Jean-Noel

Member
  • Content count

    805
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Jean-Noel

  1. ...quoi qu'un bon dobson...
  2. Tip top pour regarder les culottes de la voisine d'en face en stéréo Christian.
  3. "que le tube soit transportable Si tu rajoutes la "transportabilité" du tube, ben là on n'est pas sorti de l 'auberge ;-)" Fastoch' : Tu achètes une gallerie pour la voiture, pour le transport sinon ce n'est pas rigolo, et tu prends ça. C'est une très jolie APO, Il faut bien sûr rajouter une EQ6 sinon ça ne va pas le faire. Une ch'tite photo 📷
  4. Pour en revenir au sujet, ces 18 pages auront certainement démontré que 4 à 5 pouces n'est pas le max pour la Lune et c'est plutôt une excellente nouvelle. Comme nous l'écrit babk, les "explorateur des cieux que" nous sommes ne doivent pas "sortir de l'âge de l'innocence", mais continuer "à se régaler, à déchiffrer les constellations, mémoriser des noms d'etoiles" puis "farfouiller"... C'est l'esprit de la découverte et le moteur de notre belle passion. @babk bienvenu sur astrosurf
  5. Essentielle à la préparation d'observation, avec la collimation et la mise à température pour l'exploitation des inversions thermiques. Je relis régulièrement les conseils de Paul Couteau liés à la préparation de la nuit d'observation (L'observation des étoiles doubles visuelles - page 79) : Observation_des_etoiles_doubles_visuelles_PAUL_COUTEAU--.pdf Dans son Atlas de la Lune, Georges Viscardy expliquait comment anticiper de jour l'état de stabilité de la nuit à venir.
  6. Ok JD. Apparemment, DV a pu traiter le problème mais vous n'êtes peut-être pas dans la même région. Il ne te reste plus qu'à déménager à Givet dans les Ardennes, il n'y a pas de risque d'échauffement de rocaille . Les images sont ici stables en début et surtout fin de nuit. 0,3" atteint sur les doubles et 0,25" atteint sur rima Fracastor.
  7. Un très grand Monsieur. Il savait détecter les détails dans une images peu lisible.
  8. Et tu procèdes comme Sébastien Le suggère ci-dessous : L'avantage d'un Skyvision de 20" est justement de pouvoir l'emporter sur un site adéquat. Je pense qu'il en existe dans le sud comme à St Martin de Peille, où le seeing était régulièrement à 0,25", Nice, où Paul Couteau mesurait des couples à 0,2" de séparation angulaire, le Restefond avec les résultats que l'on connaît et bien sûr Rocbaron . Le déplacement potentiellement nécessaire pour exploiter correctement mes instruments est la raison unique pour laquelle mes T510 et T520 ne sont pas sous une coupole avec une solide monture EQ. J'ai réalisé une étude des sites possibles est indispensableS pour essayer d'utiliser correctement mes télescopes. Je mesure r0 à chaque observation puis croise les résultats avec un tableau croisé dynamique afin de savoir où je vais. J'évite de sortir quand les conditions sont trop mauvaises.
  9. avec la monture évidement, car à la main.....
  10. c'est trouvable ici. Pour le prix, je préfère aller chez stellerzac Inst. Non, il faut comparer à prix équivalent, donc avec une APO à 500 euros, je te laisse trouver son diamètre pour ce prix et son pouvoir de résolution sur la GTR .
