patry

Member
  • Content count

    4414
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Bonjour à vous, j'ai une petite question concernant de la cartographie ... lunaire !

    Je dispose de quelques images en haute résolution de la lune (pole sud) réalisées à différentes dates, et, jouant avec la libration, je distingue nettement des éléments situés au dela de la face visible.

    Seulement voila, l'identification de ces zones à très haute latitude est difficile. AVL n'aide pas franchement sur ce point car il ne permet pas de fournir une visualisation correcte au dela de 70 à 80° de latitude.

    Je dispose par contre de cartes (source Nasa, JPL ...) de la zone polaire mais en vue "du dessus". Et la problème, la vision est très différente de celle qu'on obtient les deux pieds sur terre.

    Connaissant la date et l'heure exacte de la prise de vue, je sais bien sur remonter a l'offset (longitude/latitude) qui affecte le disque lunaire entier et par la même, j'imagine, les coordonnées à appliquer à la portion de sphère visible sur mon image. Le rayon de courbure du limbe va me donner (j'espère) le rayon de la lune projetée (inutile si j'avais eu quelques dizaines d'heures pour imager à la même résolution le globe entier je veux dire).

    Je crois savoir qu'iris sait "dessiner" sur une image un réseau de coordonnées polaire qui, pourrait m'aider (si quelqu'un à déjà fait cela). Mais peut être que d'autres logiciels font cela très bien eux aussi ?

    Avez-vous déjà fait cela de votre coté ?


    D'avance merci.


    Marc

    Nota : le but, au dela de l'identification, serait de visualiser, le plus exactement possible, les sites "remarquables" du pole sud.


  2. L'échantillonage est donné par E = 206 x P / F
    Avec P taille des photosites en micron (5,6µm pour une webcam), et F la focale en mm.

    La résolution est dépendante du diamètre avec une résolution R = 120/D (valeur souvent utilisée, même s'il y en a d'autres).

    L'idéal (on est toujours dans la théorie là) c'est d'avoir (à cause de Nyquist) un échantillonage moitié de la résolution.

    => E = 206 x P / F = (120 / D) / 2

    => F/D = 206/60 x P = 3.43 x P

    Soit environ 20 ... mais c'est pour du noir et blanc (à 5,6µm)
    En couleur, on considère que la résolution est moindre (à cause de la matrice de bayer) et on augmente le rapport F/D de 1.414.

    Le voila ton F/D de 30 environ.

    Partant d'un F/D de 5, on a parfaitement raison de te conseiller une barlow x5 (F/D 25) voire avec un poil de tirage pour atteindre x6 c'est l'idéal.
    Par contre si tu passe au noir et blanc ce sera un peu trop fort (dans le sens "inutilement") peut être ! A réserver aux nuits "parfaites" !

    Pour ma part, au C11 (F/D 10 donc) avec une PL1M (5,2µm noir et blanc) j'utilise souvent une barlow x2 (Meade apo) qui peut aussi être utilisée à x1,6~1,7 (bloc optique vissé -comme un filtre- sur le raccord 1"1/4). Et ca le fait assez bien.
    Sinon, tu peux aussi prendre un oculaire pour faire de la projection. Un simple plossl entre 20 et 10mm avec +/- de tirage te donnera le même résultat. J'utilise l'une (barlow) ou l'autre (projection oculaire) des solutions (avec un Kellner 26mm pour le C11, sinon ca fait "un peu" beaucoup), c'est de toute façon le ciel qui limite la résolution à chaque fois !


    Marc


  3. Jean-Christophe> Effectivement, avec une limite de 30" (la vache c'est court ça), le besoin est tout autre (c'est pire que de faire des images de jupiter). Dans ton cas, j'essairait de réduire légèrement la surface de capture et en 1024x768, et si tu désactive la réduction du bruit, tu monte facilement à 20i/s. Ca devient peut être plus "facile" ?

