Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    1320
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 49636

Posts posted by Matthieu Conjat


  1. Hé, sympa, Nébulium!

    J'aime bien météoblue, parce que j'ai l'illusion que c'est vachement précis, notamment le 'astronomical seeing'
    (par ex: https://www.meteoblue.com/fr/meteo/prevision/seeing/nice_france_2990440)

    Mais ils se trompent parfois pas mal. Hier après midi, ils avaient prévu une couverture nuageuse à ~100%, mais je suis monté quand même à l'Observatoire pour bricoler les volets de la coupole, en sachant bien que j'allais redescendre vers 19h. Je suis parti à 3h du matin, après une nuit de photométrie sur un astéroïde.

    Alors Météoblue, c'est surtout informatif.

    A+
    Matthieu


  2. Salut,

    Il y a peut-être d'autres raisons, mais lorsque tu cliques sur 'Place AP grid', tu dois avoir des carrés bleus un peu partout sur l'image. L'idéal, c'est qu'il y en ait un sur chaque point contrasté (points "d'amer"), du genre cratères, montagnes...
    Comme ton image est sombre, Autostakkert ne détecte pas ces points. Il faut donc que tu baisses la valeur 'Min bright', qui se trouve au dessus du bouton 'Place AP grid'. Là tu es à 30, essaie 15 ou 20.

    Après si AK place des points au milieu d'une zone complètement uniforme (milieu des mers par ex), ils ne servent à rien, donc tu peux les supprimer en cliquant ~dessus avec le bouton droit.
    Pour placer des carrés sur des zones non détectées, tu cliques dessus avec le bouton gauche...

    Après, pour la courbe de qualité qui change, je ne sais pas trop, peut-être parce que j'utilise une version plus vieille d'Autostakkert.

    Voilà voilà.
    A+
    Matthieu


  3. C'est bien ça.
    Cependant, j'ai évalué la durée à 8 pixels, mais c'est hyper grossier.
    Il faudrait mesurer précisément le début du point d'inflexion du départ et celui de la fin. Il faudrait mesurer ça numériquement en modélisant la courbe.
    Finalement, ça pourrait très bien faire 7 ou 9 pixels. Là, en regardant bien, je trouverai plutôt 9 pixels. Ca donnerait 22.5 mas. M'enfin ça reste quand même un bon résultat. Et puis il faudrait aussi modéliser l'assombrissement centre-bords.

    A+
    Matthieu


  4. Ouais,
    ben il faut dire que j'ai imaginé cette manipe au dernier moment, donc je n'avais pas tout bien préparé. Mais ça a visiblement marché pas trop mal.

    Comme je n'ai pas de caméra vidéo rapide, j'ai voulu faire un drift-scan. Sachant que l'émersion devait durer 1/30è de ", j'ai fait en sorte que les lignes du capteur soient lues en 0.005", pour que l'émersion puisse durer sur plusieurs dizaines de pixels (en fait, je me suis trompé, elle n'a duré que 8 pixels).

    Comme je n'étais pas sûr du moment exact de l'émersion, j'ai lancé le scan 30" avant l'heure prévue, et je l'ai fait durer ~1 minute. A raison de 0.005" par ligne, j'ai lancé 15000 lignes, pour que le scan dure ~75", afin d'être sûr de chopper la réapparition.

    Le scan est donc l'image http://mconjat.free.fr/divers/emersion_crop.jpg

    En zoomant sur le moment de la réapparition, j'ai fait un l_add sous Iris, et en traçant une coupe, ça me donne donc bien des pixels en abscisse (chaque pixel ayant été posé 0.005").

    Ai-je été plus clair ? (c'est vrai qu'avec les nouvelles caméras, les drift-scan tendent à disparaître, mais ça reste quand même un outil hyper puissant...

    Quant au reste du dispositif, je pense que ça ne te pose pas de pb: comme Aldébaran est caché jusqu'au dernier moment, il fallait qu'elle reste au milieu du capteur au moment de la sortie, donc j'ai guidé sur une étoile non loin, et pas occultée. Du coup, j'étais certain de chopper Aldébaran avec l'Audine


    A+
    Matthieu

    [Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 30-10-2015).]


