Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    666
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

595 Excellent

About Matthieu Conjat

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Adress
    Nice, Cabris
  • Personal website
  • Instruments
    GP200 (200/800),
    Dobson Starhopper 305mm,
    Cassegrain (400/6000) à l'Observatoire

Recent Profile Visitors

5085 profile views
  1. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    Je viens de corriger en HJD. Strictement le même résultat
  2. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    OK. Je n'ai observé des minima secondaires que du 12 novembre au 5 janvier, soit sur 55 jours. La Terre s'est déplacée de 5 minutes-lumière pendant ce temps par rapport à M31 (qui est à 35° de l'écliptique). Les minimas secondaires sont donc superposables avec une bonne précision je pense. Mais les éclipses principales sont dans ce cas vraiment très décalées (de 3.5 heures), et en plus il y a une mesure, hors éclipse, qui vient au milieu du pic, donc ça ne correspond pas du tout. Sur la forme de la courbe de lumière, on voit très bien celles qui appartiennent au pic secondaire et celles du pic principal. Je vais remesurer la nuit #17, où j'ai le début du pic principal qui m'embête, puis j'envoie les mesures à Raoul...
  3. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    Salut Marc > Très beau travail. Merci ! >Est-ce que tu prends bien en compte la correction de temps Terre/Soleil (HJD au lieu de JD) pour tes graphiques ? Surtout si tu as des observations espacées de 6 mois Pas du tout Pour la binaire naine (m31v50), je devrais, car les éclipses sont rapides. Si je fais un article dessus, je devrais en prendre compte. Elle a déjà été publiée https://arxiv.org/abs/1112.1701 Pour les autres, comme ce sont des céphéides de période comprise entre 4 et 75 jours et que la précision photométrique n'est pas exceptionnelle, je me dis qu'une incertitude de quelques minutes n'est pas bien importante. En plus, pour ces céphéides de longue période, la période n'est jamais parfaitement constante et varie à chaque cycle. Donc je ne m'inquiète pas trop pour ces quelques minutes Et je n'observe que depuis 4 mois, avec m31 qui était presque à l'opposition. Donc la Terre n'a du bouger que de 3-4 minutes-lumière par rapport à M31, d'autant que M31 est presque au-dessus du plan de l'écliptique... Matt
  4. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    Voici les derniers résultats, quasi définitifs, même si 'm31v2" est vraiment bizarre et que je dois continuer à la suivre. J'en suis à 64 variables, dont 43 céphéides, 16 pulsantes à longue période (de 100 à ~400 jours), 3 binaires à éclipses, et 2 qui ont eu l'air de varier, mais qui ne semblent pas régulières. Certaines céphéides ne sont pas toujours très nettes non plus, mais l'analyse harmonique de Courbrot (de Raoul behrend) me donne quand même une valeur de période. m31v2 est une binaire à éclipse de type Algol, mais je n'arrive pas à faire coïncider les 2 minima. Quand je superpose les pics secondaires (partie droite de l'image de gauche), les mesures du pic principal (à gauche) sont incompatibles, et quand je fais correspondre les pics principaux (image de droite), il y a une mesure qui m'embête (en gris), et les pis secondaires ne correspondent plus. Je ne trouve aucune autre solution ... Peut-être une étoile triple. Sinon, voici les autres mesures. Les magnitudes sont obtenues à l'aide d'étoiles de références données par les mesures Gaïa (filtre V) même si j'ai fait mes mesures sans filtre. La magnitude la plus brillante est 14.5 (m31v60), il y en a 3-4 qui tournent autour de 20.5 à 21. Certains soirs elles étaient totalement invisibles, mais avec les maximums d'éclat la période apparait assez nettement, comme pour m31v14, v27 ou v30 qui grâce à leur grande amplitude ont des très jolies courbes de lumière!) La partie de gauche, ce sont les 34 mesures que j'ai faites depuis septembre, la partie droite est la courbe en phase, repliée. Les 2 autres binaires à éclipses (en plus de m31v2) m31v50 est une jolie binaire naine (faisant partie de la Voie Lactée, très certainement). Les éclipses, totales, se font en moins de 2 minutes, et durent ~45 minutes). On ne voit que les éclipses principales, à moins que la période soit double et que les 2 composantes aient la même taille... Les variables à longue périodes (v17 et v26 ne semblent pas variables, mais je les ai gardées car elles semblent vraiment avoir varié lors des 1ères mesures...) Petit tableau récapitulatif: on retrouve bien une distance de 2.5 millions d'années-lumière, obtenue avec la relation période-luminosité des céphéides de type 1 ! J'ai récemment trouvé un catalogue des variables de M31: https://vizier.u-strasbg.fr/viz-bin/VizieR-3?-source=J/A%2bA/459/321/table4 La plupart de 'mes' variables y sont répertoriées, sauf les pulsantes à longue période, certaines céphéides, de même que les étoiles en bordure Est de M31 (le catalogue semble s'arrêter à 0h45m44s. Voilà, l'aventure est terminée pour cette année. Je ne pense pas recommencer l'année prochaine sur une autre portion de la galaxie. Là je suis crevé Je pense que vous avez compris que même à l'Observatoire de Nice, à 2 pas de la ville, on peut faire des trucs sympa en photométrie Allez, au dodo... (non, là, tant qu'il fait beau, je suis sur 8610 Goldhaber ) Matthieu
  5. Essai vite fait d'un "star-tracker" maison

