vador59

Membre
  • Compteur de contenus

    30
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

5 Neutre

À propos de vador59

  • Rang
    Membre peu actif
  1. Restauration d'une lunette du XIXeS

    J'ai commencé à m'attaquer (c'est le cas de le dire, parce qu'il faut batailler!) au nettoyage du tube en laiton... Quel produit miracle pour aboutir à ce résultat? Réponse: huile de coude + bicarbonate de soude + un coup de laine d'acier... Sur la partie nettoyée, tout ce que j'aime dans une lunette: une belle teinte dorée, avec un toucher velouté, mais avec des griffes et quelques taches rebelles qui montrent que ce tube a du vécu. Bon, il faut terminer l'autre moitié... quand j'aurai soigné ma fracture du poignet!
  2. Restauration d'une lunette du XIXeS

    Le Soleil étant temporairement de retour, j'ai pu enfin estimer à peu près correctement la focale de l'objectif. Verdict: il s'agit d'un doublet (en pouces) 3,25/39, soit f/D=12.
  3. Séquence nostalgie: 9 janvier 1982

    Hale-Bopp et Hyakutake, deux sacrés moments d'observations...
  4. Séquence nostalgie: 9 janvier 1982

    J'avais... cinq ans en 1982! Aucun souvenir de cette éclipse évidemment... Par contre, je me souviens très bien d'une autre éclipse de Lune, en sortant d'un conseil de classe au collège vers les 20h, une magnifique Lune rouge cuivrée: c'était le 17 octobre 1986. C'est à cette époque que j'ai commencé à utiliser la 60/700 familiale... Plutôt compliqué sachant qu'il n'y avait pas d'oculaire! J'ai donc commencé par observer avec une loupe!
  5. Restauration d'une lunette du XIXeS

    Merci! Je vais essayer d'être bon sur ce coup-là! La lunette est de la première moitié du XIXeS, mais le porte-oculaire que je bricole doit dater du XXeS. Donc je pense qu'il s'agit bien de peinture...
  6. Ce sujet est en lien avec un autre que j'ai ouvert "Bardou or not Bardou". J'avais acquis un tube en laiton afin d'y installer la cellule dont je croyais qu'elle était celle d'une vieille lunette Bardou. Or ce tube m'a réservé quelques surprises... D'abord, son âge: vu le porte-oculaire très rudimentaire, je pense que c'est une lunette de la première moitié du XIXeS. Ensuite son objectif: l'annonce précisait qu'il n'y avait qu'une lentille à l'avant (raison pour laquelle je l'ai obtenu à bon compte). Or, à la réception, lorsque j'ai démonté l'avant, surprise! J'ai entre mes mains un doublet! Celui-ci devait être collé au Baume du Canada à l'origine, mais le temps a fait son oeuvre: outre la poussière et la crasse accumulées, le baume a séché, expliquant le piètre état des lentilles... Après un bon bain dans l'acétone, l'essentiel de la crasse a disparu. Quelques traces subsistent encore, j'espère pouvoir les faire disparaitre assez vite. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que les marques que j'avais laissées sur la tranche des lentilles pour pouvoir les remonter ont également disparu! Va falloir se lever tôt pour replacer les lentilles correctement... Pour un tel instrument, un porte-oculaire digne de ce nom est nécessaire. Je déniche sur la baie un ancien objectif de lanterne magique qui devrait faire l'affaire. J'enlève le socle, inutile. Les lentilles se démontent facilement (tout se visse et se dévisse). Celle que l'on voit au sommet est inutilisable; en revanche le bloc inséré à l'intérieur est composé d'un doublet de 50mm qui pourra être réutilisé pour faire un chercheur. Une fois lavé, il est de qualité tout à fait acceptable et fournit des images correctes avec un vieil oculaire grand champ. La crémaillère est bloquée, arghhhhhhhhhhh! Allez, on démonte, on passe un petit coup de brosse à dent, de la laine d'acier fine, un peu de WD40. On laisse agir une dizaine de minutes, on remonte. Ah bah voilà, c'est déjà mieux! La crémaillère a retrouvé toute la souplesse de sa jeunesse passée! Tant qu'on y est, on va lui enlever ces vilaines taches pas belles: de nouveau de la laine d'acier, on frotte, on frotte... Et ça brille! On voit nettement la différence entre les endroits traités et ceux qui ont encore leur ancienne patine... Prochaine étape: terminer d'astiquer la crémaillère puis refaire la peinture noire de la base. To be continued!
  7. Deux semaines sur Mars...

