spoutnicko

Member
  • Content count

    569
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

spoutnicko last won the day on April 10 2018

spoutnicko had the most liked content!

Community Reputation

184 Good

1 Follower

About spoutnicko

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    astronomie, optique, halos
  • Adress
    region parisienne
  1. Appairage dans les Mak les Mak-Newton ?

    Ces méthodes restent des palliatifs imparfaits, ca ne marche que dans des cas biens particuliers (genre tu as un composant qui crée majoritairement de l’astig quand tu le désalignes, ce qui te permet de compenser un astig de fabrication). Ca ne fonctionnera pas sur la plupart des config optiques (genre tu désalignes un Newton, ca te fait de la coma) en vrai, pour les usines qui ont suffisamment de débit (genre Skywatcher qui est chinois), ils doivent probablement contrôler avec des tolérances resserrées chaque étape de process, et si un composant est hors-spé, il retourne à l’étape d’avant. Donc à la fin, 100% des composants sont bons, et pas besoin de faire de l’appairage ou aucune des méthodes au-dessus. Les méthodes avec appairage/rotation/décollimation doivent encore être utilisées dans les sociétés qui font de la petite quantité et du quasi sur-mesure, pour ne pas avoir de rebut et sortir plus rapidement les systèmes terminés
  2. Appairage dans les Mak les Mak-Newton ?

    on peut faire pas mal de choses qui mélangent un peu collimation et appairage, ca explique l'ambiguité qu'il peut y avoir faire tourner les composants pour obtenir la meilleure qualité va généralement avec de l'appairage. pour que ca marche il faut que tes deux composants aient des défauts (généralement on fait que l'astig) d'amplitude similaires. si un composant a un défaut est notablement plus gros que l'autre, ca ne marche pas... dans ce cas, tu mets deux composants "moyens" ensemble, et en tournant, tu espères avoir un système "bon" tu peux aussi prendre un composant "moyen" et "désaligner" un peu le système pour créer un défaut de collimation qui vient compenser le défaut de fabrication de ton composant. ca se rapproche de ce que décrit lyl
  3. Appairage dans les Mak les Mak-Newton ?

    ok, on est donc d'accord, on parle de collim, et pas d'"appairage" (qui signifie pour moi "associer des couples optiques bien choisis") la strategie de collim au laser, c'est ajuster le PO pour taper le centre du secondaire, ajuster le secondaire pour taper le centre du primaire, et ajuster le primaire pour revenir sur soi-meme. c'est rapide et fiable, le plus dur etant d'arriver à voir ou le laser tape le secondaire avant collim fine, le truc était à 27nm RMS, avec residu d'astig et résidu d'AS (normal car mesuré à 635nm alors que l'AS doit etre optimisée pour le vert). en vrai il doit donc être mieux que ca je n'ai pas refait de mesure après collim précise (je n'avais pas la laser de collim à l'époque) mais je n'ai pas d'astig résiduel visible apres collim.
  4. Appairage dans les Mak les Mak-Newton ?

    @lyl, ça m'intéresse ce que tu dis, qu'est ce qui est appairé? L'angle "d'azimut" du primaire par rapport au ménisque (pour reduire l'astig) ou la focale du primaire avec les rayons du ménisque (pour réduire l'aberration sphérique)? Sur le mien, je n'ai aucun repère / marque ni sur la tranche, ni valeur inscrite au dos, d'où le fait que je penchais pour aucun appairage
  5. Appairage dans les Mak les Mak-Newton ?

    J'ai un mak-newton et je suis quasi sur qu'il n'y a aucun appairage. Le primaire est sphérique, donc avec très peu de défauts résiduels, et aucun appairage non plus avec le secondaire plan... Je l'ai demonté plusieurs fois et de ce que j'ai vu, je pense que le seul reglgage est la collim. Par ailleurs, ca serait vachement plus compliqué de mesurer et définir le meilleur appairage par rapport a assurer des tolérances de fabrication qui font que tous les scopes sont bons sans appairages
  6. ca l'air de bien fonctionner! j'ai fait 2 pièces en ABS avec un rayon un peu plus grand que le tube, de manière à ce qu'elles soient en tension sur la surface intérieure du tube. une fois tout bien serré, ca a l'air bien solide, et l'ieq30 respire un peu avec 1.3kg en moins et un le tube 15mm plus proche de l'axe ! merci des conseils! qq photos du truc
  7. Merci à tous des conseils! J’ai percé et installé hier soir, sans contre plaque pour l’instant (juste écrou et rondelle à l’intérieur) et sans remettre les optiques. A première vue, ça a l’air plus solide que je l'imaginais, les anneaux de bafflage à l’intérieur du tube, qui sont situé à une vingtaine de mm des vis, ont l’air de participer de manière importante à la rigidité du truc. Je vais imprimer 3D des pièces en ABS pour faire office de contreplaque et répartir les efforts avant de remonter tout le scope, et puis je vous montre le truc!
  8. je me suis renseigné un peu et effectivement sur le carbone, ca semble ne pas poser de problème. les optiques sont démontées, les mesures sont prises... ce soir, j'affute le foret, je me lance et je vous dit!
  9. @Kaptain, ok ca expliquerai... le tube du MN est bien en alu, pas en acier... @ndesprez bonne idée la contre plaque. comme il y a un bafflage au niveau de la position de la queue d'aronde, je vais plutot essayer d'imprimer 3D une pièce en ABS pour avoir une grosse surface de contact et répartir les efforts sur l'intérieur du tube merci!
  10. Hello, je me pose une question de bricolage, et je me dis que certains ici ont surement un peu d''expérience... je voudrais alléger un peu mon tube de MN190 (12kg) qui fait galérer mon ioptron ieq30 (donnée pour 14kg) le colliers et la queue d'aronde pesant 1.8kg, et sachant que je me fiche de pouvoir orienter le tube, je me dis que je pourrais les remplacer par une aronde plus courte que je viendrais fixer dans le tube alu, un peu comme sur les maksutov cassegrain: sur les tubes lourds plus lourds, la queue d'aronde est fixée aux barillets du miroir et de la lame, et non directement au tube comme ici: est ce que certains ont déjà fait des trucs du genre? ca passe sur un tube alu de 10kg sans risquer de le déformer? parce que du coup, les 10kg+ du tube seront maintenus par juste deux vis-rondelle-écrou dans le tube... Merci aux experts ! Nico
  11. quelques images au Z7, au Maknewt190 sur ieq30

