Bill46

Member
  • Content count

    785
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Everything posted by Bill46

  1. Actualités de Curiosity - 2013

    Un véritable mille-feuilles (image NavCam droite au Sol 3050) : (NASA/JPL-Caltech)
  2. Des nouvelles de la préparation de la mission Artemis I (sans équipage à bord) : - Les propulseurs à poudre sont entièrement montés sur la plate-forme mobile de lancement et subissent des tests finaux. - L'étage central n'arrivera quant à lui que dans les deux mois après le second tir à chaud qui devrait avoir lieu à la mi-mars au Centre d'essais de Stennis, après avoir été transporté sur une barge jusqu'au Centre spatial Kennedy. Puis il sera accolé aux deux boosters déjà en place. - Le remplissage en carburants de la capsule Orion est en cours. Puis elle sera déplacée dans un autre bâtiment pour être intégrée au système de sauvetage. Et l'ensemble sera ensuite monté au sommet de la fusée SLS, au-dessus du segment adaptateur qui contiendra déjà 13 petits satellites scientifiques et technologiques qui seront déployés au cours de la mission. Placée au sommet de son lanceur, la capsule Orion sera ensuite équipée de différents modules d'expériences et charges utiles. - Une première simulation de la séquence de lancement devrait avoir lieu au printemps (il y en aura 12 au total avant le lancement réel). - Enfin, des tests sont en cours pour vérifier le bon fonctionnement de l'engin de transport à chenilles (le crawler-transporter 2) qui acheminera la fusée du bâtiment d'assemblage (le VAB) jusqu'à son pas de tir 39B. https://www.nasa.gov/feature/kennedy-prepares-for-first-flight-of-rocket-and-spacecraft-for-moon-missions La date de lancement n'est bien sûr pas encore fixée, tout dépendra des résultats de l'essai de fonctionnement des moteurs de l'étage central de SLS dont le premier tir n'a pas donné entière satisfaction.
  3. Actualités de Curiosity - 2013

    Et pourquoi pas le vestige d'un ancien moaï... on peut tout imaginer sur Mars !
  4. Actualités de Curiosity - 2013

    C'est sûr que le Mont Mercou en couleur, c'est plus joli (enfin, selon les goûts) - MastCam, Sol 3049 : https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/51008771248/ (NASA/JPL-Caltech/MSSS/Kevin M. Gill) Mais rester prudent, on ne sait jamais ce qui se cache derrière... (Paul Byrne) En noir et en couleur, quand passent des cirrus (ou des nuages qui y ressemblent) :
  5. INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

    Il faudrait demander au JPL... mais vu qu'on est dans la phase d'extension de la mission et que l'énergie fournie reste suffisante pour alimenter SEIS et transmettre les données, je ne pense pas qu'il faille dépenser des sous à ce sujet. La mission InSight s'arrêtera en principe dans un peu moins de 2 ans maintenant. Suffit de tenir jusque là.
  6. Actualités de Curiosity - 2013

    Nous vous remercions de cette précision J'ai pris un raccourci audacieux avec CHIMRA = Collection and Handling for In-Situ Martian Rock Analysis. Donc bien comprendre Handling et pas Analysis. Mais nous sommes donc d'accord sur le fait que :
  7. Actualités de Curiosity - 2013

    Vues MastCam droites au Sol 3049 (images brutes) : une demi-coque de noix géante posée au sommet du Mont Mercou ?? (NASA/JPL-Caltech/MSSS) Partie du front de falaise du Mont Mercou (images brutes MastCam droite, Sol 3049) - cliquer pour zoomer : (NASA/JPL-Caltech/MSSS) Vivement les vues en couleur ! Une autre image anaglyphe du panorama s'offrant à Curiosity au Sol 3049 (NavCam) par Jan van Driel (lunettes rouge/cyan pour la vision en relief) - cliquer pour zoomer :
  8. mars 2020 rover

