CoreDump

Member
  • Content count

    244
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About CoreDump

  • Rank
    Active Member
  1. ouf, Canon sort un nouveau boitier ! ;):)

    Ca va se vendre car il y a une demande réelle entre les compacts et les reflex. Mais ca reste une solution bancale: ca n'a pas la taille d'un compact, sorti des petits objos trou de serrure c'est meme aussi encombrant qu'un reflex au final. Et ca n'a pas la flexibilité d'un reflex pour ce qui est accessoire, autonomie, prise en main et ergonomie. Imaginez utiliser l'ecran tactile pour la prise de vue en plein soleil avec un objo un poil lourd sur un sujet qui bouge...Bref c'est bien pour ceux qui veulent faire "comme un reflex" tout en étant un poil plus compact/léger.
  2. Il y a des comparateurs electronique au micron avec une dizaine de mm de course. On peut aussi utiliser la vis micrometrique d'un palmer au micron. Il en existe des mécaniques ou des electroniques pour une cinquantaine d'euros, 25mm de course.
  3. Un truc pour trouver des bons moteurs CC pas trop cher: Faire une recherche sur ebay avec les terme "faulhaber" ou "escap". Deux fabriquants de moteurs CC coreless. Ca se trouve avec des reducteurs de précision et éventuellement un encodeur. Neuf ca vaut une fortune mais on peut les toucher a une vingtaine d'€ avec de la chance...
  4. Défonceuse pour l'alu?

    Va falloir un sacré tour pour passer une piece de 30cm de large. Quand a la réaliser avec une défonceuse c'est hors de question: passe trop importante, plongée, faible surface d'appui. L'ideal ca serait une CNC ou une fraiseuse avec une tete a aléser (idealement automatique) ou une table rotative.La regle numero 1 pour la défonceuse: maintient de la pièce, guidage de la défonceuse. Ne pas hésiter a utiliser des martyrs et assurer quelle ne puisse pas travailler en avalant.Et enfin ne pas oublier d'enlever le coupe doigt le plus courant quand on bricole: l'alliance.
  5. Du nouveau dans les batteries

    Les packs de modélisme n'ont aucune protection, ni électronique, ni physique. Au minimum il faut prendre des accus protégés physiquement (type 18650 ou 123A par exemple) et au mieux avec une électronique de protection (qui coupe en cas de sur/sous-charge). De plus il faut les charger avec un chargeur spécial (equilibreur), ce qui n'est pas très pratique.Au final, nimh et plomb, ca reste des valeurs sûres.
  6. Du nouveau dans les batteries

    Je te conseillerais de sauter l'étape LiPo et de passer directement au LiFePO4. Question de simplicité et de sécurité. Les LiPo demandent une gestion de la charge/décharge pointue et ne tolèrent pas l'approximation, elles sont aussi beaucoup plus fragiles. La moindre erreur se paye cash, incendie assuré (faites une recherche lipo fire sur google image...). Autant prendre du LiFe, nettement plus tolérant et qu'on commence a trouver facilement et a peine plus chère. Ou a la rigueur des éléments lipo en format pile avec électronique de limitation intégrée.
  7. Défonceuse pour l'alu?

    Bizarre de considérer la défonceuse comme l'outil le plus dangereux. Car ce n'est pas le cas. Le top du danger c'est la toupie a bois et la scie circulaire sur table, suivi de la dégauchisseuse. Toutes ont le même défaut: on pousse la pièce a la main (ou via des pousseur) et ont un risque non négligeable de retour dans les gencives. La perceuse a colonne est aussi relativement dangereuse si on l'utilise mal (pièce non bridée, copeau fouettard).De son coté la défonceuse requiert les deux main sur l'outil, un bridage efficace de la pièce. Si on respecte le sens de passe, pratiquement aucun soucis (surtout hors bois massif ou les noeuds peuvent etre durs).Pour l'alu: oui, a condition d'avoir un bridage excellent, d'absolument limiter la profondeur de passe et la vitesse de coupe adaptée. Je le ferais pour des contournages, mais pas pour une rainure, car la plongée est trop délicate (on ne maîtrise pas du tout l'engagement de la fraise).PS: le montage de défonceuse sur table est considéré comme une toupie, donc dangereux.
  8. Tour à métaux et fraiseuse

    C'est par passion qu'on achète des machines outils, sinon effectivement c'est trop coûteux (en temps et en argent) par rapport au service rendu (sauf a en faire une véritable activités annexe).Mais quel plaisir de pouvoir faire une pièce mécaniquement correcte pour l'usage qu'on en fait. Fini de déambuler chez castobrico pour essayer de trouver le bitonio qui irait bien (et qui au final coûte cher et n'est pas adapté). Au final je passe même beaucoup de temps a améliorer mes machines, a faire de l'outillage spécifique. Le prochain projet: numériser tout ca! Ah et j'ai aussi un 350 a faire /o\Pour la matière, il y a qualichute, blockenstock et ebay. Ce n'est pas vraiment un soucis.
  9. Tour à métaux et fraiseuse

