bandido

Member
  • Content count

    718
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 49766

Posts posted by bandido


  1. il y a 21 minutes, babar001 a dit :

    Exit les chinoiseries du style EQ5 sauf en tout dernier recours.

     

    Hello,

     

    J'en ai utilisé une motorisée avec le SynScan 4 avec une FSQ85 et elle faisait bien le job après les réglages de rigueur. Passé à une AZEQ5 qui elle, avec un autre prix, fait aussi très bien le job jusqu'à 10 Kg photo (FSQ106+QSI).

     

    Ces petites montures chinoises ont besoin de plus d'entretien. J'ai aussi une AP900 et un 10micron GM2000 et j'ose dire que le ratio prix/rendement est comparable.

     

    A+


  2. Je confirme. 10 secondes la recherche chez TS !!!

     

    Aperture:121 mm

    Focal length:677 mm

    Focal ratio:f/5.6

    Objective:Triplet lens, airspaced

    Apo element:FPL53

    Corrector:2-element corrector - built into the tube

    Back focus from the 2" receptacle:125 mm

    Back focus from M82x1 female thread:145 mm

    Adjustment range of the drawtube:38 mm

    Eyepiece side connections:M82x1, 2" and 1.25" receptacle

    Fine focusing:1/10 micro reduction (dual speed system)

    Photographic load capacity:Up to 8 kg accessory weight

    Telescope weight:8.85 kg (incl. tube rings, handle, dovetail rail)

    Tube length:600/700 mm (dew cap retracted/extended)

    Dew cap diameter:160 mm

    Tube diameter:132 mm


  3. Hello,

     

    Ce tube semble être idéal pour la photo rapide en nomade. Par contre, il faut voir si la mécanique tient bon car à F/D2.8 cela ne pardonne pas. Pour cela, il faut déjà pouvoir le régler correctement au départ.

     

    A mon sens, tu cumules de multiples petits soucis. Déjà, au centre, tes étoiles tendent vers le coin en haut à gauche. Il faudrait tourner un peu le setup pour voir mais cela pourrait être un défaut de guidage. Dans les coins, on voit des aigrettes dédoublées, le focus semble être assez loin, cela signifie à mon sens que tu es encore trop loin de la bonne position de ton setup par rapport au correcteur et cela induit une grande courbure. Après, en haut à gauche, il y a manifestement un méchant tilt qui pointe vers le centre, ce qui signifierait que tu es plus proche du correcteur à cet endroit que dans les trois autres coins.

     

    Je ferais une approche pas-à-pas avec comme priorité: guidage, distance correcteur puis tilt. Essayer de tout régler au même temps c'est un pari risqué où la chance devient prédéterminant.

     

    Courage ! Le plaisir est aussi dans le parcours pour trouver le bon réglage.

     

    A+

    Miguel


  4. Hello,

     

    Ce sujet m'intéresse particulièrement.

     

    J'ai un RC10C corrigé qui fonctionne du tonnerre avec un tube fermé, plus adapté en remote. Lors du dernier nettoyage, j'ai refait la collimation et j'ai constaté qu'avec les outils habituels de collimation comme le collimateur Taka, le laser Howie Glatter, j'arrivais à un bon résultat mais sans atteindre la finesse que j'avais avant le nettoyage.

     

    Je me suis donc tourné vers un autre méthode de collimation qui, selon son concepteur, tient justement compte du centre optique plus que du centre physique des miroirs. Sans pouvoir expliquer pourquoi, cela fonctionne parfaitement. Pour faire disparaître le facteur chance, j'ai refait à trois reprises la procédure avec la même précision finale.

     

    Si jamais ceci peut contribuer à la discussion… http://www.deepskyinstruments.com/truerc/docs/DSI_Collimation_Procedure_Ver_1.0.pdf

     

    Désolé, en anglais, mais facile à traduire.

     

    A+

    Miguel

    • Like 1
    • Thanks 1

  5. Hello,

     

    L'écart de prix… c'est Basler. Peut-être que l'électronique est mieux pensée, moins de franges en solaire, principale utilisation du capteur. C'est un capteur top justement pour notre étoile, je ne sais pas si c'est le meilleur pour le planétaire que d'avoir de gros pixels.

