Elie Rousset

Member
  • Content count

    44
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About Elie Rousset

  • Rank
    Inactive member
  1. Observer en Corse

    Salut Bob, Alain, Explorer ?, David,Pierre et Jean-Pierre, bonsoir à tous, Ben pour l’instant l’association n’a pas encore de site internet (faut dire qu’elle est toute jeune, l'association ... pas moi... ) mais on y travaille ;o) pour me contacter en attendant ... pas difficile jusqu’au 31 décembre à elie.rousset@wanadoo.fr après je vous communiquerais ma nouvelle adresse, nous allons commencer à prospecter un peu les sites intéressants de l’île, un séjour est prévu du coté de la forêt d’Aïtone et du col de Vergio, en plein dans le triangle noir sur la route qui relie le centre de l’île et Porto (et les calanches de Piana tous deux inscrits au patrimoine mondial) nous allons essayer d’y rechercher les endroits intéressants, pour observer bien sur, mais nous ne négligerons pas le coté touristique et les ballades à faire ... de jour (faut bien penser à occuper ses journées non ... même quant on est astronome en vacances ;o) Nous devrions aussi faire un essai dans le sud de l’île (Zonza, Bavella et le plateau du Coscione) ainsi qu’en Castaniccia (réputée pour avoir un ciel très stable en planétaire) ...Il doit également y avoir quelques possibilités intéressantes dans le centre du coté de Corte et en remontant par la vallée de la Restonica jusqu’aux bergeries de Crotelles ou du coté d’Asco .... enfin on a pas mal de boulot ... ;o) Sinon pour les sites que j’ai déjà pratiqué , il y a bien sur le Pigno (c’est le plus près de chez moi .... pas extraordinaire pour le ciel profond , mais pas mal en planétaire ...cependant on doit pouvoir trouver mieux ;o) effectivement, c’est un site très exposé aux vents (parfois très violents ... dans les jours qui viennent on attend plus de 100 km /h donc les télescopes vont rester à la maison ... désolé gégé mais on essayera ton tout nouveau C11 GPS une autre fois ( heureusement lorsque l’on s’enfonce un peu vers le centre de l’île le vent devient beaucoup moins gênant.Autres sites que j’ai essayé : le col de Vizzavona (c’est à coté de la nationale qui relie Ajaccio et Bastia à environ 1300 m d’altitude, petite route au sommet du col, qui monte à un relais TV ) pas mal coté pollution lumineuse et accessibilité (il y quelques auberges à proximité ... on est sur le GR20) je m’y arrête de temps en temps le week-end lorsque je retourne sur Bastia, mais avec les inconvénients des cols entourés de sommets plus élevés , pas mal de turbulence, de vents et de nuages ... et des renards pas farouche du tout ;o) (c’est à Vizzavona que j’ai pour la première fois fait une rencontre nocturne avec l’un de ces sympathiques canidés, qui est pratiquement venu se frotter à mes jambes pendant que j’observais .... passé le premier moment de surprise ... une rencontre étonnante et un super souvenir ;o) Le col de Bigorno (à 40 minutes de Bastia en prenant la direction de St Florent et Murato, seulement 900 mètres d’altitude mais un ciel bien noir , et aussi une petite route sinueuse qui n’en finie pas (ce qui explique les 40 minutes pour s’y rendre alors que le site est assez proche de Bastia en distance) En fait l’île regorge de sites de moyenne montagne parfaitement protégés de la pollution lumineuse et qui devraient faire le bonheur de nombreux astronomes amateurs en vacance ;o) Pour le coté culinaire .... demandez aux copains rencontrés à Mandelieu ce qu’ils pensent de la charcuterie de l’île ;o) ... du prizutu, de la coppa, du lonzu .... et encore on a même pas pu se faire griller un peu de figatellu lors de la soirée de l’éclipse à Calerm ...En tout cas ... il est formellement interdit à tout copain de la liste de venir faire un tour sur l’île sans avoir pris la précaution de me prévenir au préalable ..... attention ... il est souvent considéré comme dangereux de contrarier un Corse (vous avez pas lu ... Asterix en Corse ... non ?) Amicalement Elie
  2. Observer en Corse

