Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

La physique quantique

L'explosion de la Tsar Bomba de 50 MT

Explosion de la Tsar Bomba de 50 MT en 1961.

Les explosions nucléaires en 101 images

Avant-propos

Je dédie cette page à Stanislav Petrov, l'homme qui sauva le monde.

Lieutenant-Colonel de l'Armée Soviétique en poste près de Moscou, Petrov nous épargna une guerre nucléaire mondiale. En effet, durant la nuit du 25 au 26 septembre 1983, les systèmes de détection automatiques de l'Armée Rouge détectèrent par infrarouge l'envoi de 5 missiles américains Minuteman en direction de Moscou. N'ayant pas la confirmation visuelle des tirs et bien que le protocole la jugea secondaire, Petrov refusa de croire à ce lancement; officieusement il ne faisant pas confiance à l'informatique soviétique et préféra écouter son coeur. Il annonça donc au général en chef des armées qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

En fait Petrov savait que s'il confirmait les tirs, son avis ne serait pas remis en question par le président et qu'il déclenchait la Troisième Guerre Mondiale. On estime qu'un milliard d'habitants auraient péri suite à la première riposte soviétique et qu'ensuite des dizaines voire des centaines de missiles auraient été lancés vers chacun des belligerants. La Terre aurait ensuite connu un hiver nucléaire, la plus grande partie des terres se seraient tranformées en désert, l'humanité frôlant l'extinction.

Cinq minutes après avoir pris sa décision, les radars confirmèrent à Petrov qu'aucune explosion ne s'était produite. Les officiers étaient soulagés. Il s'agissait bien d'une erreur informatique mais elle n'a jamais été expliquée et on ignore toujours ce qui s'est produit cette nuit là.

On peut donc se féliciter que Petrov ait sauvé l'humanité.  En corrolaire on peut se demander qui est l'ennemi de qui et quel est l'intérêt d'avoir un arsenal nucléaire sachant que celui qui l'utilisera nous rayera tous de la Terre par la même occasion.

En 2008, Petrov fit un discours à l'ONU allant dans ce sens. Aux dernières nouvelles, son message est resté sans réponse des autorités mais le public et notamment des stars ainsi que des journalistes ont relayé son message.

Introduction

La bombe atomique fait partie de notre culture depuis plus de 60 ans. En collaboration avec Carey Sublette, responsable du site The Nuclear Weapon Archive et d'Ivan Oelrich responsable du site de la Federation of American Scientists (FAS), vous trouverez sur cette page quelques images déclassifiées parmi le bon millier existant sur les explosions nucléaires réalisées depuis les premiers essais d'Alamogordo en 1945.

Disons un petit mot à propos de certaines images affichant des traces parallèles ondulées (par exemple Upshot, 13 mars 1953). Que représentent-elles ? 

Des essais atmosphériques ont été conduits afin d'étudier les ondes de choc et de pression produites par les bombes. Pour les étudier des petites fusées ont quelquefois été tirées juste avant la détonation laissant derrnière elles des traînées de fumée. Les films de la détonation permettent de voir de quelle manière ces traînées sont perturbées et de mieux comprendre les mouvements de l'air au voisinage de l'explosion.

Comme le disait Einstein, "Deux choses sont infinies, l'Univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme au sujet de l'Univers". Einstein ne s'impliqua jamais dans le projet Manhattan et fut horrifié d'apprendre la destruction des villes japonaises.

A voir : Vidéos déclassifiées des tests nucléaires, LLNL

Témoignage de Tsutomu Yamaguchi, survivant des deux bombes atomiques

 (la vidéo en anglais et la poursuite de son oeuvre par Chad Diel)

Les bombes atomiques

Vidéos de différentes explosions atomiques

Une arme de destruction massive

A l'heure des frappes militaires dites "chirurgicales" et du terrorisme urbain, l'usage d'une arme nucléaire paraît non seulement irresponsable mais inadéquat pour résoudre un conflit qui s'enlise.