  5. Bonjour à tous,

    avec mon assoce ( Aquila ) on est monté au T400 de l'Observatoire de Nice pour tenter de suivre l'émersion en Drift-scan avec ma vieille Audine au foyer Cassegrain.
    J'ai fait des tests de sensibilité avant l'immersion, puis j'ai cherché une étoile guide loin de la Lune pour être sûr de retrouver Aldébaran centrée sur l'Audine au moment de la sortie.
    J'ai lancé un scan de 15000 lignes, avec un temps de pose de 0.005" par ligne.
    J'aurai peut-être dû faire des poses plus courtes, d'autant que j'ai dû utiliser un filtre bleu pour ne pas saturer l'étoile, mais peut-être qu'avec la scintillation, ça aurait été illusoire.

    Bref, je vous joins le résultat, je ne sais pas trop quoi en penser. (traitement l_add sous Iris).

    Je mets en lien un crop grandeur réelle du scan, où on voit le bord lunaire qui s'éloigne petit à petit:
    http://mconjat.free.fr/divers/emersion_crop.jpg

    Je trouve une remontée sur 8 pixels (très grosso-modo, des pixels 37 à 45), soit 1/25è de seconde. C'est paraît-il grossièrement la durée théorique pour Aldébaran.
    Est-ce juste un hasard ou peut-on tirer des résultats plus précis avec ces mesures?

    Voici le montage que j'ai fait:

    On voit un GP200 à gauche, le Cassegrain avec l'Audine au milieu, et la lunette Clavé 130/1908 à droite, avec la Skynyx pour le guidage.

    A+
    Matthieu

    [Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 30-10-2015).]

    [Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 30-10-2015).]

    [Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 30-10-2015).]


  6. Ouais, peut-être plus encore monstrueuse qu'impressionnante...

    Je ne sais pas qui a imaginé ce design il y a 50 ans, mais c'est un circuit épouvantable d'engrenages et de cardans. Sur la dernière photo, en bas, on voit que pour bouger le 3è axe de la monture (mouvement 'latéral'), il y a au moins 3 vis sans fin, dont 2 semblent reliées à l'axe latéral de la monture, 2 qui partent de côté et qui reviennent.... bref, un monstre d'huile et d'engrenages... M'enfin les axes principaux AD et Dec marchent toujours pas trop mal...
    J'ai toujours l'idée de remettre en marche ce 3è axe, dont le moteur a été démonté, pour suivre les satellites du genre ISS, pour faire un peu comme Thierry Legault et Emmanuel Rietsch. Un jour peut-être.

    A +
    Matthieu


  7. pour Bertrand76, voici une image des instruments:

    La Clavé est au 1er plan, avec le Cassegrain T400 derrière.
    La monture est une monture à 4 axes, fabriquée dans les années 1966 pour supporter la caméra Antarès de Paul Muller (chambre photographique de 30cm de diamètre), qui faisait du suivi de satellites artificiels. Seuls les axes Alpha et delta sont utilisés maintenant, mais les autres axes pourraient être réutilisés en changeant la motorisation. En fait, ça revient à avoir 2 montures équatoriales l'une sur l'autre, la 2è ayant son axe principal qui pointe vers le pole de rotation du satellite. La monture bouge alors selon l'axe 'latéral', motorisé.
    Mais cette monture est un gigantesque carter d'huile (il y a des fuites depuis le début je pense), d'où le bac à sciure qu'on voit en dessous

    Une autre vue, de l'arrière:


    Sans faire de la pub voici d'autres photos: http://www.aquila.free.fr/schaumasse1.htm
    ou http://mconjat.free.fr/audine/coupoleschaumasse.htm

    A+
    Matthieu


  8. c'est gentil,
    mais il faut dire que je ne guide plus avec l'oeil collé à l'oculaire réticulé, comme je faisais avec mon Vixen GP200 quand j'ai commencé la CCD.
    Maintenant je guide avec une Skynyx ou une Sbig STI au foyer Cassegrain du T400. Donc l'image de l'étoile guide apparaît sur écran, c'est plus tranquille, surtout à 6m de focale, quand la Clavé a juste 1.9m de focale. Et puis la monture est fixe, la mise en station est pas mal du tout. M'enfin je reste quand même obligé de corriger à la main quand je vois que l'étoile se déplace sur l'écran, et puis je décale de quelques pixels entre chaque pose pour réduire la trame dans l'image finale, donc ça reste contraignant...

    Matthieu


  9. Merci à tous,
    J'utilise cette lunette comme lunette-guide depuis 2007, mais je n'avais jamais vraiment fait d'imagerie avec (pour cause de chromatisme), sauf les quelques images avec Audine que je vous avais montrées dans un post précédent.
    Depuis ~7 ans, je place ma CCD au foyer du primaire du télescope principal (T400, à f/5) pour avoir 2m de focale. Mais vu la qualité de cette lunette, la résolution étant bien meilleure, je vais passer un peu plus de temps dessus, quitte à poser 5 fois plus longtemps.

