Los_Calvos

Member
  • Content count

    35
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

224 Excellent

About Los_Calvos

  • Rank
    Inactive member
  1. Nous reprenons nos publications après une petite interruption. Cette prise date de décembre 2020. Cette image est une partie des restes de supernovae avec 2 complexes N44 et N51 avec de nombreux amas ouverts intégrés. Le complexe N 44 (en haut à gauche) a un contour distinctif qui est inratable dans un télescope. Le télescope spatial Hubble s’est posé sur la minuscule nébuleuse NGC 1929 au sommet nord-ouest du delta pour révéler une fleur sur une nébuleuse de tige où de jeunes étoiles soufflent une cavité dans la nébulosité similaire au processus se produisant avec M 42. Kont 822 est le grand amas ouvert au cœur du complexe créant la superbubble de forme presque ovale. Connue sous le nom de complexe de superbulles N44, cette tempête nuageuse est dominée par une vaste bulle d’environ 325 par 250 années-lumière à travers. Un amas d’étoiles massives à l’intérieur de la caverne a dégagé le gaz pour former une coquille creuse distinctive en forme de bouche. Bien que les astronomes ne soient pas d’accord sur l’évolution de cette bulle depuis 10 millions d’années, ils savent que l’amas central d’étoiles massives est responsable de l’aspect inhabituel du nuage. Il est probable que la mort explosive d’une ou plusieurs des étoiles les plus massives et de courte durée de l’amas a joué un rôle clé dans la formation de la grande bulle. L’image capte la lumière de couleurs spécifiques qui révèlent la compression des matériaux et la présence de gaz (principalement de l’hydrogène gazeux excité et des quantités moindres d’oxygène et de soufre « choqué ») dans le nuage. Plusieurs bulles plus petites apparaissent dans l’image sous forme de croissances bulbeuses s’accroissant au superbubble central. La plupart de ces régions ont probablement été formées dans le cadre du même processus qui a façonné le cluster central. Leur formation aurait également pu être « déclenchée » par la compression que les étoiles centrales poussé le gaz environnant vers l’extérieur. Notre vue sur cette caverne est considérée comme regardant à travers un tube allongé, qui donne à l’objet son aspect monstrueux en forme de bouche. Nous pouvons y observer de nombreux amas ouverts : NGC 1934-NGC 1955-NGC 1968- NGC 1974- NGC 1991 Complexe N51 (en bas à droite) : ce complexe de nébuleuses fleuries est étonnamment semblable à la nébuleuse des tulipes, NGC 1966. Dans ce cas, les NGC 1968 et 1974 composent une tige à la floraison du NGC en 1955, lorsque l’Ouest est au sommet.. Une fois de plus, nous avons un scénario similaire à M 42 où l’amas central de NGC 1955 est la cause de la création d’un cratère dans la nébuleuse environnante. IC 2126 (NGC 1935) est une partie de la nébuleuse des émissions de ce complexe. On peut aussi y observer de nombreux groupes ouverts : NGC 1929-NGC 1934-NGC 1936-NGC 1937. IC 2128 est un amas d’étoiles + une nébuleuse au sud du complexe Full et détails sur Astrobin : https://astrob.in/full/5e75n9/0/
  2. Un champ de petites galaxies dans la Paon