Même si la bombe atomique a permis de mettre fin à la guerre du Japon, n'oublions jamais que les explosions d'Hiroshima et Nagasaki ont tué plus de 300000 civils japonais et contaminés et souvent mutilés des centaines de milliers d'autres civils qui ont dû vivre toute leur vie avec les séquelles de la folie des hommes.

Quelle est la puissance de l'arsenal mondiale aujourd'hui ? Les Américains disposent de 400 Minuteman III et de 1675 têtes nucléaires porteuses d'une charge W87 variant de 300 à 475 kT. Cet armement est complété par 288 sous-marins porteurs de missiles nucléaires et 72 bombardiers nucléaires. Selon les accords START et Obama-Medvedev, les Soviétiques disposeraient du même arsenal. Au total, Américains et Russes disposeraient respectivement de 3575 et 3113 ogives nucléaires. En 2015, le président Putine a annoncé que son train porteur d'un lanceur nucléaire serait prêt en 2018, rapprochant un peu plus le scénario d'une nouvelle Guerre Froide.

Que représente la puissance du feu nucléaire ? L'arsenal nucléaire de 2015 n'a plus rien à voir avec l'effet de la bombe d'Hiroshima (15 kT) qui ressemble à l'effet d'un pétard comparé à ce que l'homme peut créer aujourd'hui. L'ensemble des bombes qui sont tombées durant la Seconde Guerre Mondiale représente 60% de la puissance destructrice d'un seul missile Minuteman III sans compter les effets à long terme du fall-out radioactif.

A lire : Henry Kissinger et consorts contre l'arme nucléaire (sur le blog, 2008)

A gauche, un sinistre missile nucléaire intercontinental ballistique Minuteman (ICBM) dans son silo sur la base de Vandenberg en Californie. Rappelons qu'un ICMB met 28 minutes pour traverser l'Atlantique. Selon le SAC, au mieux les Etats-Unis ont un préavis de 25 minutes. Les centres de commandement ont 3 minutes pour réagir et décider d'une attaque. Cela laisse 22 minutes pour réfléchir et pleurer sur la bétise humaine. Deuxième image, lancement d'un missile au cours d'un test à Vandenberg AFB. Troisième image, traînée laissée par le lancement d'un missile Minuteman au crépuscule en vue d'un essai d'interception par un prototype d'intercepteur lancé à environ 7775 km de distance depuis l'atoll de Kwajalein dans les îles Marshall (destruction réussie 6 minutes après son lancement à plus de 227 km d'altitude). A droite, sous la pression des contestataires du mouvement anti-nucléaire "Nevada-Semipalatinsk", les autorités Russes et Kazakh procédèrent à "l'élimination" des infrastructures nucléaires russes de Semipalatinsk dans les steppes du Kazakhstan après la signature du décret de 1997. Ce site abritait plus de 500 missiles nucléaires ! Depuis on ne joue plus à "Sheriff, fais-moi peur !" mais Satan se cache sous un autre visage. Documents Reuters (ABM) et WETA publiés dans le cadre de son programme de sensibilisation "Avoiding Armageddon".

Les mensonges des gouvernements

Après la reddition du Japon en 1945, le public pensa qu'on allait enterrer l'arme nucléaire, sa menace étant suffisamment disuasive pour que personne n'ose y toucher à nouveau.

Mais les militaires ne l'entendirent pas ainsi. Au lendemain de la guerre puis pendant la Guerre Froide et jusqu'à la fin des années 1990, les militaires ont continué leur funestes expériences, jusqu'à faire exploser un bon millier de bombes atomiques dans l'atmosphère, certaines 3000 fois plus puissantes qu'Hiroshima, là où une poignée aurait permis de rassembler suffisamment de données.

A se prendre pour Dieu et à juger les hommes en son nom, il arriva un jour à l'homme ce qu'il arriva à Prométhée : Dieu le punit de lui avoir volé le feu. Concrètement, des dizaines de GIs exposés au fallout ont été contaminés et portent aujourd'hui de graves séquelles génétiques. Pour couronner le tout, en 1994 le Département de l'Energie américain publia ses archives de la Guerre Froide et avoua qu'il avait contaminé sciemment des soldats sans leur consentement au cours d'expériences médicales !