    Le trajet en violet (vers le sud), bien que plus long que le bleu, me plait bien Comme chantait le regretté Prince : Purple route, purple route I only want to see you Bathing in the purple route
  9. Actualités de Curiosity - 2013

    2 images MastCam gauche au Sol 3049 accolées montrent une partie de la base du Mont Mercou (2021-03-05T01:49:23.000Z + 2021-03-05T01:49:40.000Z) - cliquer/afficher pour zoomer : les fines strates de la roche sont autant de pages d'un long livre sur l'histoire martienne. (crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS)
  10. mars 2020 rover

    Pour éviter de froisser Damia, je dirais "la regrettée écrivain(e)" https://fr.wikipedia.org/wiki/Octavia_E._Butler
  11. INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

    Quelques images des tests menés à Toulouse pour trouver une solution satisfaisante à l'enterrement du câble du sismomètre SEIS (via Charles Yana, Chef de projet SEIS-InSight au CNES) :
  12. Actualités de Curiosity - 2013

    Je ne sais pas ce qu'en pense Daniel, mais selon moi, la foreuse de Curiosity a été avant tout conçue pour percer des trous dans des roches plates ou dalles horizontales et réduire ainsi en poudre le matériau de ces roches qui est ensuite analysé par CHIMRA. L'outil n'a pas été prévu pour trouer le flanc d'une falaise pour la "sonder". D'autant que le mécanisme de forage (avec le forêt vertical) est suffisamment délicat et a déjà connu des difficultés de fonctionnement par le passé (non fonctionnel pendant de longs mois). Comme c'est expliqué dans la vidéo ci-après, les opérateurs utilisent depuis 2018 une nouvelle technique de forage dite Feed Extended Drilling (FED) qui se passe des deux bitoniaux ou appuis situés de part et d'autre du forêt et initialement prévus pour stabiliser l'outil pour employer à la place la force du bras robotisé comme aide à la percussion et au creusement. Prendre le risque de vouloir enfoncer le forêt de quelques centimètres dans la falaise verticale me paraitrait surprenant. Mais la question était judicieuse, nous vous remercions de l'avoir posée
  13. Astéroïdes géocroiseurs / NEO

    La lettre d'information du Centre de coordination NEO de l'ESA du mois de mars 2021 est disponible : http://neo.ssa.esa.int/c/document_library/get_file?uuid=9a961188-35c9-4e3f-a334-7594aeea9fa1&groupId=10157 On y retrouve par exemple la liste des astéroïdes qui s'approcheront le plus de la Terre (à moins de 10 fois la distance Terre-Lune) au cours des dix prochaines années (connus à ce jour) :
  14. Nouvelles comètes pour 2021

    Et une autre de 141P par le Néo-Zélandais John Drummond, le 5,4 mars TU, qui donne lui une queue de 1' PA 85° (T410 f/4,5 + CCD SBIG STF 8300M, 60 x 120 s sans filtre) : Martin Mobberley a également pris cette autre image à plus grand champ et au même moment depuis Siding Spring en Australie (iTel 0,51 m f/4,5 CDK + CCD FLI, 120 s) : Détail d'une vue obtenue par l'Allemand Bernd Klemt le 5 mars à 19h25 TU avec un T200 f/8 -> f/5,7 + CCD Moravian G2-8300 (25 x 60 s). Magnitude mesurée 16,8. Erik Bryssinck a imagé la comète le 5 mars à 19h45 avec un T400 f/3,8 + CCD SBIG STL6303E, 30 x 60 s sans filtre, mag. 17,3 (5") et 16,3 (10") : Enfin, le Britannique Richard Miles (via BAA) propose cette image de 141P/Machholz 2 du 5 mars à 21h28 TU avec un T350 f/8 + CCD (45 x 60 s), mouvement apparent 2,26"/min, montrant l'aspect quasi stellaire du pseudo-noyau (mag. 17.6R, rayon de 5.5") et la coma ou départ de queue courbée résultante du sursaut du 2 mars : Pour clore la série, 141P/ Machholz imagée par Erik Bryssinck le 6 mars à 19h15 TU (T400 f/3,8 + CCD SBIG STL-6303E, 30 x 60 s sans filtre) : mag. 17,7 (ouverture 5"). La queue recourbée s'étend selon moi sur au moins 1,5'.
  15. Nouvelles comètes pour 2021

