loulou13

Member
  • Content count

    860
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 49542

Everything posted by loulou13

  1. ah, le ciel du désert d’Atacama !

    Et pour info, dans les images 2 et 3 du premier post, on voit très bien les (4) lasers de l'UT4 du VLT, juste à 20km de là...on voit généralement les lasers sur une certaine distance dans le ciel, puis on les perd, et un peu plus loin, on voit l'étoile laser allongée, à 90km d'altitude....il semblerait qu'on puisse un jour en avoir aussi sur nos télescopes d'amateur, pour améliorer les systèmes amateurs AO avec des vrais miroirs déformables, qui sont eux déjà quasiment prêts (mais je crois encore un peu coûteux) - faudra juste faire attention à ne pas passer devant le tube, viser l'avion qui passe ou l'œil du voisin ;-)
  2. Bonjour Jean-Luc, Ca fait rêver de voir que près de chez nous, aussi, on va pouvoir utiliser des "vraies" techniques AO...la présentation avant-après, elle m'a fait tout de suite penser à ça : https://www.eso.org/public/news/eso9006/ pourceux qui s'en rappellent - le look est volontaire, ou c'est le pur hasard (en tout cas, ça me parle !). Deux questions plutôt niaises : a) un projet d'étoile laser à terme ? (histoire de pouvoir regarder vraiment ce que et où on veut) b) le gain en AO, il est plutôt meilleur qd le ciel est mauvais, ou quand le ciel est bon ? ou c'est tellement dépendant du type de turbu qu'on peut rien conclure 'à priori' Merci pour le partage et on attend la suite...! François
  3. test camera petits pixels et grande cuisine

    Superbe. Je trouve en outre que le fond du ciel, en partculier avec la 178MM seul, est 'moutonneux' à souhait, et ça donne une sensation de profondeur et de douceur qui manque souvent aux images faites avec les caméras rapides (faute de temps de pose probablement, alors que là, il y a du signal).Maintenant, entre plus de focale et des pixels plus petits, il faut voir aussi si les effets de saturations sur les étoiles ne sont pas gênants même à 60s, qd il y a des étoiles un peu pêchus sont dans le champ (vs. ATIK).Enfin, les effets dans les coins sont de l'amp glow résiduel qui n'est pas enlevé par les darks ? Pas moyen de le virer j'imagine, ça n'est pas assez stable d'une fois sur l'autre ?En tout cas, bravo, je trouve que le traitement est vraiment très réussi, et qu'n conséquence le rendu est très agréable à l'oeil.François
  4. Salut !Sinon, tu prends un adaptateur EF vers monture E (genre métabone ou sigma MC11), et le tour est joué = Tu prends un A7S, et tu utilises tous tes objos Canon dessus !Je dis ça je dis rien car ça ne répond pas directement à ta question :-)Bonnes photos ! François
  5. Bonjour à tous,Est-ce qu'il est prévu de faire une petite animation de ces prises de vues ? Histoire d'en (re)prendre plein les yeux, et - qui sait ? - de reconcilier les pros et les antis (dérotation) ?Parfois le cerveau détecte, dans l'image en mouvement, des détails fugaces (mais y en a t-il sur des géantes, j'en doute, à part les impacts?), ou des dynamiques relatives (ca doit être le cas en 45 min sur Jupiter) qui seront 'medianisés' après dérotation...Par ailleurs, quelqu'un sait s'il est possible que D. Peach puisse traiter le globe et les anneaux de façon dissociée ?Un projet de piloter le T1M en remote pour pouvoir faire un suivi en continu des planètes ? (bon, il ne faudra pas que ce soit au détriment du plaisir d'y monter et de le manipuler non plus) Bon ciel !François
  6. Magnifique ! Est-ce que ce serait voler que de dire que ce n'est pas tout simplement les meilleurs images faites de saturne depuis le sol ? il y a mieux qq part ?- côté traitement de D. Peach, il semblerait au look qu'il traite la planète et les anneaux de façon séparée...
  7. ngc3953 ngc3917 ugc6840

