Damien_P

Member
  • Content count

    4
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

1 Neutral

About Damien_P

  • Rank
    Inactive member
  1. Coup de blues

    Merci gklm et Olive pour vos réponses ... rapides. Je comprends bien qu'il n'est pas question de mettre Unistellar sur la paille, personne n'y gagnerait. Mais je pense qu'il est souhaitable qu'Unistellar continue de renforcer leur transparence que ce soit pour les livraisons, les problèmes techniques ou les améliorations prévues, donc de bien communiquer. Pour la TVA, je ne crois pas qu'elle était de 20% au départ, d'après mes souvenirs (?), nous avons eu l'information en 2019. De toutes façons nous n'avons pas le choix. Oui j'ai testé (pour la première fois) le "crowdfunding" car outre le désir du produit j'apprécie le côté participatif, je trouve le projet novateur et l'équipe française me donne cofinance. Enfin heureusement qu'il existe Google Traduction, mais ce n'est pas idéal non plus. Let's wait and hope (je crois que c'est çà) Et encore merci d'avance pour vos retours d'expériences.
  2. Bonjour, Eh oui, coup de blues. En effet, j'ai reçu hier des informations personnalisées d'Unistellar sur la livraison de mon eVscope. Repoussée encore une fois entre le 29 juin et le 10 juillet ! (prévision précédente du 30 janvier entre le 27 avril et le 8 mai). SI je récapitule : - commande le 22 novembre 2018 : Indiegogo Contribution ID 906 - prévision de livraison initiale : juin 2019 - et au final, s'il n'y a pas de nouveau retard, çà donnera un délai de livraison de 20 mois. Un peu de colère sur le coup, mais çà ne sert à rien. J'ai bien compris que la mise au point du produit, le lancement de la fabrication, et la commercialisation ont été bien plus complexes que prévues. Je remercie d'ailleurs Unistellar pour son second mail d'hier qui nous explique en détail les difficultés supplémentaires rencontrées du fait de la pandémie du Covid19, c'est pas de chance ! Une chose cependant me reste en travers de la gorge, c'est le surcoût qui me sera demandé pour les frais de livraison et surtout pour la taxe douanière de 20% , si je calcule bien, çà monterait jusqu'à 440 € ! J'aurais apprécié un geste commercial d'Unistellar pour minimiser cette facture additive ... par exemple en bon d'achat filtres ou autres ... J'espère enfin que nous (les malchanceux) passerons à côté des défauts techniques rencontrés par les premiers utilisateurs de l'eVscope. Merci d'avance à tous les contributeurs -possesseurs d'eVscope- de continuer à alimenter ce forum de vos expériences et observations, ainsi vous nous ferez saliver et nous aiderez à attendre gentiment l'objet de nos désirs ... Damien. OUPS ! Et pourquoi toutes ces communications d'Unistellar toujours en anglais ? Ne connaissent-ils pas le français, nos jeunes de la start_up ?
  3. Bonjour, Je viens répondre à Olive sur l'ANPCEN. Oui, je le reconnais, le site Internet de l'ANPCEN n'est pas des plus attirants, c'est comme çà. L'ANPCEN (ex ANPCN) a été créé principalement par un groupe d'astronomes amateurs qui se sont inquiétés dans les années 80 de l'augmentation rapide de la pollution lumineuse. Le nom de l'association n'a pas été imaginé pour faire clinquant mais un peu comme pour un collectif être efficace. Il correspond à une génération, celle d'avant le développement d'Internet. L'ANPCEN a été portée par des bénévoles. Elle s'est élargie au-delà des seuls astronomes amateurs, mais pas de myriades ! Elle n'a que peu de ressources, celles des adhésions. Mais c'est grâce à l'ANPCEN, du moins à la participation de quelques-uns de ses membres actifs au moment de Grenelle de l'Environnement en 2008, que le terme de pollution lumineuse a enfin été accepté par les autorités. Et l'ANPCEN a dû batailler ferme contre les lobbies de la lumière, comme l'AFE (Agence Française de l'Éclairage). Ses correspondants sont ici ou là intervenus dans des réunions de sensibilisation grand public ou auprès des élus locaux, et ont fait signer des chartes par exemple à des parcs nationaux ou régionaux. Et l'on peut ainsi gratifier l'ANPCEN de résultats concrets comme l'augmentation du nombre d'extinction en milieu de nuit de l'EP (Éclairage Public) et la promulgation de décrets pour obliger l'extinction des vitrines, enseignes, etc. à partir d'1h du matin. Enfin depuis 2008, l'ANPCEN organise tous les 2-3 ans une labellisation VVE*, Villes et Villages Étoilés, sorte de partenariat avec les communes pour diminuer la pollution lumineuse de l'EP. On peut sans doute regretter que l'ANPCEN ne soit pas aussi "visible" qu'elle devrait l'être ! En revanche, je vois un gros péril poindre pour l'astronomie en général et l'AA en particulier car comme je l'ai constaté hier soir les passages de chapelets des satellites Starlink (pour l'Internet) , alignés, parasitent le ciel nocturne. Aujourd'hui, ils sont au nombre de 240, mais d'ici une dizaine d'année, plus de 40000 de ce type de satellites pourraient nous survoler. Cette énormité menace sévèrement la recherche scientifique en rendant quasi impossible l'astrophotographie. https://www.sciencesetavenir.fr/sciences/panique-astronomique-face-a-la-constellation-de-satellites-de-spacex-dans-le-ciel_134043 Sinon, j’espère que les possesseurs d’eVscope pourront prendre de beau cliché de la comète C2019 Y4 (Atlas) … avant qu’elle s’évanouisse ? Damien.
  4. Bonjour à tou·te·s, Pour les présentations, moi c'est Damien, jeune retraité (ex-informaticien), marié, 3 enfants. J'habite dans le Maine-et-Loire dans un village promontoire sur la Loire. Je suis un des correspondants 49 de l'ANPCEN "Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes". J'ai la chance d'avoir chez moi une nuit quasi noire à partir de 22h30 du fait de l'extinction quasi totale de l'EP. Je suis un des contributeurs (Indiegogo le n°906) du projet Unistellar. C'est la raison pour laquelle j'ai poussé la porte d'Astrosurf et intégré ce groupe. Mais je n'ai pas encore reçu mon très attendu eVscope ! (comme Alain) Je profite donc du confinement pour prendre connaissance des avis et résultats de ceux qui l'ont déjà reçu, de leur expérience et des informations qui me seront utiles d'ici un ou deux mois ... quand je pourrai enfin le mettre en station. Je suis un passionné de la science en général, et comme beaucoup d'entre vous, astronome amateur pendant ma jeunesse, avec un jouet, puis avec un téléscope Tanzutsu 114 (f=1000mm synthétisé) pas une grosse qualité, mais pas cher ou des jumelles. Des observations ponctuelles, la Lune toujours spectaculaire, mais décevant en ciel profond. J'ai cependant un problème, c'est que je supporte mal le froid surtout avec des maux de dos récurrents, et donc peu enclin à rester trop longtemps à l'extérieur la nuit ... un peu incompatible avec l'observation astronomique y compris l'astro-photo. Je me suis donc laissé tenté par l'eVscope un peu comme cadeau pour la retraite mais aussi par pari pour recoller à l'astronomie. J'ai été séduit par ce projet novateur d'eVscope d'Unistellar à la fois par le pilotage et l'observation à distance et par la possibilité de s'inscrire dans une démarche de science participative. J'espère que le pilotage par PC sera pour bientôt. Merci à gklm pour ses conseils.