jackbauer

Member
  • Content count

    1464
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer

  1. Actualité des Mars Exploration Rover

    Et oui, mais alors pour explorer ces fameuses cavernes où existe peut-être une formr de vie, des robots à roulettes seront-ils suffisants ou des astronautes seront-ils mieux à même de faire le boulot ??? Et hop le sujet de débat préféré du forum est relancé...
  2. (doublon)[Ce message a été modifié par jackbauer (Édité le 22-03-2007).]
  3. Oui, belle promo !! Je me souviens avoir acheté le n° de Paris Match dans lequel figure cette fameuse photo de la Voie Lactée prise au Chili évoquée lors de l'interview... Je ne savais pas que Serge avait un site !! J'y suis allé faire un tour et cette photo y figure !!
  4. arfff... de quoi va t-il parler ? des propositions des 12 candidats à l'élection présidentielle en matière d'astronomie ? Merci pour l'info (l'émission sera en podcast pendant 1 semaine)
  5. COROT

    Le dernier communiqué du CNES date du 13 fevrier :"21ème Conseil Scientifique Corot, à l'Observatoire de Paris, le 13 février 2007 Les membres du Conseil Scientifique étaient réunis ce jour, à Paris, pour un premier debriefing par l'équipe projet de sept semaines de recette en vol du satellite Corot. Le programme d'observation IR1, en cours depuis le 3 février, se poursuit nominalement. Les opérations de retournement sont programmées au 2 avril. Le Conseil Scientifique doit décider du programme d'observation qui sera mené pendant les 6 mois de la période d'été, dans la direction du centre galactique.""...se poursuit nominalement..." : donc tout semble OK !! Vivement les premiers résultats !
  6. Où en est on en interférométrie?

    Voilà des nouvelles du VLTI : AMBER : un interféromètre pour observer la naissance des étoiles Par Laurent Sacco, Futura-Sciences, le 19/03/2007 à 13h38 Sonder les nébuleuses proto-planétaires, observer et analyser en direct les couches de matières éjectées par une nova quelques jours après son explosion ou encore voir les détails des tores de poussière au sein des noyaux actifs de galaxies, voila ce qu’est en train de faire, ou va très bientôt réaliser, AMBER. Pour effectuer de telles prouesses, il faudrait théoriquement des télescopes de plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de mètres de diamètre. Inutile de dire que la réalisation d’un miroir de cette taille et ne se déformant pas sous propre poids relève de l’utopie, même en imaginant des techniques d’optique adaptative !Alors comment faire ?Il s’agit d’utiliser la théorie dite de l’optique de Fourier, plus précisément la technique de la synthèse d’ouverture optique par interférométrie. En combinant de façon adéquate les images obtenues par plusieurs télescopes, éloignés les uns des autres de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de mètres, on peut alors reconstituer l’image que donnerait un télescope de la taille équivalente à la distance séparant ces derniers. C’est donc ce qui a été fait avec AMBER, l’acronyme de Astronomical Multi-BEam Recombiner qui est un instrument permettant de mélanger les faisceaux de trois des quatre télescopes de huit mètres du VLT. Les observations fournies le sont dans l’infra-rouge proche et actuellement, tout se passe comme si AMBER était le plus grand télescope au monde et jamais construit dans toute l’histoire de l’humanité ! Il aurait fallu couler et polir un miroir de 130 m de diamètre pour obtenir le même résultat et si on se rappelle que le VLT est au Cerro Paranal à plusieurs milliers de mètres d’altitude dans les Andes, on s’imagine aisément les obstacles insurmontables auxquels on aurait été confronté.AMBER est en fait un des dispositifs qui équiperont le VLTI, le Very Large Telescope Interferometer en cours de réalisation. C’est celui qui permet les observations en infra-rouge. Il est le fruit d’une collaboration entre plusieurs laboratoires français et européens, notamment :le Laboratoire d'astrophysique de Grenoble (CNRS, Université Joseph Fourier, Observatoire des sciences de l'univers de Grenoble) auquel appartient le responsable scientifique du projet, F. Malbet, et qui s'est occupé principalement de l'intégration de l'instrument, de son contrôle logiciel et de la réduction des données. le Laboratoire universitaire d'astrophysique de Nice (CNRS, Université de Nice) auquel appartient l'investigateur principal de l'instrument, R. Petrov. l'Institut Max Planck de radioastronomie (MPIfR) de Bonn qui a fourni la caméra pour les observations en proche infrarouge.Les perspectivesNous n’en sommes qu’au tout début des observations mais les résultats déjà obtenus ont suffi pour que le prestigieux journal Astronomy & Astrophysics consacre un numéro spécial à leur sujet.Ainsi, la nova récurrente RS Oph, qui a fait éruption le 12 février 2006, a été observée pour la première fois par des interféromètres optiques dont AMBER sur le VLTI, 5 jours seulement après sa découverte. Ces observations montrent une géométrie et une cinématique complexe bien loin de la représentation simple et naïve d'une boule de feu sphérique en expansion. AMBER a en particulier permis une étude fine de l'onde de choc et du vent issu de la nova.Dans le cas de l'étoile η Carinae, une des étoiles les plus massives et les plus lumineuses de notre Galaxie, les mesures obtenues avec AMBER confirment la prédiction théorique selon laquelle les étoiles tournant rapidement sur elles-mêmes produisent un vent stellaire collimaté le long de leur axe de rotation. Avec AMBER, et plus généralement le VLTI, les astronomes se proposent d’étudier :les exoplanètes, comme les Jupiter chauds ; les naines brunes et les étoiles de faibles masses ; les jeunes étoiles en formation avec leur disque de poussières, comme les T Tauri, et les premiers stades de l’évolution stellaire ; les noyaux actifs de galaxies avec leurs trous noirs supermassifs et leur tore de poussière ; les étoiles Be et AGB. Les premières sont hautement variables et en rotation rapide, les dernières correspondent aux étoiles de la séquence principale en fin de vie éjectant leurs couches supérieures ; les détails de la surface des étoiles (champ magnétique, convection, oscillations etc…) ;Comme on le voit, les années à venir avec le VLTI et AMBER vont être passionnantes et riches en découvertes multiples sur le cosmos !
  7. Et oui, c'en est même rageant que la terre ait hérité d'un satellite aussi ennuyeux par rapport à ceux de Jupiter et Saturne... Ceci dit que des puissances spatiales "émergentes" comme l'Inde ou la Chine se fassent la main sur notre proche voisine c'est assez logique ; Par contre on est en droit d'attendre de la part de l'ESA et de la NASA des objectifs plus intérêssants pour la science !! Il faudrait dès maintenant penser à une sonde dédiée à Titan et remettre la mission vers Europe sur les rails !!
  8. Interférence du système solaire