    C'est vraiment très très réussi. L'image inversée a ce rendu unique qui fait "plaque de Palomar"...(d'ailleurs, en probablement plus profond ?).La full est vraiment superbe !!Françoisps : Une question de novice sur cette image inversée : il y a une structure de points blancs, comme avec des étoiles soustraites (elles sont donc blanches dans l'image inversée), que l'on retrouve a deux endroits différents (décalées en x d'un tiers de l'image environ)...un truc lié au processing inverse j'imagine ?
  8. Bonjour à tous,Je n'arrive pas à bien collimater mon newton 500 F/3.3. Je suis dans un site exposé mistral, genre bord supérieur de colline, en péri-urbain de basse vallée du Rhone, où la turbu est toujours très forte (mais ça, il faut faire avec, ou déménager (dans ce cas, choisir la banlieue d'Antofagasta plutôt que celle de Marseille :-)).Mon pb = je n'arrive jamais à voir qq chose qui ressemblerait une tâche d'Airy (en tout cas, à un premier minimum).J'utilise metaguide et sa fonction de stack (je crois que l'excellent Genika le fait maintenant aussi, pas eu le temps de tester). J'ai aussi essayé de stacker avec AS!2.Avec le C5, je la vois parfaitement bien, aucun soucis pour le faire au petits oignons. Au 200, plus dur, mais ça m'arrive aussi :-)Au 500, outre le fait qu'il faille logiquement grossir plus (je me mets à F/D 16+, avec une TV x5, donc 8,2m de foc), j'ai toujours un vilain paté, même avec des poses très courtes (sous la ms). Je dégrossis avant au laser ou à l'oculaire pour m'assurer de pas être dans les choux.La question : est-ce que je peux toujours courir, et, tant que le ciel ne sera pas là, de toutes façons, je ne la verrai pas, car la turbu la déforme trop, et du coup la mauvaise collim est pas si grave (ça j'en doute) - ou alors, il y a une méthode mieux adaptée pour les plus gros diamètres ? ou alors, faut-il juste simplement grossir encore plus ? à quel grandissement vs. diam faut-il se mettre ? (j'utilise un capteur imx224 côté cam) ?En fait, comment faites-vous sous des ciels un peu compliqués ?Merci beaucoup pour vos retours zé expériences...
  9. Collimation sur 500

    Merci à tous !!Il s'agit en effet d'affiner la collimation au laser. Même si j'ai cru comprendre que ce qui est critique (je parle bien sûr si on est pas complètement dans les choux), c'est l'alignement primaire secondaire, j'ai jamais trop confiance dans la laser : il y a autant de réglages (couples alignés primaire/seco,aire) possibles que de positions du laser dans le PO...et puis j'aime qualifier avec le train d'imagerie utilisé = donc c'est pour affiner juste avant la capture.@chonum & jmr : Sur les étoiles, ça ne donne qu'un gros pâté, jamais vu un truc sympa avec un semblant de minimum. Quand je reduis le temps de pose (plutôt la µs que la ms), il me semble voir apparaitre comme des tavelures (genre oblique, pas du bruit de lecture) dans l'image, je ne sais si c'est la caméra ou réellement la lumière...? si je veux un truc qui a un look de psf, faut que je pose plus longtemps - mais pour voir un effet de déformation explicite, il me semble que ce que je bouge sur le primaire est beaucoup trop (genre un bon quart de vis).Si j'ai bien compris = j'oublie la tâche d'Airy tant que je ne déménage (ou lors de LA nuit hypothétique de 2053 "que-je-m-en-souviendrai-toute-ma-vie-de-cette-nuit-là").Il vaut mieux se rabattre sur du collimateur-like, et je vais essayer les deux derniers outils, merci Petit Ours et Luc.amitiés
  10. Collimation sur 500

    C'est certain, car toute la chaîne doit être cohérente...l'avantage c'est que ça dure longtemps un instrument, il suffit donc d'être patient !bons ciels, donc !
  11. Collimation sur 500

    @ngc7000 - non, mais c'est un miroir d'opticien bien de chez nous qui m'a fourni un joli bulletin...auquel j'ai fait confiance...A l'oeil, sur les étoiles et le reste, et même si dans ma vie astro je n'ai regardé que dans une trentaine d'instruments différents, ça n'a vraiment rien à voir avec mon Coulter 17.5" de 1993 (bon, certes, qui était vraiment mauvais :-)). Le ciel est bien noir, ça ne bave pas sur les étoiles brillantes, le point de focus est vraiment super localisé, évident à trouver...je trouve que l'image est plutôt très belle.Maintenant, il est peut être pourri qd même, on est jamais totalement critique envers son instrument...c'était ce que tu suggérais ?...peut être qu'un jour je l'apporterai à AiryLab pour qu'il le passe au banc...amitiés
  12. Collimation sur 500

