Dawido

Member
  • Content count

    153
  • Joined

  • Last visited

    Never

Everything posted by Dawido

  1. Guettez DAWN...

    Le fantastique programme DISCOVERY lancé en 1992 et dont le premier acte fut joué le 4 juillet 1997 avec l'arrivée tonitruante de Mars Pathfinder dans Ares Vallis, va jouer le dernier acte prochainement, avec la splendide mission Dawn à destination de (4)Vesta puis de (1)Cérès.La sonde devait décoller ce week-end, mais le tir est reporté, pas avant le 15 juillet.Stay tuned ! Gilles
  2. Une grande comète pour 2013 ?

    Hello,2 observations, hier et ce soir depuis l'Idf sud. Quasiment impossible à l'oeil nu hier, totalement aujourd'hui.Quelques photos tout de meme au télé à chaque fois. Pointée hier, au jugé aujourd'hui. Et c'est dans la boite. Mais c'est tout de meme très faible et pas très haut dans le ciel...Gilles
  3. Actualités de Curiosity - 2013

    Hello,c'est de la répétition : la base de toute pédagogie ;-)Vivement qu'une comète passe dans le ciel martien, la NASA aura alors une belle conférence de presse à faire, avec du vrai contenu, un vraie annonce, un vrai scoop...Gilles
  4. Actualités de Curiosity

    Hello,Tu parles d'une découverte : du basalte sur Mars ! Oh le scoop...Décidément, y a comme un truc qui ne tourne pas rond.Gilles
  5. Actualités de Curiosity

    doublon[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 30-09-2012).]
  6. Actualités de Curiosity

    Hello la liste,splendides images que nous contemplons en effet. Mais pour ma part, je trouve que le JPL va trop vite. L'équipe Science aurait du prendre le temps d'analyser plus en détails les Goulburn, Link et Hottah avant de quitter la zone pour rejoindre Glenelg.Je m'explique. Les rétrofusées ont altéré le site d'atterrissage, certes, mais elles ont aussi décapé la sub-surface. Et c'est une aubaine.Car contrairement à ce que l'on peut lire, il n'est pas certain que la version actuelle (et officielle) qui décrit que pour Link (qui a aussi été soufflé partiellement par les rétrofusées) c'est l'érosion éolienne qui a dégagé les graviers que l'on observe "à ses pieds", soit la bonne. Il est aussi possible que ces petits graviers "ronds-mats" soient arrivés par les courants, déposés là (ils devaient alors être "émoussés-luisants") puis dépolis par les vents depuis. Or sans microscopie précise, on ne le saura jamais. Et le bras n'a a priori pas retourné ces petits graviers pour que l'on observe leur face protégée des vents... Peut-être sont-ils luisants de l'autre coté... Ce qui donnerait une toute autre dimension à leur histoire !Et aller maintenant au "point triple" Glenelg, zone déterminante, sans ces informations préalables, ne permettra pas de comparer avec précision...Dommage. GD
  7. Actualités de Curiosity

    Hello la liste,c'est en effet un splendide dreikanter, résultat de la corrasion, l'une des deux actions érosives du vent dans les régions désertiques (l'autre étant la déflation).Il faudrait avoir une vue 3D complète de ce caillou à facettes, mais il est probable qu'elles soient concaves. Sur Terre, ces facettes sont légèrement concaves, l'une perpendiculairement au vent dominant, les autres obliquement.Ce qui est curieux, c'est qu'il soit là tout seul, posé (non englué dans les fines et autres cortex comme c'est le cas pour le sol et petits cailloux des alentours) et qu'il n'y a quasiment pas d'autres cailloux de cette taille dans cette zone.Il est peu fracturé et a donc finalement bien résisté au gel/dégel...Splendide. GD[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 24-09-2012).]
  8. Actualités de Curiosity

    H[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 27-08-2012).]
  9. Actualités de Curiosity

    H[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 27-08-2012).]
  10. Actualités de Curiosity

    H[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 27-08-2012).]
  11. Actualités de Curiosity

    H[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 27-08-2012).]
  12. Actualités de Curiosity

