JO_94

Member
  • Content count

    178
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 86985

Community Reputation

474 Excellent

1 Follower

About JO_94

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Hobbies
    Trop long à lister...
  • Personal website
  • Instruments
    Lunette TSOptics 71/347 Imaging Star et mini guidescope ZWO 30/120
    TS Optics RC8 et OAG
    Montures iOptron CEM70 et iOptron Skyguider Pro
    Cameras ZWO ASI183MM PRO, ASI174MM Mini, ASI120MM Mini
    Canon EOS Ra
    Filtres Astronomik H,S,O 6nm, et R,G,B Deep Sky, IR/UV, STC Duo Narrowband clip-in Canon
  1. De rien @MCJC ! Pour le a7s de Sony, je ne sais absolument pas ce qu'il vaut en astro... Je dispose d'une camera astro (ZWO) monochrome (donc capteur nu de base, pas de filtre), et le Canon EOS Ra, qui est véritablement dédié à l'astrophoto (le filtre laisse spécifiquement passer les longueurs d'onde spécifiques aux émissions hydrogène alpha). D'une manière générale, les filtres à bande passante étroite sont utiles sur les nébuleuses à émission, notamment lorsqu'il y a une forte pollution lumineuse (on isole ainsi les longueur d'onde spécifiques à ces objets, le reste - dont la pollution lumineuse hors du spectre intéressant - est réfléchie), quel que soit le capteur (filtré ou défiltré). Mais il faut à la base que le capteur laisse passer (naturellement comme sur le EOS Ra de Canon, ou via défiltrage par une société spécialisée). Ils sont inutiles sur les objets émettant un spectre continu (galaxies, nébuleuses à réflexion...) La question de faire défiltrer un APN dépends vraiment de sa transmission dans les longueurs d'onde Ha : le mieux c'est les cameras astro refroidie (mono ou couleur), mais c'est pas polyvalent. Pour le choix du bon APN, faut consulter les membres du forums plus expérimentés que moi :-)
  2. Bonjour @MCJC, merci pour le commentaire. Hélas, le filtre STC ne fera pas de miracle sur un APN non défiltré (aucun filtre ne le fera) : en gros ce filtre va laisser passer uniquement deux bandes étroites de longueur d'onde (une dans l'infra-rouge / proche infra-rouge et l'autre dans le bleu/vert bien visible). Le hic d'un APN non-défiltré c'est que derrière il va bloquer une grande partie du signal IR/proche IR, et tu perds donc une grande partie du signal le plus "fort" venant des nébuleuses à émission (H alpha). Si tu utilises deja un APN non-défiltré qui te permets (moyennant une bonne dizaine d'heures d'expo probablement) d'avoir un signal utilisable dans le proche IR sur des nébuleuses à émission, alors ce filtre t'aidera à en améliorer le contraste. Mais il ne fera pas de miracle si le filtre intégré au capteur de l'APN ne laisse, de base, rien passer.... (chaque capteur filtré a ses caractéristiques, faut tester pour savoir... ou trouver les bons posts sur internet).
  3. Bonjour, Dernière photo résultat des images prises cet été à Quiberon avec un superbe ciel noir (merci à la ville de penser à éteindre les lampadaires à minuit !). Il s'agit d'un grand champs de Céphée fait au Mitakon Speedmaster 85mm f/1.2, fermé à f/2 - f/2.8 (on sait pas trop...). J'ai enfin réussi à faire sortir les nébuleuses à réflexion et autres nuages moléculaires difficiles à observer depuis Paris (à l'exception de l'Iris, suffisamment brillante, et encore....). J'en ai profité pour remettre à jour mon dernier poster du "voisinage" de Céphée, qui regroupe pas mal des acquisitions réalisées depuis que j'ai démarré l'astrophoto. Bon week end à tous Jeremie version haute résolution sur astrobin : https://astrob.in/fxmpp1/0/
  4. Quel plaisir de terminer les vacances en profitant d'une dernière nuit claire et (quasi) sans pollution lumineuse (à part les phares) en compagnie de mon fils, à photographier les étoiles et à regarder le ciel assis dans nos transats face à Belle île. Comme chantait Brel : "J'ai plaisir à te dire que la nuit sera longue à devenir demain"... histoire de figer le temps et ne jamais arriver au jour du grand nettoyage de l'appart qui nous attendait avant le retour sur Paris :o) Nous avons donc commencé par Rho Ophiuchi, puis au bout de 20 minutes, Rho étant tellement bas sur l'horizon, la Voie Lactée, pour switcher sur Céphée vers 1h30, puis les Pleiades, Mars et la nébuleuse de Californie à partir de 5h jusqu'à petit matin... Mon fils en a profité pour s'essayer à la photographie avec son smartphone, et j'ai pu lui transmettre l'art ésotérique de la soustraction des darks sur les fichiers RAW (et oui, on a fait des darks sur son Xiaomi). Voici donc quelques résultats de cette nuit le nez planté dans les étoiles (Brel encore). J'ai été très content de pouvoir faire apparaitre les nuages moléculaires entre Pleiades et California, au détriment de la comas très forte de mon objectif à f/2, et j'ai donc réalisé une starless de l'image, pas très esthétique, mais qui mets en veleur la structure de ces nuages. J'aime beaucoup la Voie Lactée également, bien plus réussie que celle de l'an passé (je m'améliore en traficotage d'image). Il me reste le grand champs de Céphée à traiter avec de vieilles prises réalisées l'année dernière (mais pas suffisantes pour bien contraster les nuages sombres et autres nébuleuses par réflexion (Shark, Iris etc.). C'est la reprise...
  5. Paysage nocturne "astro-marin"

