Philippe Bernhard

Member
  • Content count

    631
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Last Connexion

    Soon available - 49781

Everything posted by Philippe Bernhard

  1. Nouveaux capteurs : ne faites plus de dark

    Justement, c'est là où on en a le moins besoin car M45 est un phare. Donc oui, pour les images conventionnelles ça fonctionne (avec un bon algo de suppression des pixels chauds) Pour voir la différence, il faut des images en très faible lumière (quelques photons en narrowband ou spectroscopie). C'est là où c'est d'ailleurs le plus amusant.
  2. Nouveaux capteurs : ne faites plus de dark

    Rassures-toi, je ne te visais pas particulièrement (j'ai juste repris ton post mais j'aurais pu aussi reprendre celui de Cyril (Siril) ou d'autres. Mais comme BlurX est un sujet épineux sur AS... Pour Adobe, Russel a dit que non. Après, là aussi, Pixinsight est probablement criticable sur sa partie ergonomique mais je suis mal placé car je l'utilise depuis sa version 1.0 LE donc j'ai eu un peu le temps de m'y faire... Ensuite, je ne vois pas comment un plugin payant pourrait se retrouver dans le un logiciel libre comme Siril. Ce n'est pas leur truc et ça se comprend. Et c'est d'ailleurs une excellente nouvelle qu'ils développent leur propre algorithme de déconvolution. Oui, Adobe a fait pas mal de progrès sur ce point. Peut-être pas au niveau qualitatif de DXO, mais c'est très bien ce qu'ils font. Le problème est que la correction est meilleure quand il y a une passe avant le dématriçage.
  3. Nouveaux capteurs : ne faites plus de dark

    Sur quel(s) type(s) d'images ? Car ce qui fonctionne bien avec un type d'images ne le sera pas forcément sur d'autres (comme les très (très) faibles niveaux)
  4. Nouveaux capteurs : ne faites plus de dark

    On peut effectivement critiquer voire tout simplement ne pas aimer BlurX et dire que c'est une accentuation parmi tant d'autres et que l'IA fait tout (voire tout et n'importe quoi). Alors Russell Croman a voulu expliquer mathématiquement comme fonctionnait son algorithme et où se situait la partie IA (elle n'est pas du tout où on le pense) C'est là (et c'est plutot intéressant comme approche, je dois dire) : The Mathematics of BlurXTerminator – RC Astro (rc-astro.com) Le débruitage par IA se fait dans pas mal de logiciels au niveau RAW : DXO est surment le plus optimisé avec AI Deep Prime. Viendra ensuite des softs come Topaz Photo AI qui gère aussi les RAW. D'autres logiciels le font aussi. Certains, comme DXO, font des miracles sur des photos à 12800 ou 64000 iso... Mais tout n'est pas parfait. Et puis, comme une majorité des algorithmes, tout est question de curseurs... si on met tout à fond, bien sur, ça merdouille très vite.
  5. Nouveaux capteurs : ne faites plus de dark

    Doit-on faire des dark ? A cette question, et vu la longueur du fil, je me pose une question : Pourquoi les personnes ne prendraient pas leurs images et les corrigeraient avec un masterdark puis ensuite refaire la manip avec seulement un masterbias (et bien sur les flat dans les 2 cas) et à la fin comparer les 2 images obtenues ???... Quand j'ai un doute, j'essaye de faire les différentes méthodes (en restant dans le classique) et j'analyse les résultats et j'adopte la méthode qui me convient le mieux. Après, j'utilise entre autre, des CMOS Sony Gpixel et E2V. Les méthodes diffèrent beaucoup. Et les images ont aussi leur importance : Si on est sur de la grosse nébuleuse bien brillante ou bien un gros gradient, la correction du dark va avoir peu d'effet Si on est sur des signaux très faibles (du narrowband avec très peu de photons), la calibration des images devra être optimale et on tiendra compte des non-linéarités des capteurs CMOS (non linéarité des pixels chaud, non linearité des dark avec la température et le temps de pose, pusi aussi des temps de pose inférieurs à qq 100 ms pour les flats... etc ) et de la correction plus précise d'un reste de Fix Pattern Noise (généralement une trame verticale et horizontale) ou si la caméra a des dérives de bias (comme certaines marques chinoises) Et la question du nombre de dark rentre aussi en jeu... Si c'est pour mettre seulement 10 darks, autant ne rien faire...
  6. faut il continuer a faire des offset ?