Les gouvernements Anglais et Français ne sont pas mieux lotis; eux aussi contaminèrent leurs soldats et la population autochtone en toute connaissance de cause ! Mais les avocats se chargent aujourd'hui de défendre les intérêts des victimes. C'est un combat long, épuisant, très coûteux, mais depuis 2003 les coupables sont reconnus et contraints de payer pour leur irresponsabilité. Mais en France notamment, le Ministère de la Défense fait systématiquement appel des décisions pour ne pas indemniser les victimes ! Heureusement, au final l'État perd souvent ses procès (cf. La Dépêche de Tahiti du 17 mars 2017) mais le combat n'est jamais gagné d'avance. Voilà la véritable image d'un gouvernement démocratique soi-disant humaniste, préoccupé par le développement des qualités humaines comme le respect du droit, la moralité et l'éthique... On en reparlera dans l'article "Irradié pour la France".

La plus effroyable invention humaine en 101 images

Date : 7 mai 1945

Opération : Projet Manhattan

Test : "100-tons test"

Lieu : Trinity, Alamogordo, N.Mexique (USA)

Charge : 108 t de TNT (équivalent)

Il s'agit de la première explosion nucléaire américaine instrumentée qui conduira à la bombe A de Trinity. Elaborée à partir d'une "composition B", cette bombe contient 1000 curies de produits fissiles. Elle explosa à 1.5 km du Ground Zéro de Trinity afin de tester les instruments.

Date : 16 juillet 1945

Opération : Projet Manhattan

Test : Trinity

Lieu : Trinity, Alamogordo, N.Mexique (USA)

Charge : 21 kT

Altitude :  ~20 m

Photos prises à haute vitesse par Harold "Doc" Edgerton.

Images de la boule de feu 1 ms, 2 ms et 3 ms après l'explosion. Il s'agit de la première bombe A américaine.

Date : 16 juillet 1945

Opération : Projet Manhattan

Test : Trinity

Lieu : Trinity, Alamogordo, N.Mexique (USA)

Charge : 21 kT

Altitude :  ~20 m

Photos prises à haute vitesse par Harold "Doc" Edgerton.

Images de la boule de feu 6 ms et 16ms après l'explosion.

Il s'agit de la première bombe A américaine.

Date : 16 juillet 1945

Opération : Projet Manhattan

Test : Trinity

Lieu : Trinity, Alamogordo, N.Mexique (USA)

Charge : 21 kT

Altitude : ~20 m

Photos prises à haute vitesse par Harold "Doc" Edgerton.

Images de la boule de feu 15 secondes après l'explosion.

On surnomma ce jour funeste "Jornada del Muerte", le jour de la Mort.

Date : 16 juillet 1945

Opération : Projet Manhattan

Test : Trinity

Lieu : Trinity, Alamogordo, N.Mexique (USA)

Charge : 21 kT

Altitude : ~20 m

Zone de l'explosion vue d'altitude. L'explosion créa une dépression de 400 m de diamètre. La chaleur dégagée fut si élevée qu'elle transforma localement le sable du désert en un nouveau type de roche cristalline baptisée la " Trinitite".

Date : 6 août 1945

Tir : Little Boy

Lieu : Hiroshima

Charge : ~15 kT

Altitude : 580 m

Bombe A à l'uranium enrichi pesant 3900 kg

L'explosion fut 140000 morts fin 1946, 62000 bâtiments furent détruits soit les 2/3 de la ville.

Date : 6 août 1945

Tir : Little Boy

Lieu : Hiroshima

Charge : ~15 kT

Altitude : 580 m

Bombe A à l'uranium enrichi pesant 3900 kg

Date : 6 août 1945

Tir : Little Boy

Lieu : Hiroshima

Charge : ~15 kT

Altitude : 580 m

Bombe A à l'uranium enrichi pesant 3900 kg

Photographies prises par un résident

Date : 9 août 1945

Tir : Fat Man

Lieu : Nagasaki

Charge :  22 kT

Altitude :  ~500 m

Victimes : ~73884 morts fin 1945

Bombe A au plutonium pesant 4050 kg

Date : 9 août 1945

Tir : Fat Man

Lieu : Nagasaki

Charge :  22 kT

Altitude :  ~500 m

Bombe A au plutonium pesant 4050 kg

Photographies prises par le pilote Charles Sweeney

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

Les habitants de l'île furent expatriés sine die afin que les Américains puissent effectuer leur essai !