    A comparer avec cette autre image similaire prise au même moment par Michael Jäger : coma 1' avec début de queue courbée de 1,5' PA 61° (12" f/4 + CCD QHY 600, 7 x 120 s) :
  16. Actualités de Curiosity - 2013

    Allez, parce qu'elle a une bouille sympathique cette butte de 7 mètres sur 15 : encore le Mont Mercou au Sol 3049 à partir de 3 images NavCam. (NASA/JPL-Caltech/Kevin M. Gill)
  17. mars 2020 rover

    On ne peut pas dire qu'il a encore beaucoup roulé (6,25 m au Sol 14), mais c'est un début ! Localisation au millimètre d'après Phil Stooke (le rover se dirige vers "le phoque") :
  18. Astéroïdes géocroiseurs / NEO

    Les plus récentes observations d'Apophis avec les radiotélescopes de Goldstone et de Greenbank ont déjà permis d'améliorer les paramètres orbitaux de cet astéroïde dangereux : d'après Kevin Heider, l'incertitude sur la plus courte distance à la Terre lors du passage de 2029 passe de ±700 km à ±50 km et la probabilité d'un impact en 2068 passe de 1 sur 150000 à 1 sur 380000. Ces valeurs seront encore réduites d'un facteur 10 avec les données radar à venir. Pour toutes autres questions : https://www.planetary.org/articles/will-apophis-hit-earth Illustration du passage près de la Terre d'Apophis le 13 avril 2029 (la trace rouge, de la droite vers la gauche), les points autour de la Terre marquent la zone des satellites en orbite géosynchrone, à 36 000 km d'altitude :
  19. mars 2020 rover

    Les deux trajets (en bleu et en violet) de Perseverance (le petit cercle blanc) actuellement à l'étude pour l'exploration du cratère Jezero et de son delta, avant de remonter vers Neretva Vallis. En optant pour le trajet en violet, le rover pourrait examiner de près une butte érodée de l'ancien delta, distante d'environ 1,8 km du site d'atterrissage (désormais nommé "Octavia Estelle Butler" d'après l'écrivaine de science-fiction afro-américaine (1947-2006)) et imagée ici avec le zoom de la caméra MastCam-Z (également identifiée sur un panorama MastCam-Z au Sol 11).
  20. Petit déterrage de sujet pour signaler que la coulée du 6e miroir monolithique de 8,40 m de diamètre (sur les 7 que comptera le GMT) est en cours d'achèvement. Comme pour les autres segments, près de 20 tonnes de blocs de verre borosilicaté ultra pur et à faible dilatation sont fondus à 1 165 °C dans le plus grand four rotatif (5 tours par minute) au monde, au laboratoire Richard F. Caris de l'Université de l'Arizona. La température maximale du verre fondu sera atteinte le 6 mars puis la vitesse de rotation du four sera progressivement diminuée pendant le recuit et pour laisser le temps au verre de refroidir, processus qui durera 2 mois et demi avant d'arriver à température ambiante. Ayant acquis sa forme parabolique, le miroir sera ensuite poli pendant 2 ans afin d'atteindre la précision optique nécessaire. 2 miroirs sont déjà terminés et stockés à Tucson, 3 autres sont à différentes phases de production au laboratoire (un 3e miroir sera terminé d'ici un an). Le 7e et dernier miroir devrait être coulé en 2023. Ce n'est qu'à la fin de la décennie que les 7 miroirs seront transportés à l'observatoire de Las Campanas dans les Andes chiliennes, à 2 500 m d'altitude. https://www.gmto.org/gallery/mirror-lab/ https://mirrorlab.arizona.edu/news/2021/03/high-fire-casting-sixth-primary-mirror-giant-magellan-telescope-has-begun https://www.designworldonline.com/sixth-mirror-cast-for-giant-magellan-telescope/
  21. Astéroïdes géocroiseurs / NEO

