• entries
    104
  • comments
    34
  • views
    31501

Comparatif oculaire Fabrication Russie - exemple Grossissement Résolvant (Grossissement utile)

ClaudeS

228 views

Bonjour à tous,


En cette période peu propice aux observations astronomiques, avec la couverture nuageuse dans la région nord de la France en ce mois de janvier 2024, j'ai profité d'une belle journée froide pour faire un comparatif entre deux oculaires de fabriquation russe. Cela s'est fait en journée lors de l'observation des taches solaires qui sont nombreuses lors de ce maximum solaire des années en cours 2023/2024.

 

Quels sont les oculaires en question?

 

Le premier n'est plus à présenter. Il s'agit de l'oculaire LOMO Bertele 14X, ayant un champ de 52°, ayant une focale calculée de 16mm environ (16 à 17mm). Certains astronomes amateurs sur le forum le possèdent et reconnaissent sa grande qualité optique, notamment pour son contraste renforcé et son excellente résolution des images transmises. Il offre cependant une teinte un peu jaune qui peut déplaire, mais qui est certainement le fait des traitements de surface, ce qui renforce le contraste des images transmises par l'oculaire en coupant certaines longueurs d'ondes néfastes à l'observation visuelle.

C'est mon explication. De plus, son usage principal est la microscopie sur les instruments russes. Cet oculaire a été longtemps disponible chez https://www.bw-optik.de/ mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

 

Le second est un oculaire fabriqué par la firme TAL située à Novosibirsk en Russie. Il est encore commercialisé (stock restant) , mais avec les sanctions contre la Russie, la filière d'approvisionnement est difficile pour nous Européens. Il s'agit d'un oculaire de 15mm ayant un champ de 84°. De plus, j'ai le sentiment que la société s'est mise en "économie de guerre" et ne fabrique plus d'instruments pour les astronomes amateurs, comme c'est aussi le cas pour la célèbre firme de telescope INTES.

 

Le TAL 15mm à gauche et le LOMO 14X/16mm à droite. Tous les deux sont au coulant 31.75mm. L'oculaire LOMO se trouve facilement sur ebay, mais vous allez le recevoir au coulant microscopie de 32mm qui n'est pas utilisable sur la plupart des portes oculaires d'usage en astronomie. BW optik réalisait un usinage spécial pour nous astronomes amateurs.

 

20240113_114841.thumb.jpg.2f1471677973ed25097cd4bbcc805a95.jpgimage.png.6aea976eda3801e59e94691e1dbf5646.png

 

Quelques images en découpe des montages optiques. On est loin des oculaires ayant un formule optique simple.

 

LOMO 14X

65a26e91c6bc7_LomoBertele14X16mm52.jpg.a63a2fb4098eac0dd81c3da0f529595b.jpg 

 

TAL UWA 15mm (au centre). Pour information, je dispose aussi de l'oculaire TAL UWA 25mm au coulant 50mm qui est mon oculaire de champ profond utilisé en routine sur le réfracteur LZOS de 152mm.

65a26ed47d381_TALUWA15mm.jpg.85dc52c29ddc0ea59cd638a2c74cdd6a.jpg

 

Première étape: Obtenir un cliché de la zone observée pour la comparaison des optiques. Ici une image des taches solaires faite peu de temps avant l'observation. Les informations de la prise de vue sont sur le cliché.

 

65a2708425b35_Tachessolairesdu11janvier2024.thumb.jpg.0d7319169b6c45b8ac263879c39f5099.jpg65a270e96bbb4_Tachessolairesdu11janvier2024aveczonesobservesendtail.thumb.jpg.076a4ea1406d324d1d9e4d843732655f.jpg

 

A 75X, soit 2mm de pupille de sortie  pour l'oculaire LOMO (1.9mm avec le TAL et 80X) , je suis proche du pouvoir séparateur visuel du réfracteur de 152mm de diamètre qui est donné à 0.92" d'arc  à 555nm (critère de Rayleigh). Le fort contraste des taches solaires facilite l'observation malgré la turbulence atmosphérique. Comme l'observation semble le prouver une nouvelle fois, on atteint assez facilement le pouvoir de résolution de l'œil qui est de 1min d'arc (60" d'arc) avec une pupille de sortie de 2mm, même si habituellement on cite souvent un diamètre de 1mm, mais c'est annoncé comme diamètre facilitant les détails observés, ce qui est une erreur courante. Dans ce cas, on considère pour le confort visuel que la résolution de l'oeil est de 2 min d'arc (120" d'arc)

 

Pour de plus amples informations, il faut lire l'article suivant: http://serge.bertorello.free.fr/optique/dispoagr/dispoagr.html. On y trouve les notions relatives aux grossissement minimaux, résolvants et maximaux. Lors de ce test visuel sur les taches solaires, nous avons expérimenté le grossissement résolvant de 2mm de pupille de sortie, soit un grossissement équivalent à la moitié du diamètre de l'objectif exprimé en mm.