    merci à toutes et tous d'être passés, Chacune des galaxies du couple ne fait que 3 arc min de diamètre, on en a conclut que l'on restera à des objets de 5 à 6 arc min minimum ;-)
  3. Cette fois, nous avons fait un autre test afin de connaître les limites réelles de notre set-up, il semble que nous l’avons atteint avec ce champ de petites galaxies dans le Pavo Ce champ contient de nombreuses petites galaxies mais 5 sont plus notables et sont disponibles en médaillon" Trio de Galaxy « Masque du Diable » Il s’agit d’un superbe triple système NGC 6769-71, situé dans la constellation méridionale de Pavo (le Paon) à une distance de 190 millions d’années-lumière. Les deux galaxies supérieures, NGC 6770 (à droite) et NGC 6769 (à gauche), sont de luminosité et de taille égales, tandis que NGC 6771 (supérieur) est environ deux fois moins lumineux et légèrement plus petit. Les trois galaxies possèdent un renflement central d’une luminosité similaire. Ils se composent d’étoiles âgées et rougeâtres et celle de NGC 6771 est remarquable pour sa forme « boxy », une occurrence rare parmi les galaxies. NGC 6769 est une galaxie spirale avec des bras en spirale très étroitement enroulés, tandis que NGC 6770 a deux bras en spirale majeurs, dont l’un est assez droit et pointe vers le disque externe de NGC 6769. NGC 6770 est également particuliere en ce sens qu’elle présente deux voies sombres relativement droites et un arc plus faible qui se courbe vers la troisième galaxie, NGC 6771. Il est également évident que les étoiles et le gaz ont été dépouillés du MBAC 6769 et du MBAC 6770, commençant à former une enveloppe commune autour d’eux, sous la forme d’un masque du diable. Il y a aussi un faible soupçon d’un pont fragile entre 6769 et 6771. Toutes ces caractéristiques témoignent d’une forte interaction gravitationnelle entre les trois galaxies. L’apparence déformée de la voie de poussière de NGC 6771 pourrait également être interprétée comme une preuve supplémentaire d’interactions. De plus, NGC 6769 et NGC 6770 reculent devant nous à une vitesse similaire d’environ 3 800 km/s - un décalage rouge d’un peu plus de 0,01 - tandis que celle de 6771 est légèrement plus grande, soit 4 200 km/s. Aussi dramatique et destructeur que cela puisse paraître, un tel événement est aussi un enrichissement, un véritable baby-boom. Une catastrophe cosmique comme celle-ci entraîne normalement la formation de nombreuses nouvelles étoiles. ... C’est ce qui est évident en raison de la nature bleuâtre des bras en spirale de 6769 et de 6770 et de la présence de nombreux sites de régions formant des étoiles IC 4836 une Galaxie Spirale Barrée IC 4845 une autre Galaxie Spirale Barrée Full et détails sur Astrobin : Field of small galaxies in the Pavo 'NGC 6769-6770-6771, IC 4836, IC 4842, IC 4845
  4. essai sur Abell 7

    Merci à tous pour votre passage et vos encouragements
  5. essai sur Abell 7

    Bonjour, Notre publication de ce jour est un essai sur un objet de très faible magnitude surfacique (~16) mais que nous voulions tenter d’imager bien que toutes les photos sur le net soient prises avec des instruments de grand et/ou très ouverts. Les brutes OIII montrent un signal tout juste discernable et il était impossible de discerner quelque chose sur les Ha… Un empilement sur 10 poses nous ayant montré qu’un signal était néanmoins visible, nous avons tenté d’imager la belle. Voici donc le résultat avec un 315mm de Fd 8, c’est en dessous de ce que nous espérions mais bien mieux que ce que nous pouvions craindre. critiques et conseils bienvenus ! Abell 7 ou PK215-30.1 La très discrète et ancienne nébuleuse planétaire Abell 7 se trouve à environ 1800 années-lumière de nous, juste au sud d'Orion, dans la constellation du Lièvre. Environnée d'étoiles de la Voie lactée et proche angulairement de lointaines galaxies d'arrière plan, sa forme sphérique de quelque 8 années-lumière de diamètre s'esquisse sur cette image prise au télescope. Des détails internes se révèlent grâce à l'utilisation de filtres. Les émissions de l'hydrogène et de l'azote apparaissent en nuances de rouge tandis que celles de l'oxygène sont en bleu-vert. Ces nuances sont absolument imperceptibles par la vision humaine. La phase de nébuleuse planétaire représente un très bref épisode de la fin de vie des étoiles dont notre propre Soleil fera lui-même l'expérience d'ici 5 milliards d'années, lorsqu'il expulsera ses couches externes. Abell 7 a un âge estimé de 20 000 ans, avec son étoile centrale WD 0500-156 qui est surement un système double avec une compagne naine rouge située à 0.91 sec, qui devenue une pâle naine blanche après 10 milliards d'années d'intense rayonnement. Sur la photo la galaxie juste à droite est PGC 1611. Full and details sur astrobin : Abell 7 (PK215-30.1)
  6. NGC 253 - Galaxie du Sculpteur

