Mercure

Member
  • Content count

    170
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

132 Good

About Mercure

  1. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Toujours étonnant que le fait que Thomas Pesquet fasse ce qu'il fait dans l'ISS soit aussi très bénéfique pour les autres budgets du spatial ne puisse pas à être compris. Au cas où: les montants dépensés dans le temps pour le spatial et les sciences ne sont pas fixés puis ensuite répartis selon des règles mystérieuses. les budgets sont variables et évoluent d'une année à l'autre selon beaucoup de critères dont un des premiers est l'intérêt du public. C'est excellent pour l'astronomie en général qu'il y ait beaucoup de nos concitoyens qui se régalent de voir les toilettes d'ISS aprés s'être émerveillés des meilleurs détails les plus crus en lisant 'Dans la combi de T Pesquet' (BD néanmoins remarquable). Il n'est pas impossible que pour permettre de faire passer un projet de sonde sur Europa on demande à TP un live image et son lors de la grosse commission. Du moment que ça marche...
  2. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Ce qu'il faut arriver à considérer c'est que l'homme dans l'espace, quel que soit son coût, permet de faire grossir les budgets des autres branches de la recherche spatiale. Cela alimente la motivation et donc le porte-feuille pour toutes les missions. Le budget du spatial n'est pas un gateau cuit, figé, dont une partie serait 'inutilement' consommée pour l'homme dans l'espace. Sans homme dans l'espace le budget serait une madeleine. Petite.
  3. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Le débat sur l'intérêt ou pas de faire ceci ou cela est curieux. En particulier sur un forum d'astronomie avec plein de gens vraiment intelligents par ailleurs et connaisseurs du sujet. Imaginons une seconde que des opposants à la construction des télescopes aient manifesté autrefois leur désaccord sur cette utilisation totalement inutile de l'argent public et souligné le total désintérêt pour l"humanité de savoir si finalement il y avait quelque chose d'intéressant à voir de plus en plus loin dans l'espace? Après tout c'est vrai, à quoi cela sert de savoir si les nébuleuses spirales sont des galaxies, si l'univers s'étend ou pas, comment il aurait commencé, s'il aura une fin etc.... Qu'est ce que cela change au bien être de notre grouillante humanité (d'ailleurs les explications foisonnent déjà au travers des religions)? Ne parlons pas du plaisir de la connaissance pure, qui touche une toute petite minorité des milliards d'habitants de cette Terre, et qui de toutes façons ne nourrit pas ni ne soigne. Faut-il pour autant en rester là avec l'astronomie? Arrêter d'urgence SKA, EELT, etc...? Surtout par ces temps de covid! Évidemment non, il y a tellement d'occasions tellement futiles et inutiles sur le fond de dépenser déjà des milliards de fois plus que les montants consacrés à ces projets, ainsi qu'à ISS et autres. On peut espérer qu'il y a quand même une part de rêve et de curiosité qui sont parties intégrantes de l'humanité, qualités qui ne demandent qu'à se développer en chacun si on peut leur donner une chance de se révéler. Ce qui est heureux c'est qu'il y aura toujours des gens qui affirmeront ces qualités et qui malgré les pesanteurs feront avancer, plus ou moins vite, le reste de l'humanité.
  4. L'étoffe des héros
  5. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Alors les bottes, j'avoue que les gros plans... bon.... , c'est apparemment un équipement essentiellement prévu au cas ou il y aurait un dysfonctionnement suffisamment grave pour causer une éjection de la capsule pendant la phase de décollage et plus. Equipement qui protègerait l'intégrité physique. Mais je ne sais pas quelle est la durée de cette période pendant laquelle les astro/spatio/taiko/cosmonautes peuvent s'éjecter après la mise à feu, avec une chance de survie. La prochaine fois Elon devrait s'adresser à Loboutin, il y aurait de la couleur.
  6. Station spatiale chinoise Tianhe

    Ce serait vraiment bien que ce programme conduisent les dirigeants chinois à se calmer ici-bas. On ne peut que souhaiter le plein succès pour le programme spatial en tant que tel.
  7. mars 2020 rover