     

    J'ai ai eu une. L'avantage ce qu'elle fait aussi chauffe-mains en hiver.:D

     

    A+

    • Haha 1

  6. J'espère pour toi me tromper mais j'ai un doute.

     

    A mon avis, tu as un soucis d'étanchéité de la chambre ou de la cartouche. Soit la cartouche était mal serrée ou le joint pas bien lubrifié. Cela va fonctionner le temps que l'humidité rentre à nouveau puis sature le dessicant qui n'arrivera plus à suivre. J'ai eu ce problème avec la cartouche de la STX que j'ai aussi passé trois fois au four.

     

    Quoi qu'il en soit, tu as bien fait de commander un remplacement. Cela finira par être utile à un moment ou à un autre.

     

    A+ 


  7. Ton setup ne semble pas très lourd. Si malgré ce constat ton PO bouge, il faut le remplacer.

    Par ailleurs, tu parles d'une nuit de photo. Comment corriges-tu la map avec l'évolution de la température ? Peut-être que c'est juste cela qui fait que tu perdes ton focus en cours de session.

     

    A+


  8. Hello,

     

    J'ai eu un truc similaire avec ma STX. Dès que je descendais la température à -20°C , de la buée apparaissait et disparaissait 20 minutes plus tard. Le problème était dans la cartouche qui n'était pas totalement étanche. Je l'ai ouverte, changé le dessicant, scellée et plus de souci.

     

    Pour les ST, je crois qu'il y a des cartouche neuves à prix très raisonnable qui ne proviennent pas de SBIG.

     

    A+

    Miguel


  9. Je n'arrivais pas forcement à reproduire correctement une position au focus. Je pense que la valeur de chaque pas combinée au backslash faisaient en sorte que je n’arrivais pas à faire une courbe correcte. Dès que j'ai installé le FeatherTouch avec une motorisation démultipliée, plus de soucis.

     

    A+


  10. Hello,

    J’ai utilisé une fois un moteur pour motoriser la molette de mon C11edgeHD et ce n'est pas satisfaisant. Plus tard, en ayant remplacé la molette par celle de Starlight Instruments, cela est plus précis car démultipliée. Pour moi, ces systèmes direct sont plus des gadgets que e véritables moteurs de mise au point précise. Enfin, je ne demande qu'à être convaincu du contraire car moins cher que les solution ordinaires.

     

    Mais sur le fond, le système idéal est tout de même d'ajouter un porte oculaires. Si réducteur, l'affaire n'est pas simple car le BF après est très (trop) court. Pour le C11 edgeHD, cela est raisonnable avec env. 15 cm. Le focuser idéal pour les edgeHD est l'Optec Leo qui, malgré l'investissement important, est parfaitement adapté à la situation et te donnera entière satisfaction avec le C8 ou tout autre scope futur car polyvalent et ultra précis.

     

    A+

    Miguel


  11. Avec un système de rideau, il faut vraiment une toile épaisse, donc difficilement enroulable, pour que cela serve. De nuit, avec le filtre Ha, cela pourrait le faire. Perso, je n'aime pas du tout le rideau de ma STX, je préfère largement le système rotatif des Moravian ou QSI qui lui est plus complexe à mettre en ouvre.

     

    Quoi qu'il en soit, cela va prendre du backfocus. Si tu est derrière un correcteur, tu as un DO et une roue à filtres, pas toujours évident. La solution de sacrifier une position libre de la roue reste le moyen le plus simple et moins cher. Mais il faut avoir huit positions pour cela et ne pas renoncer au S2 par exemple. Pour ce capteur, la Starlight Xpress Maxi USB Filterwheel a 9 positions dispos en 50mm rond non montés.

     

    A+


  12. Oui, c'est le même système que les SnapCap et Scope Cover (ce dernier est fabriqué par les espagnols du Talon6, le contrôleur du toit de chez Eeye). D'ailleurs, il peut être géré avec le driver du toit sans relai.

     

    L'avantage est que l'un ou l'autre est a moitié prix même si pas de panel led pour les flats. Le snapcap avec panel flat coûte encore 200€ de moins que le modèle Optec. Mais je ne suis pas parti sur ce modèle car il n'ouvre qu'à 100° alors que les autres vont jusqu'à 270° qui a moins de prise au vent.

     

    A+

    Miguel