Christophe Pellier

Member
  • Content count

    14973
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32
  • Last Connexion

    Soon available - 40763

Posts posted by Christophe Pellier


  1. Salut Jorge,
    Oui tu as raison pour Cassini elle est encore un peu large. Elle est plus fine avec le niveau 2 des ondelettes poussé à fond mais là le bruit monte très vite... Ici c'est niveau 2 à 10 et niveau 3 à 5 environ.
    Si j'ai eu le temps de faire Jupiter en couleur, j'ai eu le temps de tout faire meme de l'ultraviolet, mais beaucoup d'images sont ratées pour cause de mauvaise MAP... rapport à ce que je racontais plus haut !
    Sinon le 180 c'est un newton Arcane de 180 mm, F/6, de 1995. D'ici peu j'aurais des photos à mettre sur mon site web !!
    Christophe http://astrosurf.com/pellier

  2. Bonjour tout le monde
    J'ai pu faire il y a deux nuits des images avec le C14 de mon club astro dans de très bonnes conditions C'est la première fois que j'arrive à me servir de ce télescope depuis le mois de mars, en fait j'ai l'impression que la difficulté avec cet instrument vient d'une mise au point extremement exigeante : une fraction de tour de molette fait ou défait complètement la MAP ! C'est habituel ce genre de chose sur les SC ? Ce qui signifie qu'un peu de turbulence pourrait ruiner tout espoir, et expliquerait ainsi mes déboirs martiens de cet été (heureusement le newton de 180 était en parfait ordre de marche ). Enfin bon sur Saturne ça donne ça :

    Ici en haut une image LRVB : luminance avec webcam NB + IRcut (10 i/s, gain 50, exposition 1/33 je pense, trois minutes), chrominance ToUcam + IRcut.
    Au milieu : filtre infrarouge (réglages à peu près identiques)
    En bas : filtre rouge.
    Donc C14 + barlow 2 sans tirage.
    Certaines des brutes sont assez belles...

    En fin de nuit j'ai tenté Jupiter mais je n'ai pu faire qu'une seule bonne image, toujours dans l'infrarouge :

    Plein de choses intéressantes dans les nuages - la Grande tache rouge est juste sur le bord en haut à gauche. On voit en détail l'éruption de la Bande équatoriale sud qui a commencé en pleine conjonction solaire (loi de Murphy) mais qui continue encore...
    Amicalement
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier


  3. Merci beaucoup HAlfie
    Pour le capteur NB, ses avantages sont gigantesques pour le planétaire ! Meilleure définition d'image, très grande sensibilité qui facilite les réglages webcam ou bien autorise l'utilisation (presque) sans limite de filtres. Il y a une page sur mon site web ou je fais le bilan de quelques mois d'utilisation, si tu cherche un inventaire ! : http://astrosurf.com/pellier/capteurnb
    Pour la MAP, effectivement c'est le plus difficile, mais c'est une question d'habitude, et puis les images ne sont pas trop sombres non plus (surtout avec ce capteur). J'ai plus de mal avec mon cabestan poussif qu'avec l'aspect des brutes sur l'écran...
    Sinon tes images sont déjà excellentes, mais tu devrais peut-etre essayer de pousser un peu juste pour voir... c'est vrai qu'en ce qui me concerne j'ai un peu la main lourde ;-))))
    Pis pour la Lune, oui ça doit donner mais le problème c'est que cet objet m'intéresse beaucoup moins que les planètes... bon, juste une question de choix !
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier

  4. Bonsoir à tous
    Pour la première fois depuis longtemps en Bretagne il y a eu de très bonnes conditions la nuit dernière. Une bonne occasion d'observer les gazeuses. D'abord Jupiter :

    Ici à droite webcam NB + IRcut, au milieu ToUcam Pro + IRcut, et à droite filtre rouge pour pénétrer l'atmosphère. Avec un newton de 180, deux barlow 2x en série et un peu de tirage. Réglages: 10 ou 5i/s, expositions 1/5 ème de seconde, gain 50 % pendant une minute trente avec ou sans sélection d'image. Les images sont traitées dans Registax par ondelettes 1 1 15 1 1 1 environ, avec éventuellement un bref passage dans Iris à la fin (notamment pour recentrer les composantes couleurs).
    Quelques heures plus tot c'était le tour de Saturne :

    Les réglages et les traitements sont identiques. Les filtres utilisés pour les deux images du bas (webcam NB) sont rouge au milieu et vert en bas.
    J'ai déjà vu Encke avec un 200, par contre je crois que 180 c'est la limite administrative de la non-visibilité du truc non ?
    A+
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier


  5. Salut à tous
    Enfin un ciel dégagé et stable ce matin... deux mois que j'attends de pouvoir tester la webcam à capteur NB sur Jupiter avec sa pléthore de filtres !!
    J'ai pu réaliser des images dans toutes les couleurs du bleu jusqu'à l'infrarouge :