    Bonjour Fred. Tu as raison, je suis très chicaneur, surtout pour quelqu'un qui n'a pas le centième du talent (et du coup d'oeil!) de ces amateurs. Sur cette image: les détails sur Valles Marineris me rappellent certains dessins de Schiapparelli ou Percival Lowell...
  8. Ou plutôt Two Weeks On Mars: https://mthamilton.ucolick.org/public/TwoWeeksOnMars/ Je ne sais pas si ces dessins ont déjà été présentés ici (auquel cas, fermeture directe!), mais j'ai trouvé qu'ils étaient superbes (quelquefois un peu trop "canalisés"). Enjoy!
  9. Bardou or not Bardou?

    Et voilà! J'ai retiré l'ancien objectif fêlé, ce qui m'a donné l'occasion de voir ce que ce tube a dans le ventre... Le bafflage semble être très sérieux (même si j'ai la vague impression qu'ils diaphragment l'objectif...): trois diaphragmes dans le tube et un dans le porte-oculaire. L'objectif est entré "en force" dans le tube. Comme celui-ci est vraisemblablement tombé (dont l'état des lentilles), le retirer réclame un petit peu de temps. Pour faciliter la pose du nouveau, un petit graissage léger du tube et hop! ça glisse tout seul...
  10. Telescope de ouf (GB)

    Misérable petite chose verdâtre!!
  11. Vixen 102M / 1000

    Excellente initiative! Parce qu'elle le vaut bien
  12. Telescope de ouf (GB)

    Vu sur la baie.... C'est juste énorme (dans tous les sens du terme): https://www.ebay.co.uk/itm/RARE-Large-Vintage-Cambridge-Optics-Telescope/253340453499?_trkparms=aid%3D777003%26algo%3DDISCL.MBE%26ao%3D2%26asc%3D49138%26meid%3Dade3280fd72440c0ad5be15b62b11d13%26pid%3D100012%26rk%3D1%26rkt%3D9%26sd%3D173046059299&_trksid=p2047675.c100012.m1985 Peut-être un Cassegrain à lame de fermeture. La monture me fait peur, pas sûr que j'y monterai le moindre instrument...
  13. Bardou or not Bardou?

    Ah! Décidément, le mystère planerait donc encore! Pourtant les caractéristiques semblent identiques (en terme de focale)... Celui du télescope est cassé et inutilisable: j'ai essayé de faire la MAP, il n'y a rien à en tirer. Par contre, je vais remplacer le barillet cassé par celui que je présentait en début de topic; comme les caractéristiques sont les mêmes, ça devrait le faire!
  14. Bardou or not Bardou?

    Du coup, je vais disjoindre le sujet: * je vais continuer celui-ci, consacré à la rénovation d'une Broadhurst Clarckson du début XXe. * j'en créerai un autre pour la rénovation de la lunette pure laiton qui doit, elle, dater de la première moitié du XIXe. J'adore les vieux engins!
  15. Bardou or not Bardou?

    Bon ce n'est définitivement pas un Bardou, mais bel et bien un Broadhurst Clarckson. J'ai reçu ce matin à bon prix un tube original dont l'optique était brisée. Verdict: le barillet de l'objectif est exactement le même... et les oculaires présentés plus haut s'adaptent parfaitement! Un vrai bonheur! Le tube était livré avec un chercheur également en laiton; le réticule est cassé, mais c'est réparable. En revanche, s'il me parait achromatique, un coup d'oeil dedans rappelle la vision d'un canon de fusil, c'est pas du grand champ! Un peu de travail en perspective...