 

Quelques données:

  1. Oculaire TAL : Champ réel = 1,05°, pupille de sortie =1.9mm, grossissement = 80X
  2. Oculaire LOMO : Champ réel = 0.69°, pupille de sortie = 2,0mm, Grossissement = 75X

 

Le champ visuel dans l'oculaire TAL est 30% plus grand pour un grossissement un plus élevé, ce qui n'est pas négligeable.

 

Rappel du calcul de la pupille de sortie:

 

  1. Ps = D/G  avec Ps: pupille de sortie, D: diamètre de l'optique en mm et G: grossisement utilisé. G étant le ratio de la focale de l'instrument sur la focale de l'oculaire, le tout exprimé en mm.
  2. Rappel pour le calcul de champ réel: Champ réel en °= Champ apparent de l'oculaire en °/grossissement utilisé

 

Observations:

Les deux oculaires sont très proches en définition et contraste au centre de l'image, même si je trouve que l'oculaire LOMO est légèrement devant. Les taches solaires les plus petites sont plus sombres dans l'oculaire LOMO. En effet, j'ai pu observer plus distinctement les taches solaires de 1.5" d'arc de diamètre avec l'oculaire LOMO. Dans les deux cas, j'ai pu en compter leur nombre. (Voir la zone cerclée dans le deuxième cliché). J'ai même eu le sentiment de voir la forme en boucle qui revient vers la tache principale, un peu en forme de crochet. Le plus petit détail vu devait être proche de la seconde d'arc. Dans le cas du visuel, je n'ai pas utilisé le filtre continuum contrairement à l'image où il était présent sur la caméra NB ASI ZWO 290MM. Il s'agit de bien d'une observation visuelle en lumière blanche. Pour rappel, le réfracteur est apochromatique.

 

C'est une bonne nouvelle pour moi, compte tenu de la différence de champ apparent des ocualires (84° pour le TAL et 52° pour le LOMO). Par contre, l'image visuelle est loin d'être exploitable sur la totalité du champ avec l'oculaire TAL. La cause en est due à la courbure de champ du réfracteur LZOS. Le champ est bien mieux corrigé sur l'oculaire LOMO, mais le champ est beaucoup plus étroit.

Pour l'observation visuelle du ciel profond à haute définition (pupille de sortie de 2mm), l'oculaire TAL aurait l'avantage d'aider à la recherche des objets à observer dans le champ visuel avant son centrage,  sans nuire finalement à son observation et aux détails observés par recentrage au centre du champ. Je dédierai mes deux oculaires LOMO pour l'observation au binoculaire des surfaces planétaires, solaire et lunaire (2mm de pupille de sortie et moins, jusqu'à 1mm avec les trois différents barlows disponibles sur la tête binoculaire (1.25X, 1.75X et 2X)  .

 

Autre constat: L'oculaire TAL a un petit défaut de conception. On voit les poussières sur la lentille de champ lors de l'observation. Il faut utiliser la souflette avant de mettre l'oculaire dans le coulant du porte oculaire. Pourquoi ne pas le faire pour tous les oculaires finalement? 

 

Pour information, mon oculaire champ profond de routine est un oculaire TAL UWA 84° 25mm au coulant 50mm. Il est à demeure sur le réfracteur. Celui décrit dans l'image ci-dessus avec la même conception optique que le 15mm de focale. Il donne un grossissement de 48X, une pupille de sortie de 3.2mm, et un champ visuel de 1°75.  Je n'utilise que très rarement l'oculaire TAL Siberia de 50mm de focale de 50° de champ/ formule Plossl modifiée/champ plat (G = 24X, Pupille de sortie 6.3mm, champ 2° ) ce qui correspond au grossisment minimal. (voir artcile de Bertorello)

 

Sur ce, bon ciel à vous tous,

 

Amicalement,

 

Claude Schuhmacher

 

PS/ La nuit venue, j'avais une autre priorité qui consistait à regler la collimation d'une vieille lunette Pentax de 85mm de diamètre et 1000mm de focale. Cela fera parti d'un autre compte rendu....mais déjà je peux vous dire que la vieille lunette a repris du service après les mauvais traitements qu'elle a subis par ses anciens proprietaires.

 

 

  • Thanks 1


0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now