geof

Member
  • Content count

    47
  • Joined

  • Last visited

    Never
  • Last Connexion

    Soon available - 41358

Everything posted by geof

  1. Cathie: sans tomber dans la bogdanovite chronique(ie utiliser des mots incompréhensibles), un nombre est dit transcendant s'il n'est pas solution d'une équation algébrique (nous voilà bien avancé!!! ). Dit autrement, on ne peut le trouver qu'en écrivant une équation avec un nombre infini de termes (par exemple)... c'est ce qui fait que pour pi, les gens s'acharnent à trouver des méthodes rapides pour trouver les décimales de pi. C'est aussi pour ça qu'il n'est pas possible de tracer un cercle ayant la même aire qu'un carré avec une règle et un compas (c'est le vieux problème de la quadrature du cercle). Alors que le nombre d'or, lui, est solution d'une équation fort simple (à la portée d'un élève de 1ere), et est parfaitement accessible à quiconque muni d'une règle et d'un compas, il a d'ailleurs été utilisé abondamment en architecture, par les grecs notamment (ce qui s'appel le "rectangle d'or"). Enfin, les décimal du nombre d'or sont accessibles par des méthodes très simples et très rapides!Pascald: Oui, j'avais oublier le (gros) détail du mec qui abandonne, ou qui jette son directeur par la fenêtre Mais effectivement, il faut quand même tenir 3 ans (voir plus pour certains) sans comettre d'homicide .Maintenant, il ne faut pas dire non plus "les théoriciens n'ont pas de sens physique"... j'en ai connu déjà quelques uns, et, en principe, se sont loin d'être les plus dénués d'intuition physique. Mais comme dans tout les milieux, il y a ceux qui passent à travers les mailles du filet, certains écrivent des bouquins.... bon... dommage pour les arbres qui ont servis à écrire le torchon, dommage pour ceux qui acheteront....Donc, les Bogdanovs sont coupables geo
  2. Je vais mettre mon petit grain de sel à cette sympathique discussion (attention, message long)Effectivement, le fil manque d'arguments, je vais donc essayer de justifier mon point de vue:Il faut rappeler le principe des thèses: dans tous les cas, quelqu'un qui commence sa thèse aura un doctorat à la fin. La bonne raison est qu'un jury de thèse qui refuserait d'attribuer sa thèse à un étudiant remettrait en cause le statut du directeur de thèse, chose que bien évidemment, il ne faut pas. Donc, le doctorat est donné avec la mention "honorable", c'est à dire passable dans le cas de thèse mauvaise. Par ailleurs, il faut se rappeler que le diplome de docteur ne vaut strictement rien en soit (je ne dénigre pas, je suis doctorant moi même...). Pour le cas des bogdanov, on peut dire qu'ils ont eu un diplome au rabais.Pour le bouquin, j'ai noté quelques abérations qui sont totalement inacceptables pour des gens "docteurs en physique mathématiques":- Selon eux, la terre, en raison de l'expansion de l'univers aurait été 2 fois plus près du soleil il y a 4 milliards d'années qu'aujourd'hui. Une réflexion bête et stupide: si ça avait été le cas, la température à la surface de notre belle planète n'aurait jamais autoriser l'apparition de la vie. Un minimum de bon sens, à la portée d'un enfant de 5 ans, jette directement la remarque à la poubelle-Comment l'univers est né à partir de rien? 0^0=1... Oui mais c'est oublier que c'est une **convention** qui est pratique en maths dans certains calculs, parfois, il vaut mieux écrire 0^0=0. Mais on aurait pu dire 0^0=-8000, c'est une convention que l'on prend pour certains calculs, ce n'est pas quelque chose de démontré... Ce genre d'argument des abérant.-Le nombre d'or est transcendant. Ce qui est faux, il est irrationel, mais pas transcendant, et de fait, il n'a pas le même statut que pi. Ce n'est pas pour rien que les gens se bataille pour calculer la millionième décimale de pi...-Numérologie: Il y aurait un rapport entre le nombre de dimensions de l'univers (4) et les ensemble de nombres successifs: Les naturels (1,2,3,4....), Les rationels (les fractions), les irrationels(les autres) qui forment les réels (tous les nombres "communs"). Seulement voilà, des ensembles, il en existe plein d'autres (quaternions...) construits de la même manière. Cette sympathique coincidence est donc totalement fausse et infondée. On se rapproche fortement de l'astrologie...J'estime que des gens qui aiment réellement la science ne feraient pas d'erreur aussi stupide dans un bouquin de vulgarisation, qui induisent les gens en erreur. L'objectif n'est donc que "faire du fric". Ceci dit, il est facile de noyer le poisson dans une complexité mathématique qui est leur spécialité, bien agrémenté de mots savants ("groupe quantique, théorie KMS...")Conclusion: les bogdanov ne sont qu'un énorme canulard qui met en évidence, entre autre, le problème des publications "mal triées" en sciences. Ceci dit, c'est dommage que ce genre de personne donne l'image d'une science accessible qu'à une "élite" au QI surdéveloppé (ce qui est bien évidemment faux) et donc sape encore plus les vocations, pourtant déjà bien rares...Merci de m'avoir lu jusque là... geo
  3. le TEMPS ?

