Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14155
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    26
  • Country

    France

Everything posted by Christophe Pellier

  1. Copernic au Dobson 400

    Moi j'aurais pensé aux mouvements de l'air quand même (pas tant de la "turbu" en tant que telle). D'où ma question sur le filtrage, qui permet d'obtenir une image beaucoup plus nette, qui ne "bave" pas, alors qu'en lumière blanche (comme sur tes images), il y a très souvent une "fébrilité" de l'air... justement éliminée dans les longueurs d'onde élevées. Penses-y quand même Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  2. Copernic au Dobson 400

    Salut Rolf, la résolution de ton image est très impressionnante ! J'ai quand même une question : on dirait que tous les détails de l'image sont "dédoublés" - il n'y aurait pas un petit problème ? Et une deuxième : tu n'as jamais pensé à utiliser un filtre IR ou rouge... pour aller encore plus loin. Amicalement Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  3. Lune du 04 / 10 / 2004 au 250

    Un Clavius de référence Elie Tu devrais peut-être essayer de rajouter ton OIII sur le filtre rouge, rappelle-toi que ça donne un filtre IR (comme à Ludiver ). Chui certain que tu gagnerais encore (l'image sera nettement plus stable qu'avec le filtre rouge) A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  4. Raw,capteur noir et blanc ,Toucam et questions???

    Non HAlfie, à 10 i/s il ne doit pas y avoir de problèmes... Tes images sont de bons exemples (avec d'autres). Pour être plus coulant je dirais qu'on a le choix entre 5 et 10 (mais 15 franchement ça m'étonnerait que ça apporte quelque chose). On notera que tous les bons observateurs webcam (les Peach et cie) sont à 10 i/s, pas plus. Moi j'aurais tendance à penser très franchement que le passage de 5 à 10 en fait n'apporte rien, mais pour éviter de causer dans le vide j'attendrais un petit antyclone pour faire quelques comparaisons ! A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  5. Raw,capteur noir et blanc ,Toucam et questions???

    LOL. Je vois que la cadence 5 i/s terrifie toujours pas mal de monde ! Quand il fera beau, je tenterais de faire des essais en raw NB pour voir, mais je tiens à redonner mon avis (appuyé sur des mois d'expérience) : oui, on peut parfaitement shooter à 5 i/s en raw NB, en bénéficiant de la totale absence de compression (quid de la compression à 15 i/s ?), d'un rapport signal/bruit de la brute bien supérieur, et de l'accès au temps de pose réel de 1/5ème de seconde en cas de gros problème de lumière, temps de pose par définition inaccessible aux cadences de capture supérieures. Et même sur Jupiter, on peut capturer pendant deux minutes, et 400 brutes sur 600 suffisent à éliminer le bruit presque complètement. J'ai plusieurs dizaines d'exemples... Avec deux avantages secondaires assez appréciables : gain de place sur le disque dur, et temps de traitement minimal A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  6. Saturne 031004 avec la bouteille de Butane

    Thierry, je crois que tu devrais essayer de passer à 5 i/s et 1/25ème, car tu double ton temps de pose par rapport à 10 i/s... J'avais le même problème du temps où je faisais Saturne avec la Toucam, pas moyen d'ajouter un IRcut (et même avec mon petit F/40, pas moyen d'être à 10 i/s ) Ou bien trouve-toi un capteur NB et là... Amicalement, Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  7. Uranus au MK66

    Thierry, si l'aplatissement de l'image était tout le temps visible effectivement ça pourrait signifier que c'était une manifestation de l'aplatissement du disque, maintenant il y a encore une autre hypothèse (ce n'est pas que je veuille jouer les rabats-joie mais.... ) c'est qu'à la faible hauteur d'Uranus, c'est la couche bleue qui était déformée, décalée et moins bien focalisée que les deux autres... Quant à ce que je peux obtenir du 180, on détecte peut-être, effectivement, une différence de teinte, la région polaire sud étant actuellement nettement plus brillante que le reste en lumière rouge / infrarouge, comme ici : Le pôle sud semble bel et bien briller en R / IR, comme le montrent (beaucoup mieux !) les images prises par Hubble ou au Pic ces deux dernières années. Elle ne semblent pas convaincantes, et même si je suis optimiste (non par leur aspect mais par les indices de conformité (orientation - longueur d'onde)) l'image amateur qui serait sans contestation possible n'a pas encore été prise... A part ça, on voit bien que la forme de la planète change un peu trop en fonction du filtrage ! L'image bleue est bien renflée, mais pour moi, c'est à cause de la turbu. Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 29-09-2004).]
  8. Uranus au MK66