  11. Je n'ai pas souhaité être désagréable dans mes propos mais ce genre d'affirmation me fait un peu bondir. Il se trouve que je pratique également "l'observation pointue" mais depuis 1973 et cela avec "du très bon matos" également. Dans la mesure du possible, mes sites sont en adéquation avec l'observation HR, sauf chez moi où d'autres critères ont eu raison de ceux liés à l'observation Sélenographique poussée. Jamais en 48 ans d'observation, une lunette de 15cm, APO ou non, n'a mis l'un de les télescopes "à la ramasse". Le contraire c'est par contre fréquemment produit. Recherche couteau laguiole pour couper mon steack. Deux avec la Fluo de 102 et 4 avec la fs152 en Bino. C'est mon max ;-) Six au T250. CQFD
  12. C'est le genre d'affirmation qui demande un minimum exemples avérés. Je ne connais pas le Mewlon 250mm et me garderai bien d'y porter une appréciation. Mon T250/1630 est à vocation planétaire L/26ptv Obs= 0,16. Ne pas faire la différence entre ce type d'instrument et une lulu magique de 150mm pose la question sur la nécessité d'aller consulter. Jean Texereau signalait qu'un télescope de 150mm, même approximativement réalisé, surpasse une lunette de 110mm. Il a sans doute oublié de vérifier qu'une lunette a son objectif situé à 2 mètres du sol. Vous semblez me prendre pour un débutant . Je n'ai parlé que d'observations factuelles réalisées lors de quelques petites expériences. Un Skyvision de 500 à la ramasse face à une lunette de 150mm est un concept qu'apprécieront Thierry Ruiz et les observateurs situés sur de bons sites comme celui du Restefond. Voici un petit rappel utile ici.
  13. !!! ? Elles m'ont crevé les yeux au C9 à 261x (Nagler 9mm). C'est le grossissement résolvant d'un instrument de 140mm, le C11 n"était absolument pas exploité. Soit sont propriétaire ne voulait pas s'embêter à changer son oculaire et la mise au point dans le cadre d'une observation public. Soit son C11 n'était pas collimaté, donc dans les choux (surtout en présence de turbulence). Son propriétaire manquait peut-être de compétence dans le choix des grossissements à adopter. Le niveau de seeing était peut-être simplement rédhibitoire à toute observation planétaire. Makes = le petit cailloux (îles de la Réunion) fortement soumis à l'influence de l'alizé. "Ce un vent régulier des régions intertropicales génère une turbulence assez intolérable" me disait un observateur de passage là-bas. J'ai plusieurs fois effectué des comparaisons en les télescopes en compagnie de lunettes, parfois trés belles et très coûteuses : Star partie de Redu (belgique) dans les années 1980 : Mars superbe à la L150mm Zeiss. Dans cette lunette prestigieuse, Jupiter était superbe de contraste et je comptais multitude de bandes. La lunette était sublime à regarder. Il y avait le dobson 407mm à Ph. Morel, à quelques mètres de là, également pointé sur Jupiter. J'ai failli tomber par terre en mettant mon l’œil à l'oculaire : Les festons et des WOS partout, des milliers de détails, une luminosité et une finesse d'image à couper le souffle.... je suis retourné voir Jupiter dans la Lunette Zeiss à près de trois mètres de focale. L'image m'est apparue sombre, sans pêche et sans détail... insipide pour tout dire. Il n'y avait pas photo et tout le monde était derrière le Dobson. Observatoire de Rumigny (Ardennes) : La comparaison de la lunette Taka FS152 avec mon T250 a tounée court sur Mars et la Lune à l'observatoire de Rumigny, dans les Ardennes. A la lunette, Mars était un très joli confetti orné d'un point blanc sur le dessus. Hellas apparaissait sans aucun souci au T250. Sur la Lune, la pauvre lunette était complètement explosée par mon télescope. Observatoire de Dinant Belgique : Saturne, basse sur l'horizon, présentait une image sensiblement équivalente à la lunette Zeiss de l'observatoire de Dinant et