    Merci Christian & Sébastien pour vos retours.Tout ça est plutôt rassurant, de confirmer des comportements similaires.@Sebastien...mieux vu au C14 qu'au N300 ? la tâche est plus grosse au C14 ? une histoire de formule optique ? la stabilité du tube fermé ?--Oui, je fais à l'oeil, à l'ancienne, en grossissant un peu fort sur les images intra/extra. Mais avec le décalage du secondaire, ce n'est pas non plus évident de fignoler...du coup, je fais du visuel au T500 en CP avec un filtre (je compense la PL par le diamètre), je m'éclate bien aussi, et je m'amuse à pousser le C5 en imagerie... Bon je reste preneur des recettes de chacun (CATLUC et ses images carrément géantes !), sachant que finalement, un des gros secrets reste probablement de sortir souvent et d'y rester longtemps... ...ça s'appelle la retraite, quoi ;-)bonnes obs, sous un ciel clément et stable !
  13. Collimation sur 500

    Merci Patrick, Christian, Marc pour vos retours.@Marc, ok, je suis rassuré, ça semble plutôt rassurant de ne pas la voir, d'une certaine façon :-) @Christian : Je vais essayer avec l'IR842 pour voir.@Patrick : "Dans ces conditions, il faut collimateur en observant la coma."...y'a un tuto ou une piste qq part pour que j'essaye cette voie-là ? je dois centrer/symétriser la figure de coma autour du centre du champ ?Plus généralement : du coup, vous faites comment, sans voir la figure de diffraction, pour collimater finement ?Y'a t'il des moyens de contournement, du genre de mettre, le temps de la collimation, un diaph hyper bien centré sur le primaire pour en diminuer le diamètre ? ou alors ce serait bidon d'un point de vue optique ?Merci !!
  14. Bonjour William,Quelle Mars...c'est vraiment impressionnant de voir qu'il est possible, avec du génie, de faire des images sensationnelles sans avoir à passer 6 mois sur 12 aux Barbades ;-)pour les trames...ce sont des restes de bords des Aps de AS2, non ? tu as fait une petite rotation ensuite ? elles me semblent légèrement penchées (tout en restant // entre elles) ?Et puis en fait, si tu ne le signale pas...personne ne les verrait jamais !!bref, superbe !
  15. ah oui en couleur, elle est super !!
  16. Polo : Merci ! Superfulgur...oui, j'aurais dû préciser ;-) C5=celestron 5 - 127mm f/10...
  17. Bonjour à tous,(edit : ce sont des images du 8 juin, pas du 8 mai ;-) ).Ca faisait 15 ans que ce C5 a été acheté. Pour faire de l'astro "mobile". Sauf que j'ai finalement jamais eu l'énergie de charger le matos dans la voiture, etc. etc.Et puis voilà, l'occasion d'une nouvelle monture allemande, je l'ai essayé "pour de vrai".Eh bien, disons que vu la turbu terrible de mon site de bord de colline à côté d'une grande ville...les images qu'il me donne sont quasi aussi bonnes que le dobson 500, en tout cas sur Mars (sur Jupiter, c'est tout de même moins bon)...donc je crois qu'il va sortir plus souvent ;-)Car en fait, je trouve que c'est aussi très plaisant de faire des images avec des instruments de petit diamètre ! (le retour aux sources)Trêve de :C5 + barlow TV 2.5x powermate + (ah non...pas sorti l'ADC ) + ASI224MC 10ms - gain 320 Puis AS2! et...10000 (osons!) images + drizzle x3 puis RS6. La meilleure brute - en y regardant de plus près, la collimation est dans les choux (cf sur le satellite) : -> j'ai donc refait la collimation avec un outil qui me semble vraiment extra (metaguide)...et puis j'ai fait une petite Mars :C5 + barlow TV 5x powermate + (ah non...toujours pas sorti l'ADC ) + ASI224MC Puis AS2! et RS6. 10ms - gain 300 - 3500 images sur 7700. La meilleure brute : Voilà, comme quoi, on peut se faire carrément plaisir avec un brave petit C5 !!J'ai aussi l'impression que la turbu est tellement forte que le gain entre le 500 et le C5 n'est pas si criant...mais ça doit être aussi que le gros bouzin est plus dur à dompter (entre autres, la collimation est bonbon, mais ça devrait le faire avec metaguide) ;-)ici une petite jupiter de début mai au 500 f/3.3 + TV 5x + ADC + ASI224MC - 15ms - gain 205 - 2500 images : Bon ciels ! François [Ce message a été modifié par loulou13 (Édité le 09-06-2016).]
  18. Logiciel d'acquisition pour ASI 224 ?

