Shadoko

Member
  • Content count

    455
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 78794

Posts posted by Shadoko


  1. Je maintiens mon point de vue, l'auteur explique bien dans la première image sur laquelle il renvoie, que les traitements du fond et de M57 ont été fait séparément et réassemblés.

    D'ailleurs, on voit bien sur cette image que les valeurs de M57 et du fond ne sont pas les mêmes que sur l'image finale.

    C'est pour ça que la comparaison des magnitudes est impossible avec une étoile centrale dans M57 !


  2. La réponse est dans le site d'origine de l'image. Il y est dit (en anglais) que cette image est un montage, le fond ayant été pris avec un canon 20D. Les luminosités étant différentes, le traitement a été fait à part et remonté.

    Comme souvent on peut s'interroger sur ce type de "cuisine", car avec l'ordi on peut tout faire mais l'intérêt final pose question.

    A part ça l'image est excellente et vient quand même d'un 60cm ! Je ne parle pas de la SBIG 11000 !

    Ca a été fait en Crète.



  3. Le pied ou la colonne et la rigidité, ça a fait l'objet de discussions intéressantes.
    J'ai fait des essais multiples, puisque je suis sur une plateforme avec une colonne de pratiquement 3mètres !

    Se méfier de tout ce qui est rigide, plus c'est rigide plus ça va vibrer au moindre choc, voir tout seul, je ne parle pas du vent.

    Attention au béton (pire que tout) et à la ferraille (presque aussi pire).

    Ce qui compte c'est le raccordement au sol ou au télescope. Mettez du caoutchouc (du vrai) ou du bloc de silicone.
    Mettez les patins de chez Meade ça marche supérieur et c'est apparemment redoutablement calculé, en plus ça supporte un poids maxi.

    On trouve des gros blocs de caoutchouc chez les marchands d'accastillage (pour les remorques à bateau etc) en rond ou en parallélépipèdes. On trouve des ronds en grand diamètre (genre 80mm) dans un grand magasin près de la mairie de Paris (cherchez lequel) mais pas dans ses succusales (on y trouve aussi des plateaux tournants diam 30 cm sur roulement à bille (diam 30cm) qui vont assez bien pour n'importe quel gros télescope jusqu'à 100 kg que l'on veut monter soi même, genre dobson.

    Même si votre support, pied ou colonne vibre, mettez les cautchouc desssous et après essais divers la solution est évidente. Il faut taper sur le tube et ça doit amortir en 2 secondes si ça marche correct.

    Si vous avez une plateforme en béton (qui va bien renvoyer la turbulence les nuits d'été sur vos optiques), ne le montez pas dessus. Quand vous allez marcher ça va vibrer d'enfer. Il faut alors découper la surface ou le scope va être fixé pour bien l'isoler du reste.

    Il vaut mieux planter un pied en bois dans le sol en terre et isoler au caoutchouc la base du télescope.

    Sur votre terrasse, blocs caoutchouc ou patins Meade.

    Merci pour vos comptes rendus d'essais.


  4. Pour les photos, tu cherches sur goo... un site d'hébergement gratuit pour photos, il y en a plusieurs. Tu y envoie tes photos en t'assurant que les fichiers ne sont pas trop lourds. Sinon tu les réduits en jouant sur les critères JPEG.
    Quand tu poste ton message, tu insère l'adresse des photos sur le site d'hébergement (entre balises comme indiqué sur l'aide du forum). C'est tout.

  5. Comme j'ai terminé fin aout, je n'ai pas eu le temps de faire des clichés en position équatoriale. Je grantie la solidité et la rigidité, les pentures font 6 à 7mm d'épaisseur, la vis est du 16 de diamètre et son axe fait 16. On ne risque vraiment pas de fléchir, d'ailleurs ça ne bouge pas (LX200 14' avec lunette Orion80 dessus et accessoires).

    Les vis de fixation sont du 8mm, les trous dans le dural sont taraudés à 8 (sur 10mm de profondeur, ça ne va pas s'arracher demain). Il y en a 4. De plus il n'y a que peu de force à l'arrachage, le principal est en appui. A 48°( pour moi, sud Manche) si on lache, ça retombe normalement en arrière.