    On note d'abord la couleur très prononcée de la Grande tache rouge, qui mérite presque son nom à présent ;o), comme on peut le voir sur l'image couleur mais aussi sur l'image bleue (où l'anticyclone apparait très sombre).
    L'infrarouge est très intéressant et pénètre particulièrement bien les couches supérieures de l'atmosphère jovienne, par contre cette longueur d'onde est un peu plus difficile d'accès que prévu sur Jupiter (le filtre bleu est plus facile à utiliser, ce qui est paradoxal en CCD), et le rapport signal/bruit des images est un peu décevant.
    Un truc intéressant à noter : le capteur NB ne semble pas plus sensible dans l'infrarouge que le capteur couleur d'origine de la ToUcam Pro, alors qu'il est bien supérieur dans le visible (il n'y a qu'à comparer l'image RVB et l'image "en intégré" pour s'en convaincre !)... La deuxième image IR a été faite avec la ToUcam.
    Bon, je crois que je n'ai pas fini de m'amuser avec ce capteur NB
    Amicalement
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier


  6. Bonjour à tous
    Moi j'ai l'intention de faire du Vénus en UV et IR dans les mois qui viennent, mais il est exact que la planète sera basse sur l'horizon (en plus il fait vraiement moche !)
    Mon grain de sel concernant la technique sur Vénus...
    1) S'agissant de l'UV, il est exact que les CCD y sont extrêment peu sensibles, maintenant Vénus a un éclat extrêmement important. En webcam, un capteur NB sera préférable, mais il faut tenter avec le capteur couleur normal !
    Une petite expérience pour rassurer ? Quand j'ai reçu mon filtre UV en septembre, je l'ai essayé sur Mars (télescope de 180, deux barlow et du tirage, webcam NB). A 5 i/s et 1/25ème de seconde (1/5 en fait), gain 50%, Mars était tout juste visible sur l'écran. Donc pour Vénus ça devrait le faire.
    2) Attention avec le filtre violet W47, son usage en CCD exige la présence d'un filtre IRcut, car il possède une transmission infrarouge assez importante. Sans IRcut C'est en fait une image IR de Vénus que l'on va enregistrer.
    3) Apparemment l'infrarouge justement permet parfois d'enregistrer des phénomènes atmosphériques sur Vénus (en négatif de ceux vus dans l'UV) et là c'est tentant parce qu'avec un filtre IR on gagne sur tous les tableaux (facilité d'utilisation, meilleure stabilité atmosphérique, ciel sombre même en plein jour facilitant des observations au méridien).
    Mais effectivement ça vaudrait la peine de s'y mettre parce que l'objet est trop délaissé !
    A+
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier

  7. Salut à tous,
    Le truc orange qui brillait plein sud cet été n'a pas disparu ! La preuve en images, grâce à des conditions assez bonnes ces derniers jours :

    Les deux images en couleur ont été prises les 3 et 6 novembre. Bon c'est pas de la HR mais par 14 secondes d'arc et un 180 mm ça roule encore...
    En dessous, la série couleur complète sur tout le spectre accessible à la webcam du violet à l'infrarouge. On part de l'atmosphère et on arrive petit à petit sur la surface !!
    Images obtenues avec une webcam NB, toute une série de filtres et un newton de 180 mm. Deux barlow 2x en série avec un max de tirage, les paramètres : 10 i/s pendant deux à quatre minutes selon le filtre, exposition de 1/33 à 1/25.
    A bientôt,
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier


  8. Salut Olivier et tous
    Pas de panique, la bonne réponse est : il s'agit d'une "base de feston" dans la partie équatoriale de la NEB, une activité permanente de cette région, sauf que cette fois la base en question est plus importante que d'habitude. D'après ce que je crois savoir cela correspond à un "trou" dans la couche supérieure de l'atmosphère.
    En tous cas encore une fois chouettes images Olivier, et c'est pas demain la veille que je vais pouvoir te faire concurrence vu la météo !
    A+
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier

  9. Merci à vous tous pour vos messages...
    Leonard : bonne idée pour le suivi des phases, mais comme ça passe vite avec cette planète, à mon avis vu les prévisions météo ici c'est fichu !
    GLC et Frédéric : oui on distingue des zones sombres effectivement... Je ne pense pas que cela soit du au traitement dans la mesure où avec moi le traitement c'est toujours simple et limité en l'occurence, le troisième niveau des ondelettes dans Registax 1 est porté à 15 et puis c'est tout. De plus comme les "détails" sont les mêmes sur les trois images cela plaide en faveur d'une existence réelle, mais bon je me garderais de clamer quoi que ce soit ici... Cela demanderait de plus amples confirmations.
    A+
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier

  10. Salut à tous
    La semaine dernière j'ai tenté une "séquence extrême" avec le C14 de mon club astro ;o) : tenter de faire des images de Mercure :

    La raison pour laquelle j'ai utilisé ce gros truc plutôt que mon newton de 180 c'est que quelques fois ça fait plaisir d'observer avec un instrument qui a un bon suivi ;o). Surtout que j'avais comme idée de suivre la planète après le lever du Soleil.
    J'ai utilisé des filtres infrarouge et rouge, à la fois pour tenter d'obtenir une meilleure stabilité atmosphérique, et aussi pour assombrir le fond de ciel.
    Bon, ce n'est pas du grand spectacle mais cette petite planète est tellement délaissée que ça fait plaisir à voir...
    Amicalement à tous
    Christophe
    http://astrosurf.com/pellier