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude : -27 m (sous-marine)

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

La "pluie" formant la base du champignon provoqua une contamination du sol. Les Américains n'y reviendront plus.

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude -27 m (sous-marine)

Date : 24 juillet 1946

Opération : Crossroads

Test : Baker

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 23 kT

Altitude : 160 m

Date : 29 août 1949

Opération : Joe 1

Test : First Lightning

Lieu : Semipalatinsk, Kazakhstan

Charge : 22 kT

Première bombe A soviétique au plutonium. Nous la devons aux travaux de Yakov Zel'dovitch et Yuli Khariton.

Date : 7 avril 1951

Opération : Greenhouse

Test : Dog

Lieu : Île Runit, Atoll d'Enewetak

Charge : 81 kT

Altitude : 100 m

Date : 1 mai 1951

Opération : Greenhouse

Test : Dog 2

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 19 kT

A titre d'entraînement des troupes militaires assistent à l'explosion...

Date : 8 mai 1951 (8 avril 1951)

Opération : Greenhouse

Test : George

Lieu : île d'Eberiru, Atoll d'Enewetak

Charge : 225 kT

Altitude : 60 m

Premier test d'une bombe à fission utilisant des isotopes de l'hydogène (hydrogène lourd) pour amplifier l'explosion atomique.

Date : 30 octobre 1951

Test : Charlie

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 14 kT

Date : 1 novembre 1951

Operation : Buster Jangle

Test : D, Dog

Lieu : Nevada Test Site, Area 7

Charge : 21 kT

Altitude : Larguée à 425 m par un B-50

Date : 22 avril 1952

Opération : Tumbler-Snapper

Test : Tumbler Charlie

Lieu : Yucca Flat, Nevada Test Site

Charge : 20 kT ?

Altitude : Larguée à 1034 m par un B-50

Date : 26 avril 1952

Opération : Castle Union

Test : Union

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 6.9 MT

Altitude : 4 m

Date : 5 juin 1952

Test : How

Lieu : Nevada Test Site, Area 2

Charge : 14 kT

Altitude : 100 m

Image de la boule de feu 1 ms après l'explosion

Date : 3 octobre 1952

Opération : Hurricane

Test : -

Lieu : Île de Monte Bello  (U.K.)

Charge : 25 kT

Première bombe A anglaise

Date : 3 octobre 1952

Opération : Hurricane

Test : -

Lieu : Île de Monte Bello (U.K.)

Charge : 25 kT

Date : 31 octobre 1952

Opération : Ivy

Test : Mike

Lieu : Elugelab, Atoll Enewetak, îles Marshall

Charge : 10.4 MT

Altitude : surface

Première bombe H américaine (bombe à fusion). Voici le film.

La bombe était haute comme un building de 3 étages, pesait plus de 500 tonnes et était alimentée avec du fuel cryogénique, du deutérium liquide. Selon les ingénieurs de Los Alamos, la boule de feu fut estimée à plus de 4.8 km de diamètre. Sous l'explosion, l'île d'Elugelap disparut ainsi que des portions des îles avoisinantes. Avec le succès de Mike, les Etats-Unis entrèrent dans l'ère des armes nucléaires multi-mégatonnes. 