    Par contre, bien s'assurer des deux écrous de réglage et serrage qui donnent la sécurité.

    Il existe aussi de telles vis de diamètre 18 (grandes surfaces bricolage, a peu près tout en vient.

    A vrai dire je travaille plutôt en Altaz avec Derotateur, je n'ai pas encore la patience de la mise en station equatoriale, mais je ne vais pas y manquer dans l'avenir pour les longues poses.


  6. Vu le prix de l'engin d'origine, voilà une réalisation pour moins de 100E !

    Garantie LX200 14' soit 80Kgs

    En plus, réglable avec une vis, on passe de équatorial à Altaz en règlant la vis.

    Trois plaques dural ép 10mm, en 30cmX30cm
    Deux pentures bichromatés (ou inox si on est riche ou au bord de la mer !)diam 16
    Deux axes sur plaque à visser diam 16
    Un grand axe a vis (pour penture) diam 16 avec vis diam 16 ou 18 si on veut.
    Barreau dural 40mmX40mm sur 80mm de long
    Perçeuse à colonne et foret de 16 et un de 22
    Deux équerres en acier bien costaud genre 15cmX30cm, qui supporteront la vis de réglage et donc le poids du scope. Bien rigide, pas de dural, pas de tôle.
    Un tendeur de cable genre 8mm ou 10 mm, le mieux est avec deux oeillets.
    Deux gonds diam 14
    Un tube diam 16 int 22 ext

    Le tout est monté (pour moi) sur un support fait de deux plaques de dural mêmes dimensions avec trois patins amortisseurs Meade, des silents blocs et un sytème à vis pour mettre les patins au repos quand on n'utilise pas pendant longtemps, ce qui est mon cas (modèle dispo en ligne si demande).Garanti antivibrations, genre deux secondes maxi au réglage.

    Quands c'est fini ça donne à peu près ça, vu en altaz:

    On ne voit pas mais il ya deux plaques assemblées et graissées l'une sur l'autre, sur le dessus, avec une vis centrale de 18 mm qui permettent de faire tourner l'ensemble sur 180°. Cela permet de

    1 Avoir le nord vrai en Altaz avec le tableau de commande du LX orienté FACE AU SUD. Sinon la mise en station va devenir laborieuse.

    2 En équatorial, on fait un tour (en mettant les équerres de l'autre côté de la colonne, c'est prévu, ou bien prévoir une équerre symétrique). On aura bien le tableau de commande VERS LE BAS FACE AU NORD AXE DE LA FOURCHE VERS LA POLAIRE.

    Le tendeur sert a ajuster, avecla vis centrale le nord vrai en Altaz et en equatoriale.

    La longue vis sert à régler en latitude et donc à basculer le scope vers le nord en le montant. Prévoir deux écrous, pour éviter le basculement et pouvoir serrer quand le réglage est fait.

    Les gonds sont aux 2/3 de la plaque pour avoir un centre de gravité sur la colonne vu le poids du scope et répartir correctement sur les amortisseurs. Mais ce n'est pas obligatoire, on peu déporter sur le bord (attention alors au poids latéral sur la colonne, ça va tirer sur un côté.

    Ci dessous premières étapes: Le rest à plus pour pas saturer.



  7. Je maintiens mon point de vue après usage.

    Auparavant j'ai utilisé les anneaux, c'est ni plus ni moins stable. mais pour les réglages le montage micrométrique est ce que j'ai trouvé de mieux côté pratique, ç'est très précis. Avec la camera LPI le centrage d'une étoile se fait sans vibration (avec contrôle en direct sur l'écran). Le LX ne bouge pas non plus, suivi en marche.

    En général, j'aligne au telrad, je fignole au 10mm ou avec un réticule lumineux (9mm) puis j'aligne la lunette à la main avec la camera en marche: Aucun problème.
    Fin aout j'ai eu du vent+++: ça n'a pas bougé entre des rafales assez sérieuses.

    Pour le fléchissement, je n'ai aucun problème, je garantie que ça ne bouge pas.