    Hello la liste,juste un petit mot pour vous dire combien ce cratère Gale est magnifique au travers des caméras de Mike Malin. A n'en pas douter, nous sommes partis pour la plus belle de toutes les explorations automatiques sur un sol planétaire.Vivement que l'on remonte le canyon, que l'on se rapproche des couches géologiques... Depuis MGS, on suppose qu'elles varient de quelques millimètres à plusieurs mètres d'épaisseur. Il est temps de vérifier nos hypothèses.Vivement qu'un jour nous puissions rouler de la sorte sur Vénus et intérêts.@Damien : ton travail est splendide. Gilles PS à SB : http://ciel.science-et-vie.com/2012/08/25/curiosity-prete-pour-lascension-daeolis-mons/ Ce n'est surement pas l'érosion éolienne seule qui a "libéré" le mont central. Si elle a eu sa part (non quantifiable à ce jour), même durant 2 ou 3 milliards d'années, en observant l'ensemble des traces morphologiques au fond du cratère, on devine que d'autres agents (tout aussi efficaces) de l'érosion ont agi...[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 02-09-2012).]
  13. Cassini, le spectacle continue ...

    Salut,je ne sais pas si vous aviez vu cette vidéo, mais au cas où... http://www.jpl.nasa.gov/video/index.cfm?id=1075 Gilles
  14. Actualité d'Opportunity (suite)

    Dis donc Vaufrèges, "Monte Cristo", ils en ont de l'humour au JPL ;-))En tous les cas l'image micro est splendide. Cette formation, qui a l'apparence d'un filon hydrothermale, présente une surface caractéristique de l'action efficace et prolongée du vent. Ce n'est certes pas un dreikanter, mais tout de même bien la preuve d'un processus de corrasion.Et puis, ce qu'il y a autour est fascinant. Dommage qu'on ne fasse plus de sédimentologie au JPL ! Regardez moi les petits graviers autour. On les oublierait presque alors qu'ils sont un livre à eux seuls ! Le vent agit sous différentes formes. Ici, la déflation est flagrante et son résultat est un tri des matériaux. Les plus grossiers sont restés en place. Nous avons là il me semble un vannage qui forme un véritable pavage de graviers. Rien d'exceptionnel, mais c'est beau ;-)Allez un peu de géomorphologie, ça ne fait de mal à personne et ça nous manque ;-) Gilles[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 06-06-2012).]
  15. Actualité d'Opportunity (suite)

    Vaufrèges,exact pour MPF. Et si je me souviens bien, le JPL faisait tourner le processeur du bord à vide la nuit pour qu'il crée de la chaleur qui devait se dissiper dans la structure ensuite. Au petit matin, les batteries étaient presque vides et il fallait une bonne dose de Soleil pour refaire le plein... Sacré mic-mac quand même mais très astucieux et efficace.Quant aux MER, tenter une manœuvre vibratoire de ce type "en dernière extrémité" me semble hasardeux : car il serait trop tard ;-)En fait, ce type de solution ne peut être envisagée que pendant des périodes normales de fonctionnement de l'engin. Un genre de cure régulière en somme, préventive même et pas trop corrective. Ça demande de l'énergie et c'est justement ce que l'on souhaite récupérer. Donc tout juste trop tard, c'est trop tard ;-))) Et puis, faire vibrer une bécane somme toute fragile ne fait pas rire les ingénieurs. Souviens-toi de MPL et ses fichus tamis qui ne laissaient pas passer la poussière prélevée... La tête de l'équipe au contrôle mission quand ils ont fait vibrer le lander. Y z'étaient tous tendus...Un autre scénario pourrait être un bras muni d'un plumeau. Mais là aussi, il est possible que les panneaux se rayeraient rapidement...Gilles
  16. Mars, c'est bien platouille

    Hey Fredo, et si Mars c'était comme sur ta photo, il y ferait super froid, il y aurait de la glace et de la neige partout, quelques touffes d'herbacées et même un ciel bleu dis donc !Fred D. a raison. heureusement que Mars est plate !Gilles
  17. Actualités de Curiosity