    SALUT Bob, Bonsoir à tous, Ben faut avouer que l’on est plutôt privilégié par rapport au continent, tout le centre de l’Ile se trouve en effet dans le triangle noir (Cf étude Ciel et Espace ) de plus cela coïncide assez bien avec pas mal de site de montagne ;o) mais même sur Bastia, il suffit de s’éloigner de quelques kilomètres pour bénéficier de conditions assez favorables (sans parler du Pigno, à 10 minutes de Bastia, qui est un très bon site pour le planétaire, lorsqu’il n’y a pas de vent, ce qui n’est pas le cas depuis pas mal de temps ( Nous avons par exemple, lors d’une soirée d’observation sur un site situé à environs vingt minutes de Bastia, eu l’occasion d’observer North America à l’œil nu ;o) Il y a quelques années, un site a même été testé, pour y installer un observatoire (plateau du Coscione ou un télescope a même été installé un certain temps, il ne reste plus que les piliers en béton) finalement c’est le site des Canaries qui a été retenu.Avec notre nouveau club, l’ASSOCIATION ASTRONOMIE BASTIAISE, nous avons pour projet d’expérimenter divers sites à travers l’Ile et de les répertorier sur un site web, avec divers renseignements (accès, possibilités d’hébergement, caractéristiques des sites, photos ....) il y aurait éventuellement (par la suite) la possibilité d’organiser des séjours et des parcours Astro à travers l’Ile, pour des groupes ou des amateurs qui nous en feraient la demande ;o) Si certains ont l’intention de venir sur l’Ile, qu’ils me contactent, et j’essayerais de les guider et de les conseiller, avec peut être l’occasion de s’organiser quelques soirées d’observation en commun et aussi pourquoi pas quelques bonnes bouffes ;o) car si le ciel de Corse mérite le détour, la charcuterie et les spécialités culinaires de l’Ile ne sont pas mal non plus ;o) AmicalementElie
  3. F A B U L E U X ;o) ... et je pense que l’on a pas encore tout vu, il y a certainement une marge de progression très importante du coté de Ludiver ;o) Merci pour les commentaires, mais , effectivement il y a une très grande différence en résolution entre les deux Clavius, d’ailleurs si j’ai posté mon image c’était surtout pour comparer la focale employée sur les deux prises de vues , et il semble bien en effet que se soit autour de 10 mètres, ce qui donne bien un rapport F/D de 40 sur le 250, loin des 30 admis en général comme le plus optimum, par contre j’aimerais bien avoir un petit ordre d’idée concernant la résolution où la taille des plus petits détails visibles (surtout sur Mars ... ) comme je l’ai dit précédemment je pense qu’ils y a une très grande marge de progression du coté de LUDIVER, mais aussi du coté des 250/300 mm et je ne serais pas étonné qu’un de ces matins Thierry (Legault) ou Christian (Arsidi)qui vient de réaliser quelques images (postées sur astrocam) de toutes beauté avec son mythique 305 (miroir MOSSER il me semble), ne nous sortent quelques images Lunaires de derrière le fagots ;o) à de nouveau nous faire tomber le c.. par terre (prévoyez un cousin bien moelleux ;o))Question subsidiaire : comment calculer (où au moins avoir un ordre d’idée ) le grossissement effectif atteint par exemple sur les images de Mars ( Focale 254 mm + barlow 3 + tirage ) donnant une focale résultante de 10 mètres) Encore merciAmicalement Elie
  4. Bonjour à tous Encore toute une série de superbes images en provenance de LUDIVER ….. CLAP CLAP CLAP (applaudissements nourris ) et astronome amateur se retrouvant sur le c.. Echaudé par les précédentes images envoyées par Bruno j’avais pris quelques précautions hé hé hé ... (coussins bien moelleux) aussi je ne me suis pas fait aussi mal que la première fois (et oui c’est cela que l’on appelle l’expérience) Bravo à toute l’équipe et à Bruno, incontestablement le top en imagerie Lunaire, comme quoi on ne fait pas mieux actuellement que la réunion d’un gros diamètre doté d’un miroir de très bonne qualité , d’une petite caméra à 200 balles, et d’un groupe d’amateurs passionnés, doués de persévérance et de beaucoup de talent , avec pour résultat des images exceptionnelles, de Mars et de la Lune (on attend avec impatience les premiers essais sur Saturne et Jupiter ;o)J’avoue n’avoir jamais eu l’occasion de voir d’aussi belles images de la Lune (quelle finesse dans les détails ) que celles qui nous sont envoyées par les copains de Ludiver, existe il un site internet où l’on pourrait visualiser des images sélènes prises par les professionnels (depuis la terre) Cela ne peut que nous faire regretter (au vu de la superbe image de Saturne réalisée par François Colas et Jean Luc Dauvergne) que le T1m du pic ne soit pas également utilisé de temps en temps pour faire de l’imagerie planétaire, cela aurait représenté un challenger de poids pour la sympathique équipe de LUDIVER ;o))))Avant de terminer, comme je prépare une petite intervention pour les journées CIEL et ESPACE concernant la webcam (et l’imagerie planétaire sur Mars) j’aurais quelques petites questions à vous poserTout d’abord est ce que certains d’entre vous serons présents à Mandelieu (7 au 10 novembre) , cela serait Super sympa de pouvoir se rencontrer ;o) Les copains de webcamastro (Pierre Dubreuil , Eric Vallauri …) organisent une rencontre ( repas dans une petite auberge avant de monter à CALERM) pour l’éclipse de Lune du 8 au 9 Novembre … donc si certains de vous sont dans le coin … voilà l’occasion de passer une super soirée, (j’amènerais quelques spécialités de l’île, si vous aimez la charcuterie ;o) Ensuite concernant les images (par exemple cette fantastique mosaïque sur Clavius) Peut on avoir une idée sur la taille des plus petits détails visibles sur cette image, ou la résolution atteinte, quelle était la focale et le montage optique (Barlow ?) (il me semble que l’on a parlé de 17 mètres ?) Je joins à mon message une image de Clavius réalisée le 18 septembre au PIGNO (près de Bastia) avec mon LX200 de 254 mm ainsi qu’une petite série d’images de Mars, j’ai (d’après mes calculs) utilisé une focale de 10 mètres (Barlow 3 + tirage donnant un facteur d’amplification de 4) soit un rapport F/D de 40 ! ! ! Alors que l’on admet (d’après ce que j’ai pu lire ça et là ) qu’il ne sert à rien de dépasser 30 , qu’en pensez vous ? (j’ai une photo de Clavius prise un mois plus tôt avec une barlow 2, sur laquelle bien moins de détails et de petits cratères me semblent visibles, mais il aurait fallu procédé à l’essai le même soir ) Comment avoir une idée (comme pour l’image de Clavius de LUDIVER) de la résolution atteinte et de la taille des plus petits détails visibles sur ces deux images, j’ai une petite idée pour faire le calcul sur la Lune en utilisant les photos de LUNAR ORBITER, bien que cela ne soit pas très précis ... (mon calcul pas les images de la sonde ;o))) Mais je ne sais comment procéder sur MARS Encore merci pour vos réponses Amicalement Elie
  5. Platon et Purbach