Date : 31 octobre 1952

Opération : Ivy

Test : Mike

Lieu : Elugelab, Atoll Enewetak, îles Marshall

Charge : 10.4 MT

Altitude : surface

Date : 31 octobre 1952

Opération : Ivy

Test : Mike

Lieu : Elugelab, Atoll Enewetak, îles Marshall

Charge : 10.4 MT

Altitude : surface

Date : 17 mars 1953

Opération : Upshot

Test : Annie

Lieu : Knothole, Nevada Test Site, Area 4

Charge : 16 kT

Date : 24 mars 1953

Opération : Upshot

Test : Nancy

Lieu : Knothole, Nevada Test Site, Area 4

Charge : 24 kT

Date : 18 avril 1953

Opération : Upshot

Test : Badger

Lieu : Knothole, Nevada Test Site, Area 4

Charge : 23 kT

Date : 25 mai 1953, 15h30z

Opération : Upshot

Test : Grable

Lieu : Knothole, Nevada Test Site, Area 5

Charge : 15 kT

Altitude : 157 m

Voici le film et une deuxième image similaire. La bombe fut tirée par un canon Mark 9 M65 de 280 mm d'une portée de 30 km. Il présente la même puissance destructrice que la bombe d'Hiroshima. Ce canon atomique peut être démonté et prêt à être tranporté en 15 minutes. Le but était de l'installer en Europe afin d'empêcher toute invasion par les chars sovétiques.

Date : 28 février 1954

Opération : Castle Romeo

Test : Castle

Lieu : Ile artificielle sur le récif de Bikini, îles Marshall

Charge : -

A 885 m à l'écart de l'île de Nam

Date : 26 mars 1954

Opération : Castle Romeo

Test : Bravo

Lieu : Bikini, Marshall islands

Charge : 15 MT

Altitude : 4.2 m

Bombe posée sur une barge dans le cratère Bravo. 

La bombe H américaine la plus puissance, équivalent à 1000 fois Hiroshima ! La boule de feu mesurait 6 km de diamètre et la canopy 160 km.

80 millions de tonnes de terre et de corail furent vaporisés, créant un cratère de 1950 m de diamètre et de 75 m de profondeur.

A 48 km de Ground Zero, le personnel reçu une dose de 2 rems, l'équivalent de 100 radiographies !

Date : 26 mars 1954

Opération : Castle Romeo

Test : Bravo

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 15 MT

Altitude : 4.2 m

Date : 25 avril 1954

Opération : Castle

Test : Castle Union

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : -

Bombe posée sur une barge

Date : 1955

Operation : Teapot

Test : Hornet

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 4 kT

Date : 5 mai 1955

Opération : Teapot

Test : Apple-2

Lieu : Nevada Test Site, Area 1

Charge : 29 kT

Altitude : 150 m

Date : 21 mai 1956

Opération : Redwing

Test : Cherokee

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 13.7 kT ?

Altitude : 2.1 m ?

Date : 6 juin 1956

Opération : Redwing

Test : Seminole

Lieu : Atoll d'Enewetak

Charge : 13.7 kT

Altitude : 2.1 m

Date : 6 juin 1956

Opération : Redwing

Test : Seminole

Lieu : Atoll d'Enewetak

Charge : 13.7 kT

Altitude : 2.1 m

Date : 25 juin 1956

Opération : Redwing

Test : Dakota

Lieu : Bikini, îles Marshall

Charge : 1.1 MT

Altitude : au niveau de la mer

Bombe H. 

Date : 3 juillet 1956 (2 juillet 1956)

Opération : Redwing

Test : Mohawk

Lieu : Eberiru island, Atoll d'Enewetak

Charge : 360 kT

Altitude : 100 m

Images de la boule de feu 1 ms après l'explosion

et environ 20 secondes plus tard.

Date : 9 juillet 1956 (8 juillet 1956)

Opération : Redwing

Test : Apache

Lieu : île d'Eberiru

Charge : 1.85 MT

Altitude : au sol

Bombe posée sur une barge, dans le cratère Ivy.

Date : 1957

Test : Smoky

Lieu : Nevada Test Site

Charge : ~15 kT

Altitude : ~200 m

Date : 28 mai 1957

Opération : Plumbbob

Test : Boltzmann

Lieu : Nevada Test Site, Area 7c

Charge : 12 kT

Altitude : 150 m

Date : 1957

Opération : Plumbob

Test : Owens

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 15 kT ?

Altitude : 150 m ?