    Pour rappel Une caméra refroidie à base de CMOS Sony (version du capteur n'ayant pas de glow) n'a pas une réponse linéraire sur les dark (et en pleine lumière sur des poses très courtes). De ce fait : - le temps de pose des flats doit être supérieur à plusieurs 100aine sde millisecondes (d'ailleurs ZWO le précise bien) - Les images ne doivent pas être corrigées avec un dark calibré (donc pas de masterdark réalisé avec des dark soustraits d'un masterbias) et le dark ne doit pas être optimisé. Il faut avoir des dark du même temps de pose et même température. - les dark de flat.... à mois de faire des flats de 10 minutes, ça sert à rien... utiliser le masterbias (ou un bias synthétique voire une valeur fixe) Pour les darks ? A cette question, et vu la longueur du fil, je me pose une question : Pourquoi les personnes ne prendraient pas leurs images et les corrigeraient avec un masterdark puis ensuite refaire la manip avec seulement un masterbias (et bien sur les flat dans les 2 cas) et à la fin comparer les 2 images obtenues ???... Quand j'ai un doute, j'essaye de faire les différentes méthodes (en restant dans le classique) et j'analyse les résultats et j'adopte la méthode qui me convient le mieux. Après, j'utilise entre autre, des CMOS Sony Gpixel et E2V. Les méthodes diffèrent beaucoup.
  7. Camera Moravian capteur Gsense 4040

    hello on utilise la C4-16000 (gs4040 fsi) sur notre CDK600 et nous avons développé le script AIP de calibration des images. Nos images parlent d’elles-même (site web : cielaustral.com ) Au chili (toujours), un de nos collègues utilise 2 QHY461 (une est tombée en panne, l’autre a des dérives d’offset… grosse daube) et une C5 100Mp. le binning hardware n’est hardware qu’en vertical (software en horizontal), ce n’est absolument pas documenté sur le web mais c’est l’architecture des capteurs sony qui ne permet que cela) le 455 n’a pas de binning hardware La C4 et son GS4040 reste un bon capteur avec une belle dynamique et une sensibilité bien meilleure que le kaf16803). on a faii des tests avec la G4 et la C4 le même soir. a+ philippe
  8. Sigma fp

    hello Christian Il existe un driver ASCOM pour ces boitiers Lien ici Non, j'ai fait 2 ou 3 bibliothèques de darks il y a plus d'1an et ça passe (le nombre de darks est finalement assez primordial). Et vraiment, le bruit thermique est vraiment très faible sur ce boitier. Sigma a vraiment réussi à optimiser ce IMX410 chose que d'autres (APN ou caméras) n'ont pas vraiment réussi (style baisser de bruit de lecture à 0.75 e- (dans être au gain/iso max), pas de banding, pas de crop d'histogramme ni de manque. Peu de pixels chauds... De plus, les algorithmes de certains logiciels que j'utilise permettent aussi de corriger certaines dérives.
  9. qui utilise une ASI 2400 MC PRO?

    j’avais remplacé la 6200MC que tu connais par une 2400MC pour avoir directement 2.5x plus de signal (et moins de résolution) J’ai maintenant remplacé ma 2400 par des sigma fp utilisant le meme capteur mais avec 2x moins de bruit aprèle switch de l’ampli. Mais je suis maintenant en nomade light sans ordinateur ni asiair car en courte focale (14 à 135mm)
  10. Help Sigma fp