    lafanet: La relativité restreinte (dont on parle ici) n'est applicable qu'à des objets non accélérés. Le cas de l'accélération se traite en relativité générale (qui est assez difficile à intuiter, et nettement plus complexe). Sinon, le raisonnement de réciprocité entre la personne qui est dans le vaisseau et la personne qui est sur terre est vrai (J'observe que l'autre veillit moins vite que moi) car il y a une symétrie entre les 2, dans la mesure où ils n'accélèrent pas. Mais ceci n'est qu'une apparence. Si on veut vraiment comparer, il faut que le mec qui est dans son vaisseau fasse demi tour et revienne sur terre. Qui dit demi tour dit accélération et donc nous ne somme plus en relativité restreinte. C'est le demi-tour qui apporte une rupture de symétrie entre les 2 et qui fait que au final, effectivement, celui qui est dans le vaisseau veillit moins vite.geo
  4. Occulaire 5mm

    Le 5mm ne risque-t-il pas d'être redondant avec le 9.7mm+barlow?A moins que ta barlow ne te plaise pas...
  5. Juste une information simple avant de tomber dans des débats avancés sur les différentes aberrations qui peuvent exister:La taille de la tache de diffraction est proportionelle à lambda_onde/D_ouverture où lambda_onde est la longueur d'onde du faisceau monochromatique. Si on double la longueur d'onde, on double la taille de la tache, le tout pour le même instrument.En principe, les tailles des taches de diffraction sont donnés dans le vert (maximum de sensibilité de l'oeil). Maintenant, quand on passe de l'UV à l'IR, on ramasse un facteur 3 voir 4 sur la taille de la tache...Ceci peut peut-être expliquer (en partie) celà... geo
  6. Mise en station d'un CG8 GT.

    j'ai moi même une cg5. Normallement, par défaut, il faut entrer l'heure UTC dans la machine (c'est à dire que lorsqu'il demande les paramètres des fuseaux horaire, on valide simplement par ok le choix proposé: UTC time et standard time)Attention aussi aux coordonnées géographiques, sur le miens, qui vient de médas, les coordonnées rentrées étaient celles... de Vichy!!! ça peut faire un écart assez important selon où tu es en france! Pour savoir les coordonnées de ton lieu d'observation: www.ign.fr (entre autre)Pour ma part avec l'heure GMT et les coordonnées géographiques, je ne suis jamais très loin des étoiles visées, même pas obliger de les connaitre: c'est la "grosse" qui est juste à coter de là où il vise!!! (en ce moment, c'est acturus-vega-deneb: super facile à trouver...)Enfin, il faut savoir que l'alignement polaire est primordial, la monture ne se reperera pas bien si l'alignement est completement à coté et les goto suivant seront dans les choux.tchô geo
  7. megrez

    Ouais, non, ch'uis pas d'accord, là, vraiment pas... non mais, "az" et pis quoi encore?je dirais plutot bqc'est mieux...Ok, je sors [Ce message a été modifié par geof (Édité le 23-07-2004).]
  8. Erreur périodique ???