  4. Ton graphique est finalement bien plus explicite que mes lignes et mes lignes d'explications.
    On en arrive au même point (ouf).
    Maintenant c'est vrai que la caméra est "donnée" pour 15i/s, et cela est atteignable (asymptotiquement) dans certaines conditions seulement (ce que la "pub" ne dit pas forcément).

    Est-ce très critique ? Faut voir ! Passer de 10 à 6~7i/s n'est finalement pas si critique. L'exposition en deux parties lié au rolling shutter me semble bien plus critique (image perdue pour le traitement) finalement.

    Nota : je suis assez curieux de voir ce que donne les nouvelles DMK qui dispose du même capteur CMOS, pour un prix voisin (mais sans l'interface ST4 par contre). Le débit est annoncé lui à 27i/s ... a voir si les promesses sont tenues !


  5. Pareil ... c'est pas un truc banal !
    C'est une première main ou pas ?

    A mon avis on a changé la graisse et ce qui a été utilisé n'a pas la viscosité requise (trop fluide). Maintenant si le tube est neuf, là je vois pas trop.


  6. Leica ? 180mm ? Un apo-telyt R peut être ? LA référence dans la gamme des 200mm !

    Sinon, hormis le fait que les images soient très belles, j'ai une petite question (tu a le droit de donner une petite réponse donc).
    Comment fait tu pour avoir un filé d'étoiles (donc avec une pose de plusieurs minutes) tout en ayant des ombres bien nettes sur les flans enneigés ? Y'a un truc là dis voir !

    Là immédiatement je pense à un masquage (mais c'est compliqué à faire), qui ferait suite à l'assemblage de plusieurs vues. Une petite fonction add_max sous Iris ?


    Marc


  7. L'image est très bonne mais dans l'absolu, je pense que tu peux "mieux faire". Bon avec un C14 (déjà ca calme) et en Guyane (là où les planètes passent presque au zénith tout le temps). L'humidité et la turbulence se sont invités (à mon avis avec un C14, tu ne dois pas voir souvent de nuits sans turbulence ... déjà qu'en métropole avec un C11 c'est pas courant ...).

    Pour la focalisation tout à été dit et la différence de focus sera lié aux optiques intermédiaires (barlow/projection oculaire/...). Au foyer ce sera quasi "apochomatique" (en tout cas plus apo qu'un réfracteur apo normalement).
    A mon avis fait la map avec le filtre vert, ce sera ce qu'il y aura de plus proche pour le rouge et le bleu par la suite (sinon, note le défocus une bonne fois pour toute et reproduit le "en aveugle"). Je ne crois pas que dans les 2' de temps de capture tu puisse refocaliser précisément une des couleurs ! Sinon, DMK+R (ou DMK+IR742) + webcam ca devrait donner aussi !

    Roue à filtre obligatoire ... motorisée ou non à mon avis vu la durée des captures élémentaires c'est pas un problème.

    Question subsidiaire : à F27 (C14 + barlow x2.5 si j'ai bien lu) tu expose à quelle vitesse ? Tu dois être capable de soutenir un 30i/s non ? Ce qui ferait environ 900 images par couleur ... suffisant pour en trouver des bonnes à compositer.

    Un bien beau setup en tout cas ... qui fait rêver !


    Marc


  8. Ca ne se fait pas en photographiant une page blanche ?
    Tu récupère ainsi les valeurs (non saturées si possible) des photosites R, V et B.
    Une règle de trois et tu a fini.
    Mieux, ce sont alors les paramètres de TON boitier, rien ne permet de dire que c'est constant entre tous les appareils (vieillissement ?).

  9. Merci à vous ... en fait c'était tout honteux que je me suis amené, et je suis revigoré de votre mansuétude. Ca me touche, et je ne voulais pas passer pour un usurpateur. Me voila rassuré !