Date : 7 août 1957

Opération : Plumbob

Test : Stokes

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 19 kT

Altitude : 500 m

Date : 14 septembre 1957

Test : Fizeau 1

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 11 kT

Date : 9 juin 1958 (8 juin 1958)

Opération : Hardtack

Test : Umbrella

Lieu : Atoll d'Enewetak

Charge : 8 kT

Profondeur : 50 m

Date : 29 juin 1958 (28 juin 1958)

Opération : Hardtack

Test : Oak

Lieu : Atoll d'Enewetak

Charge : 8.9 kT

Altitude : 2.6 m

Date : 22 juillet 1958

Opération : Juniper

Lieu : Bikini, Marshall islands

Charge : 65 kT

Altitude : niveau de la mer

L'avion d'observation est un RB-57D

Date : 28 avril 1958

Opération : Grapple

Test : Yankee

Lieu : Christmas Island

Charge :  3 MT

Bombe H anglaise larguée par avion.

Date : Août-sept. 1958

Opération : Grapple

Test : Zulu

Lieu : Christmas Island

Charge :  1.2 MT ?

Bombe H anglaise larguée par avion.

Les Anglais firent 4 tests entre 24 kT et 1.2 MT. 

Date : 13 février 1960

Opération : Gerboise Bleue

Lieu : 45 km au sud-ouest de Reggane, Algérie

Charge : ~70 kT

Première bombe A française

Date : 27 décembre 1960

Opération : Gerboise Rouge

Lieu : 45 km au sud-ouest de Reggane, Algérie

Charge : < 5kT

Toisième bombe A française

Date : 1 mai 1962

Opération : Béryl

Lieu : In Ecker (sud de Reggane, Algérie)

Charge : ~30 kT

Ce tir en galerie souterraine fit écrouler la montagne et contamina 195 soldats ainsi que deux ministres d'Etat en visite. 17 militaires furent hospitalisés en Métropole et plus d'une dizaine y laissèrent leur vie. La plupart ne furent pas indemnisés.

Date : 31 octobre 1961

Opération : Tsar Bomba

Lieu : Novaya Zemlya (Océan Arctique).

Charge : 50 MT

Altitude : 4000 m

La "Tsar Bomba", la reine des bombes, fut la bombe H la plus puissance. Nous la devons aux travaux théoriques de Yakov Zel'dovitch auquel nous devons associer les célèbres physiciens Andrei Sakharov, Vitali Ginzburg et Viktor Davidenko.

La bombe fut lancée depuis un bombardier stratégique Tu-95 piloté par A. E. Durnovtsev, devenu un héros de l'Union soviétique.

A elle seule, la Tsar Bomba généra 25 % des retombées fissiles (fallout) depuis 1945 !

Le surnom de "Tsar Bomba" lui a été donné par les américains pour qualifier un projet inutile comme il existait déjà le canon le plus grand du monde, Tsar Pushka.

On rapporte que Tsar Bomba pouvait infliger des brûlures au 3eme degré à 100 km de distance. La destruction est totale dans un rayon de 25 km et les constructions sont gravement endommagées jusqu'à 35 km de distance. On ignore quels seraient les dégâts à plus grandes distances mais il est probable que le souffle produirait encore des effets à plus de 1000 km du point d'impact.

Une séquence montrant sa fabrication est incluse dans le film Trinity and Beyond de Peter Kuran dont un extrait est disponible sur le site Atomcentral. Cf. la vidéo de l'explosion sur YouTube.

Dans les années qui suivirent, les Russes en firent exploser quelques autres de 10, 12, 15 et 21 MT également.

Assemblage de la bombe dans l'atelier Arzamas-16 à Sarov (400 km à l'est de Moscou).

La Tsar Bomba.

Larguage de la bombe à 4000m au-dessus de Novaya Zemlya.

Date : 11 mai 1962

Opération : Dominic

Test : Muskegon

Lieu : iles Christmas, Kiribati

Charge : 50 kT

Altitude : 913 m (parachuté)

Date : 6 juin 1962

Opération : Plowshare

Test : Storrax Sedan

Lieu : Nevada Test Site, Area 10

Charge : 104 kT

Profondeur : 190 m

Fallout : 12 millions de tonnes dont 8 hors du cratère

Magnitude (Richter) : 4.75

Les particules plus lourdes retombent au sol tandis que les plus légères continuent à s'élever avec le nuage. En surface, sous l'effet du souffle, la poussière se propage à travers le désert. Document DOE.