    On ne sait pas s'il n'y a pas d'erreur en déclinaison, on ne voit que l'erreur en A.D. Je suis d'accord qu'en cas d'erreur de mise en station l'erreur en dec est beaucoup plus importante que celle en A.D, le tout dépend de l'endroit où l'on vise... mais dans la mesure où la mise en station a été faite sans polaire et vu que l'on ne sait rien de l'évolution en dec, je vote pour une erreur de mise en station... En plus, c'est rassurant pour moi, j'ai la même monture (une cg5 goto, si je ne m'abuse?!)
  9. Mon meade 4500 (c'est son nom) 115/900 date de 1995... Meade n'a pas attendu longtemps pour refourguer aux débutants des miroirs tout nazes. Je tiens aussi à signaler que sur mon tube il est clairement spécifié que l'optique est fabriqué à taiwan, et pas en californie (qu'on se le dise). Sinon, vu les photos "récentes" que j'ai vue, je confirme que c'est exactement la même monture qui est vendu depuis plus de 10 ans (fil de fer comme dirait bruno!)Ils ont même pousser le vis jusqu'à faire le même 115/900 avec la même monture gotoisé, ça s'appelle le Meade 4504 (je crois), et c'est en vente sur E-BAY (sisi, allez voir, c'est poilant), le pire, c'est que c'est pas donné...Donc, il faut admettre que meade se fout un tantinet de la gueule du débutant (du moins, c'est mon impression).@+ geo
  10. oculaire pour un t300

    Il me semblait aussi, mais je voulais avoir confirmation...! c'est fait! merci!
  11. oculaire pour un t300

    J'ai une question, surement débile, mais j'y vais quand même: le "2,5cm", il ne dépend pas de la focale de l'instrument?
  12. oculaire pour un t300

