Z80

Member
  • Content count

    3802
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

4 Neutral

About Z80

  • Rank
    Very active member
  1. GlassPath et Bino

    Tiens, puisque je repasse dans le coin, j'en profite pour lâcher quelques nouvelles...Lors d'un voyage en métropole en décembre-janvier derniers pour la naissance de ma petite-fille et en passant sur Toulouse, je me suis procuré le 1:1,25 en espérant très fort que ça ferait la farce.Eh bien, fiasco sur toute la ligne : impossible d'atteindre le foyer, loin s'en faut. J'ai même testé avec des bagues allonges T2 que j'ai reçues la semaine dernière (à la fois pour augmenter le tirage et pousser la lentille vers le foyer), et macache, ça ne change strictement rien (j'y reviens plus bas, c'est intéressant).Il est possible que ça serait passé avec un crayford ultra low profile, mais j'ai un crayford GSO monorail, et le bestiau n'est pas extra-plat... C'est cuit.Du coup, j'ai dû racheter un 1:1,7 et là, ça passe nickel. Bon c'est ras les moustaches, car le P.O. est en butée. Au point que si je m'amuse à reculer un oculaire pour ajuster les dioptries entre mon oeil gauche et mon oeil droit, c'est foutu aussi.Du coup, j'ai intercalé une bague allonge T2 de 3 mm.Alors, ce qui est intéressant, c'est que le grossissement supplémentaire est bien visible (pas mortel, mais une étoile qui était proche du bord du champ passe pile à la frontière), et on ne gagne à tout casser qu'1 malheureux mm de backfocus.C'est là où je voulais en venir tout à l'heure : ajouter du tirage fait grimper le grossissement, mais pas tellement le backfocus. J'ai testé avec des bagues allonges plus longues, on en gagne quasiment pas de backfocus mais on grossit bien plus (évidemment).Donc en définitive, je vais certainement remonter légèrement le primaire et utiliser la bino sans bague allonge, c'est la config qui me donne le plus de champ.A vue de nez là comme ça, le champ obtenu avec les zooms Baader en positon 24 mm rend proche de celui obtenu avec l'Ethos 13 mm, donc on ne doit pas être bien loin du grossissement annoncé de 1,7x, peut-être même au dessous (sachant que ma tête bino est plus courte que toutes les autres : j'ai au moins gagné ça).Evidemment, ça ne va pas être le pied sur les Dentelles, mais ça sera parfait pour la quasi totalité des objets du ciel profond, puisque le champ de l'Ethos 13 est celui du Nagler 17 qu'il a remplacé, donc quelque part, le contrat est rempli.Si un jour je gagne au Loto, je pourrai toujours m'offrir une paire de L-O-A ! Au moins ce ne sera pas de l'argent jeté par les fenêtres, parce que quand j'étais condamné à la barlow qui donnait des grossissements de plus de 300x avec une paire de 24 mm, honnêtement, c'était un peu déprimant... Par ailleurs, la qualité optique de ces correcteurs est vraiment irréprochable. Content je suis. Bon, si quelqu'un a une lunette, un SCT ou un P.O. extra-plat sur son newton, mon 1:1,25 est à vendre, du coup... ^^[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 05-07-2017).]
  2. Bonjour,- Pour les "pinoches", il existe des adaptateurs mSATA vers SATA (de petites cartes avec un peu d'électronique et un connecteur de chaque type, sur lesquelles tu visses ton SSD).Je m'en était pris une pour faciliter le clonage avec un PC normal des SSD de mes eeePC sur des plus gros.- Pour déplacer tout le contenu d'un ancien disque vers un plus gros, j'utilise Norton Ghost, qui figure sur le Hiren's Boot CD (téléchargeable sur le site web de Hiren en Inde) et je clone directement l'ancien disque sur le nouveau, les tailles sont réajustées automatiquement (ça marche aussi d'un plus gros vers un plus petit, tant qu'il y a la place pour les données). Il suffit de le remplacer dans la machine, et ni vu ni connu j't'embrouille. :pATTENTION : ça ne fonctionne qu'avec des partitions classiques (Master Boot Record avec formatage FAT, FAT32, ExFAT, NTFS, et les partitions Linux : Ext2, Etx3, etc.)Si la machine est récente (Windows 8 ou 10), il faut vérifier si elle n'utilise pas des partitions GPT (bios UEFI). On les reconnaît au fait que le disque est découpé en 2 parties de petite taille plus une plus grande pour les données.Si c'est le cas, c'est cuit. Le clonage va recopier les données et les rendre lisibles et accessibles sans aucun problème, mais il sera strictement impossible de booter sur la copie. La seule solution sera d'installer le système à zéro sur le nouveau disque, puis d'importer les données.[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 04-07-2017).]
  3. Oui, vieux tube en carton (Sonotube), ils ont même fait des 400...Mais en instruments vendus de nos jours, ça ne se fait plus guère.La première raison est que maintenant que les miroirs de grande série sont de meilleure qualité, ça ne sert plus à rien de compenser en allongeant la focale pour masquer les défauts, et les utilisateurs préfèrent des instruments plus compacts par commodité.A f/6, la luminosité ne sera pas différente en visuel. Ca ne joue qu'en photo sur le temps de pose, et encore : quand on dit qu'un f/D court permet de poser moins longtemps, on suppose qu'on utilise l'appareil photo ou la caméra directement au foyer de l'instrument, sans barlow ou réducteur de focale, donc en réalité, ce sont le diamètre et la focale éventuellement résultants de lentilles additionnelles qui conditionnent le temps de pose, et pas nécessairement le rapport f/D de l'instrument nu (sauf si on l'utilise nu, quoi ^^).Bref.Le seul vrai avantage d'un instrument de f/D court (en dehors des problèmes de hauteur nécessitant l'emploi d'un escabeau à partir d'environs 400 mm de diamètre), c'est le champ.Un newton 250 f/6 sera sans doute très bien pour l'observation des planètes à fort grossissement, mais pour observer certaines nébuleuses particulièrement étendues, il faudra employer des oculaires de focales exagérément longues ou à champ apparent particulièrement large, donc plus coûteux.Mais c'est vrai que l'obstruction sera moindre, donc si le choix se présente, ça mérite réflexion. Ca reste quand même plutôt rare... La moyenne des rapports f/D des newtons du commerce va de 5 à 4. Et au dessous pour les très gros diamètre, pour les deux raisons invoquées plus haut (encombrement et hauteur du porte-oculaire, et champ trop étroit du fait de la focale forcément plus longue).
  4. Tiens, un petit déterrage, parce qu'on en causait récemment...Tout d'abord pour vous montrer la solution définitive, sans commentaire : Et ensuite pour répondre à Phil que je ne me suis pas amusé à y mettre un bouchon plein de Vigor : il avait été nettoyé vigoureusement auparavant, quand même ! De toutes façons, il est remplacé par un bouchon de vitamines, à présent... Au fait, le bouchon en question est utilisé à l'envers : c'est son dos qui entre parfaitement dans l'oeilleton du Taka, avec la petite languette qui va bien pour le retirer facilement, et même une lèvre externe qui vient en butée sur le dessus de la bonnette pour un positionnement parfait... [Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 02-07-2017).]
  5. SOS codecs MP4