    Un peu fourre-tout mais très bien illustré !!
  9. SIM et TPF seront réalisés un jour, j'en suis certain, ainsi que DARWIN, mais j'espère que ce sera avant ma mort !! A 42 printemps on commence à regarder l'agenda avec un peu d'appréhension... Mais j'ai toujours l'espoir de vivre l'annonce officielle de la découverte de biomarqueurs quelquepart dans le voisinage, style Alpha du Centaure (ça sonne bien aux oreilles)
  10. 400 millions d'€ pour cartographier la Lune c'est une blague ? Combien coutait EDINGTON qui a été anulée faute de crédits ??
  11. Interférence du système solaire

    Ce fameux rapport serait donc à jeter aux orties ?? :"LE GULF STREAM" "Le Pentagone a émis en Février 2004 un rapport inquiétant sur l'avenir de notre planète et de l'humanité, ceci en liaison avec le Gulf Stream... D'après ce rapport remis à G. Bush , le réchauffement climatique amènerai à une fonte des pôles et à un arrêt du Gulf Stream. Ce rapport a été écrit par Peter Schwartz et Doug Randall, deux chercheurs engagés par le Pentagone et a pour titre : "Pensons l'impensable"... Cet impensable, nous n'aurions jamais du le connaître car le président des USA souhaitait une fois de plus cacher un rapport d'une importance capitale au monde entier, et ce dans le but de continuer ses affaires tranquilles tout en détruisant chaque jour un peu plus la planète. Beaucoup de personnes pensent que parce que la planète se réchauffe nous allons connaître des hivers très doux et des étés très chauds, mais ces gens là se trompent... Rappelons que dans le passé (12 600 ans seulement), nous avons déjà connu des températures sibériennes en Europe alors que la planète se réchauffait globalement, cette époque les scientifiques la nomment " le Dryas récent"; en ces temps là, le climat était à peu près le même qu'actuellement, la seule différence majeure se situe dans le niveau de la mer qui était bien plus bas jadis. Le Gulf Stream se situait comme il fallait pour que le climat reste tempéré et soit dans des normales comparables à celles de 1950, mais les chaleurs ont fait fondre les glaces de l'Arctique, ceci a alors provoqué quelque chose d'inattendu : un blocage du Gulf Stream à cause de l'eau douce déversée en quantité énorme dans la mer (l'eau douce a une masse volumique moins importante que l'eau de mer). Le Gulf Stream est un courant marin comparable à un gigantesque tapis roulant qui transporte de l'eau douce d'un côté et froide de l'autre, c'est grâce à cette circulation que le climat en Europe est doux et tempéré; mais avec cette fonte des glaces, le Gulf Stream a ralentit et ne pu plus se mélanger avec les eaux plus denses des fonds marins."Bon, de toute façon on sera tous morts depuis longtemps avant de connaitre la vérité, alors pourquoi s'en faire, hein ??
  12. Interférence du système solaire

