AdrienC

Member
  • Content count

    3
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0 Neutral

About AdrienC

  • Rank
    Inactive member
  1. Collimation d'un Nexstar 6 SE

    Bonjour Guillaume, merci de ta réponse, Je vais me pencher sur cette méthode du masque de Hartman. Je ne connaissais pas !! Hier soir j'ai pris le temps de laisser le tube se mettre en température, et maintenant je suis convaincu que ca a une importance absolue pour la collimation ! J'ai défocalisé l'étoile polaire , en utilisant mon occulaire 9mm, et pour la première fois, j'ai pu voir apparaître les fameux anneaux (qui n'étaient pas tout à fait concentriques) , alors que jusqu'à maintenant je n'avais jamais pu voir plus qu'une tache sombre dans un grand cercle blanc ! J'ai bien pu repérer les vis à actionner en placant un doigt devant le tube, et je suis parvenu à remettre tous les anneaux en place. Une fois la mise au point faite, l'étoile polaire est apparue bien ponctuelle, j'aurais aimé avoir une planète à observer pour être certain que mon tube ne voit plus flou , mais malheureusement, rien en vue depuis mon parking hahaha Vivement les vacances.
  2. Collimation d'un Nexstar 6 SE

    Merci Alain pour ta réponse ! C'est ce que j'ai fait, plus petit occulaire et défocalisation de l'étoile polaire. A l'oeil nu le "donut" était bien centré, mais semble t'il pas assez étant donné que jupiter et saturne n'était pas très nette.. Ca me désespère un peu de devoir acheter tout ça pour faire une collimation correcte... Après, il y a une deuxième chose, je fait peut être une erreur de débutant. Je lis partout des histoires sur la mise en température du tube. Concrètement si je sors le tube et que j'observe directement dans la demie heure qui suit , les images pourraient elles être floues uniquement à cause des turbulences internes dans le tube ?
  3. Bonjour , J'espère poster ma question au bon endroit et ne pas faire de doublon. J'ai fait l'acquisition de mon premier telescope : Celestron Nexstar 6SE. C'est un Schmidt Cassegrain. Je l'ai acheté d'occasion, il n'a quasi jamais servi. Après quelques années dans son carton dans le grenier de son précédent propriétaire et quelques centaines de kilometres dans mon coffre , je crois que la collimation à plus que besoin d'être faite. J'ai fait ce que j'ai pu, j'ai pointé sur l'étoile polaire bien défocalisée et en actionnant les vis du miroir secondaire j'ai replacé le "disque sombre" au centre du disque lumineux. Malheureusement le résultat est toujours un peu décevant. Jupiter reste floue, idem saturne. En comparaison une longue vue ornitho (Swarovski ATS 65) donne une image beaucoup plus petite mais malgré tout bien plus nette et plus détaillée. J'ai essayé de regarder des tutos en ligne sur youtube mais les gars ont du matériel que je n'ai pas (caméras , filtres rouge, barlow, masque de bathinov... ) , j'ai lu également la fameuse page de Mr Legault à ce sujet mais je n'ai jamais réussi à avoir les fameuses figures d'airy, d'ailleurs il me semble que cette page n'est plus en ligne. Que pourriez vous me conseiller pour réussir ma collimation, sachant que j'ai à ma disposition : Le telescope Un occulaire de Collimation basique (Est ce qu'on est d'accord que ca ne sert à rien sur un SCT ?) Quatre occulaires : 8 mm Orion Stratus 12 mm Vixen (Je ne sais pas ce que ça vaut) 24 mm Explore Scientific (acheté pour remplacer le 25 mm d'origine) 25 mm Celestron Plössl (Je crois que celui ci n'est pas terrible) Un filtre Optolong UHC 125 Je suis vraiment à l'écoute de tout bon conseil. J'ai essayé de me tourner vers le CARL (Club d'astronomie de Villeneuve d'ascq dans le Nord) , mais je crois que la personne qui gère leur boite mail doit être dans le coma depuis plus d'un an car jamais de réponse Si qqcn du nord s'y connait en collimation de SCT , qu'il n'hésite pas à entrer en contact s'il veut bien qu'on aille observer ensembles et me montrer comment il fait sa collimation. Adrien