    Ca passe au niveau MAP un speers wallers 16 sur un C8SC? parce que le prix est très notoirement sympathique comparé aux Nagler!!!
  13. Salut,je connais le 114/900 meade, j'ai le même à la maison (je reconnais la photo!!!!). Le primaire (du miens) est une sombre me.de. Visiblement, je ne suis pas le seul, j'ai vu un test dans lequel ils n'arrivaient pas à le collimater du tout (j'ai eu le même problème). L'image est baveuse, même avec d'excellents occulaires, la monture est branlante, y'a un jeu pas possible dans les commandes, enfin, bon, j'ai pu comparer avec un skywatcher 130/je-sais-plus-combien sur EQ2, le skywatcher est biiiiiiiiiien mieux à tout point de vu. Sinon, écoute l'ami Bruno Salque (toujours de bon conseil) et les autres , oui, le diamètre c'est mieux!! Je suis passé à un 200 (pas un dobson, mais c'est une autre histoire), et l'image est merveilleuse comparé à mon cul de bouteille de 115. Il faut choisir le plus gros diamètre qui s'accorde avec ton budget (à mon avis) pour débuter, sinon, le risque de dégout est grand(ça a failli m'arriver...).Mais surtout, fait moi plaisir, pas le meade, paaaaaaaaaaaaas le meade, il est daubinesque. @+ geo
  14. Bonjour à tous!En fait, j'un p'tit soucis... Hier au soir, voyant le ciel grenoblois bien dégagé, je me suggère dans ma petite tête que je pourrais peut être faire un petit coucou à juju(piter) avant qu'elle ne s'en aille pour longtemps. ni une ni 2, je sors le nouveau C8 acquis il y a 3 semaines sur le balcon (je sais, c'est mal), faute de temps pour pouvoir faire une virée montagnarde (je sais aussi, c'est mal). Je pointe ma juju, et déjà, je pousse ma beuglante à cause de cette ##### turbu, mais bon, le scope à peine en température, balcon chaud, immeubles, passons... Mais alors, là, je vois le nord de ma juju bleu, et le sud de la juju rouge, genre, chromatisme sur le bord de la planète. Je change, d'occulaire, pareil, je fait tourner le renvois coudé (télévue à miroir), pareil. Bon, je pointe, la lune, et là, rebleu au nord, rerouge au sud... Pourtant, entre les 2, le scope a tourné de 45°. Je vérifie (enfin, j'essaie avec ce que la turbu me permet) la collimation sur acturus, rien de bien méchant dans ce que je peux voir du patatoïde mouvant de diffraction. D'où ma question: ai-je vu:-du chromatisme atmosphérique? déjà, est-ce que ça existe? -que je m'étais fait roulé en achetant un c8 tout pourri? -qu'une visite chez l'ophtalmo m'était vivement conseillée? -un phénomène particulier sur la lune et jupiter? -un ovni? -un mirage de dobson?! (allez savoir...)tous les avis, remarques et insultes sont les bienvenues (enfin, pas trop les insultes... ). merci geo
  15. Au moins, sur ma lune, l'air est plus pur que sur votre planète à l'atmosphère grisonante. regardez ce bleuté, regardez! Bande de jaloux... Allez, je vais m'en remettre un p'tit coup moi! hips! santé! hips! et profitez que ce post n'ait pas encore été viré dans la rubrique délires...
  16. salut les grenoblois!Ben, je suis du coté du campus, mais je ne suis pas très là en ce moment !!!
  17. Je propose dès à présent de lancer un programme de terraformation de la lune. Etant donné la couleur bleue de son atmosphère, il doit y avoir de l'ozone, donc de l'oxygène. Peut être même existe-t il des formes de vie sur la lune...C'est le début d'une longue série de découvertes!!!aller, ce coup ci, j'arette, je vais saboter mon C8 à coup de hache et je vais me mettre au vélo, promis.
  18. comment ça la lune n'a pas d'atmosphère? Quand on affirme quelque chose, on donne des preuves, c'est ça la démarche scientifique. Non mais alors... Ok, je (re)sors
  19. remarquez que ce phénomène est présent sur d'autres astres: j'ai une photo qui montre clairement le même phénomène sur la lune. Je pense qu'il s'agit d'une perturbation de l'axe de rotation de la lune du à la terre (le même phénomène que celui ci dessus avec juju) qui fait que l'on voit l'atmosphère nord de la lune bleu et l'atmosphère sud de la lune rouge.Ok, je sors, je sors, poussez pas...
  20. Perl Vixen LVW