    @hamilton Profitez en bien, c’est une île tres jolie (et davantage encore sur la côte sauvage). Si je ne devais sortir mon APN qu’une seule fois sur place, ce serait immortaliser les Aiguilles de Port Coton, et certainement sous la Voie Lactée :-).
  6. Une petite trouée permettant de voir la Voie Lactée, un temps agréable pour sortir de nuit, et hop, un souvenir sympa de cet été 2022... (j'ajoute qu'on peut voir pas mal de choses : les 3 phares de Belle-île : Kerdonis en rouge, Kervilhaouen / Goulphar en bleu-vert, les Poulains diffractant à mort avec mon objectif ouvert à f/4; mais aussi le phare des Birvideaux, en Mer, visiblement sous la pluie; un bateau qui passe, avec son feu de mât allumé.... et ma muse au premier plan, sur la côte sauvage de Quiberon) Version astrobin : https://astrob.in/lk3ikw/0/
  7. Rho Ophiuchi et C/2017 K2

    @ALAING Oui en effet, j'y ai pensé, mais le matos que j'utilise avec la Skyguider ne me permet pas faire tourner le capteur sur l'axe optique... Je me contente donc d'un horizon astronomique :-) @J.C 30 J'aime de plus en plus ce boitier, malgré ses défauts. Et quel plaisir de pouvoir se poser n'importe ou avec un matériel léger et continuer l'astrophoto sans grosses contraintes matérielle : (clear) sky is the limit !
  8. Salut, Bon, pas beaucoup de nuits claires à Quiberon cette année, donc peu de temps à consacrer à Rho Ophiuchi cette année encore (moins de 30 minutes...). Avec le Mitakon Speedmaster 85mm f/1.2, fermé à f/2 pour limiter la coma, on arrive malgré tout à choper quelques couleurs, mais les étoiles sont horribles... difficile compromis. Donc de nouveau Rho Ophiuchi au dessus du phare des Poulains, vu depuis Quiberon, mais pas toujours pas l'image que j'aimerai sortir :-(. Point positif, le passage de C/2017 K2 dans le champs cette année :-) Version haute resolution : https://astrob.in/e7edx7/0/ A +
  9. Explosion imminente de Betelgeuse !

    Premier réflexe en lisant le titre du post dans la page d'accueil Astrosurf : consulter la météo en jurant intérieurement face aux nuages qui couvrent la maison, avant de lire finalement que rien ne se passe
  10. NGC7000

    J’avoue que me suis lâché sous Photoshop en réempilant les couches RVB 😂
  11. NGC7000

    Belle nuit claire hier, et donc occasion de reprendre les nébuleuses "North America", 2 ans après un premier cliché marquant ma reprise de l'astronomie. Elle est à environ 2000-2600 années lumières de nous et ne ferai "que" 50 années lumières de large. De mémoire la distance moyenne entre étoiles et d'environ 3-4 années lumière, donc c'est une paille à l'échelle de la galaxie. J'ai été surpris de lire que les astronomes ont cherché les étoiles qui ioniseraient tout ce gaz et qu'en fait, une seule étoile suffit ! Elle est très chaude (40000 K), et elle se trouverait derrière la nébuleuse sombre (donc invisible dans nos longueurs d'onde.... mais visible en infra-rouge). Version haute résolution : https://astrob.in/uvx1w0/0/
  12. Voici la nébuleuse du Cocon (Cocoon Nebula - IC5146), petite zone de formation d'étoile, à 4000 années lumières de nous. Derrière se trouve une longue trainée noire : une nébuleuse obscure appelée Barnard 168. La myriade d'étoiles appartenant à notre Voie Lactée me donne le vertige : quand on "mesure" le nombre d'étoiles que peut contenir une galaxie, et quand on voit le nombre de galaxies visibles dans un grain de sable tenu à bout de bras... les bras m'en tombent. Lien astrobin : https://astrob.in/u33alr/0/
  13. Merci :-) Pour le moment mes meilleurs résultats ont été obtenus avec une Barlow 2x, et les pires avec la 4x, mais je vais effectivement ressayer avec la lunette seule en optimisant le temps de pose, chose que je faisais au pif (je fixais l’expo à 5ms) avant de commencer à regarder ça sérieusement :-)