Hyperfocale

Member
  • Content count

    828
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0 Neutral

About Hyperfocale

  • Rank
    Active Member
  1. Bonjour, Pour avoir utilisé les cartes de pollution lumineuse (merci à l'auteur) en les recoupant avec des cartes routières, et un minimum de raisonnement (dont les statistiques météorologiques et climatologiques), on arrive, dans ce pays, à délimiter des zones optimales, qui ne sont plus que de quelques dizaines de kilomètres de diamètre, désormais, mais encore intéressantes. Un peu de géographie et de topographie locale, en privilégiant des endroits du type plateau un peu élevé et entouré de reliefs pas trop proches mais aidant à faire écran, et on n'a plus qu'a se mettre en veille de la météo sur une petite semaine, encadrant la Nouvelle Lune, au point choisi, et si l'on n'a pas d'autres obligations, on charge la voiture, on appelle une gîte local, pour réserver, et c'est parti. Il y a trois années, une période de cinq jours en continu, au mois d'octobre, avec un ciel complètement dégagé, jour et nuit (sauf quelques heures, sur les cinq jours). Quelque part dans le Massif Central, à un peu plus de mille mètres d'altitude, avec un gîte loué dans un tout petit village, bénéficiant d'une grande terrasse en bois ouvrant sur 180 degrés, en passant par le Sud, le Nord étant occulté par la maison, et le relief proche, jusque vers 20 degrés de hauteur. Seule gêne, deux éclairages publics, dont un très proche, mais les loueurs m'avaient dit que si je revenais, ils demanderaient, au maire, de couper ces éclairages, le temps de mon séjour. Le premier soir, quand on lève la tête, c'est le choc, avec un ciel pas vu depuis une demi-siècle, en ce qui me concerne, n'ayant pas fait beaucoup astro-expédtions, contrairement à pas mal d'entre vous. Observations visuelle et à la jumelle, du ciel profond, toute la nuit, avec deux heures de pause, entre chaque session, ce qui permet, avec la rotation terrestre (30 degrés toutes les deux heures) de presque tout voir, de la voûte céleste, en une nuit, entre 19h00 locale et 06h00 locale. Répété sur deux nuits, puis une nuit normale, et encore deux nuits enchaînées, c'est assez pour un moment. A l'étranger, si l'on a les moyens (financiers et de disponibilité) tout est possible, en privilégiant les zones désertiques (humidité atmosphérique basse, nébulosité rare) et une moyenne altitude (au dessus de 3000 mètres, l'hypoxie partielle fait baisser la sensibilité visuelle nocturne) pour laisser les couches atmosphériques basses à ses pieds. Salut.
  2. Monture mécanique traditionnelle

    Bonjour à tous, Et merci pour ces échanges. Il ne me reste plus qu'à me mettre en embuscade d'une petite annonce proposant une monture purement mécanique (ou bien simplement qui soit motorisée voire motorisable, sur au moins un axe), à un prix intéressant. Au destin de prendre le relais. Cordialement à tous.
  3. Monture mécanique traditionnelle