    Lettre à ouverte à un rare nouveau contributeur qu'il faudrait encourager plutôt que l'inverse: Bonjour Bill, Tout d'abord je tiens à te remercier pour tes messages trés bien faits, instructifs, intelligents et non polémiques. Je te donne mon avis sur le forum que je connais de longue date et où il m'est arrivé d'intervenir. Comme toujours il y a entre 100 et 1000 lecteurs pour un intervenant, seul l'admin pourrait le dire mais celui du forum est extrêmement discret. Peut-être trop. Dans les contributeurs de cette partie du forum il y a une vieille équipe qui se connait et qui tourne en boucle, avec forces blagues très '20ie siècle' contrepèteries, références très anciennes etc... Mais certains, pas tous, sont de vraies pointures dans leur domaine, les meilleurs les plus sympas en général. Contre-exemple xxxx est pourtant techniquement bon mais c'est peut-être le plus désagréable du lot. Le mieux c'est encore de ne pas rebondir sur ses messages souvent agressifs. Mais il y en a qui sont de vraies enclumes et ce sont ceux là qui principalement s'offusquent et s'offensent par exemple du nombre de messages intelligents que tu produis. Ceux_là il faut carrément les oublier, irrécupérables, ne perd pas de temps ni d'enthousiasme avec eux. Par ailleurs il y a un lot de nuls comme partout, passons, mais aussi des vrais pros qui parfois passent beaucoup de temps y compris sur des questions moyennes. aaaaa par exemple est en fait yyyyyyy, qui m'épate à essayer de faire progresser zzzz qui me semble faire exprès. Aussi quelques journaliste de bbbbbb mais pas toujours excellents. Donc un panel assez large de contributeurs pour la plupart agés, confis pour certains dans leurs certitudes, mais avec de vraies épées dans le lot. Le problème étant que les 'vieux' n'incitent pas à l'apport de gens plus jeunes sans doute et de profils différents. Le modérateur s'en accommode mais attention à la sclérose Donc courage! Je souhaite comme beaucoup que tu poursuives et te remercie à nouveau.
  8. Actualités de Curiosity - 2013

    Je repasse en courant en remerciant tout le monde pour ces informations vraiment trés intéressantes. Je ne vais pas lancer une discussion sur les éventuelles formes de vie sur Mars, c'est plus que rebattu, mais de mon point de vue cette éventualité ne devrait pas être fondamentalement différente dans son mécanisme de celle de la terre. Pas le temps de développer mais même l'utilisation d'acide nucléique a de forte chance de ressembler à celle que nous connaissons bien, s'il y a quelque chose bien sur.
  9. Actualités de Curiosity - 2013

    Supers messages de Vaufrèges! J'ai une question mais pas sûr qu'il y ait la réponse et je n'ai pas trop de temps de chercher dans les données de la Nasa ces jours-ci. Au cas ou donc... La détection d'acides aminés peut être d'origine non-biotique, pré-biotique, procaryotes ou eucaryotes. On supposera que même sur Mars on aura peut-être des indices, une fois trouvés, indiquant s'ils sont non-biotique, pré-biotique ou biotique. Par analogie avec la vie sur Terre (en type d'acide aminés, ou une distribution particulière, ...). Perso je préfèrerais le 'biotique' de très loin mais on prend de toutes façons! Le TMAH permet donc d'identifier des acides gras, ce que l'on espère. Mais là il s'agirait d'Eucaryotes. Hors les eucaryotes sont déjà un niveau très au-dessus des procaryotes dans la Vie. On a aujourd'hui des hypothèses crédibles pour ce qui nous concerne sur Terre mais en fait on ne sait absolument pas comment cela s'est passé exactement, mais aucun doute que ce n'est pas simple du tout pour dire le moins. A vrai dire depuis 30 ans on n'a pour ainsi dire pas véritablement avancé sur le sujet. Alors je me demandais s'il y avait une raison pour ne pas avoir opté pour l'identification d'acides nucléiques. Là normalement, en reprenant le schéma Terrestre ont peu savoir s'il y a eu des procaryotes OU des eucaryotes. Et augmenter les chances de trouver de la vie. A ce stade trouver l'un ou l'autre est déjà une victoire pour l'humanité, et ensuite on pourra affiner. Je pourrais supposer que les techno d'amplification PCR voir RT-PCR (pas évident) n'étaient pas prêtes au moment de la préparation des investigations (c'est vraiment loin?), ou non transportables? Si vous avez des éléments, merci...
  10. Il y a une chose sur laquelle spaceX a une sérieuse avance, c'est le pilotage du moteur et des raquettes de guidage pour arriver à se poser nickel. On n'en parle pas trop mais il n'y a pas vraiment d'équivalent à ma connaissance et sur notre Terre la marge d'erreur est nettement moindre que sur la Lune ou Mars, qui ont toutes deux enregistrées bon nombre de crash, en automatique et avec des techno anciennes il faut dire.
  11. Un trou noir né trop tôt ?

