gklm

Member
  • Content count

    914
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

168 Good

1 Follower

About gklm

  • Rank
    Active Member
  1. Tout s'explique et s'éclaire ! Du moins pour la différence de poids avant et après la mise-à-jour. En revanche, pas pour la différence entre les images du smartphone et de la tablette, qui sont prises au même moment et dans les mêmes conditions... Mais je n'ai pas encore eu le temps d'effectuer mes tests pour renouveler l'expérience. peut-être ce week-end, si le temps (weather et time) le permet.
  2. Jusqu'ici, que ce soit des nébuleuses, galaxies ou autres, mes images pesaient toujours en 800 Ko et 1.8 Mo. C'est curieux, non ? Je crois que je vais me lancer dans un petit panel comparatif dès que j'en aurai le loisir...
  3. Lors de mes observations cet été, je guidais mon eVscope avec mon smartphone sur lesquels j'enregistrais mes images simultanément avec mon ipad (en mode observateur). Quelle ne fut pas ma surprise, en comparant les images enregistrées au même moment (donc même durée de pose), de constater que les PNG de l'i-pad pèsent beaucoup plus lourd que ceux du smartphone, 6 à 7Mo en moyenne pour environ 1 Mo. Je vais rechercher si j'ai gardé deux images comparables pour vous montrer un exemple (mais pas sûr car je me demande si je n'ai pas vidé toutes celles de mon smartphone)... Quelqu'un a-t-il constaté la même chose ? Une explication ? En pièce jointe, les voiles du Cygne en 7.5 Mo d'origine sur I-pad (après 25 minutes de pose). EDIT : Zut !L'envoi a planté... Pièce jointe trop volumineuse ? Je ressaierai plus tard...
  4. J'arrive longtemps après la bataille (pas de connexion valable durant mes vacances alpines) ! Même constat que vous tous : des plantages, que ce soit avec un I-pad ou avec mon smartphone Realme3. Parfois, un simple redémarrage de l'appli Unistellar suffisait, parfois un redémarrage de l'eVscope était nécessaire (donc beaucoup plus long car besoin de refaire le suivi). Donc on peut diagnostiquer à coup sûr un bon bug de la dernière version de l'appli... Pas eu le temps jusqu'ici d'aller me renseigner auprès d'eux, mais je le ferai dès que possible. On n'a plus qu'à espérer une mise-à-jour correctrice très prochaine !
  5. Voilà un message qui rassure... et que l'on va précieusement garder comme garantie ! Merci à toi pour cette démarche fort utile, Polux.
  6. Ta réponse intéressera à coup sûr la majorité d'entre nous !
  7. Par curiosité, peux-tu me dire quelles pièces tu as commandées en dépannage potentiel ? Cela m'intéresse pour envisager éventuellement la même démarche...
  8. Aucune idée, mais n'hésite pas à le demander au support Unistellar (support@unistellaroptics.com) en leur posant directement ta question en français ou en anglais. Les gens sont réactifs et tu auras à coup sûr une réponse, et assez rapidement.
  9. Pour ma part, je crois que je n'hésiterais pas : à part son prix inférieur, le seul gros avantage de l'eVscope sur le Stellina, c'est l'observation en direct à l'oculaire. Je suis moi aussi très surpris de cette décision : il me semblait voir ressortir des sondages effectués par Unistellar auprès des utilisateurs il y a plusieurs mois que cette vision à l'oculaire était largement plébiscitée. La supprimer (alors que le développement et la production sont aboutis) me paraît incompréhensible, d'autant que l'extension de la gamme avec l'Equinox permettait de proposer les deux options.
  10. Pareil, de mémoire. Très difficile d'accès apparemment. Je vais ressayer lors de mes vacances cet été...
  11. Pour ma part, je cale le trépied grossièrement à l'horizontale avec le niveau-à-bulle intégré, et ensuite je laisse l'eVscope faire sa reconnaissance. Comme il pointe plusieurs endroits, il calcule lui-même le décalage et cale son suivi en appliquant, j'imagine, un angle de compensation. Je n'ai jamais vu de différence lorsque je tentais (et je l'ai fait) de soigner une horizontale aux petits oignons. Même sur les poses longues, il y a de toutes les façons de la perte dans les angles en raison de la dérotation artificielle du champ. On est loin de la minutie des "vrais" astro-photographes mais les objectifs ne sont pas les mêmes. Pour ma part, c'est du VISUEL assisté, avec le plaisir de garder un souvenir photo de nos observations. Mais ce n'est pas 50 poses pendant des mois dans les trois couleurs qui révèlent des détails dignes de Hubble !!!
  12. Pour ma part, j'ai toujours constaté une très légère inclinaison lorsque mon eVscope vient se ranger soi-disant à la verticale... Ceci dit, cela n'a jamais influé sur un mauvais positionnement lors du suivi du ciel, donc je m'en fiche un peu. Pareil pour moi, temps peu fiable, avec des passages nuageux peu propices à nos temps de pose, même lorsque le temps est au beau.
  13. Version 1.3

    Bienvenue à toi, JP ! Désolé de ne pouvoir t'aider : pas encore fait la mise-à-jour, donc pas de retour. D'autres vont sûrement te répondre...
  14. Il m'est déjà arrivé exactement la même chose, et c'est ce qui est pénible avec ces problèmes récurrents mais non identifiables : impossible d'imputer une cause fiable liée à des conditions spécifiques, cela semble aléatoire... Dans ce cas, je n'insiste pas : à quoi bon s'énerver pour ne pas trouver de solution ?
  15. Bonne question... que je me suis aussi posée ! Quelqu'un a des lumières ?...