Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14973
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Everything posted by Christophe Pellier

  1. Jupiter du 07/11/23 dans les IR

    Super merci par mail c'est parfait (tu l'as je pense) sinon en mp sur le forum. Ces 3 seulement : 742, CH4 et Y
  2. Jupiter du 07/11/23 dans les IR

    Philippe, est-ce que tu gardes les images stackées non traitées ? Il est possible que cette série m'intéresse pour mon suivi photométrique... si tu acceptes bien entendu
  3. Jupiter du 07/11/23 dans les IR

    Très belle série IR !
  4. Anciens oculaires

    Je m'en sers avec différentes barlow en fait (dont l'APM qui corrige la coma) Il n'y a que le Meade RGO 4 mm (une acquisition récente) que j'utilise directement au foyer (gross 375x), au centre du champ l'image est clean Sinon il me servent pour la collimation aussi
  5. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Mat Oui, elles sont pas faciles à obtenir, c'est ça qui est satisfaisant quand ça sort bien. Et il y a un réel intérêt pour le suivi des phénomènes (changements de couleur)
  6. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Hello ! Je termine (enfin presque, il reste une soirée moyenne en IR...) les données acquises il y a ... ben presque un mois maintenant. Comme je le disais dans un autre fil, une des raisons pour lesquelles ça traîne autant c'est mon retour vers la dérotation d'images, issu d'un désir de gain de temps... c'est raté ! C'est contre-intuitif mais le temps "perdu" lors du traitement du film permet d'en gagner beaucoup au traitement, en fonction du nombre d'images prévues pour la dérotation finale. C'était une superbe nuit bien stable, j'ai vraiment regretté de ne pas pouvoir continuer dans l'IR ou sur Uranus, travail du lendemain oblige. Ce sont les longitudes idéales pour calculer mes futurs profils photométriques nord-sud, sans aucun détail notable au méridien sur un système de bandes et de zones bien représentatif de l'état actuel de la planète. En couleur à la 462MC: En couleur avec les filtres Johnson-Cousins, c'est plus fin là quand même, même si le temps passé est largement supérieur... Bande UV. C'est la seule qui a connu un passage de turbu ondulante, padbol . On voit le début d'une belle éruption dans la NEB en haut à droite. Bleu profond : Bande bleue : Bande V : Bande rouge: Et bande infrarouge :
  7. Anciens oculaires

    A l'origine c'était pour mon Gregory 250 à F/32. Ca me faisait du 200x de grossissement... A cette heure je ne l'utilise plus (mon télescope actuel est à F/5...), mais par simple déplorable habitude de collectionneur (du dimanche) j'aime bien avoir une collection d'orthos vintage (et quelques modernes) du 40 au 4 mm. Je ne fais que de l'imagerie planétaire mais quand le seeing est bon j'essaye de prendre toujours quelques minutes en début ou fin de séance pour faire tourner quelques exemplaires.
  8. Anciens oculaires

    J'ai le OR40 Perl Royal. Les reflets internes des lentilles sont identiques à ceux observables sur les autres Abbe ortho en 3+1.
  9. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Fabrice Quelques semaines seulement, celle-ci s'est déjà développée et a disparu. Par contre il y en a d'autres ailleurs. Dans la SEB ces phénomènes sont à la fois beaucoup plus rares mais plus durables (plusieurs mois)
  10. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Michel et Patrick ! Très similaire, en rouge le Chroma, en turquoise l'Astronomik (mon exemplaire du Chroma a une transmission verte légèrement plus faible, ce qui est très bien) En fait on pourrait presque calibrer photométriquement l'Astronomik B2C comme un Johnson B, n'était sa fuite UV (non visible ici)
  11. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Phil et Franck
  12. Anciens oculaires