    Je n’ai jamais eu de problème à faire la MAP sur mes 2 sigma fp défiltrés (en restant continuellement à 1600 iso) j’utilise un masque de bahtinov transparent qui est plus lumineux que les standards. Ca fonctionne très bien sur mes objectifs à 1.4 et 1.8 le zoom est seulement de 8x mais ça passe. le liveview peut être un peu plus bruité mais à la limite je préfère celui du lumix S5-II car il a un petit mode boost et un zoom plus fort. Neanmoins, la méthode de viser une étoile brillante et de regarder le moment ou les petites à coté vont s’allumer furtivement, ça marche aussi pas trop mal. Je n’ai pas encore utilisé le fp sous des nuits torrides mais les tests chez moi montrent que le bruit thermique reste faible meme à 20° les images ne sont pas beaucoup plus bruitées. Mais je suis toujours à 1600 iso. A 25000 iso, bien sur ça se voit ! Au fait, il existe un driver ascom pour fp-L et fp. Il ne permet pas le bulb mais il tweak le driver pour aller jusqu’à 300s de pose. Il y a un post sur cloudy nights la dessus
  11. Bonjour à tous Les boitiers Sigma fp et les optiques Sigma Art sont excellents en astrophotographie. De même pour le Lumix S5II équipé du même capteur de 24Mp qui permet des poses internes jusqu'à 60s. Le bruit et l'absence de banding et de corrections internes change de l'univers Sony (A7III avec ce même capteur, ou pire le A7s) et je retrouve même une qualité supérieure à la ASI2400MC (le sigma fp descend à 0.6 e- de bruit de lecture à 1600 iso) Un panel des images prises durant la 2eme quinzaine de Mai dans l'Aveyron et les Landes (sur seulement 2 nuits astro) Matériel utilisé (3 boitiers, 3 optiques, 3 montures) : Sigma fp défiltré et refiltré avec filtre Astronomik L2 Sigma fp défiltré et refiltré avec filtre DualBand Idas NBZ-UHS pour optique f/1.4 à 4 Panasonic Lumix S5-II standard Optiques Sigma monture L : 20mm F1.4 DN Art, 50mm f1.4 DN Art, 135mm f/1.8 Art Montures motorisées SW Star adventurer GTI, ioptron SkyGuider Pro, SLIK Vous pouvez retrouver les "full" sur ma galerie Astrobin : https://www.astrobin.com/users/Philippe.BERNHARD/ Les images dualband au 135mm sont traitées suivant la palette "Foraxx" a+ Philippe
  12. Merci Ce qui est intéressant avec le sigma fp c'est que lorsqu'on le programme dans un mode (M, BULB f/1.8, 1600 iso etc), si vous changez qq chose, vous éteignez et rallumez le boitier, il revient aux réglages programmés. De ce fait, pas de risque d'erreur ! En plus, je peux partager mes réglages entre les 2 boitiers (soit par fichier, soit par QR code) Après, j'aurais aimé quelques fonctions supplémentaires et un écran inclinable... mais bon, on fait avec. Panasonic (le Lumix S5 et S5II) gère très bien le même capteur IMX410 de 24Mp. Le bruit reste identique au A7III mais il n'y a pas de banding ou star-eater. Les fichiers RW2 du S5II ne sont pas encore reconnus par tous les logiciels mais la conversion en DNG règle tous les problèmes. Le swtich de l'ampli bas bruit à 640 iso et une fonction timer jusqu'à des poses de 60s ainsi que l'alimentation du boitier par un powerbank en USB le rend assez autonome. Le Sigma fp a besoin d'une fausse batterie 8V sur powerbank pour pouvoir fonctionner toute la nuit.
  13. APN monochrome

    Le capteur est le Sony IMX571 mono que l'on retrouve dans pas mal de caméras Et comme pour les LEICA monochromes, l'utilisation en astro Ha impose toujours un défiltrage puisque la majorité des objectifs sur le marché ne permettent pas un spectre large, déjà pour la MAP qui diffère dans le rouge (et proche IR) par rapport au bleu. Donc, à ce prix, une caméra refroidie, avec ce capteur et un petit ordi d'acquisition (ou Asiair si la caméra est de chez zwo) feront mieux que cet APN. Les iso 1 600 000 sont aussi accessibles sur les caméras... ça s'appelle le gain. Sinon, du point de vue photo (traditionnelle), je pense que ça vise une niche et cette niche n'est pas forcément équipée "pentax"
  14. La révolution des capteurs est en marche....