au SW250 installé dans une coupole à quelque mètres de la lunette. Observations planétaires au T250 : Lors d'une soirée où le ciel s'était figé en 2003, le T250x272 (Zeiss Abbe 6mm) m'a montré une vue absolument somptueuse de Jupiter. J'ai assisté au transit complet d'Europe, accompagné des deux ombres de Ganymède et Europe sur le disque planétaire, la vision des festons, des panaches finement colorés, des WOS en quantité pléthoriques, des bandes finement torsadées jusqu'au niveau des pôles, et la visibilité du sens d'enroulement de la GTR, m'ont donnés la plus belle vision de Jupiter de toute ma vie d'observateur - Grandiose ! Saturne, alors haute dans le ciel, était également très ciselées et contrastées, à 272x (Zeiss Abbe 6mm). La planète exhibait clairement le minimum d'Encke et la division d'Encke sur les bords de ses anneaux. Le disque planétaire présenté ses bandes colorées {EZs, EB, EZ} et {nSEBn, SEBz, SEBs}. L'anneau de Crepe, l'ombre de la planète sur ces anneaux et les assombrissement des pôles SPB et NTeZ étaient bien visibles. La vision de Saturne ne fût seulement surpassée que par celles offertes par les T300 JML, T400 Doucet, et surtout, par la vision sublime de Saturne au T520 de Michel Walbaum à Reims en 1973. Observations HR au SCT305mm (LX200 EMC 305mm) : Les images de la Lune, belles et détaillées, ont clairement révélé le double cratercône de Mons Gruithuisen Gamma dans les trous de turbulence. Les vues, moins découpées mais un peu plus détaillées que celles fournis par mon excellent T250/1630, montraient des détails sélénographiques propres et assez contrastés à 508x (Zeiss Abbe 6 mm). Les images planétaires étaient utilisables, entre 338x et 508x, cela avec un contraste et une finesse supérieures au T510 Dobson Factory mais en retrait face aux T300 JML et T250 Astam. La vision de Saturne était complémentaire à celle de mon télescope de 25cm d'ouverture. Le disque planétaire présentait des bandes, un assombrissement des pôles et des couleurs plus marqués qu'au T250. Le minimum et la division de Encke n'étaient cependant pas perceptibles au LX200 contrairement à mon télescope Astam de 25cm d'ouverture qui offrait une image plus découpée de Saturne. Les deux télescopes ont foudroyés la pauvres lunette Perl Vixen 102M et le Maksutov Intes MK66 dans tous les domaines. Observations planétaires au T300 (LB301 JML) : Les images planétaires étaient incroyablement ciselées et contrastées. Saturne présentait un niveau de finesse égale à celui de mon T250/1630. Les bandes présentaient des couleurs plus marqués, légèrement plus contrastées et un peu mieux définies que dans mon télescope de 25 cm d'ouverture. La SEBs montrait clairement une ondulation non visible au T250. Le minimum et la division de Encke étaient bien perceptibles dans les deux télescopes qui offraient tout deux une image découpée au Laser. Sur la Lune, les l’ombres situées à l'intérieur des effondrements du collier de perles et dans les failles du système de Triesnecker étaient clairement visibles. Archimède montrait plusieurs dizaines de craterlets. Rima Aristarchus V, sous tendant 0.32", rima Marius, sous tendant 500m de largeur au niveau de Marius P, et les deux piqûres situées à proximité de la triplette de Clavius ont pu être perçues. Observations planétaires au T400 Doucet : Les images planétaires ont été splendides, à 440x (Ethos 6mm), et ont nettement creusé la différence avec les images pourtant sublimes du LB300 JML. En 2009, Saturne était visible sous la forme d'une boule ocre, fortement aplatie et striée de bandes brunes parallèles à l'équateur. L'assombrissement des pôles et l'ombre de la planète sur les anneaux très ciselés étaient bien marqués. A cinq degrés d'inclinaison, les anneaux commençaient à montrer la division de Cassini. L'anneau de crêpe était également bien