    Bonjour Thierry, c'est une bonne tentative je trouve, l'image est plutôt nette ! Pour avoir fait quelques tentatives moi aussi cet été, je ne peux que confirmer ce que tu as remarqué, à savoir qu'il est difficile d'obtenir une image ronde, et que la taille de l'image peut varier fortement en fonction du traitement. En théorie une image réussie ne serait pas ronde, car Uranus est très nettement renflée aux pôles, mais il est plus raisonnable d'incriminer la turbu je crois, un disque de 4" à peine est super sensible aux mouvements de l'air... A la base, avec 150 mm ou 180 comme moi, on reste quand même limité sur ce genre d'objet... Ceci dit les conditions d'observation sur Uranus vont s'améliorer rapidement dans les années qui viennent, pour moi ce sera une des cibles majeures A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  9. combien d'utilisateurs d'atik ?

    Salut, cela dépend de l'usage que tu souhaites en faire. Pour le planétaire je te dirais que c'est ce qui se fait de mieux en ce moment, c'est une vraie bête de course avec le mode raw (cf mon site par exemple, à partir de janvier 2004 pour le mode raw). En même temps, une toucam ou vesta modifiée NB est identique et beaucoup moins chère. Pour le ciel profond, je laisserais d'autres répondre à ma place... Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  10. Deux nouveaux spots sur Saturne

    Salut Simon, en effet il faut avoir l'oeil pour le deuxième spot ! Mais il a été confirmé par des images prises le même matin par Jean-Jacques Poupeau (qui ne doit pas participer à ce forum), donc c'est certain Par contre pour la ribambelle, ouais, faudrait revenir à des boissons plus ferrugineuses là Ces deux spots sont des manifestations classiques, à des emplacements habituels, mais plus de deux spots ce serait du jamais vu ! Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  11. Deux nouveaux spots sur Saturne

    Salut tous, le 15 septembre le Japonais Tomio Akutsu a produit des images de Saturne montrant un nouveau spot dans la Zone tempérée sud de la planète (très fréquent ces deux dernières années) voir : http://www.kk-system.co.jp/Alpo/kk04/s040915z.htm Comme il devait être visible ce matin en France vers 6 H 15 (heure locale) je me suis levé tôt et effectivement, on le voit très bien, mais en plus il y en a un deuxième Technique : newton 180 + filtre rouge Astronomik et ATK-1HS. Je suppose que Cassini l'a vu depuis longtemps, mais je n'ai pas encore vu d'images. Il est récent car sur mes images du 1er septembre à la même longitude il n'y avait strictement rien. Prochains passages visibles en Europe de l'ouest du spot principal (sa longitude est de 300° environ en système III) : 21 septembre, 4H10 TU 25 septembre, 4H00 TU A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  12. Taille de la tache de diffraction suivant la longueur d'onde