    Hum, méfiez-vous particulièrement de ce pack, il est systématiquement "livré" avec un virus.Deux précautions minimum à respecter en l'installant :- Toujours choisir l'installation "manuelle" ou "personnalisée", jamais l'installation "automatique" ou "recommandée", et décocher toutes les saloperies "proposées" avec ;- Télécharger adwcleaner et scanner le PC avec une fois l'installation effectuée, pour éliminer le virus. Mais bon, s'il ne s'agit que de lecture vidéo, tout ça est totalement inutile. Au lieu d'utiliser cette bouse de Media player qui nécessite une palanquée de codecs avec de gros risques de te faire infecter en les téléchargeant, télécharge et installe simplement VLC Media Player et associe-le à tous les types de vidéos.VLC est un lecteur universel qui ne nécessite aucun codec. Aucun risque de choper une vérole de cette manière.Il y a peut-être une seule et unique exception (et encore, pas sûr) où il pourrait ne pas y arriver : il s'agirait de vieux AVI encodés avec le codec Indeo d'Intel, qui est difficile à trouver aujourd'hui. Et encore, VLC y arrive sans doute quand même sans aide.
  6. Astigmatisme diagnostiqué par JML avant retouche, donc nécessairement sorti de son barillet. MAINTENANT, il est superpoli. Edit : il est tellement poli qu'il fait des courbettes pour saluer, origine asiatique oblige... [Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 21-06-2017).]
  7. identification monture