    Je l'ai vu dans un ancien catalogue Vixen japonais. Tu as une photo ? Je ne l'ai pas trouvé dans les PA..
  13. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Alain, Bernard et Daniel ! Merci Bernard... c'est mon péché mignon
  14. Hello, 22 jours pour finaliser je ne m'améliore pas Retour sur la nuit du 7 octobre matin, très bon seeing la plupart du temps. La séance a été consacrée à l'acquisition des données nécessaires pour le millésime 2023 de mon étude sur les couleurs de Jupiter. Acquisition de trois étoiles de référence dans le Bélier, et prise de vue sur Jupiter entre les deux... d'où pas mal de décalage entre les images. C'est la scène arrière de Jupiter, sans la TR, où on voit des structures plus discrètes mais quand même intéressantes. Prise de vue en couleur en fin de séance : En bas, on voit l'arrivée de ce qui doit être la quatrième tache rouge, qui circule dans le S4TC si on en croit sa latitude. Mais en haut dans la NEB, sans orchestre ni gon****esses, évolue discrètement une scène mise en place en 2021: Le White spot Z, anticyclone blanc du coin since 1998 quand même, et la barge sombre qui a évolué en une sorte de gros blob curieux... Passons à la série photométrique, avec un invité déguisé, le satellite Io... Bande R: Bande V: Bande B. Io sort du disque en milieu de capture... Filtre B425. Je l''ai rajouté dans la séquence photométrique, car il a une bande passante plutôt intéressante pour Jupiter. Initialement prévu pour chasser des phénomènes martiens, il se trouve qu'il transmet la partie du spectre de Jupiter qui connaît sans doute les plus fortes variations de contraste. J'ai déjà réussi à le calibrer photométriquement sur Mars l'hiver dernier. La différence est subtile avec le bleu large, mais les bandes sont un peu plus sombres par exemple. Io est cette fois bien visible, et il montre des traces d'albédo très marquées. Ce sont les régions les plus rouges du satellite, qui sont fortement absorbées par le bleu profond. J'ai extrait la couche bleue de la simulation WinJupos, floutée, et ça colle avec ce qu'on voit. Bande U: alors ça c'est encore plus fort, l'absorption est tellement intense que Io n'est plus du tout circulaire. J'ai vérifié en poussant les niveaux: il y a zéro signal dans les régions orange, nada. Simulation en couleur WJ Composition RcVB, 40 minutes à cause des séquences stellaires... et du coup il manque un bout. Finalement l'aspect est proche de la caméra couleur... sauf qu'il n'y a pas besoin de renforcer la saturation. En fin de séance, je passe à la roue à filtres infrarouges, mais les images sont un peu moins bonnes. Dans cette roue "IR" j'ai quand même eu l'idée de rajouter un de mes filtres UV juste à côté du méthane, car il est intéressant de comparer les deux. Ca me permet de sortir une UV facilement après chaque CH4. CH4: noter la TR S4TC, tout en bas, qui claque bien (et en haut à gauche, celle de la NNTZ) UV, cette petite TR apparaît sombre, comme il se doit Une IR profond pour terminer... C'est tout pour cette belle nuit. Il m'en reste une dernière excellente, qui montrera presque les mêmes longitudes.
  15. Jupiter le 10, ma meilleure nuit

    Merci Daniel, Paul et JP, Avec un filtre bleu plus long (comme l'Astronomik deep-sky), ou un g', ça peut faire de belles choses aussi Pas de nom, juste une nomenclature, qui sont pointées sur cette carto BAA récente: spot A1 SSTC (tout à gauche) et le S4-LRS-1 (little red spot du 4ème domaine tempéré sud) Ce sont eux qui se déplacent, plus que la TR du reste !
  16. Jupiter dans le SWIR

    Ah oui je n'avais pas vu la transmission du capteur, y'a même rien avant 950, du coup le RG1000 n'aurait effectivement pas trop d'utilité.
  17. Jupiter dans le SWIR

    C'est très intéressant, en dépit de la faible résolution... il te faudrait un filtre qui transmette plus loin, genre un RG1000... Plus simplement à cause de son albédo plus élevé que Jupiter à ces longueurs d'onde. La contribution volcanique ne commence à dominer que bien plus loin dans l'IR.
  18. Jupiter le 7, série photométrique + bonus... et Io en B/UV

    Merci Yann et Daniel ! C'est pas faux mais en fait je suis en train de me dire que c'est à cause de mon retour vers la dérotation d'images... Récemment j'en ai eu marre d'attendre des heures après mes dérotations de vidéo. Sauf que le fait d'avoir x images à traiter au lieu d'une seule, c'est la porte ouverte aux retours en arrière avec toute la procédure à recommencer... Ca typique ce matin, sur ma dernière série du 10 en cours de traitement, j'ai choisi des agrandissements à 140% pour le B/B425... et là avec l'image en couleurs, qui passe très bien à 150%, j'ai décidé de tout refaire... C'est ça qui m'a fait perdre du temps en fait. Avec la dérotation de vidéo, c'est bien plus facile de reprendre les traitements si on en a besoin.
  19. Traitement plus naturel sur Jupiter au 400mm du 15 octobre 2023

    Excellentes images !
  20. Ces instruments "vintage" de notre jeunesse...

    Parti de sa belle mort en déchetterie... invendable Le voici dans sa dernière performance du temps où moi aussi j'avais un balcon à lambda/10 à Noisy le Grand, alors que le 250 était en maintenance...
  21. Ces instruments "vintage" de notre jeunesse...

    @Christophe Pellier a fait ses premières images des planètes avec un Arcane 180mm au début des années 2000. Je me rappelle de ses magnifiques Jupiter! Il pourra nous donner un avis objectif sur la qualité de ces instruments. Star test un peu décevant (mon 305 Skywatcher actuel est meilleur) mais des images pourtant bien piquées et contrastées que ce soit en visuel ou en photo. J'avais la version secteur et par contre le suivi n'était pas adapté à l'imagerie planétaire. Une fois la capture lancée... aucun moyen d'effectuer une correction, je devais prier pour que la planète ne sorte pas du champ. C'était le stress à chaque fois que je devais faire des séries RVB sur Mars... Y'avait pas la dérotation à l'époque... et en plus je montais et démontais tous les filtres à la main entre chaque capture. Une sorte de discipline olympique