    Salut,+1 pour Genikabien pratique pour la relecture des SERs gestion simple des séquences paramètres et conf bien conservés d'une fois sur l'autre je trouve Frédéric est toujours dispo (et ça m'est arrivé même le WE ;-) )Mais c'est aussi une histoire d'habitude...(ou alors c'est que je vieillis)bon ciel !
  19. Bonjour à tous,Une question qui me turlupine depuis (bien trop) longtemps.Prenons un instrument de 200/1000.si j'ai un imageur avec des pixels de 5µm, au foyer (donc à F/D=5). si j'ai un imageur avec des pixels de 10µm, et une barlow X2 (donc à F/D=10).En considérant (mais là est peut être la vraie différence) que le pixels ont des performances identiques (même bruit, même niveau saturation, même QE, etc.) - même si on sait que ce n'est généralement pas le cas. Je fais une pose d'une durée donnée, exemple 1 minute sur un objet brillant (=je ne sature rien, c'est ça que je veux dire, et j'ai un niveau suffisant au détecteur pour ne pas mesurer que du bruit élec ou photonique).Est-ce qu'on devrait bien avoir exactement les mêmes images, pixel à pixel, et en terme de niveau et de RSB ?Deuxième point de vue : Cette fois ce sont deux instruments différents, un 200 F/D=5 et un 200 F/D 10. On reste sur deux capteurs de résolution identique, qui font par exemple 1k x 1k, et des pixels de 5µm dans le premier cas, et de 10 dans le second. le premier couvre donc 5mmx5mm, et le second 10mmx10mm.En supposant que le champ pleine lumière des deux instruments soit identique, et fasse 15mm de diamètre, est-ce que le second "perdra" moins de lumière que le premier (car, grâce à son capteur de plus grande surface, il "récuperera" mieux l'ensemble du flux lumineux issu du télescope) ?En clair, est-ce que le champ couvert vs. pleine lumière est important ? (au delà des problématiques d'uniformité s'entend) ?et donc, est-ce que le seul truc qui soit vraiment important, c'est le diamètre (à échantillonnage donné en arcsec/pixel), le reste, ça l'est finalement pas (taille capteur vs. champ pleine lumière et rapport F/D inclus) ? On ne parle pas ici des autres effets géométriques des F/D faibles ou plus forts, de coma, de colim, etc.Ce ne sont peut être que des évidences, mais pas pour moi...si je peux être éclairé par vos lumières (justement).Merci les amisFrançois
  20. Bruno -> C'était exactement mon point, à savoir que la présence d'imageurs CMOS avec beaucoup de très petits pixels permet à des instruments à courte focale (donc potentiellement ouverts ou pas ;-) ) de faire du planétaire au foyer ou presque....et d'aller en passant titiller la généralisation du "c'est ouvert, donc c'est pour le ciel profond", ou "je vais poser moins car j'ai un instrument ouvert"...alors que c'est finalement le couple (diamètre/échantillonnage) qui est structurant - et toujours au premier ordre, on est d'accords, après il y a d'autres considérations, encombrement, optique & distorsion, etc.
  21. Première lumière ASI224 + 500 f/3.3