    je ne connais pas le D750, mais comme tu le dis, je ne pense pas qu'il y ait d'avantage "brut" entre le Z6 et le D750. après c'est la différence entre reflex et le mirrorless. j'aime beaucoup le mirrorless, plus léger, pour la photo quotidienne. pour l'astro, avoir un flange focal distance plus court permet d'avoir de bricoler plus facilement. je m"étais fait un correcteur sur mon apo de 100mm avec des lentilles Edmund Optic standard pour le sony. avec un reflex, ca n'aurait pas été possible. il y aussi la carte XQD du Z6 qui peut apporter un différentiel notable pour des cas particuliers où on cherche des rafales d'images. sinon effectivement, ca doit être kif-kif pour la plupart des cas si on n'a pas de contraintes de poids.
  12. quelques images au Z7, au Maknewt190 sur ieq30

    @CASTOR78 j'ai passé un peu de temps pour trouver la bonne méthode de collim, c'est sympa de voir que tu as remarqué ! ;-) avant j'avais une lulu de 100mm, je n'étais pas trop limité par la turbu. la avec les 190mm du MN, ca change la donne... la je me rends bien compte de la difficulté d'avoir une super résolution en ciel profond !
  13. Ballade autour de Juju à l'Epsilon160 et D810A

    c'est superbe, très bonne idée cette conjonction !
  14. Hello, j'ai eu la chance de pouvoir tester un peu le nouveau Nikon Z7 en astrophoto en avril sur mon nouveau scope, le maksutov newton 190 de Skywatcher dont c'éait quasiment les premières lumières en utilisation normales, c'est un apn très impressionnant par rapport à mon a7s2. je l'ai vite pris en main, les menus sont bien plus intuitifs que sur le sony, et les rafales à 45Mpix avec la carte XQD sont vraiment impressionantes... au niveu image, 45Mpix, ca fait une grosse différences avec les 12Mpix ! une capacité de recadrage vraiment impressionnante pour ce qui nous intéresse, l'astrophoto, les différences principales avec le sony, il y a pas mal d'avantages: - 45Mpix! c'est dément, on peut faire des gros agrandissements et sortir des images détaillées de la lune avec des focales de seulement 900-1000mm - la batterie: par rapport au sony, une batterie pleine tient une nuit complète alors que j'ai 5 batteries sur le sony, que je dois tout le temps recharger pour ne pas tomber en rade en cours de nuit - pas de star eater !!! ca m'a enlevé un poids mental de revoir des raw non trafiquées! si les réductions de bruit sont désactivées, on retrouve quelques pixels chauds (comme au bon vieux temps!) qui s'enlèvent en post traitement avec les darks. au niveau mise au point, c'est similaire au sony avec le focus peaking qui fonctionne bien je n'ai fait face qu'à un seul inconvénient, le fait que le ISO max soit de "seulement" de 100k ISO. ca fait que, a par les étoiles brillantes on ne voit que du noir, donc le cadrage est moins facile qu'avec le sony où on voit déjà bien la cible en live view avec les ISO à fond. j'avais un peu oublié l'époque où on devait faire des petites poses pour avoir le bon cadrage ;-) en bref, je pense qu'après avoir été canon, puis sony, je vais me convertir à nikon dès que les boitiers auront un peu baissé ! pour une utilisation astro, le Z6 semble être le meilleur compromis pour l'astrophoto, avec 24Mpix et 200kISO ce qui devrait aider pour le cadrage par rapport au Z7. bon maintenant place aux images: c'est donc le MN190, sur une ioptron ieq30. c'est vraiment limite niveau poids, faut bien tout ajuster au petits oignons pour que la monture guide bien... le premier quartier, en full, une pose unique un petit crop pour voir ce qu'on voit à 100%: une petite lumière cendrée, pour voir la bonne dynamique et le contraste du setup: ensuite un peu de ciel profond, tout est fait avec des subs de 15s à 2000ISO. pas de PEC ou de guidage pour l'instant donc pas possible d'avoir des subs plus longues. et c'est déjà bien limite comme charge pour l'ieq30 c'est fait en essonne, dans un ciel péri urbain, avec pas mal de pollum, mais qui permet quand meme d'approcher la magnitude 5 au dela de 45° d'altitude. la turbu était vraiment naze toutes les nuits ou j'ai testé le scope, malheureusement. du coup on est loin de la résolution théorique du setup. M13 avec 20minutes de poses cumulées M81-82 en 40minutes cumulées M51 en 30minutes M101 en 30minutes, la ca commence à être difficile pour le ciel de banlieue et en vite fait, M17 en 6 minutes: ce n'est pas aussi pire que pensais pour un apn non défiltré! M27 en 4 minutes voila, le nouveau setup est plein de potentiel, vivement qu'il puisse aller sous un ciel bien noir ! nico
  15. Nouvelle preuve de la matière noire

    oui, preuve, c'est un peu trop! plutot "encore un truc bizarre dans les étoiles qu'on peut expliquer en invoquant un truc bizarre (un "boulet"!) composé de la bizarre matière noire..."