    merci à tous et toutes d'être passés et pour vos commentaires et critiques
  7. Bonjour, nous vous présentons cette fois un grand classique : NGC-253 – La galaxie du Sculpteur Elle est située à 11 millions d’années-lumière dans la constellation du Sculpteur, de type Intermediate Spiral (SABc). C’est surement la Galaxie la plus visible dans le ciel après la galaxie d’Andromède, facilement observable avec des jumelles. Elle est physiquement associée au groupe de galaxies appelé Filament du Sculpteur (ou Groupe du Sculpteur) dont elle est le membre le plus massif Ce groupe est l’un des groupes de galaxies le plus proche de la Voie Lactée. Le noyau de cette galaxie abrite probablement un trou noir supermassif d'une masse estimée à 5 millions de masses solaires (galaxies de Seyfert) NGC 253 est une galaxie prototypique active formant des étoiles, ou galaxie Starburst. Starburst, ou baby-boom, les galaxies ont été les principaux moteurs de la formation des étoiles et l’évolution des galaxies tout au long de toute l’histoire de l’Univers. A la différence de la Voie Lactée c’est une galaxie formant intensément de très nombreuses étoiles. Full – détails sur Astrobin :
  8. The Snake Nebula & consorts

    merci à tous pour votre passage et vos commentaires
  9. Bonjour, cette fois-ci nous changeons un peu de registre pour vous présenter des nébuleuses sombres The Snake Nebula & consorts (B72, B68,B69,B70,B71,B74 et B389) Situées dans la Constellation d’Ophiuchus, un ensemble de nébuleuses sombres masque les étoiles. Elles sont référencées dans le catalogue de Barnard, sur cette image les 2 plus connues sont B72 qui a la forme du serpent et Barnard 68 en-dessous à droite. (à gauche du serpent dans son prolongement et assez diffuse on a B389, et de droite à gauche sous le serpent on trouve B68, B69,B71, B70 et en bas à gauche au-dessus de l’étoile B74.) Ces nébuleuses sombres sont constituées de poussière et de gaz moléculaire en forte concentration qui absorbent pratiquement toute la lumière visible émise par les étoiles à l'arrière-plan. Leurs contours particulièrement sombres contribuent à faire de l'intérieur des nuages moléculaires un des endroits les plus froids et les plus isolés de l'Univers. Le fait qu'aucune étoile ne soit visible au centre indique que Barnard 68 est relativement proche, avec des mesures le plaçant à environ 500 années-lumière de la Terre pour un diamètre d'une demi année-lumière, Barnard 72 serait quand à lui situé à environ 650 AL. On ne sait pas exactement comment se forment ces nuages moléculaires, mais on pense que ces nuages sont eux-mêmes probablement un lieu où de nouvelles étoiles se forment. Et de fait, de récentes études ont montré que Barnard 68 était probablement en train de se contracter pour donner naissance à un nouveau système solaire. Il est possible de voir directement à travers ce type de nuage en les observant en lumière infrarouge. Full et détails sur astrobin : critiques et commentaires sont les bienvenus
  10. NGC 1360 Robin's Egg Nebula

    Merci à tous pour votre passage et vos commentaires. @Nathanaël : pas mal ta prise au vu des conditions et du faible nb d'heures de poses ;-)
  11. Bonjour, Nous vous présentons une jolie nébuleuse planétaire en HOO-RGB NGC -1360 La nébuleuse de l’œuf bleu merle : Ce joli nuage cosmique se trouve à environ 1.500 années-lumière, ses forme et couleur évoquant un oeuf de merle bleu. Il s'étend sur environ trois années-lumière, niché dans les limites de la constellation australe du Fourneau. Reconnu comme une nébuleuse planétaire, NGC 1360 ne présente cependant pas de limites claires. Au lieu de cela, elle correspond à une phase brève et finale de l'évolution d'une étoile vieillissante. En fait, visible dans l'image télescopique, l'étoile centrale de NGC 1360 est connue pour être un système d'étoile binaire constitué probablement de deux étoiles naines blanches évoluées, moins massives mais bien plus chaudes que le Soleil. Leur rayonnement ultraviolet intense et par ailleurs invisible a éliminé les électrons des atomes présents dans le fourreau gazeux environnant. La teinte prédominante bleu-vert de NGC 1360 observée ici est due à la forte émission en OIII produite lorsque les électrons se recombinent avec des atomes d'oxygène doublement ionisés. NGC 1360 est une grande nébuleuse planétaire (PN) sans morphologie évidente de coquille. Après analyse des images H-alpha et des spectres d’échelle à haute dispersion de NGC 1360 afin de construire des modèles spatio-cinétiques et de déterminer sa répartition de densité, le modèle le mieux adapté indique que NGC 1360 est une coque elliptoïde prolate dont l’axe principal est deux fois plus long que son axe mineur et est incliné de 60 arcdeg par rapport à la ligne de mire. Le grand âge cinétique de la coquille, ~10.000 ans, et la faible densité de la nébuleuse, <130 H-atomes cm^-3, impliquent que NGC 1360 est uen PN évoluée et a commencé à fusionner avec le milieu interstellaire. La morphologie observée et les profils de luminosité de surface de NGC 1360 peuvent être décrits ainsi qu’une coquille épaisse avec un profil de densité radiale gaussienne sans bord intérieur tranchant, ce qui indique un manque de compression en cours par un vent stellaire rapide. Les FLIERs observés dans NGC 1360 vers l’extrémité de son axe principal se dilatent plus rapidement et sont plus jeunes que la coquille nébuleuse. Très récemment (2017), l’hypothèse que l’étoile centrale soit en réalité une double (ce qui permettait d’expliquer son très fort champ magnétique) fut confirmée : c’est une double en dégénération, d’une période d’environ 8jours, avec respectivement 0.5 et 0.7 masses solaires, la plus grosse étant la naine blanche restante. Cette nébuleuse montre 2 jets qui émettent en OIII mais aussi en NII, le plus fort étant celui que l’on voit en haut. Notre filtre Ha étant un 3nm, la force du signal est bien plus faible que ce que nous aurions pu capter avec 6nm qui recouvre partiellement le spectre du NII. La full et les détails sous Astrobin : NGC 1360 Robin&#39;s Egg Nebula
  12. SH2-311 en SHO et HSOO