    Salut la liste,juste deux infos pour les franciliens qui voudraient vivre l'arrivée de MSL avec nous le 6 août prochain : ça se passera à Carrière-sous-Poissy : http://www.planetastronomy.com/special/2012-special/06aug/curiosity-SAF.htm Et puis à la Cité des Sciences le 11 août pour la Nuit des Etoiles.Gilles
  18. Actualité d'Opportunity (suite)

    Salut la liste,pour préciser ce qu'a écrit Vaufrèges, les 2 MER embarquent des RHU (Radio-isotope Heater Units) et ceci en effet pour lutter contre le froid. Ce sont huit pastilles contenant chacune 2,7 grammes de dioxyde de plutonium et qui produisent en permanence (au moins au début de la mission) de la chaleur générée par la radioactivité. Rien à voir donc avec le RTG de Curiosity.Quant au nettoyage des panneaux solaires (MPF et MER) : ce n'est pas trivial du tout.Plusieurs techniques sont envisageables sur Mars. Comme l'appel à la gravité qui pourrait aider un peu si on inclinait les panneaux en les faisant vibrer... L'air de l'atmosphère pourrait aider aussi si on le comprimait pour en faire un jet canalisé vers les panneaux...Mais est-il possible qu'au bout de quelques années, les panneaux se rayent et deviennent moins efficaces ?GD
  19. Mars, c'est bien platouille

