oncle_dom

Member
  • Content count

    75
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

26 Neutral

About oncle_dom

  • Rank
    Member

Personal Information

  1. Voici le troisième volet de mon étude sur le satellite de Vénus, avec des réponses à des questions qu'on m'a posé http://oncle.dom.pagesperso-orange.fr/sciences/astronomie/erreurs/satellite_de_venus/1759.htm Il en est encore prévu quatre autres.
  2. Pour cette hypothèse de destruction du satellite, rappelons nous qu'on n'a en fait rien observé jusqu'en 1672. Les élucubrations de Fontana n'ayant rien à voir avec de vraies observations. En suite on ne retrouve qu'une observation en 1686, et une autre en 1740. Or si Vénus avait un satellite, comme la lune, il aurait été vu depuis longtemps, puisqu' occasionnellement, il serait visible à l'oeil nu. Il faudrait alors admettre qu'il n'y avait pas de satellite avant Cassini, qu'un satellite est apparu vers 1672, qu'il a été détruit, qu'un autre satellite est apparu vers 1686, qu'il a été aussi détruit, qu'un autre est apparu vers 1740 et encore détruit. Bref, ce sont des hypothèses à la Vélikovsky (pour ceux qui connaissent)
  3. Bravo! C'est très joli, mais il y a quelques petites erreurs. Par exemple, le père Lagrange, auteur de l'observation du satellite de Vénus, à Marseille, n'a rien à voir avec le mathématicien Joseph Louis Lagrange, plus connu, il est vrai.
  4. Après la fausse découverte du faux satellite, la vraie "découverte" du faux satellite http://oncle.dom.pagesperso-orange.fr/sciences/astronomie/erreurs/satellite_de_venus/1695.htm
  5. Ben non. La page incriminée montre un faux dessin de Vénus et de son satellite, comme s'il était de Cassini. Mais Cassini n'a pas fait de dessin, et la phase est fausse. En suite, à la page suivante, il n'y a rien de vrai dans ce que raconte Bertrand à propos de Fontana. Et pour cause: il n'a pas lu le livre de Fontana. Encenser Fontana comme un grand astronome, c'est comme encenser Locke pour ses descriptions d'animaux dans la lune, ou Vrain Lucas pour ses découvertes de manuscrits. Et pourtant, à l'inverse des contemporains de Fontana, qui le connaissaient comme un Hableur, Bertrand encense Fontana, alors que manifestement, il venait tout juste d'en entendre parler par Flammarion.
  6. Joseph Bertrand (1822-1900), membre de l'académie des sciences, et historiographe des sciences réputé, n'en a pas moins, parfois, écrit des bêtises. C'est ainsi que la première année de parution de la revue L'Astronomie, il se fendit d'un article sur "le satellite de Vénus", où, pour ce qui est de la première observation, il n'y avait rien de vrai. Il écrivit en effet: Et d'illustrer son article par un prétendu dessin de Cassini, qu'on retrouve sur divers sites, comme le wikipédia russe. Mais tout cela est faux, comme je l'explique ici: 1882. Joseph Bertrand rèvasse sur le satellite de Vénus. Quant à Fontana, il n'a jamais prétendu avoir observé un satellite à Vénus, mais seulement des globules noirâtres, et ses observations ne furent pas prises au sérieux, comme je l'explique ici: La fable de la découverte du satellite par Fontana et voila comment on écrit l'histoire. A qui se fier mon bon monsieur?
  7. Changer l'angle des panneaux solaires? Je pense que ça va nous éviter les "flares" intempestifs, mais guère l'éclat moyen.
  8. Ce 23 avril, vers 4H, en cherchant à voir des Lyrides, j'ai pu voir à quel point les starlinks brouillent notre vision du ciel. Plusieurs fois par minute, des étoiles de magnitude 2 à 3, que je cherchais à identifier se révélaient des satellites. J'avais l'impression que les étoiles s'étaient données une attestation de déplacement dérogatoire. Pour UNE lyride, j'ai vu passer des dizaines de starlinks. Ce qui est agaçant, c'est que si, juste après le lancement, les satellites passent en train, formant un chapelet immédiatement identifiable, ils forment ensuite une sorte de constellation fantaisiste, et mobile se superposant aux constellations réelles. On n'y reconnait plus son ciel. Qu'on envoie Elon Musk dans l'espace, et qu'il n'en revienne plus!
  9. L'astronomie des dames, sexiste?