    merci d'être passé
  13. SH2-311 en SHO et HSOO

    Nous avons pris quelque retard dans nos traitements et avons pas mal d’images en cours de traitement et à traiter, nous vous proposons cette fois une nébuleuse en SHO et HOO imagée en février 2020… SH2-311 (ou NGC 2467, RCW 16, Gum 9, LBN 1065 + 1067 et autres…) SH2-311 est située dans la constellation de la Poupe à environ 20 500 années lumières. SH2-311 est une nébuleuse d'étoiles surnommée « Skull and Crossbones nebula » (« nébuleuse de la tête de mort et des tibias entrecroisés »), dont l'apparence rappelle le visage d'un mandrill. Elle comprend des régions où de grands nuages d'hydrogène gazeux servent d'incubateurs à étoiles. Elle est ionisée par l’ultrachaude O3 V star HD 64568, la O6 IV subgiant HD 64315, et la B0 V star LSS 830. Outre le cluster NGC 2467, elle inclut les 2 clusters Haffner 18 and Haffner 19. La zone autour de l'amas stellaire NGC 2467, situé au sud de la constellation de Poupe. Avec un âge de quelques millions d'années tout au plus, c'est une crêche stellaire très active avec des étoiles se formant continuellement à partir des nuages de poussières et de gaz. L'image, ressemblant à un fantôme cosmique coloré ou un mandrill céleste géant, contient les amas Haffner 18 (centre) et Haffner 19 (centre droit, dans la zone bleue ressemblant à l'œil le plus bas du mandrill) tout comme des vastes régions contenant du gaz ionisé. L'étoile brillante au centre de la plus grande région bleue en bas de l'image est HD 64315, une jeune étoile massive aidant à modeler la structure de toute la région de la nébuleuse. Haffner 18 est en fait la superposition de 2 clusters à différentes distances,l’une à 4500 parsecs et l’autre entre 9500 et 11400 parsecs. Haffner 19 se tient lui à 6400 +/- 600 pc. Ceci implique qu’une seule partie de Haffner18 est lié à la nébuleuse. L'image montre différentes étapes dans la formation des étoiles. Les étoiles du milieu se sont déjà formées et leur nébuleuse de naissance s'est déjà dispersée. En dessous un peu à gauche se trouve une très jeune étoile qui s'est détachée du cocon de gaz qui l'entourait à la naissance (petie zone jaune circulaire. A droite en bas, un mur de gaz brillant luit tout en s'évaporant à cause de l'énergie des nombreuses étoiles brillantes qui viennent de se former. En direction du centre, des bandes de poussière très sombres masquent des parties de la nébuleuse qui forme sûrement de nouvelles étoiles. Fulls et détails sur Astrobin : SHO HSIOO
  14. NGC 6302 : Bug Nebula

    encore merci pour vos commentaires ;-)
  15. NGC 6302 : Bug Nebula

    Merci d'être passés et d'avoir laissé un commentaire