    Inutile de faire le malin, la responsabilité de l'homme dans le réchauffement en cours ne fait plus aucun doute pour 90 % de ceux qui étudient le phénomène ; Ce qui fait froid dans le dos ce sont les possibles "scénarios d'emballement" comme la fonte du permafrost, la modification des courants marins, ect... Le pire n'est jamais certain mais... Et pendant ce temps des milliers d'abrutis ont manifesté aujourd'hui en France contre le nucléaire...
  13. % d'étoiles ayant une planète ?

    C'est grâce à des sat. militaires que l'on a "inventé" l'astronomie gamma... le WEB est aussi leur invention, les allemands qui ont mis au point les v1 v2 sont les mêmes qui ont réalisés les premières fusées US et soviétiques, ect... Bon ne rêvez pas, ce n'est pas parceque les troupes us partaient d'Irak que les budgets spatiaux augmenteraient automatiquement... Je ne pense pas que les politiques soient les seuls responsables d'une incroyable gabegie telle que l'ISS ! Cet argent aurait été mieux utilisé par ex en mettant au point un mode de propulsion nucléaire pour réduire la durée des trajets interplanétaires, mais on est arrivé à un point où même prononcer le mot "nucléaire" fait peur...
  14. % d'étoiles ayant une planète ?

    Ah... bon, va falloir construire DARWIN alors !! Au fait, il aime pas l'astronomie Bill Gates ? Parceque 3 ou 4 milliards de $ pour lui ça doit pas poser problème !!Ceci dit il existe un projet ("NEW WORLDS OBSERVERS") où l'on imagine d'utiliser un "cache" de 50m de diamètre placé à 50.000 km de distance du JWST, avec une extrême precision... Non seulement on aurait le spectre mais aussi la photo de l'exo-terre !!
  15. % d'étoiles ayant une planète ?

    Je me permet de participer modestement au débat. Est-il vraiment nécessaire d'attendre DARWIN ou TPF pour "LA" grande découverte, celle qui fera date dans l'histoire de l'humanité ? Car si SPITZER est capable d'analyser les atmosphères d' exoplanètes géantes, les futurs NGST ou même HERSCHEL ne pourraient-ils pas faire de même avec des exo-terres découvertes par COROT, ou plus sûrement par KEPLER ?
  16. % d'étoiles ayant une planète ?

    Serge, si tu as des 'tites infos sur les éventuels premiers résultats de COROT n'hésite pas à pas hésiter !! (je sais je suis pas très patient...) Et j'espère qu'on aura droit à des papiers sur les 1èrs spectres d'exoplanètes obtenus par SPITZER : il semble que ce que tout le monde espère pourrait arriver plus vite que prévu...
  17. Superbe éclipse en région nantaise

    superbe travail, merci !!
  18. Eclipse sur le royal albert Hall

    Du grand art, tout est superbe !!! Merci pour ces magnifiques vues
  19. Merci pour cette carte postale de l'autre bout du monde !!
  20. Eclipse à Paris (Tour Effeil)

    Superbe, merci !!
  21. eclipse pas de calais

    Merci, superbe ! Suis du côté de Douai et le spectacle est de toute beauté, pas besoin de lunette, une paire de jumelles à la rigueur, même si l'éclipse est assez "claire"...
  22. New Horizons