    Ce détecteur a été annoncé en 2021. Le problème des SPAD reste la nécessité d'avoir une haute tension (200 à 500V) et si on monte à plus de 6000V avec un intensificateur d'images type MCP, mettre un SPAD de ce type dans une caméra astro utilisable en extérieur avec les problèmes d'humidité (etc) il faudra que le constructeur fasse gaffe... lol Aussi, le but d'un SPAD est comme son nom l'indique de faire du comptage (temporel) de photons à haute vitesse (ToF = Time of Flight). Le capteur CANON fonctionne donc en comptage et est capable d'aller à 24000 images/seconde sur 1 bit (oui, 0 ou 1) pour un temps d'exposition pouvant descendre à 3.8 nanosecondes avec une précision de 100 picoseconde ce qui est primordial en ToF. Le principal désavantage des SPAD était le faible rendement quantique. Canon a su palier à cette lacune. Sinon, comme toute avalanche, on amplifie un photon détecté en plusieurs milliers d'électrons. On se fout pas mal du bruit généré puisqu'on est 100% sur de compter 1 photon et d'ailleurs à la fin c'est 0 ou 1 par seuillage. Si les applications sont multiples dans différents secteurs, je vois assez mal un intérêt en astro autre que l'optique adaptative ou certaines mesures bien spécifiques (et temporelles) De là à faire une image de nébuleuse ou planétaire, je ne sais pas... Bon, il faut aussi noter que ce genre de détecteur, ce n'est pas 1000 ou 2000 €. On multiplie entre 10 et 100.
  15. Sigma fp

    Oui j'ai quelques sigma (tout mon pac est en monture L). Le 20mm DN est excellent (je l'ai depuis sa sortie) et je dois tester le nouveau 50mm DN 1.4 dès qu'il y aura une étoile en région parisienne. Le fp va très bien avec le 135mm 1.8 et Riton va me monter un filtre NBZ-UHS dans un autre fp pour faire du narrowband en nomade light avec mes objectifs en monture L à f/1.4 et 1.8. Mais il y a un petit challenge technique pour fixer ce filtre dans le fp (ça ne peut pas être comme le astronomik L2). Ce sera donc un fp "dédié" narrowband et en parallele je mettrai le fp "astronomik L2" ou sur la 2eme monture nomade
  16. Sigma fp

    Sur la même optique, le fp sera 2.5x plus sensible que le fp-L. La mise à l'échelle en post traitement de 61Mp en 24Mp ne permet pas de récupérer la perte de sensibilité majoritairement proportionnelle à la surface du pixel (2.5x) J'ai d'ailleurs fait l'expérience entre une ASI2400MC et une ASI6200MC en filtre dualband avant de revenir a de l'APN nomade avec les mêmes capteurs. Et 24Mp s'adapte mieux à certaines optiques car les 61Mp, à part une FSQ106ED ou TOA130, il n'y a pas des tonnes de lulu ou telescopes permettant 4µm sur les bords en 24x36
  17. Sigma fp

    Oui c'est logiciel en interne et sortie RAW DNG. C'est 6 poses max à 6 iso allant en dégressif plus on monte. C'est plutot pas mal foutu. Mais on ne rattrape pas les HL si cramé (alors que le boitier à parir de 50 iso peut récupérer plus de 1 IL (j'ai pu faire mieux que 1.5) Hélas les fovéon ont quand-meme de grosses lacunes, notamment le bruit... Sigma n'en est qu'à la phase prototype d'après l'interview du boss le mois dernier
  18. Sigma fp

