoup de mal à refroidir, mais la journée ils auraient absorbé beaucoup moins de chaleur par le côté tube (pas optiques). Ils auraient chauffé par convection et l’air ambiant et un tout petit peu par rayonnement. Dès qu’on y applique une peinture, c’est l’inverse : on augmente l’émissivité et on réduit la réflectivité... C’est Herschel qui a mis en évidence (ou découvert par accident) le rayonnement IR : il cherchait à mesurer la température des différentes couleurs du spectre visible après avoir projeté de la lumière passée par un prisme pour relever la température dans chaque couleur. Hors, ce sont les thermomètres dans le noir juste à côté qui ont le plus monté en température, un truc comme ça :-)
  12. Nouvelle Astro-Physics 92mm Stowaway

    Lire quelques notions de thermographie peut aider...
  13. Disclaimer : ce post va me servir de base pour un article de presse locale... désolé de la répétition et pour ma paresse à ceux qui auront l’impression d’avoir déjà lu ça quelque part 😄
  14. Pour se rendre compte de ce que le RICE des Cévennes pouvait offrir aux astrams Lorrains que nous sommes, on vient de passer une semaine à Saint-André-Capcèze, en Lozère (entre Villefort et Génolhac), dans le gîte Au Portaou (www.au-portaou.com). La claque ! Nous n’avions pas revu un ciel aussi noir ni aussi transparent depuis notre virée au Chili. La noirceur, la transparence, le seeing, tout y était ! Alors certes, à cause de la météo, on a eu quelques jours sans, mais globalement nous en avons profité au maximum : solaire la journée, visuel, imagerie et photométrie la nuit. Avec son orientation Sud, Sud-Est, l’espace en terrasses étagées du gîte a offert un ciel noir de charbon, sans pollution lumineuse (sauf un seul halo), sans une seule loupiote de rue, rien, SQM supérieur à 21 vraisemblablement ! Suffisamment d’espace pour les 5 instruments présents dont deux Dob 400. Les frontales se sont révélées obligatoires pour réussir à se déplacer la nuit tellement on ne voyait rien, changement radical par rapport à nos spots d’observation lorrains. En milieu de nuit, la Voie Lactée se levait et était visible de bout en bout depuis la vallée de Saint-André-Capcèze, et le faible halo résiduel d’Alès n’entamait pas cette vision complète. Personnellement, je n’avais jamais vu M101 aussi bien détaillée, je n’avais jamais pu pousser le grossissement aussi bien sur M53 ou vu un tel contraste sur M3 ou M92 tout simplement. Pour le CROA, une belle liste d’une quarantaine d’objets observés sur la semaine, des Messier les plus brillants aux doubles les plus serrées en passant par des NGC du moment dans la Vierge et la Chevelure de Bérénice. En résumé, un superbe coin, avec beau ciel, pas ou peu de pollution lumineuse donc, peu de vent, belle exposition Sud, Sud-Est, et des hôtes aux petits soins à chaque instant : un gîte confortable, tout équipé, une cuisine excellente (nous recommandons les plats à base de châtaignes de Patricia), la mise à disposition d’un petit local de stockage par Hans, histoire d’avoir le matériel à portée de main le soir et à l’abri journée, un vrai plus ! Des nuits mémorables donc... Ah, si seulement la pollution lumineuse était aussi réduite en Lorraine, surtout dans le Parc Régional. On y retournera !
  15. Gîte dans les Cévennes (RICE)

    On a trouvé, et on en est de retour depuis hier, je vais faire un post : super beau ciel entre Villefort et Génholac, à la frontière de la zone tampon et de la zone RICE à proprement parler : Saint André Capcèze, avec le gîte qui va bien et tout et tout :-)