Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    1254
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available

Community Reputation

1842 Excellent

3 Followers

About Matthieu Conjat

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Adress
    Nice, Cabris
  • Personal website
  • Instruments
    GP200 (200/800),
    Dobson Starhopper 305mm,
    Cassegrain (400/6000) à l'Observatoire

Recent Profile Visitors

13904 profile views
  1. Taches sur les PLU. Impossible à supprimer

    Si les flats n'enlèvent pas ces poussières, peut-être qu'il y a des fuites de lumière quand tu fais tes images (ou tes flats). Il y aurait une différence de trajet de lumière entre tes images et tes flats, qui fait que les poussières sont attaquées sous un angle différent, donc la division par ton flat n'est ps efficace... Matt
  2. La naine blanche variable et l'astéroïde double

    Ah, mince, je savais pas Bon, ben c'est peut-être bien le satellite que j'ai vu. Faudrait que je continue après la pleine lune pour voir !
  3. La naine blanche variable et l'astéroïde double

    Bah, l'étoile est plutôt brillante quand même, et puis, l'amplitude totale atteint 0.1 mag, c'est faisable. Mais ca dépend de ton diamètre... Sinon, ZZ Psc, de magnitude 13, semble avoir une amplitude 50% plus grande que V411 Tau, pour une période de 10 minutes. Ca pourrait être plus facile: https://en.wikipedia.org/wiki/G_29-38 Matt
  4. La naine blanche variable et l'astéroïde double

    Ouais, j'envoie toujours mes mesures à Raoul, mais il met souvent énormément de temps à les publier. Pour les binaires, je publie toujours une circulaire quand j'en découvre un . Mais là aussi, ils mettent souvent du temps à publier la découverte. Pour les périodes non connues, à part Raoul, je ne sais pas comment faire pour les publier officiellement ailleurs... Ah, oui, j'ai oublié 3873 Roddy. Il a une période de 2.5 heures, avec vraisemblablement 3 pics par tour. Sa courbe complète ce soir-là: Les 1er et 3è pics principaux (à 0h10 et 5h10) sont plus prononcés que le 2è (à 2h40). Un satellite ?
  5. La naine blanche variable et l'astéroïde double