    J’suis têtu moi .... (bon j’ai fini de me battre avec les minuscules et les majuscules dans les noms d’images ;o)
  6. Platon et Purbach

    Dernier essai .... aprés je vais me coucher (je crois que j'en ai bien besoin ;o)
  7. Platon et Purbach

    GRRRRRRRR !!!!!!!
  8. Platon et Purbach

    Bon c’est encore moi ... décidément j’suis fâché avec les adresses moi
  9. Platon et Purbach

    Salut Gégé , Bravo pour ce premier essai sur la Lune (quand je pense au temps qu’il m’a fallu pour sortir les petits cratères dans Platon avec le C8 .... décidément sont doués les ptits nouveaux ;o)Et encore ... la matinée du 17 n’était pas l’idéale pour faire ce cratère au Pigno (le 18 était semble t’il meilleur) Je me rappelle encore le piqué de l’image aperçue à l’oculaire du 150 ... vraiment de bonnes optiques ces petits télescopes, dommage que sur Mars le manque de luminosité (lorsque l’on utilise des filtres) se fasse autant ressentir (sur la Lune par exemple le 250 se contente de beaucoup moins d ‘images ) Je me suis permis de retoucher légèrement ton image sous photoshop (filtre : enlever du bruit, léger flou gaussien , et un petit filtre accentuation ) ... le résultat me semble pas mal ;o) Rendez vous au Pigno .... dès que les nuages et le vent auront décidés de nous laisser un peu tranquille Amitiés, Elie [img] http://perso.wanadoo.fr/elie.rousset/Platon17-09-2003mod.jpg[/img]
  10. Salut Halfie,Superbe résultat .... cela se passe de commentaires ;o) ma préférence pour Archimède et Rima Hadley avec un traitement tout en douceur .... et une grande finesse au niveau détails. En regardant tes images je ne peux m’empêcher de penser que nous avons certainement beaucoup à apprendre au niveau des traitements ;o) Amicalement Elie (je serais absent jusqu’à lundi , à Ajaccio sans connexion internet et sans télescope )
  11. Images de la Lune et de Mars