Date : 6 juin 1962

Opération : Storax

Lieu : Nevada Test Site, Area 10

Charge : 104 kT

Nom du cratère : Sedan

Diamètre : 422 m

Profondeur : 105 m

Un parmi de nombreux cratères expérimentaux utilisé par l'US Army pour extrapoler l'énergie libérée ainsi que les dommages occasionnés dans les roches par l'onde de choc provoquée par l'impact d'un astéroïde ou d'une comète à la surface de la Terre. Document DOE.

Date : 9 juin 1962

Opération : Dominic

Test : Truckee

Charge : 210 kT

Altitude : 2091 m

Date : 30 juin 1962

Opération : Dominic

Test : Bluestone

Charge : 1.27 MT

Altitude : 1494 m

Date : 1965

Opération : Chagan

Lieu : Russie

Charge : 140 kT

Cette explosion faisait partie du programme National Économique sovétique visant à utiliser des bombes pour les projets de travaux publics en temps de paix.

L'explosion créa un cratère de 100 m de profondeur qui s'est rempli d'eau et elle combla une rivière proche.

Date : 24 septembre 1966

Opération : Rigel

Lieu : Fangataufa, Mururoa (F)

Charge : ~200 kT

Date : 1968

Test : Canopus

Lieu : Fangataufa, Mururoa (F)

Charge : 2.6 MT

Altitude : 600 m

Date : 18 décembre 1970

Opération : Emery

Test : Baneberry venting

Lieu : Nevada Test Site, Area 8

Charge : -

Profondeur : -273 m

Date : 3 juillet 1970

Test : Licorne

Lieu : Mururoa (F)

Charge : 1 MT (914 kT)

Altitude : ballon placé à 500 m d'altitude

(c) CEA-DAM.

Date : 6 août 1970

Test : Toucan

Lieu : Mururoa (F)

Charge : 594 kT

Altitude : ballon placé à 500 m d'altitude

(c) Marine Nationale Française.

Voir la vidéo sur YouTube.

Date : 12 juin 1971

Test : Encélade

Lieu : Mururoa (F)

Charge : 440 kT

Altitude : ballon placé à 450 m d'altitude

Date : 24 juin 1980

Test : Huron King

Chambre de test : Huron King

Lieu : Nevada Test Site

Charge : < 20 kT

Profondeur : 315 m (-1050 ft)

Test du DoD faisant partie du programme de la Defense Nuclear Agency et de la NSA.

Date : 30 avril 1992

Opération : Julin

Test : Diamond Fortune

Lieu : Nevada Test Site

Charge : 3 kT

Profondeur : 236 m (774 ft)

Dernière année de tests américains souterrains.

Copyright: l'utilisation de ces images à des fins commerciales est d'ordinaire interdite par le FAS et réservée dans les autres cas.

Une arme qui ne dissuade personne

Bien que l'arme nucléaire soit une invention scientifique(soi dit entre nous, provenant des mines du... Congo belge), on ne peut reprocher aux scientifiques d'avoir permis aux Etats-Unis, à la Russie, à l'Angleterre, à la France, à l'Inde ou au Pakistan de construire des bombes nucléaires. C'est un peu comme si on tenait Newton responsable de nos accidents de voiture ou de l'impact d'un astéroïde !

Mais à voir ces images, on ne peut s'empêcher de penser aux conséquences funestes de l'emploi de telles armes de destruction massive pour assouvir la soif de pouvoir de quelques gouvernements plus habiles dans le maniement des armes que celui du verbe.

Si l'arme nucléaire peut effectivement détruire une nation, son rôle est aujourd'hui passé au second plan car les tactiques et les moyens des agresseurs ont évolué.

Aujourd'hui le terrorisme est notre principal ennemi. Posséder l'arme nucléaire ne dissuade plus les groupes extrémistes d'agir car ils peuventi utiliser des moyens de transport comme bombe voire des bombes humaines (kamikazes et martyrs), desarmes chimiques ou biologiques tout aussi efficaces et simultanément aux quatre coins de la planète s'ils le désirent.