    Jean Philippe> pas de problème (au fait c'était sympa de se voir à ciel en fête, on s'est présenté rapidement, "marc" d'un autre forum). Ce sera au plaisir de se recroiser, avant le prochain ciel en fête j'espère.
    En fait, j'y travaille en ce moment même, avec un plan du pole sud à 1.5~2m de focale. Ce sera fini demain je pense.


  10. C'est en toute humilité que je reviens vers vous avec probablement, de l'avis de grenoblois, une capture avec le C11. En fait je ne sais plus avec quel instrument cela a été fait et les vidéos ont disparu depuis (manque de place, l'exposition et le débit aurait signé l'instrument).

    Honteux, mais de bonne foi, il n'était pas dans mon intention de faire jouer la lunette dans la cour des grands. On reste copains quand même ... erreur avouée est à moitié pardonnée ?

    Promis juré, je serait plus attentif à la capture et, comme le font certains ici je pense, je nommerais plus attentivement les fichiers pour éviter toute confusion, ... très embarassante pour moi !


    Pour me faire pardonner en cadeau une image au C11 (c'est sur cette fois),

    Réduction à 50%

    Le lien vers la full (moins jolie, on ne triche pas avec la version 100%)
    http://img114.imageshack.us/img114/8554/dmk2full.jpg

    On est toujours copains ?


  11. Pas de problème pour ouvrir l'AVI directement avec IRIS pour moi. Avec quel codec a tu le problème penn ?

    Pour Valère ... que dire ? Que c'est superbe (il le sait), que le bas est un peu sombre (il le sait), qu'il devrait utiliser Imerge et sa fonction d'alignement et de gestion de la luminosité ? Mais tout ca il le sait déjà ... et il fait de bien belles images avec !


  12. Non non, c'est bien à la 80ED que c'est pris.
    Le C11 était occupé à faire le petit personnage en haut à droite (entre autre)

    en taille 1:1

    Bon c'est pas encore présentable, il y a des trous partout. Le PC mouline.

    EDIT :

    MEA CULPA, C'EST PRIS AU C11.
    La prochaine fois que je repasse sur mes terres natales (né à St Martin D'Hères), je te devrais bien une bière !

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 05-05-2009).]


  13. vega28> j'avais le même sentiment. Il faudrait arriver à faire un gamma variable de gauche à droite ... pas simple !
    On perd un peu de matière à droite mais la proximité du terminateur me semble bien meilleure. Difficile équilibre à trouver !

    cricri> merci.


  14. Merci Valère (tu te débrouille aussi pas mal avec la '31 je trouve -voir commentaire sur ton image à la 120). Et encore bon anniversaire à toi.

    Concernant la 80, elle dépote pas mal, je l'ai essayé hier soir aussi mais c'était sensiblement plus turbulent. Comme j'ai beaucoup de retard de traitement, ca va devoir patienter un peu. Gros avantage de la lulu, vite mise en oeuvre, bonne qualité optique (L/5.5 - L/25 au roddier dans le rouge), mais pas de collimation possible. Si c'est pas bon c'est pas bon !


  15. Tu l'a dis ... dommage de ne pas avoir une webcam sous la main. Les périodes d'exploitation d'un 500 sont rares, et à voir ta brute (car finalement c'en est une), ca aurait dépoté !


    Marc


  16. J'ai pas tout lu (au boulot alors que j'ai en plus 2 avistack qui tournent en dessous faut pas trop que j'abuse quand même), mais elle est bien jolie cette lune je trouve.
    Attention au filtre à bien prendre un filtre qui coupe l'IR, avec le 250 c'est peut être pas trop un problème (chromatisme quasi nul) mais avec un réfracteur c'est vite la cata !
    J'ai testé avec et sans (hier soir) à la 80 (ED en plus) c'est le jour et la nuit (sans aucun jeu de mot) entre un 23A (rouge moyen + IR) et un "R" astronomik (Rouge~orange sans IR). Plus de contraste, (moins de flux) je posterai sur les forums le compte rendu quand ce sera le tour de ces deux petites vidéos (j'ai BEAUCOUP de retard).