    Bonsoir à tous, Merci à tous pour vos commentaires ;o) Mais si félicitations il devait y avoir, c’est au ciel particulièrement clément lors de cette belle matinée du 18 septembre sur les pentes du Pigno, qu’il faudrait les adresser ;o) car il n’y a aucun doute dans mon esprit, d’après ce que j’ai pu voir sur ce forum (et sur les listes astrocam et webcamastro) pas mal de colistiers, placés dans les mêmes conditions, auraient réussis aussi bien , sinon mieux ... ;o) (Sans parler bien sur des spécialistes comme Thierry ou Christian Arsidi pour ne citer qu’eux, ou de l’utilisation de télescopes Mythiques comme le 600 de Ludiver, ou de quelques C14 ou 305 de compétition ;o) ) Comme le dit si bien Thierry, dans la pratique, la webcam se révèle beaucoup plus simple d’utilisation que la CCD classique, qui elle même, ne l’oublions pas, marquait un progrès sensible dans ce domaine par rapport à l’argentique .... les photos réalisées à l’époque par Georges VISCARDY , malgré leur manque de définition, signalé sur le forum, ( par rapport aux critères actuels) représentaient sans doute une masse de travail et de difficultés incommensurables comparé à nos petits bricolages informatiques, c’est sans doute cela que l’on appelle le progrès ... mais s’il ne viendrait à l’idée de personne de faire de la photographie astro avec une lunette du type de celle qui a permis à Galilée de découvrir les satellites Galiléens, cela ne nous empêchera pas d’admirer ces anciennes photos et de reconnaître le mérite ENORME de ces précurseurs, qui ont défrichés le terrain et pratiquement tout inventé. C’est vrai que la webcam s’est démocratisée, et qu’il est assez facile avec ces petites boules à 300F (avec un peu d’entraînement et d’expérience) de réaliser des choses plutôt pas mal en planétaire (et même en ciel profond ;o) mais il ne faut pas oublier que cette apparente facilité nous la devons avant tout au travail acharné des pionniers de cette technique (on a parlé bien sur de Michel Collart, à qui nous devrions élever une statue ... je plaisante bien sur, mais on ne souligne pas assez souvent le mérite de Michel dans le développement de cette nouvelle technique de prise de vue qui a révolutionné la photo astro, ), cela n’était pas si facile en 1999 ou en 2000, alors que l’on dissertait encore sur le choix de la meilleur webcam , ou sur le nombre d’images à additionner en planétaire ( pas plus d’une trentaine pensait on à l’époque ) , on ne parlait pas alors, de la facilité d’utilisation de nos petites boules, les pros de la CCD ne nous avaient pas encore rejoint, et notre technique avait plus de détracteurs et de sceptiques que d’admirateurs .... cela à changé depuis ;o) Ma plus grande fierté, a été d’apporter une petite contribution à ce grand édifice ( addition massive d’images, traitements doubles ondellettes, mise au point par tourne-Broche ...) bien modeste bien sur, comparée à ce qu’ont pu apporter certains ) Et je dois dire que j’ai été remboursé au centuple, car jamais en me lançant dans cette aventure je n’aurais imaginé en être là aujourd’hui ;o) Mais la plus belle des récompenses, c’est d’avoir redécouvert la magie de l’observation planétaire (après plus de vingt ans de visuel), jamais je n’aurais imaginé, avant de pratiquer la webcam, me lever à trois heures du matin, pour me retrouver un peu plus tard, en pleine nature, dans la nuit, l’œil collé à l’oculaire à admirer ce merveilleux spectacle que nous offrent la Lune, Saturne ou Jupiter lorsque la turbulence daigne se montrer discrète, et là je me dis que cela aurait vraiment été dommage de manquer cela. Bon je parle ... je parle ... mais il faudrait peut être, que je pense un peu à répondre aux copains ;o) C’est vrai Thierry , que le traitement est un peu limite au niveau bruit ... notamment sur Clavius et Platon, comme d’habitude on essaye de trouver un juste équilibre au niveau du traitement entre bruit et définition, et parfois la limite est difficile à estimer ,impressionné par les images de Ludiver, j’ai peut être un peu trop chercher à révéler les petits cratelets qui criblent ces deux magnifiques cratères ;o) je ferais un essai un peu plus doux pour voir Merci HAlfie mais ta série du 17/18 n’est pas mal non plus (et avec un 150 ! ! ! ! je reviendrais plus tard sur ce point ) j’ai mis pas mal de temps avec mon C8 pour sortir les petits cratères de Platon Merci Teva , on espère quand même que tu vas continuer à nous envoyer de belle images de Mars (ta dernière au C8 est vraiment superbe... et je n’avais pas eu l’occasion de te féliciter pour les exploits que vous avez réalisés avec le C14 .... voilà qui est fait ;o) pas besoin de te préciser que ces images ont été stockées sur mon disque dur dans le répertoire des images de référence ;o) et que je les consulte régulièrement lorsque je traite mes propres images ... une sorte de but à atteindre (mais qui dans le cas présent se révèle bien éloigné de ce que je peux réaliser sur la planète rouge ) Merci Iooney , tu as parfaitement raison de souligner le rôle qu’a joué Michel dans le développement de la webcam ;o) Merci Olivier et Jean-Pierre, cela fait plaisir de retrouver des copains d’astrocam ;o) Merci Chritophe (et bravo pour toutes les superbes images de Mars que tu nous a proposé lors de cette opposition 2003) , j’aimerais bien que l’image de gauche soit de moi ....mais je dois me contenter de l’autre ;o) Merci Stéphane et Joël mais comme je l’ai dit précédemment, placé dans les mêmes conditions pas mal de monde sur la liste aurait sorti des images intéressantes Merci Thierry (Thclavel), mais il ne faut pas oublier que pour réussir quelque chose de pas mal dans ce domaine, il faut pouvoir bénéficier de conditions à la