    Oui, forcément, puisqu'elle supportait une lunette Perl vintage... ^^Je crains que cette monture n'ait pas de véritable nom... Elle était proposée avec les instruments les plus basiques.J'ai réussi à en trouver une photo : la monture n'est pas nommée, comme on pouvait s'en douter : http://xpstudio.free.fr/lunette%2060900.htm Le modèle s'en approchant le plus serait effectivement l'EQ1 (surtout sachant qu'à ses débuts, Skywatcher a pompé directement Vixen et Takahashi - notamment, l'EQ6 est un clone de l'EM-11).J'ai eu ce genre de monture sur des 114/900 asiatiques à mes débuts : le débattement en déclinaison est très limité, ce qui oblige à desserrer le frein pour pointer et à régulièrement ramener l'engrenage vers le milieu de la plage).Le suivi équatorial est néanmoins possible en motorisant l'axe d'ascension droite, au moyen d'un moteur fixé au carter, qui vient s'engrener sur le volant denté, plaqué par un ressort. Un petit levier (a priori déjà présent sur la monture) permet d'éloigner le moteur pour débrayer et permettre le pointage manuel.Il y a des chances pour qu'un moteur d'EQ1 ou d'EQ2 soit adaptable à cette monture (en tout cas, je l'ai fait avec succès sur une monture similaire).Il est alimenté par quelques piles et se contrôle au moyen d'une petite raquette à deux vitesses : 1x et 2x la vitesse sidérale en marche avant, et 0x (on laisse filer) et -1x en marche arrière (anti-horaire). La grosse difficulté en l'occurrence étant pour moi de trouver un moteur adapté à l'hémisphère sud... Car il faut un modèle spécifique, qui tourne à l'envers par rapport au modèle dédié à l'hémisphère nord !Cependant, je constate que cette monture ne dispose même pas de l'engrenage de motorisation... Ceci dit, il est possible qu'on puisse encore fixer un moteur en lieu et place du flexible. Pas mal d'amateurs ont motorisé ce genre de monture avec un moteur de tourne-broche, dans les années héroïques... Cela dit, soyons raisonnable, c'est une monture à deux balles qui ne supporte pas une lourde charge, et s'il fallait la revendre, les frais de port coûteraient plus cher que la monture elle-même !A titre d'exemple, la lunette Lidl 70/700 utilise une monture plutôt proche de l'EQ2, donc pré-équipée pour la motorisation et déjà plus robuste, et l'ensemble coûte 79 boules (pour une lunette achromatique équipée d'un porte-oculaire en plastique infect, mais aussi d'un objectif Meade plutôt bon)... :p[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 21-06-2017).]
  8. Très intéressant, merci beaucoup, Fred.
  9. Un nouveau dob 18"

    Ouais, mais à quel prix ?J'ai toujours les catalogues de JML en PDF : ben il faut multiplier par 2,5. Et ils datent de 10 ans...A propos du miroir nervuré, j'ai vu que des gens se demandent s'il a été poli avant ou après fusion des lamelles...Soyons un peu logiques : il serait strictement impossible de passer tout ça au four et d'appuyer les lamelles et le disque central au cul sans déformer la surface du primaire ! Rien que la forme en vagues imprimée au disque postérieur (sans doute pour le rigidifier, après tout il supporte tout le reste) est très vraisemblablement obtenue par pressage d'un gabarit pendant la fusion dans le four porté à haute température, donc il semble plus qu'évident que le blank doive être parfaitement plan et posé à plat sur la sole du four à ce stade.Le polissage ne peut donc être effectué qu'après : il est strictement impossible qu'une surface pré-parabolisée ne subisse pas de déformations intolérables pendant la fusion des nervures et du disque postérieur. Sans compter que si le centre s'affaissait, les nervures ne seraient plus parfaitement en contact partout...Ca ne peut donc être qu'effectué après et en aucun cas avant. Simple question de bon sens. Maintenant il est vrai que si ça avait été collé et non fusionné à chaud, les deux possibilités auraient été envisageables, mais ce n'est pas le cas.Ca explique aussi très logiquement pourquoi aucune trace des nervures n'est visible au Foucault.Corollaire : un tel miroir est forcément retouchable, puisque c'est ainsi qu'il a été poli. Il suffit de le boulonner au plan travail de la même manière qu'il est fixé au barillet : par le centre, et basta.
  10. Une monture équatoriale, c'est bien pour le suivi motorisé, mais j'y vois quelques inconvénients : mise en station à effectuer, pointage des objets (peut-être au go-to si la MES est bien faite, remarquez), et surtout hauteur du porte-oculaire !Il existe des petits dobsons avec une monture simplifiée (articulation sur un seul côté du tube) spécialement conçus pour des enfants, qui mettent le P.O. à leur hauteur.Ca me semble un bon plan pour débuter à pas cher, et le pointage des objets est certainement plus intuitif en alt-azimutal.Ca risque d'être plus sportif pour les objets faibles, mais puisqu'on part sur un diamètre modeste, ça reste hors-sujet à mon avis de toutes façons. Et il y a bien assez d'objets suffisamment lumineux pour avoir de quoi se faire plaisir.Première étape : pointage et observation des objets visibles à l'oeil nu, deuxième étape : utilisation de cartes céleste et pointage par star hopping.Le temps de maîtriser tout ça et d'avoir fait le tour des objets accessibles à un instrument d'initiation, le bout de chou aura atteint l'âge de passer à quelque chose de plus costaud le cas échéant...
  11. Amelioration EQ6

