jackbauer 2

Member
  • Content count

    6630
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9
  • Country

    France

Posts posted by jackbauer 2


  1. heu... je me demande si DESI et DES (Dark Enbergy Survey) sont bien un seul et même programme ou s'ils sont différents !? je m'y perd...

     

    Un autre lien en français vers DESI (du CEA) :

     

    https://www.cea.fr/Pages/actualites/sciences-de-la-matiere/La-survey-validation-de-Desi.aspx

     

    5000 yeux pour mesurer l’expansion de l’Univers

     

     

     

    P.S : ET bien ce sont en fait 2 programmes différents !! :o

     

    DES utilise le télescope Victor M. Blanco 4m (Cerro Tololo Inter-American Observatory in Chile) que j'ai visité en 2019

    DESI est installé sur son frère jumeau, installé en Arizona

     

     


  2. https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/24/apres-une-serie-d-incidents-techniques-et-une-communication-percue-comme-arrogante-tesla-dans-la-tourmente-en-chine_6081303_3234.html

     

    Après une série d’incidents techniques et une communication perçue comme arrogante, Tesla dans la tourmente en Chine

    Le champion de l’électrique a perdu la faveur des autorités et des consommateurs chinois, et ses ventes ont chuté de 27 % en avril


  3. C'est peut-être pas une bonne idée, surtout pour une initiative qui a pour but d'éduquer :

     

    (traduction automatique)

     

    https://news.asu.edu/20210520-asu-student-built-spacecraft-interact-public?fbclid=IwAR0svYbPqLzcwkC8S8fGz05tpUwKI5MrCZw5aO4Px7u2EKvQUP7xAhO_tzA

     

    Un vaisseau spatial construit par des étudiants de l’ASU pour interagir avec le public

     

    La NASA a sélectionné un vaisseau spatial conçu par l’Université d’État de l’Arizona pour voler comme charge utile auxiliaire à bord d’une fusée lancée entre 2022 et 2025. Il fait partie des 14 petits satellites de recherche, appelés CubeSats, qui ont été choisis pour cette opportunité grâce à l’initiative de lancement CubeSat de la NASA.

    L’ASU CubeSat, nommé LightCube, est de la taille d’un grille-pain et sera déployé en orbite terrestre basse (LEO). Sa particularité est qu’il peut être commandé par toute personne ayant une licence de radio amateur et une "ham  radio" pour déclancher un flash de xénon de la sonde qui sera visible depuis le sol.
    « Le public pourra suivre le satellite LightCube à l’aide d’une application, puis le transmettre au satellite à l’aide d’une "ham radio". Une fois le signal reçu, ils verront un flash du satellite dans le ciel nocturne », a déclaré l’enquêteur principal Jaime Sanchez de la Vega, de Vega Space Systems.

    La mission est un projet collaboratif entre l’Initiative interplanétaire del’ASU, les Fulton Schools of Engineering, Vega Space Systems et CETYS Universidad à Mexicali, au Mexique.

     

    Le matériel de l’engin spatial est en cours de développement au laboratoire de l’Initiative interplanétaire de l’ASU, sous la direction de Danny Jacobs, directeur associé des laboratoires del’initiateive. Son équipe sera responsable de l’intégration, des essais et des opérations de la mission.

    Le vaisseau spatial comprendra une antenne UHF dirigée par l’équipe cetys universidad, des flashtubes de xénon, des panneaux solaires, un ordinateur de bord, un transmetteur et une flèche de gradient de gravité déployable qui oriente la lumière vers la Terre.
    « Il s’agit d’une mission axée sur l’éducation », a déclaré M. Jacobs, qui est également professeur adjoint à l’École d’exploration terrestre et spatiale de l’ASU. « Notre objectif dans la construction et le lancement d’un vaisseau spatial qui peut être commandé par le public est d’inspirer tout le monde à en apprendre davantage sur les télécommunications, la conception d’engins spatiaux, les sciences atmosphériques et climatiques et la mécanique orbitale. »

    Au cœur de la mission se trouvent plusieurs équipes d’étudiants capstone, une de CETYS Universidad et quatre des Fulton Schools of Engineering de l’ASU. La première équipe capstone impliquée dans ce projet a été dirigée en 2019 par Sanchez de la Vega. Les équipes capstone de l’ASU 2021 sont responsables de la construction des sous-systèmes de gestion des batteries et de l’énergie de la sonde.

