patry

Member
  • Content count

    3659
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

202 Excellent

About patry

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  1. Test Roddier

    filtre 23A à la capture, c'est mon meilleur ratio flux/turbulence, puis plus rien, au pire je sélectionne le même nombre d'images a compositer des deux cotés. Sur le C11, le défocus est par contre très "touchy", et une fraction de tour de plus ou de moins change pas mal les résultats. Faut être vachement précis. Maintenant, dès qu'on change de moyen de mesure, les résultats bougent mais ce qui compte (pour un moyen amateur je veux dire), c'est d'identifier et de localiser les éventuels défauts. Maintenant la métrologie "absolue" n'est valable que pour celui qui veut bien y croire, et entre 2 interféros on a déjà des résultats différents, sauf que les 2 sont faux en réalité (c'était la maxime de mon prof de mesure, un gars super) ! Marc
  2. Test Roddier

    Comme mentionné, cela me paraît évident. Winroddier analyse les (subtiles) différences de luminosité entre intra et extra focale. Il FAUT donc avoir exactement la même dynamique et cela passe par le même nombre d'image compositées de part et d'autre. Ensuite l'analyse de ces images doit/peut être perturbées si on applique un filtrage quelconque, et qui dit filtrage dit généralement un rehaussement de contraste. Dit autrement, sur une coupe, on augmente les pentes entre les "creux" (sombres) et les bosses (claires). L'effet délétère va être de creuser les creux et d'élever les bosses => le différentiel intra/extra n'a alors plus aucun sens ! Alors bien sur, un même défaut sera toujours présent malgré le filtrage, donc en soit (ou plutôt pour soi) cela ne change rien. Par contre quand on commence à vouloir comparer, cela va vite se transformer en récréation d'école primaire si on ne maîtrise pas la chaîne de capture ET de traitement (nombre d'itérations, taille d'image, ...). C'est pour moi la principale cause de diatribe sur les forums parlant de mesure (après quand même le sempiternel foucault vs reste du monde, cela fait penser au post APO vs reste du monde d'ailleurs). Ce faisant, on retrouve assez bien des mesures faites sur un interféromètre (dans mon cas, un 400x400 points, soit une mesure tous les 0.56 mm2 pour une taille ~300mm, rien ne lui échappe). Le PtV est retrouvé à 0,25 près, et le RMS à 1 point près (de mémoire). Sachant qu'en plus la majeure contribution au PtV est une bordure de quelques mm au bord du disque, l'instrument a été jugé "bon pour le service" (et pas qu'un peu). Ensuite au petit jeu de décocher les défauts le résultat va vitre grimper, mais quand on utilise l'instrument, on ne décoche rien du tout attention ! Marc
  3. Test Roddier

    Pourquoi vous traitez vos intra/extra ? L'objectif n'est pas de manipuler en quoi que ce soit l'image ou le flux de la capture à mon avis. Moi, j'ai toujours fait une vidéo en intra, une autre en extra, on empile toutes (ou au moins le même nombre) les images pour chaque coté et on enfourne dans winroddier. J'ai du mal à appréhender ce que sera un PTV ou un RMS si on a triché avec les contrastes (filtrage) ou la dynamique (compositage) avant, sachant que c'est ce qu'utilise le logiciel justement pour déterminer la déformation du front d'onde ! Si vous appliquez EXACTEMENT le même filtrage cela peut avoir un sens sur le calcul mais pas sur la représentativité ; c'est à dire que le défaut sera bien détecté tant en position qu'en intensité mais il faut oublier toute forme de comparaison en valeur avec un autre moyen de test. Les deux indiqueront les même défauts ... aux mêmes endroits voila tout ! Marc
  4. Courbe transmission filtre

    En effet, c'est celui qui a le meilleur ratio transmission vs réduction de la turbulence malgré une perte sensible de la résolution. Mais bon, c'est non plus tous les jours qu'on utilise un 300 mm à sa pleine résolution. Marc
  5. Cadran solaire original

    Jijil> c'est le truc le plus génial que j'ai vu en impression 3D : un cadran solaire à projection alphanumérique. En plus l'explication du mode de fonctionnement (ca traîne sur le tube) est très bien faite. Cela fait des années que je l'ai vu mais j'ai jamais franchi le pas pour le faire faire ! Par contre un joli cadran solaire calculé pour ma maison, j'y pense depuis quelque temps maintenant. Marc
  6. Courbe transmission filtre

