patry

Member
  • Content count

    4616
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

patry last won the day on June 14

patry had the most liked content!

Community Reputation

1113 Excellent

1 Follower

About patry

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    photographie, astrophotographie
  • Adress
    Banlieue Toulousaine
  • Personal website
  • Instruments
    C11, C8 ultima, L80ED, L60, Mak 127
    Revendus: C8 Orange, N115/900 (donné).

Recent Profile Visitors

6659 profile views
  1. Oui, ce 5mm est justement venu avec la lunette (F/7,5, il en est tout autrement avec le C11 à F/10) ! Mais c'est déjà bien sombre je trouve ... et pourtant on est qu'à x120. J'ai tenté une fois de doubler l'Or7 avec la lunette ... c'est pas intéressant, on voit plus gros, mais aussi plus sombre et surtout on ne voit rien de plus qu'avec l'Or7 en fait ! Sur le C11, c'est un peu pareil, pour la collimation (et encore, déjà avec le 7mm ou le 5mm c'est suffisant). Grossir presque x1000 pour ne voir que Copernic sur la lune n'apporte pas grand chose ... avec moins de 1m de diamètre (et encore il faut le ciel pour). Marc
  2. Mak ou Mac

    L'occasion d'observer les étoiles du grand et du petit chien cet hiver en souvenir. Peut être y en aura une de plus ? Elle y serait à sa place certainement. En tout cas, c'est un setup très sympa, à la fois compact, qualitatif et quasi indéréglable ! Marc
  3. Il est bien là le problème car si en planétaire on s'en fout un peu (de là à ce que la planète soit plus grosse que le champ il y a de la marge), mais en lunaire, un petit champ peut être pénible. Par contre chercher à réduire la quantité de verre mais prendre un oculaire avec une barlow intégrée ne va pas aller dans le bon sens. Televue n'est pas très verbeux sur ce point pour ses DeLite, mais on peut supposer que tu a un doublet/triplet divergeant, plus, et là c'est indiqué, un oculaire de type SWA. Cela m'étonnerait fort qu'on s'en tire sans 7 à 10 lentilles au total sur le chemin. Ensuite, en planétaire, l'utilisation d'un ADC même en visuel me semble indispensable pour encore quelques mois (Jupiter) ou années (Saturne), et il faudrait mieux rentrer à F/20 dans l'ADC (=> barlow) quitte à utiliser un oculaire de focale double pour compenser. Maintenant moi j'ai fait le choix de la simplicité et j'utilise rarement de barlow en visuel. Par contre je fait l'impasse sur le tirage et l'orthoscopique de 7mm me convient (j'enlève mes lunettes de toute façon pour observer). Ajout: Ce n'est pas très grave si l'ADC provoque alors des aberrations, je grossis rarement beaucoup en visuel. Ou plutôt que SI je peux grossir beaucoup, ALORS je glisse la caméra à la place de l'oculaire et que dans ce cas, la barlow est toujours dans le chemin (entre la roue à filtre et l'ADC). Une APO/ED à F/D11 cela ressemble bigrement à un SC à F/D10 concernant le choix d'oculaire. Et si cela commence à faire "beaucoup", ce n'est pas non plus insurmontable et mon ortho de 7 est régulièrement utilisé sur le C8 (donc de diamètre semblable 180~203mm) et un peu plus épisodiquement au C11. Par contre j'ai un oculaire de 5mm (x560 au C11) venu avec une 80ED, qui lui ne sort vraiment pas souvent sauf à vérifier la collimation mais je lui préfère une barlow (Celestron Ultima ou Meade #140, toutes les deux des triplet apochromatique) plus un plossl de 10mm pour cet exercice. Pour le fun (et uniquement) j'ai testé un jour un zoom televue 3-6mm, et à 3mm (x933 !!!) à part pour voir le coeur de M13 comme des millier de tache de diffraction, ce n'est pas vraiment utile. Par contre tu ne vois plus "que" le coeur de M13. Marc
  4. Mais c'est le cas de toute façon des formules type Delite et autre qui embarquent une barlow intégré pour conserver un relief conséquent. Maintenant faut il une barlow intégrée avec un nouvel oculaire, ou une nouvelle barlow sur un oculaire existant ? Marc
  5. C'est ce que j'avais remarqué avec William, et si pour du planétaire cela suffit, mais je ne me risquerait pas à tenter faire de la photo CP avec. En visuel c'est difficile à apprécier selon les critères parfaitement subjectifs de chacun. Par exemple, je trouve que la NEQ6 est suffisante pour porter le C11 en configuration d'imagerie planétaire mais une tape sur le tube met quand même 4 à 6 secondes pour s'estomper complètement à la caméra. Certains trouveront cela inadmissible au delà de 1 à 2 secondes, d'autres s'en foutent en deçà de 10 secondes. Mais christian à parfaitement signalé qu'au dela du simple "poids" du tube, sa morphologie est primordiale et il est certain qu'un tube de 16kg mais de 150cm de long s'amortira infiniment moins bien qu'un tube de 23kg qui mesure 3x moins ! Le graphique de la Mach2 est pour cela très instructif. Mais bon c'est pas une nouveauté, un gros tube réclame une grosse monture, et un très gros tube nécessite une très très grosse monture, c'est exponentiel. Marc
  6. Il faudrait que tu précise tes critères car grand relief, grand champ et pas de déformation cela n'existe pas et sans pondérer l'un ou l'autre ca va être compliqué. Moi je ne supporte pas les oculaires qui rendent la lune ovale donc exit les trucs à 80° de champ qui me donnent le mal de mer, donc j'ai essentiellement soit un orthoscopique (un 7mm justement), soit du Plossl de 50° qui font largement l'affaire. Marc
  7. Traitement d'image planétaire

