Philippe Bernhard

Member
  • Content count

    431
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Philippe Bernhard last won the day on December 15 2018

Philippe Bernhard had the most liked content!

Community Reputation

218 Excellent

3 Followers

About Philippe Bernhard

  • Rank
    Active Member
  1. Annonce de la sortie du A7SIII/A7SIV en vue ?

    on a même déjà la prévision des commentaires sur Astrosurf (et ça, c’est pas des rumeurs) : - Ah c’est trop cher ! 4800€ un boitier photo, ils abusent chez Sony - 4800€, on a une ASI6200 - Ah m… le star eater est toujours présent - Ah merde les premiers tests montrent du banding à 1 million d’iso et seulement 12bits dans ce mode ! ils abusent chez sony pour un boitier à ce prix ! ils auraient pu mettre 16bits sur le mode 1MégaISO ! - Y a plein de modes vidéo dont on se fout ! ils pourraient pas faire une version light du boitier ? - 30s seulement en pose ! pas assez ! - Finalement je vais prendre un A7s (en attendant le A7SV) - Finalement je vais commander un A7s d’occase pour 1000€ car je ne peux pas mettre plus ! ils abusent chez sony de sortir des boitiers à ce prix ! - Le capteur est dispo chez ZWO ??? car il ferait un malheur dans une caméra refroidie - Oui bon, je pense que mon 6D (NDR j’aurais tenté le 1000D) fera les mêmes photos - ils abusent chez sony (NDR : je l’ai déjà dit non?) je pourrais en ajouter une centaine… ah si… la cerise sur le gateau… - Mouais… bah mon 8300 il est mieux (NDR : c’est cadeau) vous êtes 100% prévisibles les gars !
  2. IMX 462 : le tueur des capteurs monochromes ?

    Romain, 'image d'un Gsense2020 BSI à -20°C avec 1e- de bruit de lecture 100ms, QE 95% je l'ai faite hier.
  3. IMX 462 : le tueur des capteurs monochromes ?

    Les chercheurs qui veulent des matrices à comptage de photons ont actuellement le choix. Entre EMCCD, sPADs, ICCD et CMOS intensifiés, EMCCD intensifié, EBCCD et d'autres, aussi bien dans le visible que les rayons-X, il y a du choix. Ce ne sont pas les CMOS à 0.3e- de bruit qui vont révolutionner leurs manips. En plus, la majorité des système à comptage de photons sont aussi temporels. Donc avec des durées qui peuvent être très courtes et totalement programmable par rapport à un trigger. C'est la nécessité de pas mal 'applications (voire la majorité). Détecter qq photons en seulement quelques 100aines de picosecondes sur un évènement précis, s'avère plus compliqué que poser 1 ou 10ms
  4. IMX 462 : le tueur des capteurs monochromes ?

    Sony arrivera peut-être à s’approcher des QIS : Quanta Image Sensor ils peuvent descendre à moins de 0.3e- de bruit de lecture.
  5. Asi 6200 vs 2400

    Si, si, elle venait d’être annoncée. Mais je prendrais toujours la 6200 A l’époque, lorsque j’avais le D810A (36Mp), j’adorai le rendu. Sony aurait un CMOS BSI de 36 à 45Mp, ça aurait été le compromis. les 12Mp du A7s m’ont fortement déçu (en rendu, pas en sensibilité) les 24Mp du A7III m’ont donné de plus belles images (rendu et sensibilité proche du A7S en CP) les 36Mp du D810A m’avaient vraiment bluffé en rendu mais un petit peu moins en sensibilité) les 62Mp du 6200MC me semblent assez conformes à ce que j’en attends même si l’optique arrive à ses limites. Maintenant, pour ton setup : je ne connais pas trop le rendu de la Lzos 130/780 qui m’avait intéressé à une époque (entre AP130 et tout ce qui pouvait etre plus ouvert que f/4.5) et j’avais opté pour le RH200 Aux dires de certains sur ton topic précédent, la Lzos est très bonne. Donc je choisirais la 6200.
  6. Salut Micka ! Non, JAMAIS utiliser 1 seule pose (aussi bien dark, bias et flat) Le problème de certains CMOS est que le courant d'obscurité est faible et surtout composé de pixels chauds qui peuvent d'ailleurs ne pas toujours être au même endroit selon les poses. Il est donc difficile d'envisager une calibration des dark (dark individuels - masterBias). L'idéal est plutot de faire un masterDark des dark bruts et de le soustraire des images stellaires (et bien entendu, toujours calibrer les Flats pas un MAsterBias (ou Dark de Flat) car les flats doivent être normalisés avant l'empilement. Après, c'est simple, quand on a des trucs bizarres, bah... on refait en changeant les paramètres et/ou la méthode. C'est aussi comme ça qu'on avance et qu'on comprend ce qui ne va pas. Par exemple, tu fais une passe qu'avec un masterbias, une autre avec seulement un masterDark, un autre avec les 2. Puis ensuite, incorposer le masterflat. Et surtout à chaque fois, analyser le résultats ou les coefficients de correction. Si k0 devient nul, alors c'est que c'est pas bon du tout.
  7. Asi 6200 vs 2400