    La campagne d'observation du géocroiseur (99942) Apophis battant son plein (rappel : plus courte distance à la Terre 0,1126 UA le 6 mars à 1h15 TU), un article paru dans la revue américaine Sky & Telescope résume nos connaissances actuelles sur cet astéroïde qui fera encore plus parler de lui en 2029 (2e image) : https://skyandtelescope.org/astronomy-news/apophis-pays-a-visit-this-week/ L'astéroïde, de magnitude 16, est actuellement localisé au voisinage de l'étoile Alpha de l'Hydre. Le 7 mars, Apophis devrait occulter une étoile de magnitude 8,4 de la constellation de l'Hydre (une binaire à éclipses avec une chute de luminosité attendue de plus de 7 magnitudes). Phénomène visible depuis les Etats-Unis et l'Ouest du Canada. Peut-être des résultats intéressants à attendre si les observations sont couronnées de succès. https://asteroidoccultation.com/2021_03/0307_99942_74098_Summary.txt
  22. mars 2020 rover

    Une image de Mars (en haut) qui pourrait rappeler quelque chose de la Terre (en bas) : par exemple un paysage de reg du haut plateau de l'Assekrem dans les montagnes du Hoggar, dans le sud de l'Algérie (© Sébastien Berrut, 2007, couleurs ré-ajustées dans l'ambiance du ciel martien). Le désert du Sahara, ou du moins la région qui l'a précédé, et celui du cratère Jezero ("lac" en langue slovène ou croate) ont probablement un point commun (à l'échelle du temps près) : celui d'avoir été rempli d'eau il y a très longtemps. Mais s'il y a eu des poissons dans le Sahara, qu'en est-il sur Mars ?
  23. mars 2020 rover

    5 mars 2021 (Sol 14) : ça bouge ! (caméras de navigation NavCam gauche et droite) (NASA/JPL-Caltech) (NASA/JPL-Caltech - couleurs légèrement modifiées par moi)
  24. ExoMars Rover (ESA) 2020

    Des avancements dans la future mission ExoMars 2022 / rover Rosalind Franklin. L'ESA annonce avoir achevé les tests de rotation au banc d'essais du modèle de vol (étage de croisière + étage de descente + rover + plate-forme Kazachok et étage de descente seul + rover et plate-forme). Ces tests ont été effectués à l'établissement de Cannes de Thales Alenia Space. Rotation jusqu'à 30 tours par minute, soit une accélération centrifuge de 2 g sur le bord extérieur du bouclier. Ces tests ont pour but de vérifier le bon équilibrage de l'ensemble, notamment lors de la phase de croisière (rotation de la sonde de 2,75 tours par minute). La rotation de l'étage de descente perdurera jusqu'à la rentrée atmosphérique et le déploiement des parachutes et cessera complètement lors du déclenchement du système de propulsion de la plate-forme d'atterrissage. Le modèle de vol retourne maintenant à Turin pour la poursuite des tests. C'est également à Turin que se poursuivent les essais de pilotage et de commandes sur la réplique du rover, notamment au niveau de la foreuse (qui doit en principe creuser jusqu'à 2 m de profondeur sur Mars). Prochaine étape : essais de déplacement du rover sur le terrain simulant la surface martienne. https://www.esa.int/Science_Exploration/Human_and_Robotic_Exploration/Exploration/ExoMars/ExoMars_goes_for_a_spin Par ailleurs, d'autres tests concernant cette fois les parachutes utilisés lors de la descente atmosphérique (dont la mise au point est laborieuse) vont être menés à Kiruna, en Suède, en mai/juin 2021. La société américaine Airborne Systems, qui a fourni les parachutes de rentrée du rover Perseverance de la NASA, a été cette fois-ci mise à contribution. ExoMars 2022 utilisera 2 parachutes principaux équipés chacun d'un parachute extracteur.