    Christophe, en théorie, la dérotation de la vidéo via winjupos devrait donner de meilleurs résultats que n'importe quelle autre méthode car la dérotation ne dépends que du temps. Et, en aveugle, la dérotation WinJupos se moque de la turbulence ou de quoi que ce soit d'autre. En gros, un autre logiciel (AS3 p.ex) va décaler une petite zone mais en fonction de ce qu'il voit, mais surtout en fonction de son image de référence. En pratique, il faut être fortiche et avoir des images top qualité pour voir une différence, et comme les autres logiciels sont de plus en plus précis c'est difficile d'y voir un avantage. Moi ce que je fait aujourd'hui systématiquement c'est un centrage et une réduction du nombre d'images basé sur la qualité via PIPP. Je suis assez "laxiste" en ne conservant par exemple que 3600 images sur 7~8000 mais le but est de rapidement virer ce qui n'est pas bon ; cela encombre inutilement le disque dur et allonge tout aussi inutilement la registration à suivre. Après tu a la phase de registration, là tu a AS!3 et Autostakkert. Le second est très rapide en toute circonstance, le premier peut être plus précis mais là encore c'est à nuancer sur les cibles, la machine. Bref, l'un ou l'autre et tu sera satisfait. Le post-traitement, comme les copains, j'utilise souvent Astrosurface qui a remplacé aujourd'hui Registax 6 (AS!3 ne propose rien). Je reste cantonné au ondelettes que je trouve très efficace mais il faudrait que je fasse une PSF un jour. Enfin, en monochrome je refait une passe avec winjupos pour produire une image couleur (en gros WJ fait une mappemonde avec tes images, assemble au besoin les plans de couleur distinctes, et produit une image à l'heure que tu veux, en générale la médiane des dates des captures). En fonction du diamètre de ton instrument et du temps de la capture, ce sera indispensable. Evidemment qu'avec une lunette de 80mm, et 3 captures sur 2 ou 3 minutes, tu n'en aura pas besoin. Éventuellement j'ajoute une légère accentuation sous Registax (je n'ai pas acheté de licence Photoshop, et lancer DxO pour cela me semble un peu "trop"). Y'a plus qu'a se lancer maintenant ! Marc
  8. Très impressionnant, surtout pour la "lenteur" du phénomène. Je penche pour un objet terrestre aussi, surtout s'il monte puis descends. Peut être un tir de fusée qui s'est mal passé ? Marc
  9. Remarquable. L'image de tycho en rouge déchire bien bravo. Marc
  10. Cette fois promis c'est la fin, j'ai pressuré tout ce que je pouvais faire sur mes captures et cette fois c'est une animation des dernières captures (avant de tout plier, il y avait boulot le lendemain). Je me suis rendu compte sur la fin que la lame était très embuée (pas mis la résistance chauffante et seulement le pare buée) du coup la dernière vue est plus claire et surtout le coup de sèche cheveux se voit bien sur le rendu de l'optique. Pour ceux qui en douteraient, je n'ai utilisé le