    Très intéressant...Bon, je n'ai pas ce problème d'altitude, je suis à 22° de latitude sud... Mais maintenant, je comprends mieux pourquoi on trouve des vis renforcées sur le marché ! ^^[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 21-06-2017).]
  12. Ben, un 250 f/6, ça ne se trouve pas des masses dans le commerce...Le tube optique du 254/1200 f/4,7 (c'est 254 mm de diamètre utile - le disque en pyrex mesure 258 mm de diamètre - donc f/4,7 et pas f/4,8) mesure déjà 1,12 m de long, ce qui entre déjà au chausse-pied dans le coffre d'une grande voiture, et les constructeurs ne se hasardent pas à proposer encore plus long.En tout cas, je n'en connais pas pour ce diamètre. D'ailleurs, les newtons d'initiation proposés à avec des f/d longs (f/6, f/7...) sont généralement des petits diamètres et la plupart du temps avec des miroirs sphériques : le f/d long, c'est pour cacher la merde sous le tapis. Pas un bon plan à mon avis.En pratique, les chinois savent sortir des miroirs à f/d court décents sur ces diamètres, donc ils ne s'embêtent pas sortir des monstres intransportables qui risqueraient tout simplement de ne pas se vendre.La tendance serait plutôt à la compacité autant que possible, en fait. Par exemple, ils ont des versions "Quattro" de leurs newtons 8 et 10 pouces, des astrographes f/4 à tube carbone et secondaire surdimensionné, prévus pour un correcteur de coma GPU à l'excellente réputation.Leurs miroirs de 10" f/4,7 sont produits dans des tolérances correctes. Le mien a été mesuré à λ/7 avant retouche (mais avec un léger bord rabattu et de l'astigmatisme) et je suppose que c'est dans la moyenne sur ce diamètre.[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 21-06-2017).]
  13. Un nouveau dob 18"