  17. Merci à vous.

    C'est vrai qu'à priori c'est pas fait trop pour détailler la lune ce genre d'instrument, mais quand les conditions ne permettent pas la sortie du C11, la 80ED semble juste bien. Et puis comme la région croustille de détails, allié au contraste du réfracteur, ca aide aussi !

    Dès que j'aurais fait de la place sur mon site, je mettrait aussi la version FIT 16bits.

    MEA CULPA, C'EST PRIS AU C11

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 05-05-2009).]


  18. Avec ma 80ED qui seconde le C11 quand les conditions ne permettent pas sa sortie !

    Du coup, premières images sur la lune (bien que ce ne soit pas à priori le but d'un réfracteur de cette taille).
    Vidéos de 1200 images AU C11 + oculaire 15mm + tirage + filtre R + DMK21, 1200 images capturées.
    Traitement avistack pour 200~400 points d'alignement et 300 images retenues.
    Filtrage Registax 5, mosaïque Imerge et sauvegarde JPEG via IRIS (un de chaque, pas de jaloux ainsi).

    Image à la taille de l'acquisition :

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 05-05-2009).]


  19. Avec les filtres astronomik, j'avais (important le passé) un halo en planétaire sur la lune. Mais j'ai rapidement identifié un problème de reflet lié à la reflection de la lumière sur le CCD, puis "rebond" sur le filtre et retour sur le CCD (c'est ce que confirme le site astrodon également sur leur filtres pourtant réputés). En décalant le filtre, plus de problème maintenant.

    C'est pas tant le filtre qui est en cause donc, mais le couple capteur/filtre/montage (écartement).

    Accessoirement, j'ai aussi un Lumicon qui me faisait aussi un joli halo. Même punition !

    Du coup, il me semble important de vérifier

    1) l'épaisseur constante des filtre, L, R, G, et B pour ne pas à devoir refaire le point entre chaque filtre.
    2) leur transmission et si possible le recoupement précis. Voir la mesure que j'ai faite faire sur mon jeu LRGB type IIc : http://perso.magic.fr/marc.patry/divers/Astronomik-LRGB.jpg. Là dessus, j'aime bien la série Astronomik avec un recoupement qui permet de donner le même "poid" au final à toutes les radiations.
    3) la coupure (ou non) de l'IR afin d'éviter l'association de 2 filtres. Génant ou pas, moi j'utilise à demeure un filtre L (ou IRcut selon le cas) pour fermer la caméra. Je trouve ca plus pratique que de passer des heures à "gommer" une poussière, et tant pis pour les 2 ou 3% de lumière perdue.
    4) le prix devient ensuite accessoire (enfin ce que je veux dire c'est qu'on a tous une limite différente du rapport Q/P).

    Maintenant si Baader sait répondre a ce genre de cahier des charges ... y'a pas de raison que cela soit un mauvais achat !

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 29-04-2009).]


  20. Bizarre, en planétaire (c'est à dire avec des poses inférieures à 1"), je n'ai pas vraiment de différence entre une brute à la DMK31 (4,65µm CCD) et la PL1M (5,2µm mais CMOS).
    Opposée à la DMK21, c'est un poil à l'avantage de la DMK (5,6µm CCD), mais c'est subtile.

    Maintenant, quand on dépasse la seconde, j'ai moi aussi énormément de bruit (lignes horizontales) mais ce "bruit" est très différent de celui d'une CCD où tout les pixels montent de niveau (ou presque). Sur la PL1M, on conserve un fond bien noir et quelques pixels saturent immédiatement.

    Du coup, en planétaire, pour capturer des objets faibles, j'active la soustraction du dark automatique, et les points saturés disparaissent presque tous. Cela permet de capturer des objets de magnitude supérieure à 13 en quelque secondes.

    En autoguidage ... je ne sais je ne pratique pas mais peut être que le bruit vient perturber la detection de l'étoile ? Il faudrait avoir la même option de soustraction de dark automatique peut être ?