    Geo, oui, c'est l'explication de base, mais Asp06 et Thierry ont évoqué une raison supplémentaire... Pour illustrer la perte de résolution que je peux rencontrer avec le IR780, voici des vieilles images de Mars en 2003 : La résolution de l'image IR est très nettemment plus faible que celle de l'image rouge...------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  13. Le 30 août dernier au soir j'ai continué à faire des tests optiques du 180, et cette fois j'étais curieux de vérifier concrètement ce qu'on "raconte" au sujet de la résolution du télescope qui varie selon la longueur d'onde (certains de mes résultats en images planétaires le prouvaient déjà). Comme le seeing était très bon, j'ai fait des images d'Altaïr à F/40 avec les filtres UV, Vert, et IR780, et voilà ce que ça donne : La taille du disque d'Airy dans l'infrarouge est plutôt impressionnante par rapport aux autres !!! Ca prouve largement que la résolution d'un instrument diminue de façon très sensible dans l'infrarouge. Evidemment, selon les conditions d'observation et selon la puissance de l'instrument, on peut souvent obtenir à l'inverse de meilleurs résultats dans l'infrarouge, mais moi je sais qu'avec 180 mm, quand l'atmosphère est stable, ça se voit. Dans l'UV le disque est minuscule, par contre ça semble diffuser pas mal autour. Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  14. Taille de la tache de diffraction suivant la longueur d'onde

    Merci de ta réponse. OK je comprends mieux... Je vais jeter un coup d'oeil du côté de chez Edmund ! A+------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  15. Taille de la tache de diffraction suivant la longueur d'onde

    Thierry, le sphérochromatisme... c'est quoi En fait il y a deux lentilles de barlow, deux triplets 2x en série. Je me suis toujours demandé si ça avait un effet quelconque sur l'image (bon ? mauvais ?) mais en tout cas c'est toujours ce montage que j'ai utilisé en "haute résolution" avec cet instrument et sans déconner, qu'est-ce que j'ai été content des résultats... Quant au halo en UV, moi j'incriminerais plutôt la diffusion des courtes longueurs d'onde par l'atmosphère. Par exemple mes brutes de Vénus en UV sont toujours plus floues et diffuses sur les bords qu'en IR (même par très bon seeing). ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier [Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 18-09-2004).]
  16. Taille de la tache de diffraction suivant la longueur d'onde

    Merci Achille Asp06, pour voir s'il y a une augmentation linéaire de la tache il aurait fallu que je fasse des images en lumière rouge pour compléter. Le filtre vert a sa transmission centrale à 530 nm, et le IR à 800 nm, y'a du monde entre les deux ! Sinon il n'a pas de largeur de bande car c'est un "longpass". Il transmet vers 750 nm, atteint 50 % à 780 et à 800 nm il atteint son maximum d'environ 80 % de transmission. Cette transmission se maintient par la suite. Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  17. Taille de la tache de diffraction suivant la longueur d'onde

    Bah non, s'il n'y a qu'une longueur d'onde il ne peut pas y avoir de chromatisme ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  18. Deux nouveaux spots sur Saturne

    Merci Tony, la route n'est pas forcément longue, le tout c'est de savoir s'y prendre. C'est quand tu veux pour des conseils A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  19. Deux nouveaux spots sur Saturne

    bah merci Jorge ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  20. trichromie

    Pour enfoncer le clou sur Baader Fred, je dirais que la courbe annoncée pour le filtre bleu en plus n'est pas bonne (c'est un équivalent du W80A ou 82 je ne sais plus, le vert passe complètement ainsi qu'une bonne partie du rouge). Les Astronomik sont excellents c'est clair, mais il peut y avoir d'autres solutions. Pour un peu moins cher tu as les Schuler (voir par exemple sur http://www.astrovid.com/schuler_astro_imaging_filters.htm Ce sont de bons filtres, mais ils ne sont pas interférentiels (ils bloquent l'IR quand même) et je sais qu'Antonio Cidadao avait eu des problèmes de moisissure avec (il ne faut pas les laisser dans la roue à filtres...), en même temps je possède trois Schuler depuis plus d'un an que je garde au sec, et je n'ai pas eu ce problème. Il y a aussi True Technology qui a sorti des "type II" (auto-bloquant en IR) mais je ne sais pas où les trouver ni à quel prix. Pour l'usage en ciel profond cependant, je me garderais de te donner des conseils et il doit y avoir des choix supplémentaires... A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  21. trichromie