    Salut Yoyo ! C'est bidon, ces annonces de poids, il me semble que le 18" pèse 70 kg et le 20" 90 kg...Sauf qu'il y a toujours une confusion entre le modèle basique et le modèle go-to, ce qui ne simplifie pas l'obtention d'informations précises.De même, les photos montrées sont souvent celles du 18", même sur la page du 20" chez certains vendeurs, etc. !Des reproches ont été fait au P.O., mais d'après la confirmation de certains utilisateurs qui ont acheté des modèles récents, il s'agissait des premiers modèles (P.O. blanc). A noter qu'on le trouve souvent encore en photo chez les vendeurs.Ce qui est intéressant, c'est que si on regarde les forums américains, on constate que les représentants officiels Skywatcher Amérique du Nord qui y interviennent indiquent que les modèles distribués sur leur sol sont mieux finis que les modèles distribués en Europe et Asie-Pacifique, parce que la clientèle y est plus exigeante ! Sympa, les mecs ! Bref, il semble que depuis, lesdites améliorations aient été généralisées (comme souvent chez ce fabricant), et les nouveaux modèles, aussi bien le 18", que le 20", doivent présenter entre autres améliorations immédiatement visibles un crayford démultiplié type Orion (reconnaissable à sa couleur noire au lieu de blanche) et un P.O. placé à 80° (donc plus près du tube du bas) au lieu de 45° (plus près du tube du haut, et pas pratique du tout sauf peut-être quand le téléscope pointe proche de l'horizontale, ce qui n'est tout de même pas le cas le plus courant !)Un reproche qui lui est souvent fait est son prix, mais n'oubliez pas que les modèles les plus chers sont équipés d'un go-to alt-azimutal et d'encodeurs sur les deux axes, qui permettent de pousser l'instrument à la main sans perdre le repérage de la position, ce qui est a priori une première !Il convient donc de comparer ce qui est comparable...Reste la qualité des optiques. Là encore, les gars de chez SW USA se vantent de meilleures séries distribuées chez eux, mais d'après les tests récents, il semble que la qualité soit très correcte et plutôt régulière sur les modèles récents distribués en Europe, donc là aussi, la production semble avoir été uniformisée.De même, les problèmes tels que les poulies qui rouillent semblent avoir été réglés (les poulies sont à présent phosphatées).On peut donc considérer que les modèles vendus en 2017 ont atteint une certaine maturité dans leur qualité de fabrication. Par contre, le prix n'a pas baissé... ^^Mais dans l'absolu, si on peut éventuellement considérer que ces instruments sont chers par rapport à de la fabrication d'amateur en général, il faut tout de même prendre en compte :- Les diamètres élevés et généralement très chers de toutes façons, avec malgré tout des miroirs allégés et sans problèmes de flexion (pas de support multipoints, le miroir est fixé par le centre)- Le go-to + encodeurs pour environs 13% de prix en plus, qui rend a priori ces modèles plus intéressants en rapport performances/prix que les modèles de base.Après, on retrouve toujours les mêmes défaut chez Skywatcher :- La construction en fonte d'alu, inutilement lourde car plus épaisse que nécessaire à résistance égale pour de l'alu massif- Les tubes Serruriers eux aussi en métal, qui ajoutent inutilement du poids- L'habituel support de secondaire serré par une vis centrale, qu'il faut directement transformer en vis tirante en intercalant un ressort entre la tête de vis et le fond du noyau, et remplacer les stupides vis sans tête pour la collimation par des vis moletées- Le porte-oculaire tout de même à la ramasse par rapport à ce qui se fait de mieux (mais sans doute déjà suffisamment potable. En tout cas, je ne vois pas comment il pourrait être pire que l'infâme crémaillère d'origine de mon 10" !)- Et aussi le fait qu'ils n'aient pas pris trop de risque vis-à-vis du polissage en choisissant volontairement des rapports f/D relativement longs (f/4,1 pour le 18" et f/3,9 pour le 20"), ce qui place évidemment le P.O. un peu haut (et encore pire pour le modèle go-to).A propos du contrepoids indigent (surtout avec des Nagler et un gros chercheur), macfly51 du forum Webastro ne s'est pas embêté et y a accroché ses batteries : même plus besoin de trimballer le contrepoids ! Bref, des petits problèmes, auxquels la marque nous a habitués depuis longtemps, mais facile à résoudre. En fait, c'est comme avec tous leurs autres instruments : on peut avoir un bon tromblon opérationnel tout de suite, et l'améliorer plus tard par petites touches.Je gage que si on remplace tous les tubes Serrurier par du carbone, on n'a même plus besoin de contrepoids ! Ca fait un budget supplémentaire, mais on n'est pas du tout obligé de le faire immédiatement. Et puis le système de rotules et d'embouts vissants emmanchés à chaque extrémité des demi-tubes se prête très facilement à leur remplacement. [Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 18-05-2017).]
  14. Wow, 2011... Je ne pensais pas que les Taka UW étaient déjà sur le marché depuis si longtemps...Merci pour le test, Eric. Cela dit, le prix pique un peu, mais il est quand même deux fois moins cher à Colmar qu'aux USA (surtout avec le taux de change actuel), ce qui est quand même une chance !Peut-être ce 3,3 mm viendra-t-il un jour parachever ma collection, étant donné qu'il me donnerait le grossissement optimal en planétaire pour le 10" f/4,7.Donc ton avis éclairé sur ses performance répond parfaitement aux questions qui m'habitaient.
  15. monture NEQ6

    Salut,Pour le réglage d'appui sur la vis sans fin, ça se fait au niveau du corps principal : il y a des vis poussantes de chaque côté, il faudrait que je retrouve les explications que j'ai dû poster il y a un bail quelque part sur le forum...En gros, on desserre les boulons d'un côté, on agit sur les petites vis pointeau de l'autre côté, puis on ressert les boulons.L'idée est de minimiser le jeu (et donc le backlash), sans pour autant contraindre la mécanique. Personnellement, je retire les moteurs, puis je m'assure que je suis toujours en mesure d'actionner la monture en tournant le pignon avec un doigt tout en n'ayant quasiment plus de jeu du tout.Pour évaluer ledit jeu, je fixe un tasseau dans la queue d'aronde, ce qui me permet de secouer la monture dans tous les sens tout en éprouvant le jeu de manière plus sensible, "au toucher" (et évidemment à l'oeil, puisque le moindre mouvement est démultiplié).Des images de la monture en gros plan et même démontées peuvent sûrement aider à y voir plus clair : Frédo a publié un article complet sur le démontage et l'amélioration mécanique de l'EQ6 il y a longtemps, avec photos, éclatés, etc. mais je vois que son site "avex" n'est plus hébergé ici... Dommage. J'ai enregistré la mage complète pour consultation hors connexion, cela dit, mais je ne la diffuserai pas sans son autorisation expresse.