    Passage au plus près de Jupiter dans 11 heures !!! http://img155.imagevenue.com/img.php?image=85345_022807_3_122_252lo.jpg [Ce message a été modifié par jackbauer (Édité le 28-02-2007).]
  23. En attendant les premiers résultats de COROT, une nouvelle avancée importante dans l'étude des exoplanètes : "Première analyse de la composition de l’atmosphère d’une exoplanète Par Laurent Sacco, Futura-Sciences, le 28/02/2007 à 14h08C’est un exploit inattendu que vient de réussir le satellite d’observation en infra-rouge de la NASA, Spitzer : l'obtention du premier spectre de l'atmosphère d'une exoplanète ! La détection d’oxygène, et même de chlorophylle dans l’atmosphère d’une exoplanète de type terrestre, pourrait bien se produire plus tôt que prévue !Une équipe française, menée par Alfred Vidal-Madjar, avait déjà réussi à détecter de l’oxygène, du carbone, de l’hydrogène et du sodium en provenance de l’atmosphère d’un Jupiter chaud, HD 209458b, à l’aide du télescope Hubble. Mais il ne s’agissait pas de la mesure directe du spectre de l’atmosphère de cette planète en train de s’évaporer à cause de sa trop grande proximité avec son étoile. L’obtention d’un tel spectre avec Spitzer semblait impossible à beaucoup mais deux équipes, menées par Jeremy Richardson du Goddard Space Flight Center et Carl Grillmair du California Institute of Technology, ont pourtant décidé de s’atteler à la tâche. Surprise ! Alors que ses concepteurs ne l’avaient pas prévu, Spitzer s’est effectivement révélé tellement performant que le spectre a pu être obtenu sans trop de difficultés. C’est un résultat spectaculaire, car une telle mesure n’était pas attendue avant des années ! Comment ont-ils fait ?On connaît actuellement à peu près 200 exoplanètes. Parmi celles-ci, 14 sont particulièrement intéressantes car leurs orbites les conduisent à être éclipsées périodiquement par leurs étoiles. La technique est alors simple. Il suffit de mesurer le spectre du système étoile+planète puis le spectre de l’étoile lorsqu’elle éclipse sa planète. Dans la partie infra-rouge du spectre, la différence de luminosité entre les deux astres est la plus faible. En soustrayant du premier spectre le second, il est alors possible d’extraire le spectre de l’atmosphère de l’exoplanète. C’est donc ce qui vient d’être fait, précisément pour HD 209458b, et HD 189733b.Comme toujours avec les exoplanètes, les planétologues théoriciens sont tombés à la renverse ! Non seulement elles orbitent en quelques jours autour de leurs étoiles, ne présentent qu’un très faible écart de température entre la face diurne et la face nocturne, mais voilà maintenant qu’il n'y aurait aucune trace d’eau dans leurs couches supérieures alors que ces planètes doivent nécessairement en posséder de grandes quantités à l’état de vapeur ! Par contre, le spectre donne des indications sur la présence de silicates. En clair, cela veut dire que les couches supérieures seraient composées de nuages de fins grains de poussières semblables à ceux provenant du sable. C'est seulement en dessous que devraient se trouver les couches possédant des molécules d’eau. Aucune planète dans notre système solaire ne possède ce type d’atmosphère !Les analyses n’en sont encore qu’à leurs débuts, et ces planètes sont situées à moins de 200 années-lumière de la Terre. C’est un formidable encouragement pour les planétologues, car la prochaine génération de télescopes chargés de détecter, non plus des géantes gazeuses mais des planètes telluriques ressemblant à la Terre, pourrait bien révéler dans un proche avenir qu’il existe de la vie dans la banlieue de notre système solaire. L’application d’une technique similaire mettant en évidence une quantité anormalement élevée d’oxygène, et pourquoi pas de la chlorophylle dans l’atmosphère d’une de ces planètes, en serait sans nul doute la preuve !"Voilà qui amène à me demander si SPITZER,et le JWST seront capables de faire la même chose avec les exoterres débusquées par KEPLER dans quelques années ? Pas besoin d'attendre DARWIN pour trouver "la vie ailleurs" ??
  24. Les couleurs n'existent pas !! Un homme, un chien, un extra-terrestre vont interpréter de façon différente ce qu'ils observent, selon leurs yeux et leurs cerveaux ! Et ne pas se fier aux belles images d'HUBBLE !!
  25. ou vont les aliments de Mr trou noir

    extrait de mes archives :"Selon la physique classique, un trou noir ne peut que grandir, par l'absorption de la matière et l'énergie qu'il confisque à jamais. Cependant, en 1974, le physicien Stephen Hawking a montré que, selon les lois de la physique quantique, un trou noir n'est pas un gouffre sans retour, puisqu'il émet sous certaines conditions un rayonnement thermique. Ceci se fait au détriment de sa masse, dont une quantité équivalente à l'énergie des photons rayonnés, disparait. Le taux d'émission (d'autant plus élevé que la masse du trou noir est petite) est extrèmement lent : il faudra environ 10 puissance 66 ans pour l'évaporation complète d'un trou noir de 1 masse solaire, et un temps encore plus long pour l'évaporation des trous noirs galactiques et hypergalactiques (10 puissance 94 et 10 puissance 106 ans environ)." A noter que le plus grand nombre jamais évoqué en physique est [(10 puissance 10)puissance 76] : c'est le nombre nécessaires d'années pour la dégénerescence de toute matière en trou noir ; période qui serait suivie d'une plus "courte" de 10 puissance 66 ans pour l'évaporation des trous noirs... (scénario d'un univers où il ne finit pas en "Big Crunch")