    C'est bien ça. A droite de 6100, il y a 55956 1998 HO100. Sa courbe de lumière est totalement plate. Un rotateur lent, ou alors une très faible amplitude. Juste au dessus de lui à droite, on devine 140074 2001 SM17. Idem. A gauche de l'image, il y a 28129 Teresummers. Il varie bien, avec une courbe de lumière un peu agitée: Euh, non, j'utilise rarement des filtres, sauf en cas de pleine Lune. C'est pas très sérieux, mais tant que je reste coté Est, la ville n'est pas trop gênante, alors je préfère ne pas utiliser de filtres. Merci Arnaud, je fais de mon mieux Il s'agit de la courbe de lumière montrant la rotation du corps principal, qui a une période de 4.3 heures. On voit aussi les éclipses qui viennent se superposer au signal et perturber un peu l'analyse. Pour bien faire, il faudrait supprimer les phases d'éclipses, pour ne montrer que le signal principal:
  6. Salut à tous, Ce n'est pas une nouvelle fable de La Fontaine, c'est juste pour participer un peu, avec cette observation que j'ai faite le 22 novembre, avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice et une caméra QHY600, avec des poses de 110 secondes. je suivais l'astéroide 6100 Kunitomoikkansai, un astéroide double que j'ai découvert en 2016 grâce aux éclipses du satellite devant et derrière le corps principal. Comme je l'avais suivi lors de l'opposition de 2019 et qu'il était aussi en phase d'éclipses, je voulais voir si lors de cette nouvelle opposition en 2023, on pouvait retrouver les éclipses mutuelles du satellite. Finalement, on observe à nouveau des éclipses cette année (période du satellite 0.769 jours): La courbe de lumière, recalée sur la période du corps primaire (période 0.1793 jours) : Le 22 novembre, l'astéroide est passé près de la nébuleuse sombre LDN 1493, dans le Taureau. Il y avait un autre astéroide dans le champ, 3873 Roddy. En faisant la photométrie des étoiles de comparaison, je suis tombé sur une étoile dont la courbe de lumière variait avec une période très rapide, de l'ordre de 9 minutes. Il s'agit d'une naine blanche variable, V411 Tau, découverte en décembre 1964 par Arlo Landolt. A la différence des étoiles pulsantes, du genre RR Lyrae, qui présentent des pulsations radiales (le rayon varie), les naines blanches variables (de type ZZ Ceti), présentent des pulsations multimodales, non radiales, avec des harmoniques comprises entre 70 secondes et 25 minutes, qui sont probablement dues à des ondes de choc qui traversent l'atmosphère super dense de ces étoiles. Les astronomes auraient observé de nombreux modes de pulsations pour V411 Tau, allant de 6.3 minutes à 23 minutes, mais avec des amplitudes plus faibles. Sur la courbe de lumière que j'ai obtenue, sur un peu plus de 6 heures, on voit bien le mode principal à 544 secondes (fitté par la courbe rouge). L'amplitude de variation est plutôt faible {~0.05 mag): L'abscisse est graduée en heures. Il faudrait suivre cette étoile sur plusieurs jours pour essayer de retrouver les modes de pulsation, mais là, il y a la pleine Lune, alors ça sera pour une autre fois. En tous cas, ça peut être une cible sympa pour ceux qui ne veulent pas faire de la photométrie pendant toute la nuit... Le champ: Et une animation avec Roddy qui passe à côté de V411: des infos ici: https://cosmicreflections.skythisweek.info/tag/v411-tau/ https://fr.wikipedia.org/wiki/HL_Tau_76 Matthieu
  7. Recherche de supernova récente

    sur https://www.rochesterastronomy.org/supernova.html on parle de cette supernova
  8. Comète 103P Hartley

    J'ai l'impression que ton 1er cercle de mesure est vraiment très grand. L'étoile de référence et la comète sont tout petits à l'intérieur. Pour l'étoile, tu peux vraiment diviser ton 1er cercle par 2 pour te rapprocher de l'étoile. Pour la comète, peut-être un peu aussi... Mais ce n'est peut-être pas ça qui va changer grand chose. Il est bon aussi de prendre plusieurs étoiles de comparaison pour réduire les risques d'erreur. Et puis il faut voir aussi de quel catalogue est tirée la magnitude donnée par Stellarium. Selon les catalogues ou les filtres, il peut y avoir des variations... Matt
  9. Extremely Large Telescope de l'ESO

    M'en fous, j'ai pas de chapeau J'ai pas de chapeau, je te dis Tant pis pour les pisse-froid de la NASA, y z'y comprennent rien. C'est pas un télescope américain, alors ça les intéresse pas ...
  10. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Non, mais c'est l'Apod de demain, c'est sûr... Si c'est pas le cas, je mange mon chapeau !
  11. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Ouais, je ne m'y connais pas, finalement
  12. Extremely Large Telescope de l'ESO

    C'est l'Apod de demain, ou je ne m'y connais pas !
  13. Pitatus au C14 attention aux nombres AP Size

    Effectivement, il faut bien vérifier que les carrés occupent tous les endroits où il y a des détails. Pour ça, il faut surtout adapter le 'min Bright' en bas de la fenêtre pour que le logiciel détecte même les zones les plus sombres.
  14. Un astéroïde pour un membre d' Astrosurf.

    Chuuuut, ne dis rien, ça sera notre secret Le top, ça serait qu'il soit triple (dédi à ceux qui me connaissent un peu )
  15. Un astéroïde pour un membre d' Astrosurf.

    Non, c'est bon, je suis bilingue Enfin, je crois... Ouais, parmi les chercheurs de l'OCA que je connais bien, il y a (32142) Tristanguillot et (33487) Jeanpierrerivet. Oui, voilà, je crois que c'est plutôt ça