PascalD

Member
  • Content count

    6813
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Last Connexion

    Soon available - 40535

PascalD last won the day on March 18 2023

PascalD had the most liked content!

Community Reputation

4338 Excellent

About PascalD

  • Rank
    Hyperactive member
  1. Un peu comme ceux qui sont collés à leur smartphone donc ?
  2. Oui, mais j'imagine qu'un tétraplégique verrait la chose un peu autrement.
  3. Je me demande quel effet météorologique ce genre de truc pourrait avoir, surtout si il était répété sur plusieurs sites... Est-ce qu'injecter de l'énergie supplémentaire dans un système qui est déjà sur une trajectoire d'emballement est vraiment une bonne idée ?
  4. la fin de la matière noire .....

    Oui ça serait bien de ne pas tout mélanger. Les considération sur les superstitions, que ça soit les fées, le monstre du Loch Ness, le Père Noël, ou le Bon Dieu, n'ont pas grand chose à faire ici dans Astronomie Générale, après tout. Pourquoi ne pas débattre de tout ça ailleurs, dans Bric à Brac par exemple ? (ça peut avoir un vague lien avec l'astronomie, enfin pour ceux qui y croient, après tout, donc ça colle).
  5. la fin de la matière noire .....

    Va dire ça à un Hindouiste, Shintoïste ou n'importe quelle autre religion non monothéiste, pour voir Faut quand même reconnaître que question potins, coucheries et autres anecdotes croustillantes, ces religions-là sont quand même plus fun que celles dérivées du buisson ardent.
  6. la fin de la matière noire .....

    L'origine du monde est exposée au musée d'Orsay. Pas besoin d'aller chercher de la transcendance.
  7. la fin de la matière noire .....

    D'un coté, le modèle de concordance avec 2 paramètres inconnus (l'énergie noire et la matière noire) pour un modèle contraint expérimentalement par pas mal d'observations, et construit sur la base de 2 théories ayant reçu un nombre incalculable de vérifications expérimentales de l'échelle atomique à l'écheile extra galactique : la RG et la mécanique quantique). De l'autre, le modèle de JPP avec au minumum 6 paramètres libres (la métrique du secteur à masse négative), sur lesquelles on a aucune contrainte observationnelle, et qu'on peut ajuster au gré de n'importe quelle observations, construit sur une modification de la RG d'une part, et sur rien d'autre part. En quoi c'est un progrès de rajouter 6 inconnues pour en supprimer 2? Pourquoi ce dernier serait plus prédictif ? A noter qu'il faut aussi inventer une mécanique quantique du secteur à masse négative, hein (validée par quelles observations ?), donc quand je dis 6 paramètres libres, c'est un grand minimum, avec un peu de créativité on peut sûrement en inventer autant qu'on veut des paramètres libres. En quoi c'est mieux ? A la fin de son intervention JPP énumère un tas de trucs "expliqués" par son modèle; on remarquera qu'il ne donne aucune référence aux papiers qui détaillent lesdites explications.
  8. la fin de la matière noire .....

    Pour contrebalancer un peu le "à visionner jusqu'au bout" précédent:
  9. la fin de la matière noire .....

    En effet, surtout vers la fin, quand dans un éclair de lucidité, il déclare "j'ai 87 ans [...], je vais devenir gaga, comme tout le monde".
  10. la fin de la matière noire .....

    Là tu exagères. Il me semble que sans affiliation à une université, c'est pratiquement impossible de publier. Donc à moins que JPP se soit inscrit en master2 d'astrophysique, il n'a pas accès à Arxiv et encore moins aux revues. Par contre vu qu'il ne manque pas de "professionnels convaincus par le modèle Janus", c'est étonnant de ne pas voir de papiers sortir (à part des trucs d'une qualité , heu, discutable, comme par exemple https://arxiv.org/pdf/2103.12845.pdf )
  11. la fin de la matière noire .....

    A ce stade, il va falloir donner des noms, parce qu'autrement, cet argument est non recevable. On sait tous ici qui est dg2, et quel est son niveau de compétence en ce qui concerne la RG en général et les trous noirs et la cosmologie en particulier. Par contre, les "autres personnes qui pensent le contraire", ici personne n'a la moindre idée de qui il s'agit. G. D'Agostini ? Qui d'autre ? D'autre part, je n'ai vu aucun argument réfutant les remarques de dg2 concernant les incohérences du modèle, à part '"d'autres pensent le contraire". S'il y a des arguments techniques, et que vous ne les connaissez pas, demandez donc à ces "autres personnes" de vous les donner. Encore une fois, si le modèle marche et est prédictif, ça ne devrait pas être si difficile que ça de publier. La section gr-qc d'arxiv grouille de trucs bien plus exotiques qu'un vague modèle bimétrique à la Janus.
  12. la fin de la matière noire .....

    Avant d'imaginer un séminaire, il faudrait déjà publier quelque chose. Etant donné que (selon vous) il ne manque pas de professionnels compétents qui considèrent son modèle comme valide, ça ne devrait pas être si difficile que ça. Bref, c'est bien de persévérer, mais l'objectif devrait être de publier plein de papiers (sur les objets compacts, la formation des galaxies, les ondes gravitationnelles, le fond diffus cosmologique, l'abondance des éléments, les oscillations acoustiques baryoniques, etc dans le cadre de ce modèle révolutionnaire ... c'est pas les sujets qui manquent. Une fois toutes ces publications diffusées, organiser un séminaire devrait être extrêment simple. PS: vous persistez bizarrement à asséner "la foi en l'existence de singularités" comme argument anti modèle de concordance, alors qu'il est clair pour n'importe qui s'intéressant un tant soit peu au sujet (c'est à dire ayant fait l'effort de s'informer un peu plus qu'à travers les ouvrages de vulgarisation destinés au grand public) qu'aucun chercheur en gravité quantique ne croit en l'existence d'une singularité (ni au début de l'univers ni comme fin des trous noirs), ou du moins pour être plus précis, que les singularités telles que prédites par la RG (qui est une théorie classique) sont physiquement pertinentes. Comme dg2 a pris la peine de l'indiquer dans sa dernière intervention, la présence de singularités dans les équations signifie tout bêtement que la RG n'est plus valide à partir d'une certaine échelle de densité d'énergie.
  13. Après faut pas perdre de vue que le truc est dans l'espace donc les sources d'irradiation, c'est pas ce qui manque. A commencer par les éruptions solaires.
  14. la fin de la matière noire .....

    Moi ce qui me fascine c'est la légereté avec laquelle vous mettez à la poubelle des tas d'observations. Il n'y a pas que Ligo/Virgo qui trouve des trous noirs stellaires de plus de 2,5 masses solaires. Par exemple, comment expliquer ça avec le modèle des plugstars janusiennes : https://arxiv.org/html/2402.10371v1 et https://www.cambridge.org/core/services/aop-cambridge-core/content/view/S1743921307004590 ? L'argument d'autorité ne me semble pas du côté que vous indiquez La charge de la preuve est du côté de celui qui propose un modèle alternatif : Le minimum est de prouver qu'il fait au moins aussi bien que le modèle dominant pour rendre compte des observations. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça ne semble pas être le cas.