    Ce n'est pas forcément simple de trancher. Aussi bien les ASI6200MC et ASI2400MC sont techniquement très bonnes. Le 2400 te donnera certains avantages (pixels plus gros = plus de photons collectés, images moins lourdes (24Mp au lieu de 62Mp), mais aussi un petit bémol, à savoir son bruit de lecture à gain 0 qui tourne autour de 6e- . Après, tu peux l'utiliser au gain 140 qui est le switch de l'ampli low noise. Le 6200 te donnera une superbe résolution et si tu es lègèrement suréchantillonné, cela permettra une meilleure distribution des photons sur la matrice de bayer. Tu pourras alors mieux gérer le traitement et bien entendu réduire la résolution à ce que tu veux avant de publier. Bien entendu, le capteur sera plus sensible aux défauts optiques et tilt. En revanche, 62Mp, c'est lourd à traiter (prétraitement). Donc attention aussi à l'ordinateur que tu as. Des poses de 3min sont un bon compromis. Mais vu le courant d'obscurité très faible, il est possible de monter plus haut. Après, c'est toujours une relation entre bruit de la caméra et bruit du fond de ciel. Au delà d'un facteur 5, ce n'est pas la peine d'exposer plus (poses unitaires). En narrowband (filtre dualband), par contre, on peut poser plus longtemps. Mais je me limite aussi à 5min max pour différentes raisons. Moi j'ai fait le choix de l'ASI6200MC car je venais du A7III avec le capteur 24Mp utilisé dans la 2400. Envie de changement total.
  8. De nombreuses discussions ont déjà eu lieu sur le sujet du dithering. Mais, ce phénomène de trame dépend de : - nombre de DARK (dans le masterDark) - nombre de BIAS (dans le masterBias) sauf en CMOS ou on ne va pas utiliser de MasterBias - nombre de poses - dithering (oui ou non) - logiciel de prétraitement avec optimisation de l'algorithme de calibration et celui de réjection lors de l'empilement - drizzle ou bayer-drizzle, ou rien J'ai déjà vu des cas où, pour la même pile d'images, un logiciel va donner des trames, l'autre non.
  9. Marre des câbles !

