PascalD

Member
  • Content count

    4751
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

744 Excellent

About PascalD

  • Rank
    Very active member
  1. La rumeur des ondes gravitationnelles...

    Oui mais non, non ? Parce qu'en pratique plus le temps passe plus la longueur d'onde du signal augmente et son flux diminue. Or l'éternité c'est long (surtout vers la fin)... Donc au bout d'un temps fini il ne sera plus possible de détecter quoi que ce soit venant de la recombinaison (en plus au bout d'un moment l'augmentation du redshift fera que le milieu interstellaire deviendra opaque au CMB si je ne m'abuse). Sous réserve de correction par les autorités compétentes, bien entendu.
  2. J'imagine que tu fais allusion au fait qu'il pourrait y avoir des traces de ces ondes dans les données de polarisation du CMB, telles que celles récoltées par Planck. Mais, sauf erreur, il n'y a rien de flagrant dans les données Planck 2018. La contamination des infos de polarisation par la poussière galactique ne simplifie sans doute pas les observations. A moins que je me goure, une détection directe de ces ondes là est irrémédiablement hors de portée, vu la longueur d'onde gigantesque d'icelles.
  3. en vrai de vrai, les cadors en vulgarisation et autres fusées en cosmologie me corrigeront si je me trompe, le Big Bang est bien sûr inobservable (d'une part parce qu'il est analogue à l'intérieur d'une étoile, autrement dit planqué derrière le plasma originel complètement opaque, et d'autre part parce qu'il est analogue au centre d'un trou noir statique, autrement dit une singularité événementielle: redshift infini => temps statique => il fait tout noir); et l' horizon d'observation c'est juste (en gros) l' époque de la recombinaison. D'ailleurs le Big Bang est probablement aussi l' analogue du Marsupilami: Y'a pas mal de littérature qui laisse penser qu'il existe, mais en fait il existe probablement pas pour de vrai, c'est juste une limite de notre description théorique du bazar.
  4. eVscope, Stellina

    Ou des esthètes de cheval, car ils trouvent ça beau (comme dirait Bobby).
  5. Des LED partout...

    Je me demande si toutes ces merveilleuses lampes à LED supporteraient bien une bonne éjection de masse coronale en pleine poire ...
  6. On peut sans se tromper affirmer que c'est une image fausse. En effet, à l' époque, il n'y avait pas encore d'épingles.
  7. Bref, faut laisser sa chance au produit.
  8. Excellent. Surtout la dernière phrase.
  9. Par rapport au Clavius, ça se positionne comment, en rapport qualité/prix ? Au moins Stellina n'a pas l'air d'être entièrement en unobtainium ...
  10. Transit Mercure 11/11/2019

    Respect à ceux qui arrivent à photographier ce genre de truc au smartphone. J'ai essayé en projection oculaire (mak 127 plossl 20), le résultat est une daube floue. Faut dire qu'avec le vent l'image en visuel n'était pas vraiment stable (trépied manfrotto sous dimensionné qui vibrait de partout)
  11. Transit Mercure 11/11/2019

    Yes ! Vu à l'oculaire pendant un trouée. Turbu de ouf et voile de nuage, mais c'est mieux que rien.
  12. Un Univers sphérique ?

    Et en plus ils sont confus parce qu'il y a trop de salles dans leur couloir annexe.
  13. Un Univers sphérique ?

    Let's agree to disagree...
  14. Un Univers sphérique ?

    Effectivement c'est une bonne question. Je dirais qu'à part extrapoler le principe de Copernic à tout l' Univers, on est n*é (ça rime presque avec Copernic)
  15. Un Univers sphérique ?

    Ben non. Le sujet de ce fil concerne l' évolution de l' Univers aux grandes échelles. Plus précisément, le sujet concerne les discordances entre les observations et le modèle de l' évolution de l' Univers aux grandes échelles. Ben non. L'espace-temps est courbe, mais l'espace 3D (le sous-espace de l'espace-temps à temps cosmologique constant) peut lui aussi être courbe sans contredire les équations théoriques. C'est le paramètre k qui "encode" cette courbure spatiale. L'article prétends qu'il est possible (mais quand même problématique) que, contrairement à ce que semblaient indiquer les données précédentes, le paramètre k pourrait bien être non nul (k=0 signifiant que l'espace 3D au sens indiqué ci-dessus serait plat).