    voilà... Les sigmas n'ont pas une excellente presse en photo traditionnelle pour plusieurs raisons (j'ai fp et j'ai eu fp-L) - De nombreux tests et review ont été faits lors de sa sortie avec le firmware 1.0 : on vient de passer en 5.0 !!! Il a des points faibles et des points forts (uniquement basés sur mon expérience) : - l'AF est lent (très lent) et le buffer est ridicule : en astro on s'en fout... - Shutter électronique uniquement. Pas de rideau mécanique. Il peut donc y avoir de la distorsion en photo rapide (effet rolling shutter) : en astro pas de souci - la tenue du boitier (dans les mains) n'est pas des plus ergonomiques sauf à lui ajouter quelques accessoires. MAis sa compacité est excellente en astro ! - la qualité et la dynamique des images sont superbes (je n'ai jamais eu des RAW aussi profonds) - le bruit est extrêmement bien maitrisé (il n'y a absolument aucun banding) et descend à 0.6 e- (ce qu'aucune caméra équipée de ce capteur IMX410 n'est capable de faire, je sais j'ai aussi eu la ASI2400MC) - les RAW (DNG) sont très propres et n'ont aucun artéfact de lissage ou autre connerie. Les histogrammes sous Rawdigger sont excellents en qualité. - Les menus sont simples et il y a plus de 6 mémoires de programmation du boitier (en astro, c'est top, j'ai mon mode préféré de préréglé et le fp s'allume toujours dans ce mode spécifique) : on peut meme générer un code QR pour reprogrammer le boitier en photographiant ce code (ou en le mettant sur une carte) - Le FP est beaucoup utilisé en vidéo (créateurs de films) avec des cages et des accessoires du fait de la compression de dynamique VLOG et autres ce qui permet de garder la dynamique 14 bits de l'image sur la video codée en 8 ou 10 bits. C'est les nouveaux modes "à la mode" - En astro, il n'est pas possible d'alimenter le boitier par la prise USB (comme le fp-L) mais on doit passer par la fausse batterie 8.4V (vers powerbank USB 5V) et ça fonctionne très bien. - les batteries... ça se vide à vue d'oeil !!! donc powerbank USB 5V indispensable avec fausse batterie. - La prise télécommande est specifique (format TRRS) donc Jack 3.5mm 4 contacts. Mais on trouve le bon cordon chez ama... - Le boitier pilote le capteur en mode en "dual native iso" et utilise même une technique différente entre 640 et 1250 iso. D'ailleurs, le Panasonic S5-II va encore plus loin puisqu'il exploite indépendamment le Low et high gain avec des valeurs étendues à chaque bout des 2 plages iso - le fp descend à 6 iso (j'ai testé le fp-L cet été dans des torrents pour de la longue pose sans filtre ND, et c'est pas mal du tout - en ASTRO circumpolaire, le lag entre image est si faible qu'on ne voit pas la coupure lors des assemblages. Il suffit de se mettre en rafale et de shooter sur des poses de 30s en laissant la télécommande verrouillée ! - le bruit thermique... tiens pourquoi je me faisais iech à trimbaler une ASI2400MC refroidie... Et dire que certains en Canon font des bibliothèques de dark tous les 2 degrés... lol - le fp n'est pas encore facilement pilotable a distance (tethering) : je crois que seul C1 pro est capable de le piloter pour du shooting studio - le LCD n'est pas articulé. C'est un peu chiant en astro. J'ai utilisé un petit écran HDMI déporté mais je suis passé du coup sur le viseur électronique en option (il est articulé) - le bruit de lecture... ah oui j'en ai déjà causé... c'est beau... tout simplement...
  19. Sigma fp

    Le filtre Astronomik L2 a la même utilité que le filtre Astrodon que Riton met dans tous les boitiers. Mais le Sigma fp impose une taille et/ou une épaisseur spécifique qui n'est pas possible d'avoir chez astrodon. C'est un filtre clair de 400 à 680nm (de mémoire). Les filtres anti-pollution c'est autre chose
  20. Sigma fp

    Oui toujours content. C'est de loin le meilleur boitier astro que j'ai pu avoir, entre des Canon (anciens), Sony A7s et A7III, Nikon D810A... Et comme ce boitier est super, on va tenter une nouvelle expérience avec Riton sur un autre boitier fp que j'attends Riton est chaud pour tenter, alors on le fait Comme le préconise très bien Thierry, le A7s (dans l'idéal le 3eme du nom) est le boitier idéal pour les vidéos des aurores boréales. Le défiltrage permettra de mieux détecteur les teintes rouges de ces aurores et donc d'étendre le spectre. Mais il se peut que la balance des blancs soit plus délicate (je n'ai jamais testé donc je ne m'avancerai pas) Tiens, au passe, Sony va bientot sortir un petit APN (ZV-E1) avec le capteur du A7SIII donc moins cher que son grand frère... Et surement toujours du star-eater... et à voir s'il y aura le RAW 14bits non compressé. Il se peut que ça reste en 12 bits compressé sans perte.
  21. Sony α7 III