    j'ai le lvw 22, je m'en sers comme grand champ sur mon C8, et je le trouve très bien comparé à un plossl (largeur du champ super agréable!). Ceci dit, je n'ai jamais comparé à la série télévue du même type (panoptic je crois). Quand au prix, ça semble pas chere, mais, quel est l'état de la bête? (rayure ou autre?)
  21. Ok, donc, c'est pas grave, c'est un coup de pas de bol et d'atmosphère... exit donc obi wan kenobi et autre ovni. Moi qui revait de devenir célèbre en découvrant l'atmosphère de la lune, c'est raté... Merci à tous pour ces explications, qui, visiblement, en ont rassuré plus d'un (moi le premier)!
  22. Les occulaires testés sur juju étaient 1 Vixen Lv de 6 mm (image dégueulasse, c'était pour en avoir le coeur net) 1 eudiascopic Plossl de 10 mmSur la lune, le même eudiascopic et 1 vixen LVW 22mm. Je confirme que la lune n'était pas bien haute (23h local)Sinon, oui, peut être obi wan kenobi, j'y avais pas pensé...! Déjà, c'est pas mes yeux, et je ne jette pas tout de suite mon c8![Ce message a été modifié par geof (Édité le 01-07-2004).]
  23. matthieusibon: je suis tout à fait d'accord pour les paramètres que tu sites, qui modulent la vitesse d'entrée. J'expliquais juste le role de la vitesse de libération dans ce bordel (c'est vrai qu'intuitivement, on ne voit pas ce que la vitesse de libération vient faire là dedans). On ne peut de toute façon rien affirmer de plus sans supposer des choses sur la provenance des météorites et sur leur dynamique. Comme quoi, on arrive des fois à tomber d'accord!!! @+ geo
  24. Et la masse? tu l'as la masse?!! [Ce message a été modifié par geof (Édité le 30-06-2004).]
  25. Alors oui, si je relis bien mon post, je lis "un objet en l'infini avec une vitesse nulle va accélerer progressivement vers la terre". Tous les mots comptent, y compris les mots "avec une vitesse nulle" ;-)Si la vitesse n'est pas nulle, et qu'on n'est pas vraiment à l'infini (ça aussi c'est difficile), alors effectivement, il n'est pas évident que le bolide percutera la terre de plein fouet. Le raisonnement était là, non pas pour savoir le nombre de météorites qui tombent vers la terre en fonction du nombre de météorites qu'il y a dans le système solaire, mais pour savoir la vitesse dudit météorite au moment de l'entrée dans l'atmosphère (voir les autres post pour le probleme de l'atmosphère). On part donc du principe que le météorite VA percuter la terreSi je concidère donc un météorite très loin (pas vraiment à l'infini) avec une vitesse très faible (pas vraiment nulle) et qui de surcroit va plonger vers la terre, alors, je peux calculer sa vitesse de rentrée en concidérant le même météorite ("idéalisé") avec une vitesse nulle et à l'infini, qui lui plongera à coup sur vers la terre! Mais vu que mon météorite "réel" plonge aussi vers la terre, l'idéalisation du météorite à l'infini est valable.Pour ce météorite idéalisé, la vitesse de rentrée est la vitesse de libération, donc pour le météorite réel, c'est aussi la vitesse de libération.En conclusion, on peut dire "tout météorite avec une vitesse suffisament faible passant pas trop loin de la terre (y'a d'autres planètes hein...) percutera la terre et arrivera dans les premières couches de l'atmosphère avec la vitesse de libération". Après on peut chipoter, à savoir, qu'est ce qu'on entends par "très loin" et par "vitesse très faible"... Je pense que ce n'est pas vraiment le but de la discussion. :-)Dans la même série relecture de post, je me relis concernant le frottement chère à sokar:Comme je me tue à le dire, la masse n'intervient pas dans la force de frottement. Sur ce sujet, j'ai dit que 2 objets ayant des paramètres de surface identiques (et même vitesse) auront des forces de frottement identiques. La masse n'est pas un paramètre de surface.Dans la même idée, j'ai dit: "la masse du météore intervient en raison de son frottement avec l'air". On parlait à ce moment de la vitesse. Je n'ai pas dit que le frottement dépendait de la masse, je dis que la vitesse d'arrivée à la surface dépendait de la masse à cause du frottement, chose que tu as joliment mis en équation, et tu as trouvé ce que je disais avec les mains. Conclusion, on est bien d'accord, la vitesse d'arrivée à la surface est bien reliée à la masse du météore, et n'à rien à voir avec la vitesse d'entrée dans l'atmosphère.La vitesse d'entrée dans l'atmosphère, elle, est liée aux différentes vitesses de libération (terre, soleil), cf ce que d'autres ont dit avant et ce que je dis au dessus.Désolé d'avoir été aussi long... @+ geo[Ce message a été modifié par geof (Édité le 30-06-2004).]