    Pour la Lune, je vous avais effectivement montré son potentiel ici: http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/044385.html

    Sinon, voici un autre exemple du 25 septembre, avec une CAMERA CCD:

    Image à 100%
    Il s'agit de 14 images en Halpha, avec un réducteur f/10.4 (x0.66), à 0.01" de pose (ou plutôt le temps de pose minimum que me permet Audela et l'obturateur de la QSI...), et additionnées avec Autostakkert

    A bientôt,
    Matthieu


  10. Merci à tous.

    La monture date de 1966, avec du 80V alternatif (ou un truc comme ça) qui alimente la raquette et les moteurs, il y a ~50 fils pour 6 boutons, c'est une catastrophe. Mais avec Erick Bondoux, on a un projet de tout remettre à plat pour faire de l'autoguidage. ça va me faire tout drôle.

    Le Chromatisme sur M16, c'est pas étonnant, vu que j'ai fait du Halpha et du OIII pour le rouge et le vert. Du coup, en bleu ça bave pas mal. Mais pour les amas, c'est pas mal du tout avec un filtre jaune (comme dit dans le post de Polo, le filtre semi-apo de Baader ne marche pas bien quand le chromatisme est vraiment fort)

    Matthieu


  11. Pour le halo, un filtre luminance ne suffira pas. Ca pourrait peut-être supprimer du signal infrarouge (qui ne doit pas être trop gênant avec une lunette). C'est vraiment un filtre jaune. Chez Baader, ils ont un filtre "Semi-Apo" anti violet, mais chez moi, ça ce corrige pas suffisamment le chromatisme. Seul le filtre jaune fonctionne bien (le violet et une partie du bleu sont supprimés). Du coup, je dois poser ~2 fois plus longtemps en bleu, mais ça vaut le coup.

    A+
    Matthieu


  12. Bonjour Polo,

    sympathique ces images obtenues avec autant de poses courtes.
    Je pense qu'avec un filtre jaune, tu pourrais fortement atténuer le halo autour des étoiles brillantes sans pour autant réduire le signal.
    voici un aperçu de ce que j'obtiens avec et sans filtre jaune avec ma lunette (+caméra QSI):

    J'ai dû poser un peu plus longtemps dans le bleu, mais ça ne change rien dans les autres couleurs...

    voilà voilà, c'était histoire de poster un commentaire...
    A+
    Matthieu


  13. Bonjour à tous,

    j'ai passé cet été à faire de l'imagerie avec ma Clavé 130/1908, comme je vous l'avais promis il y a quelques mois...
    Je vous poste quelques images, prises avec un réducteur x0.75, mais vous pouvez en retrouver d'avantage sur mon site http://mconjat.free.fr/trifid
    Avec un réducteur, on passe à f/11, donc ça reste quand même peu lumineux. Il faudrait que je pose bien plus longtemps pour les nébuleuses, mais comme je fais du guidage manuel avec ma vieille monture, ça fatigue vite...

    Le chromatisme étant assez fort, j'ai fait les images bleues avec un filtre baader jaune, très efficace.

    Remarque pour les puristes des réfracteurs: je me suis amusé au tout début à mettre une croisée de fils pour générer des aigrettes. Je présente mes excuses à ceux que ça pourrait contrarier, mais comme je trouvais ça plus joli notamment pour les images d'amas ouverts, j'ai gardé ce stratagème honteux...

    Voici quelques images:

    NGC 7789
    R,V: 5x360", B(+Jaune): 8x600"


    NGC 6992 - NGC 6995
    Compositage de 2 poses Halpha: 19x600", OIII: 15x600", B(+Jaune): 10x500"


    M 16
    Halpha: 12x500", OIII: 12x500", B(+Jaune): 4x400"
    J'aurais du poser bien plus longtemps pour réduire le bruit, mais elle était déjà basse sur l'horizon.


    NGC 7380
    33x600" en Halpha


    NGC 457
    R: 7x240", V: 6x240", B(+Jaune): 9x360"


    IC 1318
    Compositage de 4 images, avec 15x600" par image en Halpha
    Avec cette lunette, aucune déformation en coussinet ou barillet sur les coins, le compositage est un régal.

    J'espère que le traitement vous convient, dites-moi si vous avez des conseils.

    A bientôt,
    Matthieu

    • Love 1

  14. Ben quoi! Une CCD pour faire la Corse, c'est quoi le problème?
    Je la prends bien avec un T400 et une QSI en Halpha, moi!