hauteur, ce qui dans certains endroits ne doit pas être fréquent (ici le Pigno nous aide bien ;o) tu parles de la difficulté de travailler avec des gros diamètres (et cela a déjà été évoqué plusieurs fois il me semble sur le forum) eh bien je dois te dire que je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce qui se dit en général sur le sujet, pour moi , il est beaucoup plus confortable de travailler avec un gros diamètre qu’avec une petite ouverture (et là bien sur je ne peux parler que de ce que j’ai expérimenté, c’est à dire mon 254 et quelques fois le c14 du club d’Ajaccio, cela ne concerne donc pas les dinosaures du type 600 mm de Ludiver ) outre les problèmes de stabilité (les montures fournies avec un 250 305 ou 350 sont souvent beaucoup plus stables et performantes que celles des 150 ou 200 de base, avec des moteurs et des commandes qui répondent parfaitement aux ordres ) le diamètre plus important de l’instrument et la luminosité résultante des images, donne beaucoup plus de possibilité de réglages de caméra et de filtrage, ainsi qu’une bien plus grande finesse au niveau de la mise au point (une image de meilleure qualité et plus grosse facilite la MAP) ainsi qu’une dynamique et une qualité bien supérieure au niveau des images brutes On dit souvent qu’un gros diamètre est plus sensible à la turbulence (c’est vrai que l’image sur le 250 danse beaucoup plus que sur le 150 de Gégé ) mais c’est aussi sans doute lié à l’utilisation d’une focale plus importante et donc d ‘une image beaucoup plus grossie, mais de toute façon lorsque cela turbule trop, impossible de réaliser quoi que se soit, avec un petit ou un gros diamètre (par contre en cas de turbu faible là il n’y aura pas photo ) Pour la collimation, c’est vrai que celle ci est un peu plus délicate avec un diamètre plus important (mais j’ai autant de difficultés à voir les figures d’Airy avec le 250 que je n’en avais avec le C8)Et puis si vous n’êtes pas convaincu demandez donc son avis à Gégé , qui bataille souvent à coté de moi, pour obtenir une MAP acceptable, sur une toute petite image sombre(lorsqu’il emploi des filtres) bruité et peu contrastée , avec beaucoup moins de possibilités de réglages au niveau de la caméra ; et une monture qui vibre au moindre petit coup de vent, ou chaque fois qu’il essaye d’affiner sa MAP AmicalementElie
  12. Bonsoir à tous,Après les superbes images de la Lune, prises au T600, un grand bravo à Bruno et à toute l’équipe de Ludiver ;o) vos images sont vraiment extraordinaires, je n’avais jamais vu une telle résolution , des images aussi belles et naturelles de la Lune , voilà sans conteste une nouvelle référence pour tous les amateurs de webcam , ou tout simplement pour tous les amoureux de belles images Lunaires .... on en redemande ;o) Décidément le mariage entre ce gros télescope de 600 mm et cette petite caméra de trois sous est une belle réussite .... de quoi donner des idées aux professionnels du Pic ou du VLT ;o) Difficile de présenter nos modestes images après cela ... (ils nous avaient déjà fait le coup avec Mars .... ces ptis gars de Ludiver ) Nul doute que voir de telles photos n’a fait qu’aiguiser notre appétit, et je pense , que nous sommes nombreux à avoir un petit peu délaissé la planète rouge , pour diriger nos télescopes vers notre voisine (eh ... attention... non .. là je parle toujours de la Lune .... ) Aussi nous avons pu, ces jours ci, nous régaler de nombreuses images toutes plus jolies et réussies les unes que les autres, de cette jolie blonde (toujours la Lune... ) qui à volé la vedette, durant ce mois de septembre à la star incontestée de l’été (une rouquine plutôt farouche .... difficile à séduire et qui semble avoir un petit faible pour les gros .... diamètres .... et aussi il me semble pour nos copains Tahitiens ;o))) Je vous présente donc ma petite (et modeste ) contribution à cette mini campagne lunaire de septembre 2003 , quelques images capturée le 18 au petit matin, les conditions étaient très favorables (turbulence faible mais quand même présente , ( tache d’Airy difficilement visible sur le 254 mm) Avant de prendre quelques films, on s’est régalé à l’oculaire pendant de nombreuses minutes , le spectacle était vraiment magnifique, cela m’a permis de déceler un problème assez gênant , (une espèce de vibrations cyclique, qui troubles les images durant environ les 2/3 du temps ) sur le LX200 (à la camera j’avais pris cela pour de la turbulence) ... Problème lié à cet axe de déclinaison qui s’était tordu et que j’avais partiellement redressé... problème de moteur ? .... l’enquête est en cours Donc pour en revenir à nos images lunaires ... une petite image de Clavius (mosaïque de 2 images) une petite image de Tycho , un petit Platon , et un petit Arzachel Le matériel utilisé : un LX200 de 254 mm (en monture Altaz) une barlow 3 (Televue) et une Vesta pro (capteur couleur... j’ai une Vesta à capteur NB en chantier , mais pour l’instant je bute sur le resoudage du nouveau capteur sur la carte) les traitements ont été exécutés sous REGISTAX (qui se débrouille plutôt bien sur la Lune , je n’arrive d’ailleurs pas à faire mieux avec IRIS (contrairement aux planètes) mais cela doit venir de moi ;o) Et pour terminer (et pour vous montrer que j’aime aussi les rousses ;o))) quelques petites images de Mars , une petite comparaison intéressante (images du 08 Août et du 12 septembre ) sur la fonte de la calotte Sud , et deux image récentes (17 et 19 septembre) où j’ai utilisé comme image de référence la superbe image capturée au T1M du Pic du Midi au mois d’août par François COLAS (je n’avais pas d’image du Pic de 1988 montrant cette configuration de la planète ) Amitiés à tous Elie
  13. Saturne le 18 09 03

