olivierr31

Member
  • Content count

    194
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by olivierr31


  1. Bonjour,

    Une fois le focus réalisé pour la caméra imageur, il faut ajuster la distance de la caméra de guidage pour avoir le focus (par pas de 1mm max !) et peut-être supprimer / ajouter une bague si pas suffisant.

    Ensuite, il faut faire un flat pour vérifier que le prisme n'est pas visible (ombre sur un coin du flat) : si c'est le cas, il faut reculer un peu le prisme mais du coup avancer d'autant avec le même écart la caméra de guidage)

    Olivier


  2. Bonjour,

    Pour du visuel :

    • Un filtre UHC permettra de faire mieux ressortir les nébuleuses.
    • Pour la Lune, un filtre polarisant variable permettra de diminuer l'intensité lumineuse

    Olivier


  3. Bonjour,

     

    Je vous fais part de mon retour d'expérience avec un problème de bandes horizontales sur mes flats que j'ai réussi à contourner et que vous avez / allez peut-être rencontrer :

     

    J'ai fait l'achat récemment d'un contrôleur Lacerta FCB + écran à flat de la même marque qui permet de gérer ma prise de flats depuis l'application APT :

    (Réglage de la luminosité pour chacun des filtres et du déclanchement du flash juste après celui de l'obturateur)

    https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/contr%C3%B4leur-d%C3%A9cran-%C3%A0-flat-ffb-lacerta_detail

    https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/ecran-a-flat2012-12-23-03-05-32_detail

     

    (Tous mes tests ont été réalisés avec une caméra ASI1600 MM pro : Gain=75 ; offset=15 ; flats avec ADU=40000 +/-5%)

     

    1er problème :

    Luminosité 10x trop forte pour avoir des poses > 0.1s avec luminosité réglée à 1% ce qui n'est pas recommandé avec un capteur CMOS comme l'ASI 1600 !
    Etonnant quand même quand on sait que cet écran à flat est fait pour des capteurs photos, je peux éclairer correctement ma salle de séjour avec cet écran qui est plus fait pour des effets en boîte de nuit :D

    Après, lorsque j'ai ouvert l'écran à flat, rien d'étonnant au vu du nombre de LED impressionnant :

     

    image.png.21d307eedcee4f8a16d0656ebf5487fc.png

     

     

    2ème problème :

    Sur les flats créés avec un temps de pose très faible et la luminosité réglée au minimum (1%) pour mon filtre luminance CLS qui est lumineux, je vois clairement des bandes horizontales apparaitre :( :

      

    image.png.3ef7825012a15b817ac21b18b072236e.png

     

     

    Je me dis pas trop gênant si le master flat arrive à filtrer cette fréquence qui est variable en additionnant une cinquantaine de flats brutes : fausse bonne idée :S

     

    image.png.f1df1787a4f412a8c4aff77ab6ef6101.png

     

    Le Master flat ne permet pas de filtrer efficacement les bandes horizontales qui restent visibles même avec un nombre important de flats additionnés (50)

     

    De ce que je comprends, d'un point de vue électronique, il semble que la variation de l'intensité des LED est géré par une alimentation à découpage ou équivalent et ajoute donc à la tension continue en entrée une fréquence qui est clairement visible sur des flats pris à temps de pose faible et luminosité faible

     

     

    Solution de contournement :

    Ajouter une résistance à l'intérieur de la boite à flat au niveau des fils soudés à la prise d'entrée pour diminuer la puissance de l'éclairage
    Intensité avant modification : 1,7 A / 20 W !
    Intensité après insertion d'une résistance de 220 Ohms - 1/2 W : 60 mA / 0.75W => la luminosité est déjà plus acceptable pour faire des flats avec une caméra astro !

     

    image.png.9920da113f91f920baa57ac89414bc4c.png

     

     

    Tests :

    Filtre CLS (même config que précédemment pour la caméra)

     

    Flat créé avec tps pose 0.22s et luminosité au max (100%)

     

    image.png.d2fe4251c35a59e4383ffe3035926ffb.png

     

     

    Flat créé avec tps pose 0.36s et luminosité 50%

     

    image.png.917930a34d71322abbaa1c51f8db0f8a.png

     

    On voit que les bandes sont toujours présentes dès que la luminosité est < 100% car la fréquence de l'alimentation des LED redevient non nulle

    Avec l'ajout de la résistance et luminosité max, mon filtre le moins lumineux S2 génère un flat avec un tps de pose de 8,75s ce qui reste correcte.

     

    Conclusion :

    Le contournent qui diminue d'un facteur 10 la luminosité par défaut de l'écran permet de rendre nulle la fréquence en fixant au max la luminosité pour tous les filtres et donc d'avoir des flats "propres" c'est à dire sans bandes horizontales :P

     

    Olivier

     

    • Like 1

  4. Bonjour,

    Le temps d'acquisition et le temps de pause ne sont pas liés.