perceptible. Observations de la lune au T400 Doucet : Les détails sélénographiques ont présenté une image métalliques et d’une extrême finesse à 440x. La Lune à présenté un fourmillement inextricables de détails à 877x (Ethos 6mm + Big Barlow 2x). L'image était figée et coupée au laser à plus de 2xD d'amplification. Je n'ai malheureusement pas mesuré le niveau de détails atteint lors de cette session d'observation ; nous avons sans doute atteint un record de résolution sélénographique avec une qualité d'image superbe. Observation de la Lune au T510 F/D5 ; Surpassant légèrement la perception du LB300, les 2 petits craterlets de 0.4" et 0.5", ayant fait l’objet de l’excellent post "Clavius sans bruit", ont été perçu avec certitude à 529x à Givet. En 2015, les principales crevasses situées dans l'arène Fracastorius et sous tendant 0.25" avait été facilement observées , dans les trous de turbulence, juste avant le levé du jour à 661x (Zeiss Abbe 4mm) ; Cette observation, notée par Georges Viscardy, constitue toujours mon record de résolution sélénographique, cela en 48 ans d'observation. Observations planétaires au T520 : A 594x, Neptune arbore une couleur bleue profond comme sur les photos et il me semble y détecter une légère nuance d’albédo. Les bords bien tranchés de la planète ondulent lentement sous l’effet de l’agitation atmosphérique. L’image est nettement mieux définie que celle observée au T406x450 de l’observatoire de Dourbes dans d’excellentes conditions. C’est superbe ! Uranus montre une couleur bleue turquoise frappante. Nettement plus lumineuse que Neptune, elle présente des contours bien définis à 594x. Aucun détail n’est bien sûr observé à sa surface mais l’image est superbe de contraste. La plus belle observation de ma vie : T520x375 Observatoire de Reims chez Michel Walbaum : Le grand choc m’attendait le soir même, au crépuscule, lorsque nous avons pointé Saturne à l’oculaire Clavé de 8mm (375x). Mimas était juste située entre l’anneau C et la planète très ciselée. L’image était à tomber par terre, éblouissante d’émotion, d’une finesse et d’un contraste déroutant. Observation des étoiles doubles au T520 : ζ Bouvier (Mv=3.77 et 4.55 ; Rho = 0,315" Thêta=285.04°) : Ce couple a souvent été observé dans les années 2005 au T250 à la distance angulaire de 0.7". Le compagnon s'est aujourd'hui fortement resserré de l'étoile principale en direction du périastre qu'elle atteindra en novembre 2023. Les deux étoiles seront alors séparées de 0.1". Le couple a été séparé avec certitude le 6 mai 2018 dans les trous de turbulence, à la distance angulaire de 0,315" et un angle de position de 285.04°, au T520x856 (Ethos 13mm + Big-Barlow2 + TV1.8x). Le seeing noté III sur l'échelle de Danjon a laissé voir le disque d'Airy centré sur des apparitions fugitives du premier anneau de diffraction. Un moment exceptionnelle au suivi sportif. ζ Bouvier est l'étoile double la plus serrée jamais observée à ce jour en 48 ans d'astronomie ! η CRB (Mv=4.99 et 5.95 ; Rho = 0,435" Thêta=243.41°) : Le compagnon, rapidement passé au périastre, a continué à se resserrer de l'étoile principale, par un effet de perspective orbitale. Les deux étoiles, visuellement au plus près ce 04/10/2018 avec 0.406" de séparation angulaire, vont dés à présent s'éloigner l'une de l'autre au télescope. Le T520x594 (Ethos 13mm + TV2.5x) à clairement séparé η CRB le 04/05/2018, à Rho = 0,435" et Thêta=243.41°. Les deux composantes apparaissaient séparées d'un filet noir entre les composantes dans les trous de turbulence. η CRB est le deuxième couple le plus serré observé à ce jour en 48 ans d'astronomie. STT65 (Mv=5.23 et 6,52 ; Rho = 0,477" Thêta=201.7°) : Situé dans le Taureau et séparé difficilement lors des trous de turbulence au Dobson Factory 510 mm, le couple est clairement dédoublée dans l’agitation