    Un autre distributeur moins connu mais sérieux: http://www.gcdis.fr/ Et a des prix plus qu'interessants. Pour les machines mon conseil est simple: prendre la plus grosse qui rentre dans la place possible. Moi c'est facile, ca fait 3m2 a tout casser, donc un BV20-1 et une fraiseuse d'établi. Ne pas négliger le cout de l'outillage, mais aussi de la métrologie. Quand a apprendre, c'est pas compliqué, mais c'est sur que si on est pas doué de ses deux mains, qu'on se blesse avec un tournevis, alors c'est peut etre pas une bonne idée.
  10. Mécanique - monture

    Les paliers c'est bien mais ça a des contreparties: Il faut de la lubrification, huile ou graisse, c'est indispensable sinon ça grippe. Ça demande une portée d'axe rectifiée, et généralement on fini le palier par grattage au bleu (enfin surtout sur les paliers rapides).Mais il y a des gros scopes qui utilisent des paliers hydrostatiques. La pression d'huile fait littéralement flotter l'axe sur un coussin, les défauts d'usinage sont minimisés.
  11. monture vixen roulement

    N'importe quelle graisse de qualité conviendra, a la rigueur une graisse qui tienne bien en basse température (faut avoir la doc technique) si tu observes dans un endroit froid. Il y a aussi les graisses chargées en MOS (bisulfite de molybdène) qui ont l'avantage d'avoir des propriétés de lubrification à sec.
  12. Pour l'usb il vaut mieux s'orienter vers un micro qui supporte ça en natif.De même chez atmel on trouve les compilo C en open-source (arm-gcc) , idem pour les librairies USB et autres.Carte micro/usb: http://www.pjrc.com/teensy/index.html (meme pas besoin de programateur!) Librairie USB avec énormément d'exemple: http://www.fourwalledcubicle.com/LUFA.php La toolchain: http://winavr.sourceforge.net/
  13. Acheter son matériel aux USA ?

    Je ne comprends pas ce qui choque d'acheter en chine le même produit mais a un prix plus proche de la réalité du prix de production (du moment ou on paye les taxes afférentes). Le fabricants, et toute la chaine d'importation/vente se sont gavé sur la délocalisation, les salariés (et sous traitant locaux) en ont payé le prix... Maintenant ils pleurent car les consommateurs délocalisent leur achats? Ce n'est que la conséquence logique de leur actes, et comme le premier acte, il y aura des victimes (ici en l’occurrence les magasins).Pour en revenir a nos cochons, je voulais acheter des oculaires explore scientific. J'ai donc cherché un vendeur francais européen, pas les refs que je voulais. J'ai donc commandé chez OPT, la aucun soucis, ajouter 19,6% de TVA, 5% de droits de douanes (je pensais que c'etait 10 pour l'optique...), et enfin 10€ pour chronopost. Au final ca fait plus de 25% du prix US.Et bien sur, deux semaines après avoir reçu les oculaires, un vendeur français a référencé toute la gamme... Au final ça m'aurait couté 25% plus cher, mais je ne pense pas que je me serais embêté a commander aux US pour un si faible différentiel.
  14. J'ai cramé ma CCD

    On peut faire une protection de polarité avec un simple MOSFET (N de préférence). L'avantage étant qu'en cas d'inversion il n'y a pas de court circuit: http://www.ti.com/lit/an/slva315/slva315.pdf (partie protection).
  15. Dobson de 400mm - choix des éléments

    Utilise un petit soft de CAO, genre librecad. Tu gagnera beaucoup de temps. Perso je fais toujours comme ca:Tube optique avec 2 degré de champ. On prend une longueur de tube égale a la focale, du coup on connait le diamètre mini du baffle interne au bout du tube. Ici 440/450 c'est impec. Après en fonction du PO tu as la distance plan focal/baffle interne, et du coup tout en découle. Choisir ensuite le secondaire qui convient. Ou vérifier en fonction de celui que l'on a. 20% d'obstruction c'est très bon (inutile d'aller en dessous), entre 20 et 25% c'est correct et au dessus passable.Ne pas oublier d'avoir un PO placé de façon a avoir du débattement dans les deux sens, et que le tube n’empiète pas dans le chemin optique. Et oui le calcul est compliqué lorsque l'on a ni le PO ni les oculaires qui vont avec (c'est la que l’expérience compte).Au final tu peux utiliser la formule qui donne l'illumination en fonction du champ, afin de valider que tu restes au dessus de 70% en bord de champ. Attention, plus le fd est petit et le diamètre important, plus on peut avoir un champ de pleine lumière petit car la variation est faible. La règle du champ de pleine lumière égal au diamètre de la lune ça date du temps des 200mm à fd 6.