Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    1028
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

1237 Excellent

About Matthieu Conjat

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Adress
    Nice, Cabris
  • Personal website
  • Instruments
    GP200 (200/800),
    Dobson Starhopper 305mm,
    Cassegrain (400/6000) à l'Observatoire

Recent Profile Visitors

8898 profile views
  1. Pour avis (M51)

    C'est vrai. Mais attention au fond de ciel. Si tu as un peu de pollution lumineuse, des temps de pose généreux vont faire monter le fond de ciel et donc le bruit de photon, donc tu vas difficilement lisser ton image. Dans ce cas, il faut faire plein d'images, mais avec des temps de pose plus courts. Et faire du dithering de toutes façons, c'est primordial!
  2. Pour avis (M51)

    Sans doute, mais tu vois où ça mène de supprimer totalement le bruit. Ca donne une image très artificielle. M'enfin y'a bien un compromis à trouver Matt
  3. Pour avis (M51)

    Tout pareil. Un peu violent comme traitement. On dirait de la gouache détrempée Même cette dernière version est très lisse... Les petits nodules dans les bras (Associations O-B ?) ont tous fondu. Perso, je laisse toujours un peu de bruit sur mes images, je trouve ça plus naturel. Et pour les images de galaxies, je ne lisse jamais les galaxies elles-mêmes qui ont un rapport signal/bruit bien meilleur que le fond de ciel. Je sélectionne le fond de ciel, et j'y vais progressivement. Par exemple sur l'image de Pyrophorus, j'opterais pour ça (j'ai un peu corrigé une dominante un peu verte et j'ai réduit un peu la luminosité): Matthieu
  4. Sympa, comme manipe. Ca me rappelle des trucs (pour les céphéides en tous cas) Il est vrai que les sources d'erreurs sont nombreuses quand on fait des mesures avec nos petits instruments. Comme tu n'as pu observer les céphéides que pendant 9 jours, ça n'aide pas. D'ailleurs, pour ton étoile #2149, je trouvais une période de 13.6 jours au lieu de 79. Ca a l'air compatible avec les points que tu trouves. Ceci dit, en ordre de grandeur, tes résultats sont similaires à ceux qu'on trouve dans la littérature, c'est pas vilain ! Matthieu
  5. Photographier les sondes en orbite autour de la lune

    Starship sera bien petit que l'ISS (50m il me semble) et il ne sera pas toujours vu sous son angle le plus important. En plus, il n'est pas aussi blanc que l'ISS et n'a pas de panneaux solaires. Et puis là aussi, il y a l'éclat de la Lune qui va masquer celui de Starship. Mais bon, faudra tenter le coup. Pas forcément quand il sera en orbite autour de la Lune, mais au moins sur le trajet Terre-Lune.. Matthieu
  6. Photographier les sondes en orbite autour de la lune

    Bonjour, Un petit calcul TRES rapide: Imaginons les satellites Starlink. Magnitude 6 (si tout va bien...), distance 580 km. Si le satellite est situé à 400 000 km (690 fois plus loin), il devrait avoir une magnitude de 6 + 2.5*log (690²) ~ 20 Bon, je suppose que LRO est un peu plus gros que les Starlink, alors disons magnitude 18.5... Mais avec l'éclat de la Lune à coté, il te faudra un sacré télescope pour voir LRO, d'autant qu'il doit un peu bouger pendant la pose... Pas possible, donc Matthieu
  7. C/2020 R4 ATLAS

    Oui, mais le plus difficile est de faire disparaitre les traces d'étoiles quand tu registres sur la comète. C'est difficile avec un calque, j'ai l'impression. Puis même pour faire disparaître le déplacement de la comète quand tu registres sur les étoiles, c'est pas immédiat...
  8. C/2020 R4 ATLAS

    Oh, un coup de clone sous PaintShop Pro. Une copie à la main, étoile par étoile. c'est assez rapide finalement Pour compositer la comète et les étoiles nettes en même temps, c'est plus galère.J'ai essayé une fois, c'est pas facile. Mais toi, comme la comète est petite et qu'il n'y a pas une flopée d'étoiles, ça devrait être plus simple. A l'époque, j'avais fait une image médiane de la comète, donc les étoiles avaient ~un peu disparu, puis j'ai soustrait cette image de la comète à chacune des images individuelles, puis j'ai registré sur les étoiles. Du coup la comète avait ~disparu, puis j'ai rajouté ma comète médiane à la fin sous Paintshop pro. Mais il doit y avoir des tutoriels bien fait quelque part. Matt
  9. C/2020 R4 ATLAS

    C'est joli ! Comme je m'ennuyais, j'ai pas pu m'empêcher de repriser les trous (si tu es d'accord...) Puis quelques pixels chauds qui restaient (et un tout petit satellite en bas à droite). voilà, c'était pour faire remonter le sujet en haut de la liste... Matthieu
  10. mars 2020 rover

    C'est pour ton bien, tu verras
  11. mars 2020 rover

    Pareil pour moi (windows 7) Mais en téléchargeant le film (4.2 Mo), je peux l'ouvrir avec VLC sans problème. Matthieu
  12. Station spatiale chinoise Tianhe

    Ouais, ils auraient du écrire un truc du genre "Si on considère 1 point donné sur la Terre, il y a 0.000000005% de chance que la station tombe à moins de 800 mètres de là". (c'est le rapport entre la surface d'un carré de 1600m de coté et la surface de la Terre ) Mais c'est vrai que c'est mal formulé !
  13. Les RR Lyrae de NGC5466

    Inspiré par le post de Rompitt sur les variables de M3, je mets ici le gif de mes variables de ngc5466: J'ai pris les 5 meilleures images pour essayer de conserver la même résolution. On devine bien les variables qui clignotent:
  14. OK, dans ce cas, leçon N°1: l'image 3 a un traitement bien trop fort, c'est un peu violent dans l'accentuation Pour l'image 1, il faudrait pouvoir appliquer des coups de tampon si tu ne parviens pas à enlever les traces de poussières du fond de ciel avec un flat. En tous cas, le traitement est plus doux, c'est plus agréable, même si le filtre donne des couleurs un peu rouges. On ne voit pas trop les reflets des étoiles brillantes en tous cas... Matt
  15. Amas M3

    Le gradient est effectivement très présent. Il est presque linéaire, il devrait être facile à enlever ! Sympa l'image de l'animation des variables, je devrais peut-être faire pareil avec mes images de NGC5466 Matthieu