résiduelle au T520x600 ou les deux composantes apparaissent plus brillante et arborent une teinte blanche à jaune claire. Les disques d’Airy sont parfois ponctuellement visibles. STT65 est la troisième étoile double la plus serrée observée à ce jour en 48 ans d'astronomie. J'ai 7 Questions pour toi jm-fluo : Observes-tu rima marius, parfaitement visible au T250, avec ta lunette de 150mm ? Observes-tu les rimae dans Prinz, parfaitement visibles au Dobson 300 ? Observes-tu les deux piqûres sus-mentionnées, dans Clavius, visibles au dobson 300 ? Observes-tu le double cratercône de Mons Gruithuisen Gamma, visible au Meade LX200 305mm ? Combien vois-tu de craterlets dans platon à la L150 (six sont visibles au T250) ? As-tu suivi le transit d'Europe sur Jupiter et les sens d'enroulement de la GTR, visible au T250. Observes-tu les étoiles doubles comme STT65, parfaitement visible au SW250mm ? Tu dois également évaluer le niveau de turbulence, trouver un site protégé de l'alizé, rencontré des Astrams équipés de télescopes collimatés. Tu devrais pointer la Lune pour essayer ses détails, comparativement avec un télescope bien réglé.... Jean-Noël
  14. Cela laisse du temps pour relire quelques bons fils de discussions : - Diamètre idéal pour observer la lune ? - a quoi sert une grosse lunette? - La vérité sur les grands diamètres - Quel est le plus gros diametre que vous avez eu...? - Lunette vs telescope ? - Lunette ou télescope ? - Dobson 300 ou lunette 100 ED ? - télescope ou lunette pour le planétaire en DETAILS - Lunette apo vs newton - Apo 200mm/cassegrain 300mm Quelqu'uns sont d'anthologie : - CROA.Lunette Linear de 232 mm 17/18 aout2002 - CROA comparatif à la lunette de 232 mm de Rocbaron. - Apres Rocbaron - Une APO de 235 mm en France !!!! - saturne a la grande lunette de rocbaron Il y a là de belles heures de lecture.... Sinon, il reste BFMtv mais c'est sur un autre forum.
  15. Whaaaou, Trop cool cette lulu. Il y a aussi cette offre exceptionnelle (grossissement 1000x). Pour admirer la lune au plus près, allez voir votre banquier, vendez votre maison et vos résidences secondaires puis sautez sur cette annonce incroyable.
  16. Personnellement, j'achèterai toujours un télescope de 450mm pour le prix d'une FSQ-85EDX.
  17. Trop fort David, je vais allez chercher une couronne de laurier pour ta venue
  18. J'ai diaphragmé mon 500mm à 80mm plein axe. Le ciel est noir charbon, la Lune aussi . aucune turbu PS : je suis déjà sorti
  19. Coucou David, C'était somptueux , j'espère que tu en as bien profité également. Il faut que nous nous fassions bientôt une observation ensemble. Jean-Noel
  20. Pour les luniens (ce soir sur Arte)

    L'éclipse a été somptueuse au LB300 JML, T250/1630, L102 Vixen et jumelles "Perl de nuit" 80x20 sur pied. Réuni à quatre astrams, nous avons même écouté l'interview de Roland Boninsegna, en direct, sur la Radio "Vivacité" (RTBF) tout en regardant à l'oeil nu, depuis son observatoire de 400mm, la lune de couleur brique foncée et ornée d'une calotte blanchâtre. Nous avons vécu un beau moment d'astronomie en Belgique sud par -11°C.
  21. 4 à 5 heures de dodo 💤. Sur ce, je ferme les lampions car je dois me lever tôt demain. J'ai du boulot qui m'attend à partir de 3h36'....
  22. superbe B33 David, Tu dois te lever tôt demain pour l'éclipse de la moon.
  23. Vallée Shroter, on y revient

    Documenté, ton dessin répond parfaitement à la question abordée Serge. Tu as discerné un petit cratère de 1.05km, donc vu un détail de 0.59" (si tu l'a bien dessiné le 17/01/2019). Tu es bien au dessus des performances d'une "Apo magique de 127mm", mais ça, tu le savais déjà.... CQFD. J'ai également observé cette rima au fond de la la vallée de Schröter au T300 (observation publiée ici). Encore mes félicitations pour le rendu superbe de ton dessin. Jean-Noël