Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14973
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Posts posted by Christophe Pellier


  1. Le 17/01/2024 à 18:10, MatEX a dit :

    Du nouveau sur la question avec cette thèse extrêmement intéressante que je suis en train de consommer sans modération.

    Mdr, je suis tombé dessus le week-end dernier :D 

    De ce que j'en ai vu dans d'autres papiers (notamment ceux qui sortent des équipes espagnoles bien connues), le modèle crème brûlée semble bien résister.


  2. Il y a 2 heures, MatEX a dit :

    Étonnant ! Les bandes nuageuses brunes ne seraient donc pas composée de sulfure d’ammonium comme ce que j’ai toujours lu dans la littérature scientifique ? 

    Alors là j'avoue que c'est possible, je n'ai pas regardé ! Tu as une référence ?

    Elles dévoilent des nuages plus profonds donc pourquoi pas


  3. Le 12/01/2024 à 19:18, MatEX a dit :

    J’étais persuadé qu’il s’agissait d’un écoulement dépressionnaire à l’intérieur même des couches nuageuses et non pas au-dessus. Car on est bien d’accord que si l’IR perce complètement les brumes d’altitude ( autour 100 mbar de mémoire ) sur Jupiter, elle ne perce pas ( très efficacement en tout cas ) les couches nuageuses principales. Celles situées au niveau d’1-2 bars je parle. Finalement, ma question est : quelle est l’épaisseur approximative d’une barge lambda et surtout, à l’intérieur de quoi évolue-t-elle ? La couche de sulfure d’ammonium ?

    La couche de sulfure d'ammonium est plus basse, je ne sais pas bien si on peut la voir sur nos images, peut-être à certains endroits, mais en IR, à mon avis c'est surtout de l'ammoniac NH3.

    Les barges apparaissent en cas de phase calme relatif dans les deux bandes équatoriales, qu'on associe à un refroidissement, qui entraîne la condensation de l'ammoniac au-dessus des nuages bruns. Sans aller jusqu'au paroxysme observable quand la SEB "disparaît", la phase calme de la NEB (qui correspond à sa "récession") est similaire, avec des nuages plus lisses et une teinte moins prononcée, signe de l'apparition de brumes. J'en déduirais que les barges sont des vortex superficiels au sein de ces brumes d'ammoniac...

    • Like 2

  4. Hello ! Effectivement c'est un détail atmosphérique, plutôt un anticyclone blanc de la zone tropicale nord, ils peuvent être assez brillants, et apparaître de façon plus saillante à l'écran au gré des fluctuations atmosphériques. La totalité des phénomènes observés après l'impact de 2009 n'ont été que de brefs flashs lumineux de quelques secondes qui ont toutes les chances de ne pas apparaître sur une image finale intégrée sur un temps long. D'où l'importance comme le dit Mathieu de passer le film sous DeTect (et encore, parfois le logiciel prend ces structures pour de possibles impacts, donc il faut faire des vérifs)


  5. il y a 9 minutes, christian viladrich a dit :

    Intéressant. C'est peut-être lié au caractère très lumineux de Vénus. Il faudra que j'essaie un jour de tester avec le spectro la sensibilité de mon œil au proche IR ;)

    Si tu as un W47, en plein jour tu peux détecter une teinte pourpre sur certains végétaux (face arrière des feuilles vertes éclairées par le Soleil, fleurs) ou encore certaines lampes d'intérieur. C'est la manifestation de la fuite IR (ça disparaît quand on rajoute un IR-cut)

    Sur Vénus, le truc c'est que la planète est bien plus brillante en IR que dans le violet, du coup la fuite se voit aussi !! (surtout avec la dispersion atmosphérique...)

    • Like 1

  6. Il y a 17 heures, christian viladrich a dit :
    Il y a 21 heures, teko38 a dit :

    En visuel l’œil est-il sensible au ir résiduel après le passage au travers du filtre coloré ??

     

    Non, pas vraiment. Sauf si on observe le Soleil. Dans ce cas là, il faut prendre les précautions nécessaires pour ne pas avoir un flux IR trop important (utilisation d'un filtre KG3 par exemple).

     

    Alors en fait, avec certains filtres et sur certains objets, oui. En visuel sur Vénus, avec le W47 j'utilise un IR-cut, sinon le halo produit par la fuite IR se voit légèrement...

    • Thanks 2

  7. Bravo pour les spokes !

    Effectivement pour les autres détails, j'ai tout de suite pensé à des problèmes d'alignement. J'ai eu ce type de problème sur une de mes images AQ de l'été dernier, au 685 Baader, je n'ai jamais réussi à m'en débarrasser (image non publiée du coup)

    image.png.e3d0e30dca47627cab8bd14d6ef74822.png

     

    Sinon, je n'ai jamais entendu parler (ni vu) d'aurores sur Saturne en IR ni en OIII. Comme sur Jupiter, les seuls qu'on observe sont dans l'ultraviolet lointain, totalement inaccessible pour nous hélas. 

    • Thanks 1

  8. Il y a 11 heures, nicephore a dit :

    Mais la couleur très sombre et la forme ovale m'intriguent quand même...

    Salut David,

    Il s'agit d'une base de "feston" (la grande virgule bleue qui s'en prolonge). C'est une zone de convection descendante ou un air plus chaud et plus sec dissipe les nuages blancs pour laisser voir des nuages plus sombres. En gros, c'est un énorme trou dans les nuages. Mais c'est surtout une activité tout à fait normale à cet endroit. Si tu te balade dans les galeries d'images tu en verras plein.

    Le dernier flash n'est pas intervenu à cet endroit, qui plus est.

     

    • Like 3

  9. Il y a 10 heures, JML a dit :

    Sacrément rouge en tout cas la barge brune...

    Oui si les brumes se dissipent bien au centre on a un max de contraste sur les nuages bruns-rouge en dessous !

    Il y a 2 heures, Astramazonie a dit :

    Le mystère est donc résolu Inspecteur PELLIER ? B|

    J'enverrai bientôt la facture de l'enquête B|:D

    • Like 2
    • Haha 3