    Ben les étoiles, c'est bien joli, mais nous on veut voir la photo du Star-Tracker maison, diable !!
  6. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Sans doute qu'il doit y avoir plein de types de géostationnaires, et surtout il y en a tout autour de l'équateur terrestre. Chaque pays a ses propres géostationnaires, donc il y en a au dessus de l'Europe, de la Russie, de l'Asie etc.... Ca fait une floppée de satellites. Donc quand tu suis une zone du ciel depuis l'Est jusqu'à l'Ouest, tu traverses plein de nuages de géostationnaires.
  7. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Bof pas forcément si on fait un long temps de pose. Ils défilent quand même dans le champ. Cf cette image que j'ai prise l'année dernière, je suivais des astéroïdes (qu'on devine au milieu des satellites et des avions...)
  8. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Mais non, ce sont des satellites géostationnaires (repeints en noir depuis l'affaire Musk). C'est mieux comme ça, non ? matthieu
  9. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Attention, la puissance totale rayonnée est proportionnelle au carré du rayon, mais elle est aussi proportionnelle à la puissance 4è de la température. P = sigma . T4 . 4.pi.R2 Pour une céphéide, la diminution de température lors du gonflement entraine une grosse chute de luminosité (quand les pulsantes sont brillantes, c'est qu'elles sont toutes petites; quand elles grossissent, leur éclat est minimal). En ce moment, Bételgeuse est donc en train de grossir (à moins qu'il y ait des grosses bulles de convection ou des nuages de poussières qui faussent tout) Matt
  10. Et puis cette nouvelle version ne permet pas de modifier les pixels comme le faisait l'ancienne. C'est chiant. Et puis l'ancienne version avait parfois du mal à afficher les images grand format, il fallait que je fasse un glissé-déposé depuis l'explorateur, alors ...
  11. Bonjour, pendant longtemps, j'ai utilisé Avis Fits viewer (http://www.msbsoftware.it/avis/) C'est gratuit, et c'est basé sur l'architecture de Astroart. Mais la dernière version de leur site est moins complète je crois. Avant on pouvait détecter la position de chaque étoile de manière automatique, je m'en servais souvent. Donc j'ai gardé l'ancienne version. Mais je crois que celle-ci fait pas mal de choses parmi ce que tu souhaites. Matt
  12. M82 le cigare

    Salut, c'est prometteur! Curieux que tu aies fait moins de poses en Bleu, car l'image ressort plutôt bleue, ça manque d'un peu de rouge. Puis inverse-la droite-gauche et ça sera tiptop Matthieu
  13. Andromede Varoise

    Ouais, un flou gaussien, c'est pas trop mal. Perso, je ne fais jamais de flou gaussien. Je fais souvent un ddp sous Iris pour atténuer le contraste des étoiles (en gros, ça les lisse sans sans les faire baver et en réduisant leur étalement), puis après je fais une légère déconvolution, pour les réaffiner un peu. Ca permet de les faire ressortir sans les étaler et sans laisser le pourtour des étoiles trop net comme sur ta 1ère image. M'enfin y'a pas de recette miracle, ça dépend aussi de ta turbulence,
  14. Andromede Varoise

    Bonsoir, Elle n'est pas trop saturée. Sinon le traitement est un peu trop fort sur les étoiles je trouve. Tu as dû faire une déconvolution pour supprimer un peu le bougé (les étoiles ne sont pas tout à fait rondes, mais ça se voit à peine ) Tu as quelques petits halos sur les cotés. Un résidu de flat sans doute. Je dis trop rien parce que quand je faisais du numérique, j'avais systématiquement des résidus de flat sur les cotés... Mais c'est très joli en tous cas !! Matthieu
  15. Phénomène étrange dans le ciel grenoblois

    J'ai trouvé. Vu le dessin que tu as fait, il s'agit certainement de l'amas d'Hercule M13, avec ses 2 étoiles brillantes à côté...