    Salut, en fait les filtres Astronomik sont de qualité supérieure (interférentiels etc), ils ont de bonnes bandes passantes donnant un très bon équilibre des couleurs, et ils sont auto-bloquants en IR (le filtre IR-cut ne sert que pour la luminance). Je les utilise en planétaire et j'en suis parfaitement content. Les Baader sont des filtres en verre colorés tout bêtes, ils ne bloquent pas l'infrarouge et nécessitent donc la présence du filtre IR-cut dans le chemin de la lumière, et en plus (c'est le pire) les bandes passantes ne sont pas bonnes. Le filtre bleu est très léger (à peine s'il bloque la couleur rouge...), le vert aussi, et le rouge par contre est très prononcé... bref pour obtenir de belles couleurs, c'est balèze. Voilà la réponse à ta question non si tu veux de bons filtres, il ne faut pas hésiter à y mettre le prix... Comme toujours dès qu'il y a de l'optique dans l'affaire. A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  22. Qulqu'un a-t-il de bons clichés d'Uranus ?

    Je viens de voir l'image de Cyril Cavadore et elle confirme ce que l'on voit depuis quelques années, à savoir que le pôle sud d'Uranus est plus brillant que le reste dans l'infrarouge. Superbe ! J'avais fait quelques images dans ces longueurs d'onde cet été et j'ai bien obtenu systématiquement ce résultat : Les images R, IR, R+IR montrent toutes une surbrillance sur le pôle sud de la planète.Je me dit que la prochaine étape pour l'astro planétaire amateur, c'est d'obtenir des infos sur le disque d'Uranus... Dans les années qui viennent la planète va grimper, malheureusement on va perdre de vue la région polaire australe Christophe ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  23. Questions sur les perturbations atmos.

    Je réponds à une autre partie de ta question La stabilité de l'atmosphère peut être meilleure en deuxième partie de nuit, surtout en été et en automne, mais c'est sous réserves des conditions de pression que je viens d'évoquer. Sinon oui, le seeing peut évoluer très rapidement, j'ai été témoin à plusieurs reprises d'images devenant pourries ou bien très bonnes en l'espace parfois de quelques minutes !! A+ Christophe------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  24. Questions sur les perturbations atmos.

    Salut, je peux te faire part de mon expérience pour la moitié nord de la France. Même s'il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, je trouve à présent que le seeing se prévoit avec une fiabilité relativement bonne en examinant une carte des pressions (courbes isobares), avec les critères suivants : 1) La meilleure situation possible : je me trouve sur le chemin d'un anticyclone arrivant assez rapidement par le sud-ouest (ou l'ouest) 2) D'autres bonnes situations : - l'anticyclone est au sud, et je me trouve dans un flux d'ouest ou de sud-ouest (mais pas trop rapide, voir ci-dessous) - je me trouve en situation de marais barométrique (conditions anticycloniques mais sans système de hautes pressions bien constitué) car l'air est relativement immobile. 3) Les conditions ne sont pas très bonnes ou mauvaises quand je me trouve entre deux systèmes (basses et hautes pressions) car le déplacement de l'air est en "courant" assez rapide (courbes isobares rapprochées) 4) La plus mauvaise situation possible se produit quand un puissant anticyclone est centré sur la Grande Bretagne ; je suis alors dans un flux d'est et, j'ignore pourquoi, mais les images sont normalement complètement pourries. Conditions vérifiées (presque toujours) en Bretagne et en région parisienne, qui demanderaient à être nuancées par d'autres données, mais là ça devient plus compliqué !Christophe ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier
  25. Venus en UV

    Dodi et HAlfie, je ne connaissais pas ce filtre, c'est une super nouvelle ! Il est un peu plus que cher que le Schuler que je possède mais il a peut-être l'avantage d'être disponible lui Par contre je doute qu'il permette de faire des images du Soleil dans la raie du calcium comme le dite le site (je sais... j'ai essayé ) Il semble bloquer les IR d'origine, c'est tout bon. HAlfie, voilà la courbe de mon filtre : C'est la courbe violette à gauche. Christophe ------------------ Christophe Pellier SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques Observations planétaires : astrosurf.com/pellier