    Ah le provocateur ce Fredo ;-) tu me rappelles quelqu'un ;-)) !Je voudrais bien t'y voir au pied du Mont Sharp à pousser ton caddie... GD
  20. Bonsoir,pour ceux qui ont un compte FB, voici un relais pour aider les professionnels de la recherche scientifique et plus spécialement de la recherche astronomique à tenter de sauver leurs crédits largement menacés : http://www.facebook.com/PlanetaryLandscapes Plus nous serons nombreux, plus ils auront de chance d’être entendus... Gilles
  21. Bonsoir,@ 8Zi et Vaufy ;-) l'article d'Icarus est dans la mm veine que la page du LPSC... Je vous invite vraiment à le lire. Ce n'est qu'un début car d'autres équipes avec d'autres méthodes sont en train d'obtenir des résultats similaires. Il se pourrait que notre vision de Mars change, mais c'est un peu la foire aux idées, avant que MSL n'arrive...Ce que j'observe pour ma part, c'est que si Orbiters et Rovers sont inséparables, cela ne suffit pas ! On s'aperçoit a posteriori que les MER sont passés dans des zones TRES intéressantes et qu'à ces moments là, nous ne nous en sommes pas vraiment aperçu ! C'est surement normal, vous me direz... Oui mais non ! Malgré le fait que l'on soit pressé de rouler, il faut tout de même bien étudier à fond les spécificités du terrains que l'on explore...Bref, je pense que Curiosity va passer beaucoup plus de temps sur chaque spot. Et cela pas nécessairement/seulement du fait du très grand nombre de manip que l'engin embarque. Je pense que la façon de faire de la science sur Mars est en train de changer.En gros : avant on avait : 2 MER qui explorent et MRO/MEX qui corrèlent. on aura : MRO/MEX qui pré-sélectionnent et orientent puis Curiosity qui confirme et précise en détail.Et ce n'est pas fini...Gilles
  22. Bonsoir,passionnantes discussions, au coeur de la science martienne ! Nous n'aurons pas de réponse rapidement, je le crains.Pour rester dans le sujet, je vous invite à lire l'article de John Carter et François Poulet (IAS) publié dans Icarus 219 (pages 250/253) : Orbital identification of clays and carbonates in Gusev crater.Pour la première fois, une équipe identifie dans Gusev ce que l'on était venu chercher avec Spirit ! Ceci grâce à MRO/CRISM notamment. Va falloir (re) analyser en détail certaines de données de Spirit... Mais, c'est un juste retour des choses aux promoteurs du site qui se sont battus depuis le début des années 90 à l'Obs de Meudon en affirmant que Gusev était une bonne cible. Nous envisagions à l'époque que Marsokhod roulerait dedans ;-( et c'est finalement Spirit qui a fait le job. Tout reste à faire donc, mais les quelques crater-lakes sont tout de même bien les lieux à explorer. Quand aux orbiters, ils nous font passer la sur-multipliée.Bref, faut y aller ;-))) Gilles
  23. @ Huit : idem pour moi.Mais je pense que pour régler l'essentiel des problèmes que pose un forage sur Mars, la solution, c'est le RTG qui fait l'affaire dans tous les cas de figure. Car c'est surtout l'énergie qui peut vite devenir problématique en cas de coup dur (si l'on considère que les ingé conçoivent un système suffisamment robuste pour battre toutes sortes de terrains non prévus).Une fois encore sur ce point très précis, ExoMars v1 était normalement ambitieux. La v3 est beaucoup plus timorée. Si de 2m on passe à 50 cm, gageons que l'on creusera entre 5 et 10 cm une fois sur place !Si toutefois on y arrive ;-)Gilles
  24. Merci Vaufrèges et Huit, pas le temps hier soir d’être si précis.Pour la technologie, pas la peine de dire qu'ExoMars ne verra pas de solution RTG pour le propulser (ce fut envisager au tout début du projet)... mais des panneaux solaires (il faut être réaliste), ni d'équipements comparables à ceux de MSL pour la séquence EDL.Du moins jusqu'à ce que l'on couple ExoMars à MAX-C. Les 2 rovers (Européen et US) devaient voyager ensemble et atterrir ensemble sur une plateforme type MSL pour la séquence EDL ! Intéressant d'utiliser le skycrane une nouvelle fois, mais cette fois-ci pour une double charge : 300 kg + 340 kg environ. Mais les affres de la politique ont fait les choses différemment. Adieu MAX-C. Donc adieu skycrane bis pour cette nouvelle mission !Bref, voilà ExoMars à nouveau seul à atterrir sur Mars, devant fatalement utiliser une technologie bien plus simple... russe ?Pour le reste, on peut se dire qu'il était intéressant de poser 2 rovers sur Mars au même endroit et avec le même bus. Pour de multiples raisons, c'était même très élégant. Mais, même comme cela, les 2 engins auraient suivi des vies exploratoires différentes. Dommage, car pour le contrôle des résultats, cela aurait eu un intérêt scientifique majeur de pouvoir comparer...@ Superfulgur ! Au fond, on peut se dire que si Curiosity fait son boulot sur son site, on pourrait imaginer (sauf si Curiosity trouvait de la vie sur place, ce qui me parait hautement improbable) poser Exomars sur un site très différent, OK...Non, nous n'irons plus jamais sur Mars à des endroits aléatoires. Et c'est cela la nouveauté depuis les MER et MRO/MEX. Quoique trouve ou pas Curiosity, si ExoMars se fait, nous irons dans un crater-lake ou qqchose du genre, sur des sites où les satellites auront depuis l'orbite déterminés la présence en sub-surface d'argiles ou d'éléments géologiques présentant de très forts indices d'un passé aqueux durable : "Follow the water". Gilles[Ce message a été modifié par Dawido (Édité le 30-03-2012).]
  25. @ Superfulgur : "Exomars, c'est pas un peu un Curiosity bis" Ce Superfulgur a toujours de bons sujets à proposer ;-)Sur le papier, les deux missions n'ont pas grand chose à voir. Le rover Curiosity reste un géologue. Plus pointu que les MER, mais c'est un géologue. Teinté de minéralogie, de chimie, de biochimie... Quant à la mission ExoMars, elle se composait de 4 éléments dont 2 rovers, avec un européen qui sera/est/devait être un biologiste. Ça c'est la théorie, qui partait d'un bon sentiment. Mais qui est de la théorie. Le faits sont très différents puisque ce rover s'appauvrit peu à peu...Sur le point technologique, le rover ExoMars européen ne sera/n'est/n'était pas particulièrement plus sophistiqué que ses prédécesseurs US.Pour ma part, je pense que si résultat il y a un jour, ce rover sera une très pale copie de MSL. Mais une copie européenne.Cocorico ? Euh, non ! Comment on dit alors ? Gilles