    Ces équipes sont conseillées par Jacobs et Sanchez de la Vega; Le professeur agrégé Michael Goryll, leprofesseur David Allee et l’étudiant diplômé Raymond Barakat de la School of Electrical, Computer and Energy Engineering, l’une des six écoles Fulton; et l’étudiant diplômé Kyle DeSousa, qui poursuit une maîtrise en innovation et développement de capital de risque à l’ASU.
    LightCube sera lancé à bord d’une mission de vol spatial planifiée dirigée par la NASA, une autre agence gouvernementale américaine ou des organisations commerciales avec la coordination du Programme de services de lancement de la NASA. Après le lancement, LightCube se déploiera en orbite depuis la Station spatiale internationale.

    « L’initiative de lancement cubesat offre d’incroyables opportunités aux développeurs CubeSat de diverses institutions, y compris les universités, les écoles secondaires et les organisations à but non lucratif », a déclaré Sam Fonder du Launch Services Office, dans le communiqué de la NASA sur la sélection des projets financés pour le lancement. « Ces partenariats novateurs profitent à la fois à la NASA et à la communauté scientifique en aidant à combler les lacunes en matière de connaissances et, en fin de compte, à accélérer la technologie. »

     

    L’équipe LightCube développe actuellement des versions de vol du matériel personnalisé en vue d’une campagne complète d’intégration et de test du système à partir de plus tard cette année. Le plan actuel est de livrer le vaisseau spatial à la NASA pour le lancement au plus tôt en septembre 2022. Pour en savoir plus sur cette mission et vous tenir au courant des derniers développements, visitez lightcube.space


  4. Il y a 2 heures, ALAING a dit :

    Au moins y vole bien plus haut que les bidons à machintruc

     

    Le SpaceShip n'ira jamais plus haut que 80 à 100 km d'altitude, c'est-à-dire la frontière de l'espace. Le Starship d'Elon c'est le grand large : la Lune, Mars...

    On en reparlera...

    • Like 1
    • Haha 1

  5. Un nouveau vol (réussi) a eu lieu hier, et c'est spectaculaire :

     

     

     

     

     

     

     

    https://spacenews.com/spaceshiptwo-makes-first-flight-to-space-from-new-mexico/

     

    extraits traduits :

     

     Le SpaceShipTwo de Virgin Galactic a effectué son premier vol vers l’espace en plus de deux ans le 22 mai, complétant le premier d’une série de quatre vols suborbitaux prévus par la compagnie au cours des prochains mois.

    Le véhicule SpaceShipTwo nommé VSS Unity, avec les pilotes CJ Sturckow et Dave Mackay à bord, a décollé de Spaceport America au Nouveau-Mexique à 10h34.m. est, transporté en altitude par son avion WhiteKnightTwo. L’avion a libéré VSS Unity à 11h26.m. l’Est, au moment où l’avion spatial a allumé son moteur-fusée hybride pendant environ 60 secondes.

    VSS Unity est monté sur une trajectoire suborbitale, atteignant une altitude de pointe de 89,2 kilomètres avant de glisser vers un atterrissage sur piste à Spaceport America à 11h43.m. Est. La compagnie n’a pas diffusé le vol sur le Web, ne fournissant que des mises à jour via les médias sociaux, bien que NASASpaceFlight.com ait diffusé sur le Web la version réussie et alimenté l’ascension du véhicule. Le vol, le premier lancement humain vers l’espace en provenance du Nouveau-Mexique, a transporté des charges utiles pour le programme Flight Opportunities de la NASA.