    Oui, j'ai choisi l'EAGLE3s afin d'avoir un windows10 et donc une compatibilité avec n'importe quel matériel et n'importe quel logiciel Ca fonctionne vraiment bien (je teste les logiciels comme Prism, NINA, SGP, et bien sur je peux utiliser Polemaster Je pilote le tout depuis un iPad Pro (avce souris et/ou stylet). L'accès au Eagle3 se fait en bureau à distance et l'iPad (iOS) a pas mal d'applis bien optimisées pour ce faire). Mais je peux aussi y accéder depuis un PC ou un Mac ou tout ordinateur ou tablette possédant une application bureau à distance. Le EAGLE3 génère son propre wifi (comme ASIAIR et Pegasus) ou bien se connecte aussi au réseau wifi existant.
  10. Bah... l’avantage est que je possède une 6200MC et... bah non, pas de banding. c’est même très plat comme uniformité de bias et dark. Apres, quand tu lis les forums, tu vois vite que le gus utilise une alim secteur toute pourrie ou un hub USB ou tout autre matériel susceptible de provoquer des parasites (alim, cable mauvaise qualité). Mais je ne nie pas que des caméras ou des capteurs aient des problemes. Il suffit parfois de pas grand chose.
  11. Jérome, comme dit Michel, ce post est dédié à la caméra. Comme toujours, certains détournent scrupuleusement chacun des post pour se faire sa petite histoire (ou moi j’ai une solution bien moins chère, un APN, ou bien le A7S y a rien de mieux... etc) Si ces capteurs issus de boitiers grand public sont dispo chez ZWO c’est qu’il y a un intérêt certain, peut-être pas pour toi, mais pour d’autres, oui. il y a des différences entre un APN et une caméra, même lorsque le capteur est commun aux 2. Le but de ce post n’est pas « prenez un APN pour moins vous emmerder » mais « tiens, une nouvelle caméra avec un capteur intéressant » Au moins, sur une caméra, il n’y a pas le banding que l’on retrouve dans la majorité des APN (Sony, Canon, Nikon) ou les histogrammes tronqués à zéro. Si qqun est intéressé par cette caméra, c’est qu’il est aussi d’accord sur la techno, ses avantages, et bien sur avec le prix ‘(peut-être 4000€); Tu ne le feras pas changer d’avis. je viens de passer de l’APN à la caméra CMOS refroidie de chez ZWO sur un choix purement technique. Que je ne regrette pas (encore). l’idéal pour vous serait d’ouvrir un autre post sur l’APN. Ou bien l’intituler : « y a bien cet APN, mais je sais pas, je me gratte le cul car dans 6 mois il y a le nouveau qui sort, et aura-t-il le star-eater, et que c’est nikon et je suis équipé canon, pourtant le sony A7S c’est mieux, mais y a le star-eater… et est-ce que je pourrais poser plus de 30s ? »
  12. EAGLE3 Prémalucelab

    c’est pourtant simple, il suffit de suivre le manuel 1) tu appuies sur le ON/OFF 2)tu attends 30s le bip 3) tu connectes ton pc ou tablette au wifi eagle3 (pas ton wifi perso) en entrant les paramètres de la notice (pass=primalucelab) 4) tu lances Remote Desktop depuis ton ordi ou tablette avec 192.168.1.173 (de mémoire) et les identifiants user/password (user=PrimaLuceLab, pass=code à 4 chiffre donné sur feuille) 5) tu es alors connecté et tu peux entrer le wifi de ta box (host) si tu es perdu, tu appuies sur reset a coté de on/off et tu entends un bip. il est repassé en AP et tu peux te reconnecter avec le wifi eagle tu peux mettre un cable reseau aussi. Attention, tu auras des IP différentes si tu utilise ethernet, wifi host ou wifi AP Pour remote desktop, il doit te demander de valider un certificat lors de la 1ere connexion. tu fais oui.
  13. Ce n’est pas la même utilisation. Soit tu compares un A7III et un Z6, soit tu compares une ASI2400 avec une autre caméra CMOS mais comparer caméra vs APN, ça n’a pas de sens réel. L’APN est du pur nomade sans nécessiter de PC, alors que la caméra va nécessiter un peu plus de matos (ordinateur ou Raspberry). je n’ai jamais été attiré par ces APN modifiés par CentralDS. Si on veut une usine à gaz, alors on choisit une caméra CMOS et non pas un APN bidouillé qui de toute façon ne sera utilisable qu’en astro.
  14. Je testerai sur mon ASI6200MC. Certaines options du driver natif permettraient le binning hard et le binning soft.
  15. Star adventurer classique ou mini ?

    La classique est plutôt basique et fait le job (tracking stellaire simple). Le reste (télécommande,...) est géré ailleurs La mini est complète (TL, gestion timer... ) mais se pilote depuis un téléphone ou une tablette. Elle consomme plus (wifi) donc l'idéal est de l'alimenter par un powerbank. Pour tout faire en voyage, je préfère la mini. Par contre, pour juste de l'astrophoto nomade, la classique est la meilleure option