    Salut Gégé , Eh oui il pleut sur le Pigno ... alors on se retrouve sur astrosurf ;o) on va essayer de s’occuper de cette mise au point récalcitrante à demain Elie
  14. Saturne au C8 le 20/09/2003

    Salut Yannick Superbes résultats ... la saison saturnienne s’annonce bien ;o) Amitiés,Elie
  15. Que vaut le Célestron 8

    Salut, Bonsoir à tous, Pour moi, pas de doute, si tu cherches un instrument polyvalent et abordable, le C8 représente le meilleur choix (un maksutov sera d’avantage adapté au planétaire , et aussi plus onéreux) Quand à la qualité optique des C8, puisque comme on dit, une image vaut sans doute mieux qu’un long discours , je te passe une image de Saturne réalisée en septembre 2002 avec mon vieux C8 (acheté d’occase en 92 , il date de 1986) dont l’optique est disons moyenne (le miroir est même légèrement oxydé ) ...et aussi pourquoi pas une petite image de la Lune (Platon) Tu vois que cela permet quand même de bien s’amuser en planétaire … non ? De plus les SC bénéficient de nombreux accessoires (réducteurs de focale pour le ciel profond) et sont simples a utiliser (mise en température beaucoup plus rapide que les Maksutov ) et il est facile si l’on a pas trop de moyens de se bricoler quelques accessoires bien pratiques ( mise au point électrique à base de moteur de tourne broche pour moins de 15 euros …. Si ça t’intéresse je peux te passer le fichier zipé ou je détaille la fabrication et le montage de cet accessoire) voilà à toi de choisir Amicalement Elie