     

    (...)


    Il s’agissait du premier vol SpaceShipTwo depuis celui de décembre qui a été interrompu au moment même où le moteur hybride s’enflammait. L’avion a glissé vers un atterrissage en toute sécurité, et la compagnie a retracé le problème à l’interférence électromagnétique d’un nouveau système informatique de vol, un problème que la compagnie a passé plusieurs mois à corriger. Après avoir abordé un problème de maintenance potentiel avec WhiteKnightTwo, la compagnie a confirmé les plans de ce vol d’essai le 20 mai.

    « Il semble que ce problème soit atténué », a dit Moïse. « D’après tout ce que nous avons vu aujourd’hui, il n’y a aucune preuve de tout effet de tout cela. Le moteur a bien fonctionné et les autres systèmes informatiques ont bien fonctionné.

    Il s’agissait du premier voyage dans l’espace pour SpaceShipTwo depuis un vol en février 2019 depuis le port aérien et spatial de Mojave en Californie. Ce vol transportait trois personnes au bord de l’espace, mais a également subi des dommages à un stabilisateur horizontal que récemment révélé, ce qui a incité un examen de la sécurité et une série de mises à niveau du véhicule. Moses a dit que l’un des éléments que la compagnie testait sur ce vol était la nouvelle structure horizontale du stabilisateur et le système de contrôle.


    (...)


    Il s’agissait de la première des quatre missions SpaceShipTwo que la société a prévues pour cette année, un plan virgin galactic confirmé dans son appel de résultats du 10 mai. La compagnie s’attend à ce que le prochain vol transporte quatre employés, ainsi que les deux pilotes aux commandes du véhicule, pour tester la cabine passagers et les procédures de vol que les futurs clients suivront.

    Elle sera suivie d’un troisième vol avec à son bord le fondateur de la compagnie, Richard Branson. Cela sera toujours considéré comme un vol d’essai, ont déclaré les dirigeants de la compagnie l’automne dernier lorsqu’ils ont annoncé ces plans. « Qui de mieux pour évaluer l’expérience de ce que nous faisons ici? » Colglazier a dit alors.

    Un quatrième vol est destiné à être un vol entièrement commercial pour l’armée de l’air italienne, transportant des charges utiles et plusieurs personnes. Virgin a déclaré dans son appel de bénéfices du 10 mai que le vol générera 2 millions de dollars de revenus, soit 500 000 $ par siège.

    La compagnie n’a pas publié d’horaire pour ces prochains vols, si ce n’est qu’elle s’attend à ce qu’ils soient terminés d’ici l’automne. Moïse a refusé d’estimer quand le prochain vol d’essai aurait lieu, mais que « rien à partir d’aujourd’hui ne nous fait penser que ce plan n’est pas solide ».

    Vss Unity et le véhicule VMS Eve WhiteKnightTwo entreront alors dans une période de maintenance « de plusieurs mois » avant de commencer des opérations commerciales régulières, que Virgin Galactic prévoit maintenant d’être au plus tôt au début de 2022.

    • Like 2
    • Thanks 1

  6. Il y a 1 heure, BobMarsian a dit :

    Très intrigants, les petits dômes surmontés d'un cratère, dont un se situe à ~ 3 km au NO de Zhurong ---> 1er objectif prioritraire ?

     

    hum hum, je ne pense pas que l'équipe de Zhurong aient l'intention d'aller aussi loin... L'espérance de vie du rover est d'après eux de 3 mois, même si ça sera peut-être beaucoup plus comme Oppy. L'objectif est surtout technologique : apprendre à faire évoluer un robot sur une autre planète !

     

    D'ailleurs, ils diffusent actuellement de nouvelles images de la mission et... HEIN !!??? INCROYABLE !!! :o:o:o

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    E1v0tfCUUAI3S3G.png

     

    La NASA a envoyé Ingenuity espionner le robot chinois !!! :o

    • Like 1
    • Haha 5