    Le temps de pause entre captures dépend surtout du temps que met ton capteur à vider son buffer via la connexion USB (+ rapide si USB3) : le mieux est de faire des tests pour trouver une valeur max.

    Pour un APN, Je mets également 5s en USB2 (vidage sur carte SD ou directement sur le PC un peu près équivalent)

    Pour mon ASI1600,  j'ai un dithering qui est déclenché par mon appli d'acquisition "APT" et qui attend la fin de stabilisation de ce dernier fourni par PHD2, en général 30s max. Dans tous les cas c'est l'appli APT qui gère complétement la caméra + dithering et on ne peut donc pas déclencher une acquisition si son buffer est entrain de se vider. Par précaution, j'ajoute quand même 5s en + du temps de vidage.

    • Like 1

  5. Bonjour,

    Un 350D d'occasion c'est très bien (photosites grands)

    Il faut surtout privilégier une taille des photosites pas trop petite en astro pour capter un max de lumière ;-)

    (Personnellement, j'ai un 450D refiltré qui est bien mais sans plus)

    Le top aujourd'hui c'est le Sony alpha série 7 mais couteux. Le Fuji qui vient de sortir est bien aussi et un peu moins cher.


  6. Retour d'expérience avec mon APN 450D défiltré :

    • Ne pas trop surexposer les poses sous peine de trop saturer les couleurs
    • A l'étape de prétraitement, il faut étirer l'histogramme (niveaux + courbes) par couleur de façon à ce que les histogrammes R,G et B soient le plus confondus possible
    • Ensuite, il faut bien régler la balance des blancs : j'utilise le plugin photoshop de Russel Croman GradientXTerminator qui permet de refaire une balance des blancs en plus de traiter le gradient (on peut aussi utiliser l'outil Regim)
    • Au niveau du traitement, il va falloir amplifier puis équilibrer certaines couleurs : jouer sur Teinte/Saturation, Correction sélective et Balance des couleurs

  7. Je rejoins les propos de Franck : tu peux faire du ciel profond avec tous les objectifs, du très grand angle au zoom 400mm.

    Par contre, plus tu zoom et plus tu as besoin d'un bon suivi sous peine d'avoir des étoiles en forme de trait => Star Adventurer très bien pour utilisation d'objectifs ;-)

    Tu peux donc déjà commencer à t’entraîner avec le matériel dont tu disposes déjà : c'est formateur (mise au point, tps de pause, cadrage, calibrations, pré-traitement, ...)

    Tu as des amas globulaires M3 puis M13 car pas trop d'objets du ciel profond en début de nuit en ce moment.

    Je t'invite également à chercher sur les forums astro les sujets déjà évoqués et qui t'intéressent et qui devraient apporter pas mal de réponses à tes questions ...

    Olivier


  8. Bonjour Mathieu,

    Si tu souhaites commencer par du grand champ, une Star Adventurer mini (WiFi intégré avec le kit complet) + obj 14mm (voie lactée) à 250mm (grandes nébuleuses) est bien.

    (J'en ai acheté une l'an dernier et le résultat sur la VL rend bien : VL au Lac de Gaube dans les Pyrénées avec le matériel)

    Après, et le budget en prend un coup, il te faut une monture motorisée qui supporte au moins 10kg (lunette) à 15kg (télescope) de charge utile avec soit une lunette APO 80ED (grand champ) ou soit un télescope 150/750 à 200/1000mm avec F/D <=5 (petit champ) ... ou bien les 2 ;-)

    Pour limiter la pollution lumineuse il te faudra un filtre CLS.

    Pour mieux voir les nébuleuses, un défiltrage est appréciable.

    Ensuite, tu as le choix entre 2 techniques : les poses longues ou courtes. Pour la 1ère, il te faudra une petite caméra + diviseur optique ou lunette guide pour l'autoguidage. La 2ème est moins coûteuse mais tu dois disposer un PC costaud pour le prétraitement car 10x + d'images (300 à minima au lieu de 30 environ)

    PI, voici mon matériel : https://astrophoto.pagesperso-orange.fr/material_fr.html

    Olivier


  9. Je n'enlève pas les halos : je les réduis un peu ;-)

    Je créé un masque d'étoiles à la fin de mes traitements avec le plugin photoshop de Bob Franke : http://bf-astro.com/tImages/SelectStars.zip

    Dilatation 4 pixels (+ contour progressif 2 pixels dans certains cas) + inversion de la sélection et "couper" => création du masque d'étoiles

    J'ajoute un calque de réglage "Teinte/saturation" uniquement sur le calque des étoiles et je diminue la saturation des couleurs présentes dans le halo pour le réduire mais pas trop sous peine de perdre la couleur de l'étoile. Je joue également un peu sur la luminosité dans certains cas.

    Olivier

    • Love 1

  10. Bonjour,

    Je possède une ASI 1600MM pro et sur les étoiles brillantes il y a effectivement un halo (présent avec tous les filtres) mais qui reste négligeable à mes yeux et que tu peux minimiser un peu au traitement des étoiles.