    Mouis... mais à ce compte à il n'y a plus d'histoire des sciences possible.
  10. L'astronomie des dames, sexiste?

    tu y tiens à ton cocotier. Effectivement, ce n'est pas parce que la maison Secrétan ne proposait pas de renvoi coudé que Bonilla n'en utilisait pas. Je dirais même que la mer des pluies en bas à gauche correspond très bien à un renvoi coudé monté sur une lunette de Galilée. Et qu'est ce qui nous prouve que Bonilla n'utilisait pas une lunette de Galilée, hein? Qu'est ce qui nous prouve d'ailleurs que c'est le vrai Bonilla qui a écrit ce livre? Qu'est ce qui nous prouve... etc... On m'avait dit que c'est à celui qui affirme de prouver. On m'aurait menti?
  11. L'astronomie des dames, sexiste?

    Pour Stephane31: OK. Les rayonnements dans l'anneau A sont a différencier de ceux de l'anneau B. Mais sont ils illusoires? On en a observé dans l'anneau C, qui pourraient être illusoires. Pour l'anneau A, il faudrait alors trouver un autre nom. On avait parlé, à l'époque, de marbrures rayonnantes. Il s'agit au moins d'apparences. ce qui m'ennuie c'est qu'on ne les retrouve guère sur des cliché modernes. J'avais imaginé qu'il y ait des périodes avec et des périodes sans, comme pour la bande tropicale sud de Jupiter. Pour bowen: Voila. J'ai corrigé le texte. Bonilla est devenu un malchanceux qui n'avait pas vérifié ses épreuves. Il reste que sa légende est largement enjolivée.
  12. L'astronomie des dames, sexiste?

    Je viens de vérifier: j'ai aussi la deuxième édition du Ciel de Guillemin, cartonné et doré sur tranche, s'il vous plait A Bowen: je sais bien qu'un renvoi coudé inverse l'image (j'ai des miroirs chez moi, tu sais), mais je trouve inadmissible de montrer une image inversée dans un livre de vulgarisation. A Stephane: j'explique sur ma page quand on a observé les premiers spokes Et en général, il semble qu''on se contente de critiquer la page que je donne, sans chercher à lire les pages annexes, dont l'adresse est citée en dessous. A Noisette: bien d'accord, le sexisme existe toujours, et inconsciemment le plus souvent. Pour Flammarion, comme pour les autres, je voulais simplement faire remarquer qu'on en a fait des personnages légendaires, alors qu'ils étaient failibles. On cite leurs travaux, mais pas leurs erreurs. Inversement, ceux qui ont accusé Flammarion d'avoir fait un faux avec sa "gravure au pèlerin" sont des ânes! La vulgarisation astronomique est bourrée de rumeurs.
  13. L'astronomie des dames, sexiste?

    Le Ciel, de Guillemin? J'ai eu la cinquième édition, splendide, cartonnée et dorée sur tranche, mais on me l'a volé. J'ai racheté une autre cinquième édition, mais moins belle. Je ne sais plus si j'ai aussi la deuxième édition.
  14. L'astronomie des dames, sexiste?

    Et pourquoi Alphonse Joseph Augustin CAUDRON se fit il appeler Gaston ? Et les noms latins ne sont pas moins étranges pour nous. Claudius Ptolemaeus ne se prénommait absolument pas Claude. Il était de la gens Claudia, et son prénom nous est inconnu.
  15. L'astronomie des dames, sexiste?

    Bien sûr. Au niveau de Nasmyth, ce n'était pas une supercherie. Je dis simplement que Flammarion aurait du lire la préface, avant de s'emballer sur la beauté des photos.