    (voilà, c'était pour faire descendre un peu le post...)
    Mais on attend les photos de Petit Ours en CCD avec impatience!

    Matthieu


  15. Bonjour,

    si je me souviens bien, dans le graphique 3.1, c'est l'histogramme de la dérive de tous les points remarquables choisis par Avistack (les points d'"amer").
    Juste avant d'additionner les images recalées, Avistack calcule de combien de pixels chaque point se déplace pour qu'ils se superposent tous parfaitement. Dans tons cas, sur l'ensemble de tes images, il y en a 95819 qui ont été décalés de 2 pixels, 298958 qui ont été décalés de 1 pixel et 86935 qui n'ont pas eu besoin d'être décalés parce que la turbulence devait être nulle.

    Dans le cas d'une turbulence faible, il y a plus de points faiblement corrigés. Si la turbu est très forte (ou si tu as choisi de garder trop d'images, même les plus moches), l'histogramme est gonflé vers le haut.

    Voilà voilà,
    A+
    Matthieu


  16. Désolé de ne pas pouvoir t'aider.
    Moi, mes avi décodés sous Iris (et créés par Iris avec une Skynyx Lumenera), ils font toujours 739 images fit, même s'il y en a beaucoup plus dans le film original...
    Matthieu

  17. Salut à tous,

    il s'agit de CTB1, ou LBN 576 (on la retrouve plus souvent sous le 1er nom).
    C'est un résidu de supernova pas facile à photographier. En Halpha, il faut avoir un filtre bien étroit parce qu'avec toutes les étoiles du champ, elle est un peu noyée. J'ai essayé à une époque avec mon vieux T400, je n'ai même pas continué à traiter la photo à cause de ça (et aussi, poser 5h en guidage manuel c'est un peu pénible). Faudrait que je m'y remette...

    A+
    Matthieu


  18. Merci Polo.

    Concernant l'arbre, c'est un pin maritime, dont on commence à voir poindre le sommet sur ma photo postée le 31 juillet (la photo date de mai 2014).
    Il est un peu haut pour que je monte le couper, et comme il fait partie de l'Observatoire de Nice, je ne peux pas faire n'importe quoi. Peut-être que si je leur dit que j'ai besoin de faire des mesures scientifiques sur les sommets corses, il vont s'en occuper.
    Tenez, par exemple, cette image, pour montrer à ceux qui croient que si on voit la Corse, c'est que c'est un mirage. Il y a forcément un petit effet d'optique en fonction de la température (on voit le pied des montagnes qui danse entre chaque photo), mais on voit quand même la Corse en ligne droite, et ce, même à basse altitude:

    Ce sont 3 images prises à plusieurs semaines d'intervalle entre 2013 et 2014

    A+
    Matthieu


  19. Salut,

    en tous cas, pour moi, ce n'est plus possible de la prendre en photo avec mon T400 ou la lunette Clavé. Il y a un arbre qui a poussé devant et je ne peux pas monter aussi haut pour couper les branches...
    Quoi que, un petit incendie bien ciblé ... (non, je plaisante)

    Matthieu


  20. Ben il me semblait pourtant qu'on avait bien répondu à la question, qui était de savoir s'il était dangereux de laisser passer la lumière du Soleil entre les 2 parties du tube.
    Si la chaussette n'est pas très épaisse, une petite baisse de contraste n'est pas bien risquée (mais bien gênante, je suis d'accord).

    Alain, c'est vrai que si le filtre à l'ouverture et la chaussette sont en place avant de pointer, la situation de mon dernier schéma n'a aucun risque de se produire. Je l'avais dessiné en pensant à une observation de Vénus, par exemple.

    A+
    Matthieu


  21. Salut,
    c'est vrai que le nylon doit fondre, mais si la chaussette est en place, le Soleil va entrer dans le tube avec une incidence plus grande (presque à la verticale du miroir), donc même si le tube est décalé, le soleil va taper le tube avec une incidence rasante. cf autre schéma grossier:

    Donc la chaleur du soleil va être dissipée sur une plus grande surface.

    De toutes façon, un télescope ne reste jamais longtemps dans cette direction par rapport au Soleil. Si c'est juste pour le pointer, il ne reste comme ça que quelques secondes, donc il n'y a pas de danger.

    Ma jupe à moi est en tissu noir. C'est encore moins risqué. Mais franchement je crois que la configuration où le Soleil vient taper le coté du télescope pendant suffisamment longtemps pour le chauffer est rarement atteinte, alors du nylon doit bien faire l'affaire...

    Matthieu