Christophe Pellier

Membre
  • Compteur de contenus

    10 752
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13
  • Pays

    France

Christophe Pellier a gagné pour la dernière fois le 17 novembre

Christophe Pellier a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 844 Très bonne réputation

À propos de Christophe Pellier

  • Rang
    Membre hyperactif

Informations personnelles

Visiteurs récents du profil

4 356 visualisations du profil
  1. Vénus , le 04 décembre 2018 .

    Superbe la première IR, très douce
  2. Une petite mars du 28 + question dérotation

    Même réponse que Bernard pour l'image de référence, j'utilise le limite frame d'AS3, et stack à 100% 240 secondes sur Mars, pas de problème sans dérotation surtout à moins de 10 secondes d'arc maintenant Pour cette planète la dérotation d'images reste plus utile, on a tellement de lumière que les vidéos ne sont jamais longues (sauf dans le bleu éventuellement)
  3. Premiers essais de spectro sur Uranus et Neptune

    J'avais un doute sur l'utilisation en altaz avec le SA. Sur des temps longs, la rotation de champ n'allait-elle pas ruiner la pose ? ... sauf que non : l'orientation du spectre dépend uniquement de celle du réseau par rapport au capteur. Tu peux tourner la caméra dans tous les sens, le spectre ne bouge pas. Donc la rotation de champ ne doit pas joeur. De toutes façons mes temps de capture reste courts, 1 à 3 mn max et encore, c'est parce qu'en 16 bits en plein format, ça bouchonne. Nombre de pose : ici, j'ai 500 poses de 50 à 200 ms, selon la cible, avec 100 poses additionnées (bestof) Le traitement est entièrement réalisé dans les deux seuls logiciels que je maîtrise pour le moment, à savoir Iris pour le traitement des données brutes et Rspec pour celui des spectres. J'ai commencé à investir Isis et Vspec mais ces deux logiciels me donnent du fil à retordre. J'ai bien avancé le week-end dernier. Le F/5 est conseillé car les cibles étant plus petites sur le capteur, la résolution est meilleure dans la mesure où on travaille sans fente... C'est ce que j'ai compris de mes dernières lectures. Le SA est vissé comme un filtre dans l'adaptateur de la caméra, pour l'instant il n'y a rien d'autre.
  4. une petite Mars retraitée

    Très belle image !
  5. Mes premières Uranus et Venus la nuit du 28/29

    Pas mal du tout, on perçoit la région polaire sur Uranus je pense...
  6. Premières Vénus , le 27 novembre 2018 , N 400 .

    Chouettes images, on sent des détails en IR je pense !
  7. Premiers essais de spectro sur Uranus et Neptune

    Lucien, Oui mais ça n'empêche pas que du signal utile sera perdu à des longueurs d'onde indispensables et ça ça ne se rattrape pas. Le filtre B est trop décalé vers l'UV par exemple... Autre exemple mais dans un autre domaine, ces bandes transmettent très mal le rayonnement H beta/OIII. Un peu embêtant pour tenter de rendre de façon fidèle la couleur des nébuleuses ! Le projet que j'ai est de rattacher ces spectres aux bandes photométriques, mais sans en tirer de leçon pour le traitement. Merci, super spectre JM, peux-tu préciser exactement les détails que tu souhaites ? Tout à fait, en planétaire la présence d'une forte absorption à un endroit du spectre est souvent synonyme d'un fort contraste sur les détails !
  8. Premiers essais de spectro sur Uranus et Neptune

    Merci Lucien. Faire le lien avec le traitement des images serait en effet un projet sympa, mais je n'en ferai pas un outil d'évaluation précis pour cela. Les bandes photométriques ne sont pas des références très satisfaisantes de ce point de vue, il n'y a qu'à voir l'aspect des courbes... Peut-être tenter de calibrer photométriquement des filtres comme les RVB AstronomiK. Là on serait déjà mieux !
  9. Spectre de Neptune avec le Star analyser

    Spectre corrigé par division avec le spectre d'une étoile de type solaire située à proximité.
  10. Spectre d'Uranus avec le Star analyser

    Spectre corrigé par division avec le spectre d'une étoile de type solaire située à proximité.
  11. Salut à tous, Voici mes premiers essais de spectro avec le star analyser sur Uranus et Neptune. Le traitement a été rigoureux: 1) Correction de l'offset, dark, flat 2) Division du spectre brut de chaque planète par le spectre brut d'une étoile de type solaire située à proximité En dépit de la présence d'erreurs dans la partie bleue du spectre, je retrouve au moins une forme correcte des courbes, avec Neptune plus bleue et Uranus légèrement plus verte. La prochaine fois j'essayerai d'obtenir la partir infrarouge du spectre à l'aide d'un filtre d'ordre.
  12. Mars le soir du 24/11

    Belles images en effet.
  13. Oui, mais je crois qu'on n'est pas très sûrs de sa position exacte. De plus on ne sait pas non plus si elle est toujours là...
  14. Bonnes images Arnaud ! Et bien, il y a la région polaire brillante c'est déjà bien ! Pour le reste, je ne vois rien tourner mais je crois que les images sont saturées au traitement.
  15. mars et uranus la semaine derniere

    Chouettes images !