    Il y a un moment que je n'étais pas venu, agacé par les polémiques assez bas de gamme sur des sujets qui pourtant sont d'une nature intellectuelle qui devrait pouvoir intéresser des personnes capables de prendre de la hauteur, mais non, toujours beaucoup de propos désagréables d'intervenants que l'on espère ne jamais rencontrer. Alors je suis d'autant plus étonné que des têtes comme DG2, par exemple, essayent d'éduquer les masses très très laborieuses (j'en suis) dans un climat qui très souvent vire rapidement à la méchanceté et l'idiotie (qui vont de pair), que ces têtes en soient remerciées. Au passage merci pour la video d'A Barrau, d'un autre niveau que ceux que l'on lit, dont je ne suis pas toujours fan mais qui est extrêmement clair et intéressant.
  12. jleouf: sorry pour toi mais ce que j'ai écrit est juste la réalité. Je ne sais pas quelle est ta spécialité mais il faut te renseigner plus. Et si je vulgarise, c'est parce que je sais que très peu de gens connaissent la génétique qui n'est sans doute pas ton sujet. Juste un exemple et j’arrête là parce que si je viens sur les forums c'est pas pour m'ennuyer avec des discussions sur des bases... on va dire incertaine: Tu dis: "Les mutations surviennent aléatoirement et ensuite la sélection naturelle et le hasard font que ces nouvelles mutations disparaissent on se fixent dans les populations. C'est ça l’évolution." Tu n'as pas du bien lire ce que j'ai écrit et tu veux peut-être mettre en avant un extrait rapide d'un wiki quelconque. Aléatoire: scientifiquement trop court, on a essayé de mesurer les proba de ce type d'évènements, et c'est ce qui n'est pas réellement fiable aujourd'hui alors que pendant très longtemps même les profs de fac enseignaient un facteur de 10 puissance 6. Sélection naturelle: c'était vrai et cela ne l'est plus pour l'essentiel, c'est la sélection humaine sur notre planète. Ce que tu pourrais découvrir si tu l'étudies vraiment dans le détail est que l'épigénétique justement va pouvoir conditionner un changement génétique en fonction de l'environnement (ce qui n'est évidemment pas systématique). Et que ce changement n'est pas du à une mutation (tu as bien lu) mais pour autant va peut-être être récessif, et donc avoir un effet sur l'évolution (ooooh! aaaah!). Te rends tu compte de l'absurdité de cette phrase: "Mais ces marques épigénétique sont rarement transmises sur plusieurs générations (quelques générations au mieux, et encore), ce qui ne leur permet pas de contribuer à l’évolution." Accessoirement les formules catégoriques comme tu les écrits, et malheureusement on en lit beaucoup, sont tout ce que l'on peut regretter dans ce genre de discussion. Il faut être plus positif, même si ce n'est pas tendance, cela fera du bien à tout le monde...
  13. Intéressant Kirth, mais grosse question sur le hasard, pas sur le fond (c'est pas le sujet), mais sur son expression. L'épigénétique explique pourquoi l'évolution est finalement beaucoup plus rapide que ce que l'on croyait. Jusqu'à la fin du XXie l'évolution était très vite résumée par un pur calcul mathématique sur l'effet de facteurs mutagènes quelconques sur le génome dont découlerait un effet récessif. De plus bénéfique pour que l'espèce se développe. A ce sujet les calculs probabilistiques sont très incertains dans la mesure où l'on est encore très loin de connaitre toutes les interactions entre les différentes composantes, bien plus que l'ADN en lui-même. Sans parler des probabilités sur l'espérance de vie de l'organisme mutant lui-même (un être humain a de ce point de vue de bien meilleures chances que tous les mammifères sauvages, par exemple). Donc le hasard dont on parle en réalité n'est pas que le jeu de dés "essais et erreurs" mais est aussi guidé par les conditions de l'ecosystème de l'organisme.
  14. En réalité le problème, à la base, est qu'il y a trop de monde et des perspectives qui sont un peu préoccupantes. La moitié de la population de l'Inde à - de 25 ans. Juste un exemple qui parle. Tout le reste, tout, en découle. Mais le dire, comme je l'ai déjà vu, c'est s'exposer à moult critiques alors que ce n'est qu'un constat. Ce n'est pas très grave, je le rappellerai quand même, et comme je ne suis pas le seul, heureusement, l'évidence s'imposera. Et alors, et alors? Ben je ne sais pas quel scénario (il y en a pas mal) s'imposera. Dans tous les cas c'est trés bien de faire déjà autant d'efforts que possibles, cela ne peut qu'aider, et comme on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise peut-être qu'une solution scientifique nous aidera à survivre. Comme cela a été dit, je confirme absolument que l'urgence première c'est réchauffement donc CO2 surtout et CH4 en priorité. Cheers
  15. MESSENGER arrive aux abords de Mercure

    Bien, il ne faut chercher très loin pour trouver les infos: . Mercure a bien un champ magnétique global, mesuré pour la première fois par Mariner 10 en 1974, alors que l'on pensait qu'il n'y en avait pas . Le champ en question semble très vraisemblablement du à un noyau ferreux qui tourne dans un manteau liquide (visqueux) ce qui crée un effet dynamo à l'instar (j'aime 'instar') de la Terre . Mercure et la Terre sont les deux seules planètes intérieures qui ont ainsi un champ magnétique global . Mais ce champ mesuré plus précisément par Messenger en 2011 est beaucoup plus faible qu'il ne le devrait si Mercure était par exemple à notre place . Il y a environ 3.7Md d'années que Mercure a ce champ magnétique qui était beaucoup plus puissant dans le passé . L'explication vraisemblable a été proposée par l'université technique de Braunschweig (dont je rappelle qu'Alain M est docteur honoris causa): l'interaction avec le vent solaire et toutes les particules chargées qu'il envoie 'tue dans l'oeuf' le champ magnétique de Mercure qui apparait ainsi plus de 10 fois plus faible qu'il le serait sans cet effet lié à la proximité du Soleil . Les données de Beppi Colombo (sniff) permettront de progresser dans la mesure et dans la compréhension fine du champ magnétique de Mercure, à partir de 2020