    Merci Elie pour tes encouragements !Oui, c'est le temps de vie nocturne qui manque généralement, sinon on y passerait sa vie...qui sait... à la retraite peut-être ?
  22. Salut à tous,Juste pour partager quelques instants & images, d'une toute première session...Beaucoup de turbu samedi soir, avec une lune bien ronde, à qqs kms de Marseille. Mais il faut bien une première fois pour sortir le dobson avec son stellarcat pour tester la camera.Toutes les acquisitions sont faites par l'excellent Génika.Petite collim rapide au laser, puis petit check visuel, mais impossible sur les étoiles, ça bouge trop.Un peu de visuel, M42 reste un spectacle sublime, même avec un ciel pourri et une grosse lune, là, on est content d'avoir un gros entonnoir. Quand on aime vraiment, on ne se lasse pas, non ?C'est pas tout ça, il faut passer aux choses sérieuses, faire des images.On attaque par Jupiter, eh bien, ça donne ça = une image qui serait plutôt sympa pour un 100mm ;-)2h21 locales - filtre L - 15ms - gain 64 - 1500 images sur 5000. traitement AS2! + R6, et un coup de GIMP sur la fin. Chaine image = Barlow meade x2 + Roue à filtre atik + ADC PA. donc, on le voyait bien, ça va pas le faire pour le planétaire, faudra retenter une autre fois.Comme il parait que ça marche bien sur les NP, ces petites caméras, on essaie cette fois l'oeil de chat.Visuellement, c'est un régal, les couleurs sont très subtiles, bleu/vert avec l'étoile centrale bien visible...Mais qui danse diablement.Cette fois, avec la barlow X2,car sans barlow, il m'a semblé qu'on perdait des détails...aucun filtre (donc Focale=3.2m).Temps de pose = 0.6s. Traitée comme une image planétaire = 500 images sous AS2! puis un peu de R6. A retenter, avec moins de turbu, et sans barlow, là, les pixels sont trop petits...Eloignons-nous, allons plus loin ;-)Cette fois des poses de 1s (à 100ms, c'était vraiment trop juste). Au foyer, donc F~1650mm, et donc environ 0.4'' par pixel (n'ayons peur de rien, de toutes façons, on sait pas faire moins...!).pas de filtres, 400 images de 1s, donc un peu plus de 6 minutes de pose totale...Aligné et composité sous MaximDL (SD clip). On aimerait plus de poses...et puis il y a de la coma il me semble, ou alors c'est le recalage...?---Bon, la prochaine fois : - il faudra faire un vrai traitement, pour virer offset et électroluminescence - faire plus de poses, as usual - mais on peut (se faire plaisir, en tout cas, à) faire du ciel profond avec cette caméra - même avec un suivi aléatoire, et qui plus est, en altaz - tester sur 178MC refroidie, avec son plus grand champ...Qu'en pensez-vous ? Je suis preneur de conseils de ceux qui font ça beaucoup mieux...Merci & AmicalementFrançois
  23. Merci Bruno pour tes éclaircissements !Ton retour confirme mes suppositions, et donc j'en déduis deux choses :a) ce n'est pas si structurant - toujours aux subtilités techniques des imageurs et des propriétés de leurs pixels vs. leur taille ou la techno du capteur, bien sûr - d'avoir un instrument dit "ouvert" ou "fermé" - c'est juste une histoire de diamètre, et d'aspects pratiques liés grandissement associé (exemple = ne pas avoir à ajouter une barlow dans un instrument à plus longue focale pour avoir un grandissement donné, ou à l'inverse capacité à avoir potentiellement un champ plus large avec un instrument ouvert, car il a un grandissement plus faible).b) l'important, c'est le champ observé en soi (=celui capté avec le capteur, pas celui qui correspond à l'ensemble du champ géométriquement accessible au foyer), et le diamètre qui est utilisé pour regarder ce champ - je fais là totalement abstraction des effets de diffraction et de pouvoir de résolution associés au diamètre, à l'obstruction, etc. c'est un autre débat - c'est juste le côté entonnoir à photons de nos instruments qui me titillait ;-)Je vais dormir moins nouille ce soir, grâce à toi. Bon ciel à tous.François
  24. Première lumière ASI224 + 500 f/3.3

    Baroche -> Merci pour ton passage !Exaxe -> ah désolé, c'es moi qui suis lent : c'est tout à la fin, dans PS ou autre, tu crées deux calques différents, pour traiter, au sens esthétique et/ou de la dynamique, les étoiles et le ou les objet(s) de façon séparée, puis tu recombines ensuite...cf ton post : http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/046229.html . J'ai bon cette fois ?have fun !