Fredmanu

Member
  • Content count

    68
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About Fredmanu

  • Rank
    Member
  1. 600 mm composite

    Je suis un vrai fan!!!!! son 465 bino! magnifique!!!!!
  2. M42 à la bino

    Je pense qu'effectivement la bino en est pour quelque chose, car en mono la vision est beaucoup plus rapidement de bonne qualité.
  3. M42 à la bino

    Hello! Je fais du cp avec ma Denk II super-system avec un OO 300/1200. Comme oculaires j'ai deux Pano 24 et deux Ethos 13mm (dont je vais en vendre un..l'écart inter pupillaire est bon, mais mon gros nez me gêne.. ) Je suis devenu un inconditionnel de la bino en CP sous un bon et très bon ciel, sous un ciel moyen je préfère le monoculaire. En bino j'ai vu M33 comme jamais! M81 et M82 également, ngc 891 etc..., il en va de même pour les nébuleuse planétaire, et tous les amas ouverts et globulaires. Sous un bon ciel je n'ai pas remarqué de perte de luminosité. Par contre au niveau des turbulence (mise en T°) je trouve la bino beaucoup plus sensible ( étoiles pâteuse) que la vision monoculaire. En début de soirée je fais donc du monoculaire,et une fois le tube en température je passe à la bino.
  4. Salut voisin!J'ai une denkII super-system sur un OO 300/1200. C'est que du bonheur, c'est simple je ne fais presque plus du monoculaire... En planétaire du découvre des détails jamais vu, et la vision est fantastique. En bino tu as l'impression de grossir plus et l'observation est beaucoup plus confortable, et une fois le tout bien réglé et collimaté la perte de luminosité est vraiment faible voir très faible... Par contre il faut avoir un PO qui tiens la route, càd qui n'a pas de jeu et qui supporte le poids. Avant j'avais un PO GSO 1/10 ou startway (ce sont les mêmes) j'ai dû en changer, trop de jeu (perte de la collimation) et mouvement trop dure (donc perte de précision lors de la mise au point). J'ai donc cassé la tirelire, et je me suis pris un Feasertouch...Une merveille de douceur de précision de douceur et aucun jeu.
  5. Si si il existe toujours, mais en version "newton" et la base dobson est vendue séparément.
  6. DENK II et grossissements ?

    Pour ma part j'ai deux Ethos 13mm, un de 1er génération et un de 2ème génération et ça passe, ils ne sont pas collés. Il suffit de mesurer son écart inter pupillaire avant de de commander ses oculaires. J'ai un Newton OO 300/1200 F4. J'arrive à faire le mise au point sur les deux premiers grossissements, mais pas avec le plus puissant, mais je ne suis qu'au début de mes essais.
  7. Fixation tiges en carbon

    Je ne vais pas répondre à sa place, mais il me semble que sa cage est un sandwich nid d'abeille et carbone. Si c'est le cas, c'est très très rigide.
  8. J'ai testé sur une bino ce weekend deux Ethos de 13mm contre deux Radian de 14mm. Mise à part le champ, j'ai été frappé par la facilité du placement de l'oeil avec les Ethos et surtout, mais alors vraiment impressionant, la différence de luminosité!! L'Ethos est loin devant. De plus le Radia je n'aime pas, beaucoup trop d'ombres......placement de l'oeil difficile!! Mais bon..j'ai comparé avec des Ethos..faut peut-être relativisé.
  9. Fixation tiges en carbon

    Surtout que le PO est fixé par 2 petites vis, du coup je vois bien le PO changer d'angle dans la soirée.... J'en profite pour poser une question Le choix de l'alu est-ce une bonne solution compte tenu de sa dilatation élevée par rapport au bois et au carbone?[Ce message a été modifié par Fredmanu (Édité le 26-02-2010).]
  10. Supports astatiques: frime ou pas ?

    En fait le gros soucis, si j'ai bien compris, est uniquement les contraintes subit par le miroir suivant ses positions. Cela étant dû à sa souplesse et à sa masse. J'ai vu les miroirs de Normand Fullum, ou ceux des gros télescopes en structures nid d'abeille (du moins ça y ressemble)qui semble bien plus rigide, est-ce au point ou cela crée d'autres problèmes?
  11. Supports astatiques: frime ou pas ?

    OK, mais qu'en est il de l'emplacement des points de contact des triangles par rapport à leurs positions initiales? Il semble qu'en terme de dilatation l'alu serait pas indiqué, que l'acier est plus proche. La fibre de verre bien qu'elle soit imprégnée de résine, ne serait pas la solution la plus adéquate?
  12. Supports astatiques: frime ou pas ?

    Je me pose une question, vous êtes en train de parler précision,etc..Mais lorsque vous fabriquez vos barillets, il fait une température de 20°C (pour dire), à cette T° le verre fait une dimension X et le, ou les matériaux également. Mais ensuite lorsque l'on va sur le terrain par 0°c ou –15°C, les facteurs de dilatations des matériaux ne sont pas les mêmes et tout ne part-il pas dans les choux???? Il me semble que la précision est importante, et là du coup tout est modifié. [Ce message a été modifié par Fredmanu (Édité le 23-02-2010).]
  13. Supports astatiques: frime ou pas ?

    C'est la réflexion de Jd.brahic « Ha!! mince, c'est 22.5° et 67.5° maintenant le meilleur compromis??? çà change tous les ans!!! bon bin je sais ce qui me reste à faire au prochain démontage du 600 »qui ma fait pensé à l'époque ou on faisait de petite modif qui n'apportait pas grand chose, (je ne dis pas qu'ici c'est le cas ) Bref on tournait en rond. Il me semble pourtant qu'au niveau du support latéral vous êtes toujours dans l'expectative.
  14. Bricolage pour laser frileux

    Sauf que le telrad à la fâcheuse tendance avoir de la buée ou geler. Le lazer est une façon de ne pas se tordre le cou. Et tout dépend quand tu l'utilise, si tu es seul pas de pb.[Ce message a été modifié par Fredmanu (Édité le 21-02-2010).]
  15. Supports astatiques: frime ou pas ?

    Bonjour! Ce que dis Jp-brahic me fait penser à la planche à voile. Je tiens tout d'abord à dire que je n'y connais rien en optique, miroir etc...Donc ce qui suit n'engage que mon ressentit, mon sentiment, lorsque je lis vos remarques Il y a plusieurs années je fabriquais des planches à voile en sandwich carbon pvc réticulé, kevlar, diolène fibre de verre nid d'abeille en nomex etc..Et les débats étaient les mêmes, position de la zone de plat pour mieux planer, meilleure angle du V pour la stabilité, ou déclenchement des « Jibes », maniabilité. Emplacement de la largeur maxi...et j'en passe. Jusqu'au jour ou un « shaper » est venu avec une planche complètement différente, n'ayant vraiment rien à voir avec ce qui se faisait. Elle avait le double de largeur, très épaisse, un arrière qui revenait des années 80s. Bref pas crédible.......Et pourtant cette planche c'est révélée beaucoup plus efficace, plus performante, et depuis se sont ces types de planche qui naviguent.