    Bonjour à tous, et merci pour ces avis et conseils. J'ai été voir la G11, et c'est une belle bête, qui correspondrait tout à fait à mes besoins, en version simple (sans GoTo). Son prix en neuf (plus de US$ 3000) me fait simplement espérer la trouver en occasion. Sinon, la monture à fourche, conseillée par ailleurs, c'est moins d'encombrement qu'une monture allemande, aussi, et comme le pointe un rédacteur. Effectivement, le pointage par cheminement, aidé par une chercheur de qualité, est une solution, avant d'enclencher les commandes lentes, ou bien les moteurs de poursuite (pour un meilleur confort, comme vous le soulignez), plutôt que de pointer directement, via les cercles gradués. Dans une telle logique, les cercles gradués verraient leur intérêt réduit au relevé précis des coordonnées d'une objet particulier, pour les communiquer à un tiers. Rien ne m'oblige à utiliser une monture pourvue d'un GoTo en mode GoTo, comme le souligne un rédacteur, en envisageant de n'utiliser que les possibilités mécaniques de la monture, mais alors, pourquoi payer pour de l'électronique inutile (sauf si l'on envisage une future revente, qui sera toujours plus facile à conclure, avec une version GotTo, qu'avec une version mécanique). Je ne dois pas perdre de vu, sinon la portabilité, au moins la maniabilité de l'instrument, de sa monture, de son pied, en considérant que, tout seul, il vaut mieux éviter de dépasser le port de plus de 20 kilogrammes à la fois, surtout s'il faut enfourner et puis extraire d'un coffre et/ou d'une banquette arrière, pour déplacement du tout. J'aurai dû préciser, aussi, que ce n'est pas le planétaire, mon objectif principal, mais plutôt le ciel profond, sans savoir si cela a de l'importance sur le choix de la monture (ce dont je doute), et le télescope envisagé, et cité dans un de mes messages précédent, c'est ce qui m'a été conseillé, par un fournisseur connu, qui vend sur Internet, pour ce type d'observation. Cordialement, MBS
  4. Monture mécanique traditionnelle

    Tout à fait, JM-Fluo, j'ai pensé à fourche et j'ai écrit azimutal. Bien sûr, le cheminement, de nuit, mais ce sera un peu plus long, et pour des objets pas faciles à voir, surtout avec le monde présente, avec un miroir de près de 300 mm, il peut arriver que l'on hésite un peu entre pas visible, et pas au bon endroit. Comme indiqué, de jour, sans cercles, c'est la pêche en eau trouble. Par électronique, j'entendais les cartes complexes, liées à un GoTo, il est évident que, même pour des moteurs synchrones, il faut un minimum de composants électroniques, surtout avec une alimentation en courant continu, pour le pilotage, à moins de se fier au 50 Hz national, en alternatif, quitte à se placer d'abord en manuel, avant de lancer la poursuite. Si on voulait vraiment faite dans l'historique (préhistorique?), ce serait le système d'horlogerie à poids (à ressorts?), avec régulateur à air (palettes), ou bien centrifuge, ou encore à échappement à ancre, pilotant le moteur de poursuite. Mais là, il faut se mettre en chemise à col celluloïd, jaquette noire, bottines avec guêtres, pantalon à rayures, cravate jabot avec épingle, et haut de forme, pour être raccord, chronologiquement, quand on observe. Pour les dames : chemisier, jupe longue, veste à manchons crevés, corset bien serré (dessous), gants, chapeau et voilette. Mais je n'ai pas l'intention de remonter si loin dans la technique. Cordialement, MBS
  5. Monture mécanique traditionnelle