La force de dissuasion nucléaire n'empêchera donc jamais le terrorisme d'agir où et quand il le voudra. Son pouvoir est plus pernicieux que l'arme nucléaire car l'action de ses organisations terroristes peut s'étendre dans le temps et toucher divers pays simultanément. Elle déstabilise les gouvernements visés qui, parfois, ne peuvent identifier leur agresseur. Cette guerre d'usure peut aboutir à des révolutions et au chaos dans certaines régions du monde.

Il faut donc repenser l'usage de l'arme nucléaire en fonction des risques actuels et limiter sa prolifération tout en évitant qu'elle ne disparaisse dans la contrebande et le marché noir. Dans ce cadre, l'arme nucléaire doit disparaître au profit d'armes et de dispositifs de sécurité plus adaptés aux risques actuels.

Il existe des alternatives économiques et sans risque

Etant donné que l'arme nucléaire n'intimide plus personne et que nous avons d'autres alternatives pour produire de l'énergie, dont plusieurs n'offrent aucun risque, notamment les énergies éolienne et solaire sous nos latitudes ainsi que les biocarburants et les piles à combustible, pourquoi continuer dans le nucléaire avec tous les risques qu'il engendre ? Pour son prix de revient ? Tout n'est qu'une question de volonté politique.

Comme la majorité des Européens, c'est parce que je m'oppose à l'utilisation de l'arme nucléaire et des centrales nucléaires pour produire de l'électricité que je publie ces documents. Rappelez-vous Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima et tous les incidents dans le secteur du nucléaire. Faites passer le message.

Pour plus d'informations

La petite histoire du projet Manhattan (sur ce site)

Nukemap : Simuler les effets d'une explosion atomique (sur le bog, 2013)

Henry Kissinger et consorts contre l'arme nucléaire (sur le blog, 2008)

Vidéos

Témoignage de Tsutomu Yamaguchi, survivant des deux bombes atomiques (la vidéo en anglais et la poursuite de son oeuvre par Chad Diel)

Secrets of the Dead: The Man Who Saved the World (et transcription), l'histoire de l'officier sous-marinier Vasili Arkahipov, 1962

The Man who saved the world, l'histoire du Lt.Col Stanislav Petrov, 1983

Vidéos déclassifiées des tests nucléaires, LLNL

Les essais nucléaires de 1945 à 2013, ONU

The Nuclear Weapon Archive (Site de Carey Sublette)

Liste des essais nucléaires français, X.Mannino

Photos prises à NTS (State of Nevada)

The Bomb Project

La lettre d'Einstein au président Roosevelt

Nevada Site Office (DOE)

Atomic testing Photographs (PDF)

Welcome to Minuteman Missile National Historic Site

World Heritage, Préfecture d'Hiroshima

Hiroshima Archive

Hiroshima and Nagasaki, 1945

Hiroshima: From The Depths Of Destruction To The Heights Of Peace, Hiroshima International School

Operation Crossroads: Bikini Atoll (peintures rassemblées par la Navy)

Nuclear Claims Tribunal, Republic of the Marshall Islands

"Compilation of Local Fallout Data From Test Detonations 1945-1962 Extracted From DASA 1251", Volume I - Continental U.S. Tests, 1 mai 1979, General Electric Company (temporairement sous contrat avec la Defense Nuclear Agency, aujourd'hui rebaptisée Defense Special Weapons Agency, DSWA), dont voici la copie en PDF (3.6 MB).

"Compilation of Local Fallout Data From Test Detonations 1945-1962 Extracted From DASA 1251", Volume II - Oceanic U.S. Tests, 1 mai 1979, General Electric Company, dont voici la copie en PDF (2.1 MB).

"Nuclear Weapons Databook Working Papers" - Known U.S. Nuclear Tests, janvier 1989, Natural Resources Defense Council

"List of Declassified Yields of Tests Conducted in the Pacific Prior to 1958-1961 Moratorium", décembre 1993, U.S. Department of Energy.

Retour aux Dossiers Militaires

Retour à la Physique Quantique


Back to:

HOME

Copyright & FAQ