FAP

Member
  • Content count

    13
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

8 Neutral

About FAP

  • Rank
    Inactive member
  1. Une micrométéorite peut elle endommager les systèmes optiques internes de jwst, voire les réservoirs de fluides ? Je pense que le plus grave serait une collision avec le miroir secondaire ?
  2. Combien de temps s'est écoulé entre ces deux clichés? Ces objets ne sont-ils pas censés se déplacer? tout les détails semblent figés, identiques sur les deux clichés, ne devrait-il pas y avoir ne serait-ce qu'une dilatation?
  3. Une partie du ciel restera-t-il toujours inaccessible pour Webb?
  4. Plutôt "Testé durant quatre mois" je pense.
  5. Je me demande si l'allumage périodique du moteur de Webb, afin de le maintenir sur son orbite, ne pourrait pas provoquer un léger réchauffement des instruments du bord ?
  6. J'ai beaucoup apprécié les explications de Lucie in the sky à propos des aigrettes de diffraction. Mais ensuite, ces aigrettes elles deviennent quoi? Sont elles exploitables pour la science ou simplement écartées car gênantes ?
  7. Je remarque que sur cette dernière image les segments sont inversés selon l'axe horizontal. (A1 et B1 en bas)? Par rapport aux autres schémas précédents du miroir primaire.
  8. Sur le selfie du miroir primaire, il semblerait que ce soit le segment A6 qui brille, sauf si l'image est retournée. Au fur et à mesure que les segments seront ajustés je suppose qu'ils vont briller les uns après les autres? Et si on agrandit l'image il y a plein de petits points, comme si il y avait des poussières sur l'objectif ?
  9. C'est un cheveu sur la langue 😛
  10. J'ai une petite question. Il est dit que le JWST est actuellement en orbite autour du point de Lagrange L2, mais ce point est virtuel, il n'y a pas de corps massif qui permet de générer un champ de gravité. "Le point L2 soleil terre, est une position de l'espace où les champs de gravité de deux corps en mouvement orbital l'un autour de l'autre, et de masses substantielles, fournissent exactement la force centripète requise pour que ce point de l'espace accompagne simultanément le mouvement orbital des deux corps. Dans le cas où les deux corps sont en orbite circulaire, ces points représentent les endroits où un troisième corps, de masse négligeable, (JWST) resterait immobile par rapport aux deux autres, au sens où il accompagnerait à la même vitesse angulaire leur rotation autour de leur centre de gravité commun sans que sa position par rapport à eux n'évolue." Donc, mon hypothèse pifomètrique, serait qu'il orbite autour de son point d'équilibre, comme si une corde le retenait accroché au centre du soleil et que cette corde décrive un cône dont le sommet serait le soleil ? Et dans ce cône il y a la terre, le disque de base du cône ( l'orbite de JWST) est donc perpendiculaire à l'orbite de la terre. Je pense avoir lu que cette orbite est de dimension comparable à celle de la lune. Je suis désolé pour cette question un peu alambiquée mais je ne suis pas encore familiarisé avec ces sujets complexes.
  11. Ça c'est de la réponse ! Merci. Vous avez dit : "Parfois appelés « gyroscopes en verre à vin »" Je ne risque pas de l'oublier, je suis vigneron!
  12. Bonjour à tous et un merci intersidéral à tout les intervenants pour la qualité de ce fil d'informations. C'est passionnant. Une question de béotien me taraude, lorsque le jwst est réorienté pour pointer vers une nouvelle cible, qu'est-ce qui le stabilise ? Peut être des volants à inertie ? Car dans le vide, si le miroir primaire bouge, selon le principe "action/réaction", cela devrait entraîner une déstabilisation de l'ensemble. Je ne pense pas que cette question ait déjà été traitée dans ce fil d'info. Encore merci à tous.