    Bonjour à tous, Effectivement, j'ai été un peu léger, dans la description du contexte utilisateur. D'abord, et effectivement, c'est pour du visuel à 90 %, que je cherche une monture mécanique, et purement mécanique, n'étant pas dérangé par la nécessité d'une mise en station par visée polaire, puis effectuer les calculs à reporter sur les cercles de coordonnées, ces cercles étant de qualité (grand diamètre, etc.), et non pas les versions actuelles, quand elles sont encore présentes, sur une monture Goto. Éventuellement, je pourrais aller jusqu'aux deux moteurs contrôlés par quartz, avec les raquettes de commandes et deux ou trois vitesse étalonnées (sidéral, lune...), à supposer que ce genre d'accessoire existe encore, ce qui ne semble pas être le cas, de nos jours, en tout cas, de qualité, comme me l'a précisé le magasin avec qui je suis en dialogue. Ancien électronicien et informaticien, je sais à quoi m'en tenir en matière de fiabilité, de durabilité, etc. Et comme le souligne un rédacteur dans un des messages, une fois hors de la période de garantie, la note grimpe vite. Et puis, pourquoi payer pour ce dont je n'ai aucunement besoin et qui me sera même une gêne plus qu'une aide (GoTo). D'autre part, j'aime la mécanique, la belle, de précision, qui durera autant que le tube, sinon plus, la durée de vie du tube m'ayant été annoncée comme trentenaire (je suppose que le raisonnement était lié à la durée moyenne du traitement de surface avant d'en nécessiter un nouveau). Mais là n'est pas le cœur de mon questionnement, mais l'envie d'une monture bien surdimensionnée, et donc lourde, et stable. J'ai bien relevée la suggestion d'une monture azimutale, au lieu d'une équatoriale, bien que cela oblige à faire de la poursuite sur deux mouvements apparents, au lieu d'un, alors. Usage à domicile, ou bien lors de déplacements d'au moins une semaine, l'emploi avec mise en batterie, au milieu de nulle part (pour quelques heures) étant bien moins fréquent. Je remercie ceux qui ont déjà donné un avis, et même compris mes intentions et mon projet, avant même que je le précise, ici. J'ai bien l'impression, comme certains d'entre vous le soulignent, que je me suis réveillé un peu tard, pour ce qui est de trouver de la monture mécanique de qualité. Le tube n'est pas encore acheté, mais ce serait celui ci : Celestron Schmidt-Cassegrain telescope SC 279/2800, qui serait le maximum que je peux acquérir, et soulever tout seul. Cordialement, Hyperfocale
  6. Bonjour à tous, Ne tenant pas du tout, pour diverses raisons, à investir dans une monture électronique (GoTo, etc.), j'ai voulu acquérir une excellente monture mécanique et manuelle (éventuellement motorisable, avec deux moteur pilotés par quartz, plus raquettes), et pourvue avec des cercles gradués de précision, sauf que, de la très bonne monture mécanique, de qualité, selon Astroshop, il n'y en a plus. Donc, je vais me tourner vers le marché de l'occasion, mais encore faut-il savoir quoi chercher, et c'est la raison de ce message, en espérant que des connaisseurs en montures mécaniques de haut de gamme pourront me conseiller. Petit détail, la monture devra largement être capable d'accepter un Télescope Schmidt-Cassegrain Celestron SC 279/2800. Merci d'avance. Hyperfocale
  7. Laser vert de pointage

    Bonjour à tous,Il est confirmé ce que j'avais déjà noté, dans ma pratique, c'est à dire que le modèle de 5 mW est suffisant pour l'usage auquel il est destiné.Effectivement, c'est un engin déjà dangereux et une fausse manipulation, totalement involontaire, est toujours possible (bousculade, mouvement impromptu du doigt sur le contacteur, etc.).Il y aurait bien la solution du port de lunette de protection, par toutes les personnes présentes, mais équiper un groupe de dix à quarante personnes d'autant de ces lunettes est impossible à envisager, pour une structure à petits moyens, compte tenu du prix unitaire (au moins 20,00 €, la pièce pour les versions pour laser vert, puisque existent aussi des versions pour lasers rouges, infrarouges, etc.).Pour notre usage particulier, l'on pourrait imaginer un modèle équipé avec un système de sécurité coupant l'alimentation, dès que le tube est positionné à une inclinaison de plus de 80° d'angle, par rapport à la verticale (le zénith).Bien entendu, ce n'est pas prêt d'être mis en vente, et seule une réalisation personnelle serait possible, avec un minimum d'électronique à faire.Il y a une solution plus simple : le manipulateur se tient systématiquement dans le dos des spectateurs, quand il utilise le pointeur. Bien entendu, les spectateurs ne doivent pas se retourner vers lui.En procédant par secteurs de 90°, pour l'observation, avec rotation d'un quart de tour de tout le monde (spectateurs et animateur), la configuration reste sure, sur 360°.C'est un peu moins convivial, dans le cadre d'animations en astronomie, que l'usage habituel (où l'animateur fait face au public), mais on limite fortement les risques ainsi, surtout si, devant les spectateurs, ne se trouve aucune surface réfléchissante (ce qui est le cas, en plein air et en pleine nature).Cordialement,Hyperfocale
  8. Laser vert de pointage