    Après, j'effectue des longues poses et peut-être que ce phénomène est moins présent en poses courtes ?

    Tu peux consulter quelques photos dans ma galerie pour vérifier les étoiles : http://www.astrosurf.com/profile/50031-olivierr31/?do=content&type=gallery_image&change_section=1

    Au niveau des marques, Astrodon fait partie des meilleurs surtout en 3 nm. Pour ma part, j'ai misé sur un bon rapport qualité/prix avec des filtres de chez Astronomik SHO en 6nm + LRGB et tous parafocaux entre eux ce qui permet de conserver la MAP et très pratique lorsque l'on programme l'acquisition avec plusieurs filtres toute une nuit ;-)

    Olivier

    • Love 1

  11. En général les tubes sont suffisamment rigides mais des problèmes de flexions peuvent apparaître sur la mécanique d'ensemble (il faut bien sur équilibrer le tube sur l'axe DEC en plus de l'axe RA) L'idéal est un tube en carbone qui en plus d'être rigide ne bouge pas en température.

    Concernant la focale, le plus important c'est le rapport F/D qui ne doit pas être trop grand car en ciel profond il faut collecter un max de photons rapidement (F/D=5 est une bonne valeur mais à ne pas dépasser, l'idéal est 4 voir moins mais + compliqué à collimater et à faire la MAP) Le tube idéal doit avoir un grand diamètre (>=200mm) une grande focale pour mieux voir les petites galaxies et un F/D <=5 ;-)

    Après, en terme de verre supplémentaire, tu ne couperas pas à un correcteur de coma (modèle Baader MPCC mark III très bien)


  12. Bonjour,

    J'ai commencé avec un 450D défiltré + filtre CLS pour la PL : on peut vraiment faire des photos sympa et la technique n'est pas si compliquée hormis le réglage de l'autoguidage.

    Depuis 1 an, je suis passé à l'ASI1600MMpro + roue à filtres motorisée et la différence n'est pas si grande lorsque que l'on a déjà acquis de l'expérience avec un APN. Les captures sont plus importantes du coup car 4 filtres sont nécessaires pour faire de la couleur (ou 3 si SHO) et par conséquent le traitement également.

    Donc perso, je préconiserai de passer directement à la caméra monochrome qui est beaucoup plus sensible (ya pas photo ;-)

    A savoir : il te faudra surement changer ton PO d'origine par un plus court et plus costaud ce que j'ai fait avec mon Newton 200/1000.

    Ci-joint ma brute en luminance d'hier soir de M101 (Fit converti en JPEG) :

    L_L_2020-05-19_01-16-37_Bin1x1_360s__-20C_test.jpg

    • Like 3

  13. A une époque j'avais comparé 2 types de traitements pour un même objet : RGB simple et L-RGB => ce dernier avait plus de détail (L en mode luminosité sur calque RGB dans Photoshop et en partant de la luminance du mode Lab mais traitement du bruit plus difficile aussi)

    Donc je continue à faire des luminances en L ou Ha et faire des traitements L-RGB ou Ha-SHO ;-)


  14. Bonjour,

    Je pense que la rayure peut en partie disparaître grâce à un flat maître (mais en perdant un peu d'information à cet endroit)

    Concernant le choix de passer à du monochrome : il n'y a pas photo 

    Je suis pour ma part passé d'un 450D refiltré à une ASI1600MMpro et le gain en sensibilité est assez remarquable.


  15. Bonjour,

    La couche L (ou la couche Ha) étant celle qui apporte le plus de signal et donc les détails dans l'image, il faut un maximum de poses et le moins bruité possible. Le binning doit être de x1 impérativement.

    Les couches RVB (ou SHO) sont les couches qui apportent uniquement la couleur à l'image : ces couches peuvent être un peu plus bruitées et moins détaillées car aucune conséquence vu que c'est la couche luminance qui s'en charge. Le binning peut donc être monté à 2 ce qui permet d'avoir des poses plus courtes et c'est là le grand intérêt !

    Personnellement, je pose 2x moins longtemps en bin2x2 qu'en bin1x1 à gain/offset identique même si d'un point de vue théorique le bin2x2 est 4x + sensible que le bin1x1 mais en perdant 4x plus de résolution.


  16. Bonjour,

    Avec 2 oculaires on peut tout faire ;-) Voici les miens :

    • Pour le fort grossissement, j'utilise un modèle Hyperion de chez Baader en 8mm au diamètre 31mm avec un confort visuel de 68° de champ
    • Pour le champ large, un modèle Sky Watcher de 28mm au diamètre 51mm
    • Après, une lentille de Barlow 2/3x est la bienvenue pour le planétaire ...

  17. Si PHD2 ne peut pas bouger 1 axe alors que c'est ok pour l'autre, je pense que ta carte électronique a un soucis :-(

    Tu peux en commander une chez Pierro-Astro si c'est bien ça le pb.