séchage que quelques secondes pour chaque cm² de la lame ... mais cela suffit pour se voir. Comme en plus je n'arrive pas à équilibrer correctement alors tant pis j'ai laissé comme ca. J'ai capturé la sortie du satellite mais le résultat n'était pas bon => poubelle. Capturé avec ma config "réduite" : C11, Roue à filtre (23A), barlow x2, ADC, platine de correction d'offset, tirage +25mm, ASI178mm en mode binning 2:2. Traitement : PIPP (pré-selection pour réduire la taille du SER à 3600 images), Autostakkert (1800 images retenues) puis Astrosurface (ondelettes) et PIPP (construction du GIF) Marc
  11. Oui, WJ sait corriger le planisphère de jupiter (sa surface) mais l'ombre, comme le satellite ne se déplace pas à la même vitesse, du coup impossible pour WJ de venir corriger le truc. Comme je n'ai pas de caméra couleur (enfin si, une webcam, et une vieille PLB-Cx) je ne peut pas avoir tout "net" à la fois. Merci Christophe, la hauteur croissante de Jupiter fait espérer le meilleur pour la suite de la saison et les prochaines années. Merci rené. Allez, la suite et la fin du rebond de la vengeance du retour ; deux petits gif (réduits à 400x400) avec les 2 vertes d'une part et les 3 rouges d'autre part. Rouge: et verte (le traitement est identique mais le seeing bien meilleur pour l'image 2/2, ou le seeing bien pourri pour la première au choix) Marc
  12. Merci à vous. En cadeau, une RGB que j'ai du refaire intégralement car je me suis rendu compte que la cible avait mordu le bord de l'image pendant la capture. Du coup, j'ai tout remis à plat, PIPP pour extraire les séquences à virer, puis PIPP pour assembler le tout, et encore PIPP pour faire une pré-sélection. Ensuite, que du bonheur cette image, une verte comme j'en ai rarement réussi que vous apprécierez j'espère (à sa taille d'acquisition toujours): Là je me suis dit qu'il y avait du potentiel, et j'ai donc repris le traitement de toute la séquence R,R (un doublon mais je voulais faire une verte), G, B, G, R Et voilà c'est dans la boite ... Un tour sous WJ pour faire les 6 mesures, puis pour assembler les 2 3 rouges, et les deux vertes, et puis encore pour produire la R³G²B Nettement mieux non ? Marc
  13. Bravo c'est un de mes préférés. Il est souvent éclipsé par son voisin M13, mais je le trouve beaucoup plus joli que son grand frère. Marc
  14. Patience Luc, cela viendra avec les mois. On sait tous les deux combien la hauteur de la cible est primordiale dans la gestion du seeing et qu'il est infiniment plus simple d'obtenir de bonnes conditions à 50° de hauteur (sur la lune) qu'à 20 ou 25° sur les planètes ! Après les conditions locales (ville ou pas -les polluants atmosphériques tendent à stabiliser l'air, en hauteur ou pas) jouent aussi beaucoup. Pour l'astro, je regrette beaucoup mon balcon de centre ville, mais, hors astro, je préfère quand même mes 1200m² de jardin en village, même quand il faut tondre ! Marc