    Les rails sont des X de 30mm de côté. Par contre j'ai alouté sur les cotés (visible sur photo) deux vis de 4mm dans la platine du support percée et taraudée, pour l'aligner exactement sur le rail, sinon, au vissage ça bouge forcément et ça ne garderait pas l'alignement.

    Je vois pas pourquoi vous voulez absolument que ça bouge !

    Mon LX est à poste fixe, je n'ai pas a démonter, sinon les anneaux démontables sont OK.


  8. Pntage des deux rails: non non et non!
    Pourquoi:
    Plus on met de longuer de métal, plus on aura des vibrations, surtout avec du dural qui vibre beaucoup.

    J'ai mis deux rails, l'autre c'est pour l'APN, les vibrations de chaque rails sont indépendantes.

    Le rail visse sur les fûts du LX, on garde les vis US d'origine (plus rondelles inox 6mm diam 12mm), rails en X on a donc quatre rainures sur le rail, de quoi faire pour les montages.


  9. Aucun problème justement ça ne bouge pas ! J'ai moi même été le premier surpris ! Je pense que la rigidité du rail est primordiale et la mise au point motorisé indispensable, le moteur n'entraine aucune vibration, j'ai une mise au point aussi bonne que celle du LX avec le motofocus.

  10. Attention aux infos qui courent sur le net et viennent d'un problème de traduction des notices.

    Il est annoncé une limitation à 50°. C'est faux (à l'usage), l'appareil n'est pas limité mais il prévient par un bip le passage des 50° pour protéger le matériel de l'utilisateur qui pourrait bloquer sous le tube quand il est trop vertical. la seule limite est le zénit, où c'est annoncé ne pas marcher, c'est logique.

    Le résultat est bon mais on ne peut pas fixer le focuser directement derrière sans quoi on bloque le derotater. Prevoir une bague (ou un filtre grand diamètre par exemple large bande).

    Le derotater est compatible avec le soft LPI et les autres (Starry Night, ACP).



  11. Voilà mon montage en parallèle d'une Orion80 sur LX200 avec rail maison et raccord photo micrométrique.
    Réglage dans les deux plan, on aligne facile la lunette avecle LX et ça tient le réglage sans problème.

    Par ailleurs, bricolo du réglage du focus motorisé maison pour commander le focus de la lunette à partir de la prise sur la fourche du LX. On commande donc la lunette avce les commandes du LX (autostar ou soft). Le moteur est un moteur de lunette meade acheté en solde, totalement compatible LX200.


  12. Du calme du calme.

    En tout cas, quand c'est bien installé, la MX716 (mais c'est pareil avec la MX5 que j'utilise aussi), est détectée sans problème et mieux que la LPI ou le LX par le soft LPI. Elle marche très bien avec une LPI en ligne en même temps.

    Reprendre l'installation comme indiquée par STARLIGHT et voir sur leur site les soft téléchargeables, je crois qu'il y en a plsuieurs.

    Par ailleurs, il peut y avoir un problème avec ton USB. marche-t-il bien, est-il bien alimenté ?

    Mettre la caméra en marche avant de la brancher sur l'usb pour être sûr qu'elle est active et détectée. Débrancher et rebrancher à chaud l'USB pour activer la détection.

    Y-a-t-il un autre périphérique sur tes USB, ou un pilote qui ferait concurence ?

    A mon avis il serait prudent de désactiver tous les softs qui peuvent interfacer la CCD genre ASTROART etc pour tester le pilote STARLIGHT seul.

    As-tu une interface USB OK pour la camera.

    Bon courage!



  13. Se procurer un support micrométrique(photo en fait) qui règle dans les deux direction avec des molettes. Dès que j'aurai le temps, j'enverrai une photo de mon montage pour une Orion 80 sur un LX200. C'est parfait, aucune vibration et pas très cher (magasin parisien bien connu pour l'astro. Mais on en triuve aussi chez les vendeurs spécialisés de matériel photo. On monte sur le pas kodak des deux cotés, télescope et lunette. Prévoir un rail sur le LX.