    14% c'est il me semble le rapport des flux par rapport à une transmission dans le visible, sans filtre. Donc sans B ni V et pas non plus la totalité du rouge. Ca laisse pas beaucoup. Mais c'est un rendu qui sera différent dans une caméra qui ne dispose pas d'un rendement "humain". Marc
  7. C'est marrant, à 7:00, le peintre il ne respire pas ou alors il a oublié de mettre son masque pour le film ? Marc
  8. Courbe transmission filtre

    C'est pour faire quoi exactement ? En son temps j'ai eu besoin de figer la turbulence (donc plutôt une longueur d'onde élevée) au C11 et tant pis pour la perte de résolution. J'avais hésité entre le 23A et le 25 mais j'ai finalement pris le 23A qui laisse passer sensiblement plus de flux (caméra monochrome, à l'époque une DMK21). La turbulence est incomparablement mieux maîtrisée qu'avec un L pour finalement une exposition identique (temps expo, gain, merci à la transmission dans l'IR) et au final les images sont bien meilleures. Avec un 25, tu figera un peu plus la turbulence (un poil plus) pour une transmission moindre (sensiblement). Par contre sur certaines planètes, le contraste est un peu inférieur avec le 23A ... tout est affaire de compromis ! Pour réellement améliorer la turbulence (indispensable pour les instruments de plus de 400mm à mon avis) il faut passe à l'IR752 ou IR806, mais l'exposition prend cher avec les caméras actuelles bien plus calées sur le vert que le rouge. Mais pour le prix (à l'époque en tout cas) de mon Lumicon 23A, le recul me donne pleine satisfaction. C'est pour monter sur quelle instrumentation ? Marc
  9. qui peut me renseigner

    Concernant la partition de recovery, pour le moment, c'est un moyen de revenir en arrière dans le cas où l'installation ne fonctionnerait pas correctement. Si tout marche bien (comprendre au bout de quelques semaines d'usage) tu pourra effacer cette partition et le mieux sera d'utiliser l'outil de nettoyage de disque de windows pour cela. Comme l'a dit sky runner, tu ne manque pas de place, donc tu n'est pas non plus pressé non ? Marc
  10. Pentax XW 40 et 30 mm, le retour?

    Tu n'est pas gêné par la distorsion du panoptique ? Je l'ai essayé sur le C11 en visant la lune et j'ai eu beaucoup de mal à la conserver ronde. En fait dès que sélène n'est plus pile poil centrée, elle devient vite patatoïde (c'est assez horrible à mes yeux). Par contre en ciel profond (comprendre là où on se fout de conserver les angles entre les étoiles) cela devient un oculaire au top avec le champ très propre presque jusqu'au bord. Très très bon. Je ne connais pas le Pentax, il a très bonne presse également. Marc
  11. Le meilleur instrument c'est celui qu'on utilise le plus. Pas celui qui est le plus gros, ou celui de la meilleure qualité, ou le moins encombrant ou que sais-je encore ! Marc
  12. C'est un bon début, mais comme dit plus haut, un mak c'est fait pour faire du planétaire, pas du grand champ (1/2° tu te rend compte !!!). Met lui une barlow et tu aura un truc comme sur ce lien :Lune au mak 127 + barlow + webcam vesta pro noir et blanc. Et c'est encore très améliorable avec de meilleures conditions. Bonne continuation. Marc
  13. C'est pas le sujet de ce fil d'ailleurs ? Marc
  14. Question pour lyl: Dans le spot diagramme, tous les spots ne sont pas inscrits dans le cercle imaginaire de la tache de diffraction (pour le diamètre, dessiné en noir) y compris "on focus". Est-ce qu'il serait juste alors de dire que cela correspondrait à un instrument parfait (en tout cas sur la plage 470~650nm) mais de diamètre inférieur (i.e. avec une tache de diffraction plus grosse) ? Et avec une tache 20% plus grosse (à la louche), cela correspond à un instrument 20% plus petit (de mémoire la tache de diffraction évolue à la même puissance que le rayon). D'où l'importance de filtrer (+focus) pour faire de la HR en RGB ? Mais en "L" ce sera compliqué. Par contre je suis impressionné par le fait que le spot diagramme évolue peu sur le champ ! Marc
  15. Monture mécanique traditionnelle

    Rassure toi, je ne l'ai pas mal pris, bien au contraire ! Comme je comprend ton ami vendéen Marc