    Phase Detection Auto Focus (contrairement à Contrast Detection, plus lent mais plus précis) Il existe aussi le Dual Pixel Auto Focus. Ces AF à détection de phase sont bien plus rapides que ceux basés sur le contraste. Prenons le IMX410, il semble exister 2 versions du capteur : 1 avec 779 pixels PDAF et 1 sans. Le mode PDAF est sous licence Sony (donc si on veut utiliser ce capteur, on paye une licence à Sony ou du moins le capteur coute plus cher) Les pixels PDAF peuvent éventuellement causer certains artéfacts sur des images. Les constructeurs essaient de les corriger en interne du boitier
  22. Sony α7 III

    j’ai eu le A7s puis le A7III. J’aimais bien le rendu du A7III mais lui-aussi souffrait de quelques lacunes : un tout petit peu de star-eater mais surtout du banding horizontal. Je l’ai même remplacé par une ASI2400MC. Je ne prenais pas de plaisir en nomade avec tout le matos (même si tout était assez compact) et je suis donc retourné à l’APN avec le sigma fp (défiltré L2) qui est hors catégorie (bias, darks, images propres sans AUCUN défaut de banding et un bruit de lecture proche de 0.7 e- après le switch de l’ampli bas bruit). J’utilise en parallèle le panasonic lumix S5-II qui intègre le même capteur (en version PDAF) avec une excellente qualité (pas de banding) et avec la même monture L compatible avec Sigma. j’ai longtemps été Nikon dans le passé en passant par l’astro avec le D810A que j’ai beaucoup aimé. Sony a été une expérience que je jugerais plutôt décevante au final. J’ai détesté le A7s autant que j’ai aimé le A7III je traite les images Canon 6D et R6 d’un pote et les problèmes de banding sont assez récurrents. Et ils ne sont toujours pas passés en BSI (sauf le R3 je crois). Néanmoins les Canon restent une référence en astro et une grosse gamme d’objectifs et accessoires sans oublier la facilité de pilotage. J’aime bien ce sigma fp. Les menus sont simples et lisibles (et on se programme les raccourcis souhaités). Et quelle surprise de voir qu’au traitement on peut tirer sur les curseurs sans faire apparaître de défauts !!! Est-ce que tout est parfait ? non, l’ecran fixe est un problème dans certaines positions mais on peut mettre un petit écran HDMI ou bien le viseur électronique (en option). Il n’est pas (encore) possible de le piloter par ordinateur mais c’est une fonctionnalité qui ne m’intéresse pas. Le lumix S5 (et S5-II) est intéressant car pilotable et le boitier est totalement programmable et l’ergonomie est bien pensée.
  23. Script LRVB -AIP

    Nous avons supprimé le script LRGB car il n’avait plus d’utilité puisqu’on retrouve la même fonctionnalité dans le script SHO-AIP. Il faut juste séparer les canaux R, G et B. On retrouve alors les 2 méthodes de combinaison LRGB (méthode classique et méthode AIP).
  24. Bonjour Une trouée de 4h samedi soir en sologne avec mon club d'astro m'a permis de réaliser une mosaïque de 2 champs au Sigma FP (défiltré L2) et Sigma 135mm Art ouvert à 1.8. 2h de pose sur chaque champ, 4h au total. Poses de 2min à 1600 iso (donc après le switch ampli bas bruit) Monture ioptron SkyGuider Pro Prétraitement et assemblage mosaïque : AstroPixel Processor Traitement : PixInsight et Photoshop avec une technique spéciale (toujours) en cours de mise au point. En effet, j'aime bien aller au max de ce que peut donner l'image. Full 40Mp sur astrobin : https://www.astrobin.com/29yxnd/ Une preview 10Mp a+ Philippe