    Bonjour à tous,Merci pour toutes les informations.Je note tout particulièrement que le laser vert, en puissance 1 mW, est pratiquement inutile, sauf par nuit noire totale.Effectivement, il serait intéressant de savoir si, dans le cadre de l'animation en astronomie (rémunérée ou bien bénévole), l'on rentre effectivement dans le cadre dérogatoire permettant légalement de détenir et d'utiliser un laser vert de 5 mW, qui lui, doit être suffisamment puissant pour servir à ce à quoi il est destiné.Cordialement,Hyperfocale
  9. Laser vert de pointage

    Bonsoir,Merci pour le lien vers le site du vendeur.Si j'ai bien compris, la règlementation limite l'usage autorisé (pour les non professionnels) à une puissance inférieure ou égale à 1 mW.Question à ceux qui ont ce type de pointeur laser vert : cette puissance de 1 mW maximum est-elle suffisante pour bien rendre visible le pinceau lumineux, de nuit ?Merci d'avance pour vos avis basés sur votre expérience, parce que vous avez ce type de pointeur.Cordialement,Hyperfocale
  10. Laser vert de pointage

    Bonsoir,Merci pour le lien vers le site du vendeur.Si j'ai bien compris, la règlementation limite l'usage autorisé (pour les non professionnels) à une puissance inférieure ou égale à 1 mW.Question à ceux qui ont ce type de pointeur laser vert : cette puissance de 1 mW maximum est-elle suffisante pour bien rendre visible le pinceau lumineux, de nuit ?Merci d'avance pour vos avis basés sur votre expérience, parce que vous avez ce type de pointeur.Cordialement,Hyperfocale
  11. Laser vert de pointage

    Bonjour à tous,Pour de l'animation, j'ai besoin d'un laser vert de pointage.Si j'en juge par ce qui se dit ici ou bien là, il y a laser de pointage et laser de pointage.C'est à dire, d'une part, des modèles de qualité, performants et endurants ; et d'autre part, des modèles qui tombent rapidement en panne, ou bien dont la puissance du faisceau diminue très rapidement, à l'usage.Merci d'avance pour vos indications des marques et des modèles à privilégier, et des fournisseurs pouvant les livrer.Cordialement à tous.
  12. Celestron 90 mm Maksutov usage terrestre

    Bonsoir MS,Merci pour la confirmation de ce fait.Cordialement,Hyperfocale
  13. Celestron 90 mm Maksutov usage terrestre

    Bonjour MS,Merci pour cette piste, que je vais aller voir de plus près.Au fait, en ce qui concerne les télescopes, mais de type Newton cette fois, comme ceux utilisés en astronomie, est-il vrai qu'ils ne peuvent pas accepter un redresseur terrestre ?Cela m'a été affirmé par un vendeur français.Cordialement,Hyperfocale
  14. Celestron 90 mm Maksutov usage terrestre

    Bonjour PierreJL,Merci pour ces autres pistes.Investir entre 200,00 € et environ 400,00 €, ce n'est déjà pas rien, en tout cas pour moi, et donc, j'essaie de ne pas me planter dans mon achat.Même si un achat en VPC permet un renvoi de la marchandise, autant éviter de multiplier les déconvenues et les complications.Cordialement,Hyperfocale
  15. Celestron 90 mm Maksutov usage terrestre

    Bonjour Baroche,J'ai posé la question, au contact chez Teleskope-Service, qui m'a répondu que ce serait à faire (la collimation) une fois par an (pourquoi une fois par an, mystère...).En plus, ailleurs, j'ai lu que la collimation de ce type d'instrument n'était pas réglable (sauf en usine, lors de la fabrication, je suppose, auquel cas il y a intérêt que cet alignement ne soit pas bâclé, alors).Alors, qui dit vrai, de ces deux avis divergents ?J'ignore s'il y a un rapport proportionnel entre la longueur focale et le degré de tolérance au désalignement optique, avec ces engins.Cordialement,Hyperfocale