Taapuna

Member
  • Content count

    758
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

36 Neutral

1 Follower

About Taapuna

  • Rank
    Active Member
  1. Un petit peu d'expérience je dirais. Je ne suis pas à mon premier spectre Quand on observe des spectres de candidates NP on s'attend à des spectres de NP, symbiotiques, galaxies, étoiles WR, région HII ou d'étoiles "normales"... pas à ce que l'on voit sur le spectre de Pa 30
  2. Bonjour à tous Une publication vient d'être diffusée dans "The Astrophysical Journal Letters" au sujet de l'origine d'une des cinq supernovæ qui ont été observées dans notre Galaxie ce millénaire. Il s'agit de 1181 AD. Cette supernova a été vue par des astronomes chinois et japonais en 1181. D’après les écrits, elle était aussi brillante que Saturne et elle est restée visible pendant environ six mois. Ces premiers observateurs ont indiqué une position approximative dans le ciel mais aucun vestige n'a jamais vraiment été trouvé. Ainsi cette supernova est restée un mystère jusqu'à aujourd'hui... La publication rapporte qu’une nébuleuse peu lumineuse en expansion rapide, qui entoure l'une des étoiles les plus chaudes connues à ce jour, forment un duo qui est lié à l'événement cosmique de 1181. La nébuleuse appelée Pa30 qui a été découverte par l'astronome amateur Dana Patchick, a en son centre, une étoile extrêmement chaude surnommée "étoile de Parker". C’est l’étoile Wolf-Rayet la plus chaude connue à ce jour (200 000° Celsius). La position de l'étoile Pa30/Parker dans le ciel, correspond à celle des écrits historiques chinois et japonais sur "l'étoile invitée". Les vitesses d’expansions de Pa 30 sont extrêmement élevées, de l’ordre de 1 100 km/s. Son âge serait d’environ 1 000 ans, ce qui correspond à l'âge de SN 1181 AD. L'étoile de Parker serait le résultat de la fusion de deux naines blanches, qui aurait produit un phénomène rare, une supernova de type Iax. Ce type de supernova n’est pas encore très bien compris dans le milieu scientifique mais le système galactique formé par Pa 30 et l’étoile de Parker permettra certainement d’en savoir beaucoup plus dans l'avenir... Cette publication a été déclenchée suite à une observation spectroscopique que j'ai faite en octobre 2018 depuis la pointe bretonne. Le spectre de l'objet était vraiment atypique. Après avoir contrôlé la véracité de mon observation avec un autre astronome amateur domicilié à Prague, Thomas Petit, j'ai contacté le professeur Quentin Parker de l'université de Hong-Kong qui a aussitôt constitué une équipe pour collecter toutes les données sur cet objet extrêmement rare afin de rédiger une publication. Cette dernière est actuellement largement diffusée dans la presse scientifique. La publication Pascal Le Dû
  3. Normalement oui J'attends le résultat
  4. Bon maintenant, ya+k Bravo à toute l'équipe ! Pascal
  5. Une petite actu sur le sujet dans PNnet Amicalement Pascal
  6. Belle série Lionel, tu commences à te prendre au jeux Pour cette dernière NP, qui est toujours classée comme possible NP dans HASH, il existe un spectre pro qui me semble moins résolu que le tien. Belle performance! Amicalement Pascal
  7. Une petite actualité reportée dans PNnet suite à cette demi-journée Pro-Am qui s'est déroulée dans d'excellentes conditions. Un grand merci aux organisateurs Amicalement Pascal Le Dû
  8. SN2019ein dans NGC5353

    Salut Vincent Oui, pour moi ça va être difficile de continuer à la suivre...nuages, Lune, boulot Pour compléter : une page consacrée à cet objet est disponible ici dans la base Aras. Il est ainsi aisé de comparer les spectres entre eux et de visualiser la progression de cette supernova. Amicalement Pascal
  9. Objet mystère

    Actualité mise à jour dans PNnet. Merci Lionel
  10. Objet mystère

    Salut Lionel Belle observation de Mul-Ir-67, bien détaillée, merci (à la bonne école de Trygve ) Ça serait sympa de faire une petite actu sur le sujet dans PNnet ? A+ Pascal
  11. Super Lionel, merci pour ces travaux Je vais mettre à jour l'info sur St 15 comme quoi l'objet est étudié comme une galaxie dans la publi que tu cites. Une petite observation que j'ai réalisée aussi dernièrement : CoMaC 2 Comme quoi, avec la spectro, on ne s'ennuie pas, il y a toujours un "truc" à observer Pascal
  12. Super, merci Olivier
  13. Bonjour L'annonce de la création du nouveau site Planetary Nebulae.net est dans le poste suivant de la rubrique Astrophotographie. Ce site permet de consulter les listes I et II de candidates nébuleuses planétaires qui sont régulièrement actualisées et transmises au Centre de Données Astronomiques de Strasbourg pour être migrées dans VizieR et à l'Université de Hong-Kong avec leurs données, pour alimenter la base HASH. Amicalement Pascal Le Dû
  14. Bonjour L'annonce de la création du nouveau site Planetary Nebulae.net est dans le poste suivant de la rubrique Astrophotographie. Ce site permet de retrouver facilement les coordonnées d'objets qui demandent une observation spectroscopique. Amicalement Pascal Le Dû
  15. Bonjour Pour améliorer la communication autour des listes qui regroupent les découvertes de candidates nébuleuses planétaires réalisées par des astronomes amateurs et pour les rendre plus accessibles, avec Thomas Petit nous avons construit un site internet qui regroupe toutes les informations liées aux objets repérés. Ce site est riche en documentations, images, spectres...Il fournit de nombreux liens utiles. Il est possible de contribuer à son actualité en découvrant de nouveaux objets ou plus facilement , en réalisant des spectres ou des images inédites de ces objets à l'aide de filtres [OIII] et/ou Halpha, pour tenter de déterminer leur véritable nature. Le Site Planetary Nebulae.net permet de retrouver rapidement les coordonnées d'une candidate et de statuer sur le besoin en données complémentaires (images, spectres...). Les listes sont régulièrement actualisées et transmises au Centre de Données Astronomiques de Strasbourg pour être migrées dans VizieR. Elles sont également transmises à l'Université de Hong-Kong avec leurs données, pour alimenter la base HASH. Amicalement Pascal Le Dû La page d'accueil de Planetary Nebulae.net