  14. Je confirme des problème d'interférences sur les images d'une MX716, moirures verticales pour moi surtout sur des poses un peu longues.

    Problème résolu simplement en mettant un cable USB2 unique, sans raccord, mais long quand même de 5m sans ampli.Je trvaille à distance du LX 200, dans un local d'observation, le télescope éatnt à l'extérieur sur plateforme.Aucun problème de PC même avec des ordis différents.

    Se méfier des cables dont la qualité est difficile a connaître à l'avance.

    Pour le soft, il faut suivre à la lettre la procédure du fabricant et son soft. Les softs généralistes, astroart etc ne me paraissent pas charger les pilotes spécifiques aux cameras mais simplement interfacer ceux qui sont chargés, bien ou mal.


  15. Mala

    Bien noté.

    En fin d'observation je n'ai plus rien eu qu'une grande tache flou, sur 80% du champ. Par contre, sur les bords extrêmes, des étoiles apparemment bien. Deux solutions:

    1 La CCD a gelé

    2 Cela peut venir de la buée sur le réducteur, que j'ai retrouvé le lendemain matin avec une tache de buée sur l'intérieur des lentilles. J'ai démonté, nettoyé, et c'est parti (3 lentilles, ne pas mélanger).


    Quelqu'un a-t-il eu ce genre de problème (réducteur Meade).



  16. Précisions:

    Je met le réducteur derrière le De rotater. En plus, on ne peut pas visser le micro focuser derrière le De rotater, on bute sur le boitier (c'est d'ailleurs bien indiqué dans la doc du De rotater, ils se sont planté à la conception). Sinon prévoir une rondelle, le micro focuser bloque sans ça le mouvement du derotater.

    Avec le réducteur derrière, pas de problème, ou un filtre grand diamètre.

    Qu'on mette le réducteur devant ou derrière, seule compte le tirage entre le réducteur et le capteur.


    Pour la hauteur de travail, pas de problème, je n'ai pas trouvé les restrictions en latitude indiquée dans certain forum. Mais il y a un bipd'alerte dès qu'on passe au dessus de 50 degrés, pour protéger le bas du tube et les matériels. Mais on peut poursuivre au dessus.

    Il serait question d'un arrêt a 50 degrés pour les modes automatiques, franchissable manuellement (selon la doc). A part le bip, je n'ai rien constaté.


  17. Une erreur sur le message précédent, la CCD est engagée non pas dans le De rotater mais dans le micro focuser (presque jusqu'au bout, on laisse 6 mm après avoir réglé le focus a mi course pour travailler ensuite le focus.

    Par ailleurs, il est indispensable de faire un pré réglage de focus au miroir puis de bloquer le miroir.

    Avec le 14', le miroir bouge à chaque mouvement un peu important (je pense que le miroir fait une vingtaine de Kgs).


  18. J'utilise le de rotater Meade.

    Derrière le réducteur Meade, (3.3) il faut 40 mm, mais on peut varier et on a alors un rapport variable de réduction.

    Il y a un gros problème avec le LX 14', réducteur + filtre antipollution + micro focuser : le tirage du télescope n'est plus assez long.

    Avec la CCD STARLIGHT, pas de problème, on retire l'adaptateur de tête et on enfonce la CCD dans le tube du De rotater, car le diamètre de la STARLIGHT est celui du De rotater (deux pouces).

    Ca marche très bien, mais j'ai eu cet été un gel du capteur - image impossible, tout flou et images de cristaux sur les étoiles !

    Par ailleurs, autre gros problème avec le réducteur Meade : Je lai trouvé embué à l'intérieur. Est-ce dû au froid de la camera.

    Avez vous eu ce genre d'avanture, il faut dire au bout de trois heures d'utilisation.


  19. Je confirme que l'axe de la fourche, chez Meade, n'est pas parallèle à l'axe de la polaire mais perpendiculaire !

    C'est le tube qui pointe la polaire et il est à 90° avec la fourche.

    Le montage ne doit pas correspondre au montage polaire logique ou idéal, mais à celui que Meade fait correspondre à son soft.

    Bon ciel (en Normandie c'est pas terrible depuis une semaine).